La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 68 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Des LED pour réduire la consommation énergétique

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Porc Mag (FRA), 2017, octobre, n° 524, p. 31

L'éclairage par LED en élevage porcin apparaît comme une solution intéressante et simple pour mieux piloter la consommation électrique de l'exploitation, dans un objectif à la fois d'économie en lien avec la hausse du prix de l'électricité, et de réduction de l'impact environnemental de l'élevage.

2017

Modélisation des flux d'énergie directe et indirecte pour les bâtiments des filières porcine et avicole

Consulter le resumé

Michel Marcon et al., Innovations Agronomiques (FRA), 2017, volume 55, février,  p. 55-70

Dans les élevages de porcs et de volailles dits « hors-sol », les consommations d’énergies directes sont, par nature, dépendantes des échanges thermiques entre les bâtiments et leur environnement, eux-mêmes conditionnés par la gestion de l’ambiance. L’impact de ces conditions d’ambiance sur les performances est par ailleurs bien connu au travers de nombreuses publications au cours des vingt dernières années. Il est donc apparu possible et pertinent de réaliser un outil d’aide au conseil basé sur un modèle dynamique (MEDIBATE). L’objectif de ce modèle est de prédire les consommations d’énergie occasionnées par le chauffage et la ventilation des bâtiments porcins et avicole, en relation avec des variables d’action comme les caractéristiques de la salle (isolation…), les équipements (chauffage, ventilation), la gestion de l’ambiance (températures de consigne…) et les animaux (type, nombre, stade). Les flux d’énergie indirects sont estimés à partir de la prédiction de la consommation moyenne journalière d’aliments, en tenant compte du poids vif des animaux et de la température ambiante. L’intégration future d’un bilan économique dans ce modèle permettra d’évaluer le résultat de la mise en oeuvre de différents choix techniques.

ENG

Dynamic model of direct and indirect energy exchanges in pig and poultry barns for fiels decision support

In pig and poultry farms, direct consumption of energy depends on thermal exchanges between indoor and outdoor, which are related to the rules of air parameters management in the rooms. Besides, the impact of indoor conditions is well known through an extensive literature over the last twenty years.
Therefore, it appeared possible and consistent to support field advice by designing a tool based on a dynamic model (called MEDIBATE). This model represents and predicts at barn room level the energy balance impacted by ‘action levers’ such as room characteristics (insulation) and equipment (heating, ventilation), climate control management (temperature driving) and animals (number, status). Indirect energy is calculated through the prediction of daily feed intake, considering the effect of both the live weight and ambient temperature. Finally, economic calculations will be included into the model to allow the comparison of different housing designs and management strategies.

2017

Mettre en lumière l'intérêt de l'éclairage LED

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octbore, p. 9-10

L’éclairage LED, une nouvelle source lumineuse, fait sa place en élevage porcin. Ce dispositif offre de nouvelles possibilités comme la création de programmes lumineux tout en garantissant des économies d’énergies non négligeables.

2017

Un outil pour réduire les consommations d’énergie dans les bâtiments d’élevage de porcs : MEDIBATE

Consulter le resumé

Michel Marcon, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 81

Avec l’évolution des prix de l’électricité en élevage, la gestion de l’énergie et les solutions pour en optimiser la consommation sont aujourd’hui à appréhender dans les projets d’investissement.

Pour représenter les flux énergétiques du système complexe animaux/ bâtiment/ climat, la modélisation permet de mobiliser les connaissances disponibles en un outil opérationnel.

Il s’agit ici de prédire les consommations d’énergie directes et indirectes de la manière la plus précise possible, en intégrant les descripteurs et caractéristiques propres à l’élevage.

Le modèle permet également d’optimiser ces consommations en adaptant ces caractéristiques et d’évaluer l’intérêt de solutions génératrices d’économies.

PDF icon Michel Marcon, Bilan 2016, mai 2017, p. 81, fiche n° 44
2017

Vers l’autonomie énergétique de l’élevage avec la micro-méthanisation ?

Consulter le resumé

Pascal Levasseur, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 99

La très petite méthanisation, d’une puissance électrique installée de moins de 80 kW, commence à se développer depuis quelques années seulement.

En 2014 et 2015, l’IFIP avait identifié et décrit 25 unités avec cogénération en fonctionnement.

En 2016, le nombre d’unités en service dépasse la quarantaine.

La rentabilité de ce type d’installation et sa contribution à l’autonomie énergétique d’un élevage porcin posent toujours question, de même que le mode de conduite le plus approprié.

PDF icon Pascal Levasseur, Bilan 2016, mai 2017, p. 99, fiche n° 60
2017

La méthanisation agricole en zone à forte pression environnementale

Consulter le resumé

Pascal Levasseur, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 98

Le Grand Ouest, en particulier la Bretagne, est déficitaire en énergie.

La méthanisation agricole dispose, dans ces régions, d’un fort potentiel de développement si l’on considère la biomasse disponible. Toutefois, ces zones d’élevage sont localement contraintes par la pression en éléments fertilisants, sources de pollution. Cet enjeu environnemental constitue un frein majeur au développement de la méthanisation, du fait de la difficulté à gérer les extrants ou des surcoûts permettant de les « exporter ». Dans le cadre de ce projet (Casdar), l’Ifip a déterminé l’impact de différents modes de gestion des digestats sur le coût de l’énergie produite (kWh électrique et biométhane).

PDF icon Pascal Levasseur, Bilan 2016, mai 2017, p. 98, fiche n° 59
2017

Atteindre l'autonomie énergétique par micro-méthanisation

Consulter le resumé

Tech Porc (FRA), 2017, n° 34, mars-avril, p. 31-33, par Pascal Levasseur et Michel Marcon

La micro-méthanisation dju lisier de porcs uniquement, avec production d'eau chaude, peut contribuer à l'autonomie en énergie thermique d'un élevage naisseur-engraisseur.

Cette autonomie peut être totale avec un digesteur chauffé, mais d'après les simulations et en l'état actuel des connaissances, elle reste difficile à atteindre avec un digesteur fonctionnant à température ambiante.

2017

Conception de bâtiments d’élevage innovants à énergie positive

Consulter le resumé

Michel Marcon et al., Innovations agronomiques (FRA), 2016, volume 49, mars, p. 377-388

En conformité avec les conclusions du « Grenelle de l’environnement », il est demandé au secteur agricole de réduire l’impact environnemental des exploitations. La diminution des consommations d’énergie directes constitue l’une des réponses à cet objectif ; or, le concept de bâtiment d’élevage à énergie positive est une voie possible pour améliorer notablement le bilan énergétique des élevages. Ainsi, l’objectif de cette étude est triple : (i) proposer une définition commune d’un bâtiment à énergie positive pour les trois principales filières d’élevage, (ii) fournir les éléments techniques pour la réalisation de ce type de bâtiments, (iii) évaluer l’intérêt économique de ce concept. Après avoir défini le concept du BEBC1, trois guides techniques ont été publiés (un pour chaque filière). Ils présentent, sous la forme de fiches techniques l’ensemble des technologiques et des pratiques d’élevage, permettant de réduire les consommations d’énergie. De plus, ces guides proposent un descriptif des solutions de production d’énergie renouvelable. Enfin, chaque filière a réalisé une synthèse économique sur un bâtiment à énergie positive virtuel dans le but d’évaluer l’intérêt économique de ce concept.

ENG

Design of innovative livestock buildings positive energy

In accordance with the conclusions of the "Grenelle de l'environnement", agricultural sector is due to reduce environmental impact of farms. Direct energy consumption reduction is one answer to this objective. However, the concept of barn positive energy is a possible way to significantly improve the energy balance of the farms. Thus, the objective of this study was threefold: (i) to provide a common definition of a building positive energy for the three main sectors of farming, (ii) to provide the technical elements for the construction of this type of buildings, (iii) to evaluate the economic interest of this concept. After defining the concept of the BEBC, three technical guides were published (one for each sector). They presented, in the form of sheets all technologies and breeding practices, to reduce energy consumption. In addition, these guides provided a description of the production of renewable energy solutions. Finally, each sector produced an economic synthesis on a virtual building positive energy to assess the economic impact of this concept.

2016

Rentabilité de la très petite méthanisation agricole

Consulter le resumé

Fiche n° 046 : maîtrise des impacts environnementaux des élevages

La très petite méthanisation, d’une puissance électrique installée de moins de 80 kW, commence à se développer depuis seulement quelques années. En 2014, l’IFIP avait publié un état des lieux de ce type d’installation. Les résultats ci-dessous en dressent un bref rappel, l’année 2015 ayant essentiellement été consacrée à la valorisation des résultats obtenus et à la formation à la petite méthanisation.

PDF icon fiche_bilan2015_046.pdf
2016

L'élevage de porcs face au défi de la double performance

Consulter le resumé

Ce document dessine, à travers un exemple-type qui mobilise différentes solutions techniques, les contours de l’élevage de porcs moderne, capable de conjuguer performances économique et environnementale.

Plaquette éditée par l'IFIP, France AgriMer, Inaporc, 8 pages.

PDF icon batiment-porc-environnement.pdf
2016

Les niches en post-sevrage : régulation par case ou par salle

Consulter le resumé

En 2012, des essais montraient que les niches en post-sevrage avec une régulation case par case permettaient 75 % d’économie de chauffage par rapport à une salle sans niches.
L’économie est moindre lorsque la régulation est faite à la salle.

2016

Plage de ventilation : 6°C en hiver, 4°C en été

Consulter le resumé

Medibate est un outil de simulation qui permet de tester différents réglages du boitier de régulation et d’en évaluer alors l’incidence sur l’ambiance ou les performances techniques des animaux. Les simulations montrent qu’en climat breton, choisir une plage de 4 ou 6°C  a un faible impact énergétique et zootechnique. Le mieux est de privilégier 6°C l’hiver, et 4°C l’été.

2016

Economiser l’énergie avec une pompe à chaleur

Consulter le resumé

Fiche bâtiment n° 6

La mise en place d’une pompe à chaleur (PAC) permet de récupérer les calories issues de différents milieux (l’eau, le lisier, le sol, l’air) pour les transférer ensuite dans les salles d’élevage. La chaleur récupérée peut, selon les cas, produire de l’eau chaude sanitaire ou assurer le chauffage des bâtiments. Ces systèmes sont donc adaptés aux stades chauffés que sont les maternités et le post-sevrage, pour lesquels le chauffage représente environ 80% des consommations énergétiques.

PDF icon Fiche bâtiment n° 6, par F. Kergourlay et M. Marcon
2015

Economie d'énergie et confort thermique : l'isolation des bâtiments

Consulter le resumé

Fiche bâtiment n° 5

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2015

Economiser l'énergie avec des niches pour porcelets

Consulter le resumé

Fiche bâtiment n° 4

La mise en place de niches pour porcelets en post-sevrage et en maternité permet de réduire nettement les consommations d'énergie liées au chauffage et de créer une zone de confort privilégiée pour les animaux logés.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2015

Prérefroidissement à chaud des produits de charcuterie et réduction de l’énergie consommée lors du chauffage

Consulter le resumé

Fiche n° 035 : réduction des impacts environnementaux et des consommations d'énergie

Il est important de pouvoir réduire la consommation énergétique tout en conservant les effets technologiques et microbiologiques de la cuisson.
L’Ifip a comparé trois modes de refroidissement des produits de charcuterie en fonction de leur influence sur la consommation énergétique lors de la phase de chauffage.
Les conditions de traitement thermique ont été revisitées afin de trouver les conditions permettant de concilier les exigences de développement des caractéristiques des produits et de destruction thermique des cuissons.

PDF icon fiche_bilan2014_035.pdf
2015

Evaluation d’équipements économes en énergie : l’éco-ventilation

Consulter le resumé

Fiche n° 036 : réduction des impacts environnementaux et des consommations d'énergie

Dans un contexte économique déprimé, il est néanmoins demandé aux éleveurs de porcs d’adapter leurs pratiques et outils de production pour mieux prendre en compte les contraintes environnementales. A cet égard, les économies d’énergie constituent un levier intéressant pour les élevages, en permettant à la fois d’améliorer le bilan environnemental et de conforter la compétitivité (en réduisant le coût de production).
Par ailleurs, la loi NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité) va conduire à l’arrêt des « tarifs jaunes », majoritaires chez les éleveurs de porcs (70 % des exploitations). Cette nouvelle loi envisage une augmentation de 20 % des prix de l’électricité d’ici 2020 et de plus de 40 % d’ici 2025.
C’est pourquoi, l’énergie reste une priorité de la R&D et l’IFIP poursuit diverses actions, dont l’évaluation d’équipements économes en énergie disponibles sur le marché.
Ainsi, un banc d’essai spécifique « éco-ventilation » a été conçu pour tester, valider les matériels et mesurer les économies d’énergie permises par ces nouveaux équipements.

PDF icon fiche_bilan2014_036.pdf
2015

Le calculateur MEDIBATE : bilan thermique et énergétique d’un bâtiment d’élevage

Consulter le resumé

Fiche n° 037 : réduction des impacts environnementaux et des consommations d'énergie

L’énergie répond à un double challenge : les économies d’énergie améliorent les bilans environnementaux des élevages tout en permettant des économies substantielles pour les éleveurs.
Le besoin peut être de
- (i) diagnostiquer les consommations dans des bâtiments existants,
- (ii) simuler les niveaux d’utilisation d’énergie dans un projet de bâtiment,
- (iii) évaluer la rentabilité d’une technique et/ou technologie économe en énergie.
Or, la seule observation des factures énergétiques ne permet généralement pas une analyse fine des consommations par un stade physiologique ou même par une fonction donnée (ex : ventilation).
C’est pourquoi, depuis 2012, l’IFIP a entrepris l’élaboration d’un simulateur énergétique capable de définir les consommations d’énergie de la ventilation et du chauffage (85 % des usages énergétiques d’un élevage) pour chaque salle d’un bâtiment.
Cet outil prend en compte les éventuelles incidences de choix techniques ou technologiques de l’éleveur sur les performances techniques : par exemple, un éleveur peut souhaiter économiser de l’énergie en réduisant le niveau de chauffage, mais ce choix risque alors d’engendrer un déficit chronique de température dans les salles et une augmentation de l’indice de consommation.
De même, MEDIBATE permet de simuler la rentabilité d’un investissement ou d’un changement de pratique pour appréhender, en regard du coût ainsi consenti, les économies d’énergie prévisibles et partant, le retour sur investissement.

PDF icon fiche_bilan2014_037.pdf
2015

Batterie de condensateurs : est-ce vraiment efficace ?

Consulter le resumé

Les boîtiers de condensateurs réduisent l’appel à puissance d’une installation électrique.
Dans les élevages ayant souscrit un tarif jaune ou vert, ils évitent les pénalités ou dégagent une réserve de puissance sans changer d’abonnement. De quoi économiser 3 à 4 % du prix de la facture par an.

PDF icon techporc_marcon_n23_2015.pdf
2015

Récupérer l'énergie des salles à l'aide d'un échangeur air-air

Consulter le resumé

Fiche bâtiment n° 3

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2015

Pages