La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 101 à 120 de 149 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Interpig 2010 : le pas-à-pas de la comparaison des coûts

Consulter le resumé

Comparer son niveau de compétitivité pour affiner les stratégies de filière, c'est la vocation d'Interpig, le cercle européen d'experts économistes en production porcine.
2010

Compétitivité de l’aliment : scénarios pour 2020

Consulter le resumé

Les marchés des matières premières entrant dans la composition de l’aliment sont un déterminant essentiel de la compétitivité de la production porcine. Les conditions politiques et réglementaires de la production et des échanges de ces produits risquent de connaître des bouleversements durant les prochaines années.

C’est pourquoi l’IFIP a réalisé des projections sur les conséquences possibles de différents scénarios d’évolution des marchés à l’horizon 2020, pour les États-Unis, l’Union européenne et le Brésil.
PDF icon bp2010400.pdf
2010

Enjeux économiques : la production porcine au Danemark, mégafermes, environnement et compétitivité

Consulter le resumé

Avec 10 p. cent de la production porcine européenne, le Danemark est le 4e pays producteur de porcs de l'Union Européenne à 15.

Alors que plus de 90 p. cent de sa production est exportée, dont 25 p. cent hors de l'UE, il est particulièrement confronté à la concurrence internationale.

Cet article fait la synthèse d'une étude réalisée par l'IFIP en 2008/09* sur l'évolution des structures d'élevages dans ce pays, leur niveau de performances, de compétitivité, et sur les choix faits pour maîtriser l'impact environnemental.


2010

Les distorsions sociales et salariales

Consulter le resumé

L’IFIP - Institut du porc met l’accent sur les différentes distorsions en matière fiscale, sociale et environnementale au niveau européen ; avec la mise en lumière notamment des inégalités sur les coûts de main d’oeuvre liées aux différences importantes du droit social selon les pays. L’exemple de l’industrie de la viande en Allemagne qui recourt massivement à des travailleurs étrangers à faible coût est l’un des plusparlant : cette situation résulte entre autre de l’absence de salaire minimum interprofessionnel ou de conventions collectives dans l’industrie de la viande.
PDF icon Les distorsions sociales et salariales
2010

La mutation de la production porcine au Danemark : modèles d'élevage, performances techniques, réglementation environnementale et perspectives

Consulter le resumé

La production porcine danoise a toujours manifesté sa capacité à s’adapter et à évoluer rapidement. Elle vit actuellement une croissance et une mutation structurelle de grande ampleur qui contrastent avec la stagnation française. La restructuration des élevages porcins, déjà impressionnante (30 000 élevages en 1990, 5 800 en 2008) s’accélère sous la pression des contraintes environnementales qui se durcissent très nettement tandis que le contrôle des structures s’assouplit.
PDF icon La mutation de la production porcine au Danemark : modèles d'élevage, performances techniques, réglementation environnementale et perspectives
2010

Face aux crises porcines, quels outils de gestion des risques pour l'avenir ?

Consulter le resumé

A l’avenir, les instruments de gestion des risques et des crises nécessiteront toujours un rôle majeur des Pouvoirs publics.

Les outils de stabilisation des marchés doivent être conservés pour leur effet préventif dans l’apparition des crises.

En complément, la gestion privée des risques va prendre de l’ampleur au travers de l’organisation des filières et des dispositifs proposés par les groupements.

PDF icon Face aux crises porcines, quels outils de gestion des risques pour l'avenir ?
2009

Les élevages de porcs demain : trois archétypes pour répondre aux exigences

Consulter le resumé

Les structures d'élevage sont le résultat de choix d'éleveurs, mais dans un cadre imposé par la réglementation et des attentes sociétaires. Trois types d'élevages porcins sont identifiés pour répondre aux attentes qui évoluent.
2009

La production et les flux de porcelets en France : volumes, acteurs et prix

Consulter le resumé

Une récente étude de l'IFIP offre un éclairage approfondi sur les flux de porcelets en France. Sur 27 millions de porcelets produits, 9 millions changent d'élevage. 40% sont mis en pension, essentiellement par des naisseurs-engraisseurs après le post-sevrage, 60% vendus, en majorité à 8 kg. Trois références de prix de vente (prix indexé, cotation, coût de revient) correspondent à trois modes de commercialisation (marché, lien direct, cession par les maternités collectives).Les naisseurs-engraisseurs vendent autant de porcelets que les naisseurs spécialisés.
PDF icon La production et les flux de porcelets en France : volumes, acteurs et prix
2009

Flux de porcelets : 9 millions d'animaux déplacés

Consulter le resumé

En 2007, sur les 27 millions de porcelets sevrés en France, un tiers a changé d'élevage. Quatre millions de porcelets ont été donnés à engraisser à façon (mis en pension) et cinq millions vendus.
2009

Quels modèles d’élevage d’avenir pour la production porcine française ?

Consulter le resumé

En France, depuis 10 ans, la production porcine stagne : la rationalisation des élevages est compliquée, le vieillissement des bâtiments pèse sur les performances, les porcheries souffrent d’un retard d’investissement évalué entre 2,6 et 2,9 milliards d’euros en 2006. Or, la compétitivité de la filière française face à la concurrence internationale impose d’optimiser la productivité de chaque facteur pour contenir le coût de production.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

La production et les flux de porcelets en France

Consulter le resumé

L’étude vise à décrire et analyser les conditions de production et d’échanges des porcelets en France.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Hausse des prix de l'aliment pour les porcs en 2007 : conséquences pour les coûts, la rentabilité, la compétitivité des produits

Consulter le resumé

Les hausse des marchés des produits végétaux, en Europe et dans le monde, à partir de l'été 2006 et surtout après l'été 2007, a été rapidement et intégralement répercutée sur le prix des aliments pour les animaux. En production porcine, l'alimentation représentant environ les 2/3 du coût de production, celui-ci a augmenté dans la foulée. Mais pour les producteurs de porcs, le prix est déterminé de manière libérale par le marché, c'est-à-dire par l'offre et la demande de viande de porc. Or celles-ci ne dépendent pas instantanément du coût.
PDF icon Hausse des prix de l'aliment pour les porcs en 2007 : conséquences pour les coûts, la rentabilité, la compétitivité des produits
2008

Programme PSDR-GO : SANCRE, SANté animale, sécurité des aliments et Compétitivité des filières animales REgionales

Consulter le resumé

visuel d'intervention.
PDF icon Programme PSDR-GO : SANCRE, SANté animale, sécurité des aliments et Compétitivité des filières animales REgionales
2008

Observatoire IFIP 'en ligne' : la compétitivité des élevages étrangers

Consulter le resumé

En situation de forte concurrence, la veille internationale est indispensable. L'IFIP vient de mettre en ligne les premiers indicateurs de compétitivité sur son site Internet.
2008

Compétitivité des élevages porcins à l'étranger : l'IFIP met en place un observatoire.

Consulter le resumé

L'IFIP diffuse désormais sur son site Internet des repères technico-économiques sur la compétitivité des exploitations porcines étrangères. L'analyse des résultats permet de constater que le Danemark, les Pays-Bas et la France sont toujours leaders en ce qui concerne les performances techniques en élevage. Le Danemark se caractérise particulièrement par son dynamisme. La Westphalie, la Catalogne et les Etats-Unis restent à la traîne du groupe de tête. D'un point de vue économique, les coûts de revient du porc charcutier français, danois et hollandais sont équivalents.
PDF icon Compétitivité des élevages porcins à l'étranger : l'IFIP met en place un observatoire.
2008

La filière porcine française face à sa concurrence. Evaluation de distorsions

Consulter le resumé

La production porcine française est durement frappée par une crise de marché résultant de la hausse des prix de l’alimentation animale. Il est beaucoup trop tôt pour en évaluer les conséquences. Mais il est à craindre que le paysage en sorte profondément modifié (structure des élevages, localisation géographique, volume de la production et effets sur les autres maillons de la filière…). D’autant qu’une crise peut en cacher d’autres.

Les élevages français de porcs manquent d’investissements, conséquence directe de l’arrêt de la croissance depuis une dizaine d’années.
Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Bâtiments porcins en France : nécessité de réinvestir

Consulter le resumé

Le maintien de la compétitivité de la production porcine française nécessite d’améliorer les coûts de revient, notamment par le progrès des performances. Les bâtiments d’élevage permettent-ils de tirer pleinement parti des progrès génétiques et techniques ? En 2006, l'IFIP a évalué les bâtiments porcins en France. Certains ont besoin d'être rénovés, d'autres d'être reconstruits. Des mises aux normes sont nécessaires. Le coût total est évalué entre 2,5 et 2,9 milliards d'euros.
PDF icon Bâtiments porcins en France : nécessité de réinvestir
2007

Production porcine : structures des élevages

Consulter le resumé

Les résultats de l’enquête sur la structure des exploitations, réalisée en 2005, permettent de faire le point sur la situation de la production porcine française. Ils confirment la poursuite de la baisse du nombre des exploitations ayant des porcs. Les effectifs porcins totaux et la production restant stables, les ateliers sont de plus grande dimension, pour s'adapter à l'évolution du contexte qui, la concurrence aidant, demande toujours plus d’efficacité productive.
PDF icon Production porcine : structures des élevages
2007

Production porcine française, quel modèle de développement durable ?

Consulter le resumé

Lors de la mise en place du Marché commun agricole, une organisation de marché très modérément interventionniste a été choisie pour la production porcine. Celle-ci a protégé le secteur de la concurrence extérieure. Par contre, à l’intérieur de la Communauté économique européenne, puis de l’Union européenne, elle l’a laissé se structurer sous l’effet déterminant des forces du marché. Cette logique a conduit à concentrer la production dans des bassins géographiques et des exploitations agricoles de plus en plus spécialisées.
2007

Les performances des élevages français de porcs vis-à-vis de leurs concurrents

Consulter le resumé

La présente fiche synthétique donne à voir la comparaison de données disponibles et publiées par les différents pays. Elles sont issues d’échantillons d’élevages de tailles très différentes. Un travail plus approfondi est à conduire pour comparer des résultats d’élevages de même taille ou correspondant à la frange la plus dynamique de la production nationale dans les différents pays. Il permettrait en particulier de mieux situer les tendances de la productivité numérique des truies dans les différents pays.
PDF icon Les performances des élevages français de porcs vis-à-vis de leurs concurrents
2006

Pages