La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 13 de 13 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Analyse métagénomique de la dynamique de l’écosystème bactérien de la viande de porc biopréservée

Consulter le resumé

Arnaud Bozec et al., 16es Journées Sciences du Muscle et Technologies des Viandes, 21-22 novembre 2016, Paris, France, p. 15-16

Cette étude vise à étudier la possibilité de conservation de viande de porc biopréservée conditionnée sous vide pendant 12 semaines à -1.5°C. Le challenge de la biopréservation est de pouvoir doubler la limite de conservation actuelle qui est de 6 semaines (Bozec et al., 2005), grâce à la maîtrise des flores d’altération et au maintien de la qualité sanitaire des viandes. La comparaison des modalités expérimentales, avec l’utilisation de deux ferments par rapport à un essai témoin non biopréservé a permis de suivre l’évolution bactérienne par microbiologie classique et métagénomique tout au long de la conservation.

ENG

Metagenomic dynamic analysis of the bacterial ecosystem of biopreserved pork meat

The objective of this study was to evaluate the bacterial evolution of biopreserved pork meat, vacuum-packed and stored at a temperature of -1.5° C for 12 weeks. The use of metagenomic analysis allowed a new insight into the bacterial competition taking place. The comparison of control samples to biopreserved meat with two separate Pediococcus acidilactici and Lactobacillus sakei cultures showed three different scenarios. Pediococcus acidilactici survived well for a period of five weeks. Subsequently however, it was then supplanted by the bacterial flora naturally present in the product, which was, in this case, Lactobacillus sakei, C. divergens and Leuconostoc gelidum. Alternatively, the protective culture Lactobacillus sakei showed the ability to maintain the microbiological quality in the vacuum-packed meat at an acceptable level for 12 weeks.

PDF icon Bozec et al.,16es Journées Sciences du Muscle et Technologies des Viandes, 21-22 novembre 2016, Paris
2016

Analyse métagénomique de la dynamique de l’écosystème bactérien de la viande de porc biopréservée

Consulter le resumé

Poster.

L’objectif de cette étude était d’évaluer la dynamique d’évolution de l’écosystème bactérien de la viande de porc biopréservée et emballée sous vide puis stockée à une température de -1,5 °C pendant 12 semaines. L’analyse métagénomique a été utilisée comme un outil de compréhension de l’évolution des flores.

PDF icon poster de Arnaud Bozec et al., 16es JSMTV, 21-22 novembre 2016, Paris, France
2016

La santé animale aux Journées de la Recherche Porcine

Consulter le resumé

Quatre publications sur la pathologie respiratoire du porc. Quatre également sur les usages d’antibiotiques et leurs alternatives nutritionnelles. Et enfin, une publication sur une zoonose. Ces thèmes, abordés aux dernières Journées de la Recherche Porcine, reflètent bien les problématiques sanitaires actuelles de la filière porcine.

2013

Réduire les défauts d’odeur sexuelle par l’alimentation

Consulter le resumé

Le scatol est l’un des deux composés principaux à l’origine des défauts d’odeur sexuelle des viandes de porc mâle entier. Il est issu des fermentations bactériennes dans le gros intestin du porc. La conduite d’élevage, et notamment la conduite alimentaire, sont susceptibles de modifier la production et le dépôt tissulaire de ce composé.
PDF icon Réduire les défauts d’odeur sexuelle par l’alimentation
2011

Effects of glucosinolates and fibre resulting from rapeseed meal inclusion in phase 2 diet on piglet feeding behaviour and performance

Consulter le resumé

Poster. Glucosinolates (GSL) and fibre from rapeseed may play a key role in the palatability of rapeseed meal (RSM) for pigs. Therefore, a high RSM inclusion in pig diets could lead to a lower feed intake or modify feeding behaviour, especially when competition is high. Two experiments were conducted to evaluate the eff ects of GSL and fi bre resulting from RSM, and of the competition degree at feeding, on feed intake and performance of piglets during the post-weaning period from 12 to 30 kg (phase 2).
PDF icon Effects of glucosinolates and fibre resulting from rapeseed meal inclusion in phase 2 diet on piglet feeding behaviour and performance
2011

Prédiction de la teneur en fibres totales et insolubles à partir de la composition chimique de matières premières utilisées en alimentation du porc

Consulter le resumé

Les matières premières (MP) riches en fibres sont fréquemment introduites dans les aliments des porcs. Cependant, l’utilisation raisonnable de ces MP nécessite une caractérisation précise de la fraction fibreuse. Les fibres représentent une famille hétérogène de composés aux caractéristiques biochimiques et physicochimiques variées.
2011

Effets de l’incorporation de fibres fermentés ciblés sur les performances et l’état de santé des porcelets en post-sevrage

Consulter le resumé

L’introduction de fibres alimentaires dans les aliments de sevrage peut être proposée en remplacement des antibiotiques facteurs de croissance. Ces essais, menés à l’IFIP et à l’INRA, ont pour objet d’évaluer l’interaction entre l’incorporation de fibres et l’environnement sanitaire de l’élevage sur les performances et l’état de santé des porcelets en post-sevrage. Un mélange constitué de pulpes de betterave et de coques de soja est introduit dans les aliments fibres (F). L’aliment F est comparé à l’aliment témoin (T) en 1er âge.
PDF icon Effets de l’incorporation de fibres fermentés ciblés sur les performances et l’état de santé des porcelets en post-sevrage
2010

Multi-year survey on chemical composition of de-oiled regular rapeseed meal produced in France. Evaluation for long-term feeding of sows in reproduction

Consulter le resumé

PDF icon Multi-year survey on chemical composition of de-oiled regular rapeseed meal produced in France. Evaluation for long-term feeding of sows in reproduction
2009

Incidence d'un enrichissement en fibres de l'aliment finition sur la qualité technologique de la viande de porc

Consulter le resumé

S'il était possible de réduire le potentiel glycolytique des viandes, en agissant sur les conditions d'alimentation en fin de période d'engraissement, lerisque d'obtenir des viandes à bas pH pourrait être atténué. L'objectif de cet essai est de tester l'influence de la diminution de la quantité d'énergie ingérée quotidiennement par les porcs. Dans ce but, un aliment de concentration énergétique inférieure à 9,0 MJ d'énergie nette a été distribué au cours du dernier mois d'engraissement.
PDF icon Incidence d'un enrichissement en fibres de l'aliment finition sur la qualité technologique de la viande de porc
2008

Faut-il distribuer des aliments enrichis en fibres aux truies en groupe ?

Consulter le resumé

Cette expérimentation a pour objectif d’étudier les effets de la distribution d’un aliment riche en fibres (F) par rapport à un aliment témoin (T) sur le bien-être des truies logées dans différents systèmes : contention individuelle (B = 3 bandes de 24 truies), groupe de 6 truies alimentées à l’auge avec bas-flancs (G6 : 2 x 24 truies), groupe de 12 truies alimentées au DAC (DAC : 2 x 24 truies). Dans chaque bande, la moitié des truies reçoit l’aliment T (20 % NDF), l’autre moitié l’aliment F (32 % NDF). Les animaux sont suivis sur trois à quatre cycles de reproduction.
PDF icon Faut-il distribuer des aliments enrichis en fibres aux truies en groupe ?
2002

Quels rejets pour des truies gestantes alimentées avec un régime enrichi en fibres ?

Consulter le resumé

La dilution énergétique d’un régime par l’incorporation de fibres permet d’améliorer le bien-être des truies gestantes par une augmentation de la quantité d’aliment distribuée.

Cette étude montre cependant une augmentation concomitante des rejets dans le lisier bien supérieure aux différences de quantités ingérées. Par rapport à un régime standard, la quantité de matière sèche retrouvée dans le lisier de truies alimentées

avec le régime enrichi en fibres est supérieure de 83 % alors que la quantité ingérée est accrue de seulement 22 %.
PDF icon Quels rejets pour des truies gestantes alimentées avec un régime enrichi en fibres ?
2001

La distribution d'aliment riche en fibre affecte l'activité alimentaire des truies gestantes logées en groupe

Consulter le resumé

Le logement des truies en groupe et l’utilisation de rations enrichies en fibres d’origine végétale sont deux alternatives possibles pour améliorer le bien-être des truies gestantes. Cette étude montre l’incidence de la distribution d’un aliment riche en fibres (F : 13,2 % CB) par rapport à un aliment conventionnel (T : 6,7% CB) sur le comportement alimentaire de truies gestantes dans trois systèmes de logement : stalle individuelle (S), groupe de six truies alimentées au réfectoire et non bloquées (G) et groupe de douze truies alimentées au DAC (D).
PDF icon La distribution d'aliment riche en fibre affecte l'activité alimentaire des truies gestantes logées en groupe
2001

Comparaison, chez la truie reproductrice, d'un régime simple à base de céréales à deux régimes complexes isoénergétiques, par l'association de fibres et de matière grasse

Consulter le resumé

Trois régimes isoénergétiques différant par leurs teneurs en cellulose brute (36, 47 et 58 g/kg) et en matières grasses (27, 51 et 75 g/kg) ont été distribués à 330 truies qui ont sevré 1105 portées. Ils étaient composés de céréales (témoin type Amidon) partiellement substituées par 2 niveaux d'incorporation de tourteau de tournesol, de son, de maïs gluten feed et de graisse animale (régimes complexes).

La productivité numérique et pondérale était identique avec les trois traitements expérimentaux: 24,1 ± 0,4 porcelets et 187 ± 2 kg de poids de portée sevrés par truie par an.
PDF icon Comparaison, chez la truie reproductrice, d'un régime simple à base de céréales à deux régimes complexes isoénergétiques, par l'association de fibres et de matière grasse
1999