La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 15 de 15 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Effects of sex and halothane gene on the pig grading prediction equations of lean meat percentage

Consulter le resumé

Abstract.

Automation of pig classification methods make it relevant to quantify the main effects influencing the prediction equations of the lean meat percentage (LM%). A representative sample of the French pig slaughtering was selected in 3 abattoirs and stratified according to sex (50% castrated males and 50% females). Carcasses were measured by 3 classification methods – CSB Image-Meater® (IM), CGM, ZP – and cooled. An ear sample was analysed for Halothane gene (Hal). The left sides were cut according to the EU procedure and the four main joints were CT scanned. Images were thresholded in order to determine lean meat weight. Among the 209 pigs, the proportions of Nn and NN alleles were respectively of 52% and 48%, leading to a well balanced design. The least squares means were calculated for the factors SEX and Hal in an analysis-of-covariance model per classification method ilcuding the corresponding fat and muscle depths as well as the interactions. Interactions were never significant. Hal effect was not significant for the CGM. The adjusted differences between females and castrated males were for the lean meat percentage predicted by CGM, ZP and IM respectively of 1.0, 1.7 and 1.8. The adjusted differences between Nn and NN alleles were for the lean meat percentage predicted by ZP and IM respectively of 1.0 and 1.3. Sex could be managed by a different intercept in the classification equations if it is considered of practical relevance. The knowledge of the bias size between Hal alleles is of interest for the pig chain stakeholders.

PDF icon abstract de Gérard Daumas et Mathieu Monziols, 66th EAAP, Varsovie, Pologne, 31 août-04 septembre 2015
2016

Effects of the sex dans halothane gene on pig carcass composition measured by computed tomography

Consulter le resumé

Abstract.

The aim of this study was to quantifiy this main effects influencing both the tissue composition measured by Computed Tomography (CT) and the classification variables of slaughtered pigs. A representative sample of the French pig slaughtering was selected in 3 abattoirs and stratified according to sex (50% castrated males and 50% females). Carcasses were measured by 3 classification methods – CSB Image-Meater® (IM), CGM, ZP – and cooled. An ear sample was analysed for Halothane gene (Hal). The left sides were cut according to the EU procedure and the four main joints were CT scanned. Images were thresholded in order to determine lean meat, fat and bone weight. Among the 209 pigs, the proportions of Nn and NN alleles were respectively of 52% and 48%, leading to a well balanced design. In the analysis of variance the interaction between sec and Hal was never significant. Sex was significant on all the fat and muscle depths as well as on all the tissues proportions in the joints, except the bone % in ham and loin. Hal was signficiant on all the tissues proportions in the joints, except the fat % in shoulder, the bone % in belly and the lean meat percentage (LM%) predicted by IM. Hal was not significant on the IM depths taken on the splitline but was significant on the CGM lateral depths. Sex had a major effect (1 standard deviation) on the LM% in the loin and the fat % in the shoulder. The highest Hal effect (0.6  standard deviation) was on the LM% in the carcass predicted by the CGM and the bone % in the shoulder. The adjusted differences between females and castrated males were for the LM% measured by CT and predicted by CGM, ZP and IM respectively of 3.0, 2.0, 1.6 and 1.6. The adjusted differences between Nn and NN alleles were for LM% measured by CT and predicted by CGM, ZP and IM respectively of 1.5, 1.5, 0.6 and 0.4. Hal and sex have important effects on pig carcass composition, but the automatic classification by IM is less sensitive than CGM to these ones.

PDF icon abstract de Gérard Daumas et Mathieu Monziols, 66th EAAP, Varsovie, Pologne, 31 août-04 septembre 2015
2016

Effet du type génétique et du génotype halothane sur l’épaisseur de lard mesurée par tomographie RX tout au long de la carcasse

Consulter le resumé

FR

L’étude repose sur l’analyse de l’épaisseur de lard au tomographe RX d’animaux de 13 types génétiques : des races pures de type Piétrain, des croisés deux voies de type Piétrain x Large-White et des porcs charcutiers. Pour chacune des 280 demi-carcasses analysées, les épaisseurs moyennes de lard sont calculées sur la longueur totale de la carcasse et sur trois zones anatomiques (épaule, longe, jambon). Des différences d’épaisseur de lard sont observées entre zones anatomiques et entre groupes de types génétiques. Les porcs de races pures sont plus maigres que les porcs croisés deux voies, eux-mêmes plus maigres que les porcs charcutiers. Les épaisseurs de lard décroissent de l’épaule au jambon. Les plus faibles coefficients de variation des mesures d’épaisseur de lard sont observés au niveau de la longe. Les trois génotypes au locus halothane sont représentés dans cette étude. Des différences significatives entre les animaux NN et Nn sont mises en évidence : les animaux hétérozygotes présentent une épaisseur moyenne de lard plus faible de 0,7 mm par rapport aux homozygotes ; l’écart est de 1 mm au niveau des zones de la longe et de l’épaule (respectivement P < 0,05 et P < 0,01) mais n’est pas significatif au niveau de la zone du jambon. Aucune différence significative n’est observée par rapport au génotype nn, sans doute en raison du faible nombre d’animaux porteurs de ce génotype.

ENG

Effect of the genetic type and the halothane genotype on fat thickness measured with Computed Tomography (CT) throughout the carcass

The study is based on fat thickness analysis with computed tomography (CT) of animals from 13 genetic types: purebred Piétrain-like breeds, crossbred Piétrain x Large-White types and crossbred fattening pigs. For each of the 280 analyzed half-carcasses, average fat thickness was calculated throughout the carcass as well as in three body parts (shoulder, loin, ham zones). Fat thickness differences were observed between body parts and between groups of genetic types. Purebred animals were leaner than crossbred Piétrain x Large-White types themselves leaner than crossbred fattening pigs. Subcutaneous fat thickness decreased from the shoulder to the ham. The lowest fat thickness variation coefficients were seen for the loin. The three halothane genotypes were represented in this study. Significant differences between NN and Nn animals were highlighted: heterozygote animals presenting 0.7 mm less fat thickness compared with homozygotes; significant differences were seen at the loin (1.1 mm, P < 0.05) and shoulder (1.0 mm, P < 0.01) parts but differences were not significant at the ham. No significant effect was observed in comparison with the nn genotype, probably due to the small number of animals carrying this genotype.

2016

Impact of chilling rate and halothane genotype on the frequency of pse-like zones and the processing yields of hams

Consulter le resumé

The aim of this work was to further investigate the effects of chilling rate on the frequency of PSE-like zones on pork hams, following on from a previous study [1]. An 8°c difference in chilling rate (4 hours post-mortem) was applied to the opposite carcass sides, from halothane genotyped pigs. In order to increase the frequency of PSE-like zones, pigs were slaughtered after a limited fasting time and without resting. Biochemical analysis (glycogen potential, protein solubility) were performed on Semimembranosus samples to explore local specificities of PSE-like zones.
PDF icon Impact of chilling rate and halothane genotype on the frequency of pse-like zones and the processing yields of hams
2012

Déstructuration du jambon : étude approfondie des facteurs de risques pour mieux la prévenir

Consulter le resumé

Différents facteurs sont associés à l’apparition du défaut de déstructuration du jambon.

L’étude propose de vérifier l’impact des cinétiques de réfrigération et d’enrichir l’approche descriptive actuelle.
PDF icon Déstructuration du jambon : étude approfondie des facteurs de risques pour mieux la prévenir
2011

Déstructuration du jambon : étude approfondie des facteurs de risques pour mieux la prévenir : effet de la réfrigération et du statut halothane

Consulter le resumé

Cette étude a permis d’améliorer nos connaissances sur l’effet des variations de niveaux de qualité de viande, notamment du niveau de déstructuration, sur les rendements de fabrication en jambon cuit supérieur. Deux facteurs et leur influence ont pu être étudiés indépendamment : la cinétique de réfrigération et le statut halothane.


56,00 €
2011

Paramètres génétiques et effet di génotype halothane sur la consommation moyenne journalière résiduelle chez le porc Piétrain en croissance

Consulter le resumé

Poster. L’objectif de cette étude est d’estimer les paramètres génétiques pour la consommation moyenne journalière résiduelle (CMJR) et les caractères de production majeurs mesurés en station de contrôle de performances chez le Piétrain en croissance, et de quantifier les effets du génotype halothane sur ces caractères. La consommation moyenne journalière résiduelle est la différence entre consommation moyenne journalière mesurée et consommation moyenne journalière prédite à partir des besoins de production et d’entretien de l’animal (Kennedy et al., 1993).
PDF icon Paramètres génétiques et effet di génotype halothane sur la consommation moyenne journalière résiduelle chez le porc Piétrain en croissance
2011

Le gène de sensibilité à l'halothane : effet du génotype halothane sur les performances de croissance, qualité de carcasse et de viande

Consulter le resumé

L’allèle de sensibilité à l’halothane n’est en ségrégation dans la population collective française Piétrain. Les données relatives à 1557 femelles Piétrain contrôlées en stations publiques ont été analysées. Les performances de production, de qualités de carcasse et de viande des trois génotypes (128 NN, 334 Nn et 1 095 nn) ont été comparées. Les animaux nn présentent des carcasses plus conformées mais pour lesquelles les indicateurs de qualité de viande sont fortement affectés. Cette étude confirme l’impact négatif majeur de l’allèle n sur la capacité de rétention en eau de la viande.
PDF icon Le gène de sensibilité à l'halothane : effet du génotype halothane sur les performances de croissance, qualité de carcasse et de viande
2010

Genetic evaluation of the French Piétrain purebred population including the halothane genotype

Consulter le resumé

PDF icon Genetic evaluation of the French Piétrain purebred population including the halothane genotype
2010

Genetic parameters and halothane genotype effect for residual feed intake in Piétrain growing pigs

Consulter le resumé

PDF icon Genetic parameters and halothane genotype effect for residual feed intake in Piétrain growing pigs
2010

Prise en compte du génotype halothane dans l’évaluation génétique de la population Piétrain

Consulter le resumé

Poster. Dans la population française Piétrain, les animaux sont sélectionnés, d’une part, selon leur génotype au locus Hal de la sensibilité à l’halothane (NN, Nn, ou nn) et, d’autre part, à l’aide d’un indice de sélection classique. Cette stratégie conduit à des résultats vraisemblablement sub‐optimaux.

L’objectif de cette étude, mise en place pour répondre aux attentes des sélectionneurs, est d’évaluer l’intérêt de la prise en compte du génotype halothane dans l’évaluation génétique de la population française Piétrain.
PDF icon Prise en compte du génotype halothane dans l’évaluation génétique de la population Piétrain
2010

Effet du génotype halothane sur les performances de croissance, qualités de carcasse et de viande

Consulter le resumé

L’allèle de sensibilité à l’halothane n’est en ségrégation dans la population collective française Piétrain. Les données relatives à 1557 femelles Piétrain contrôlées en stations publiques ont été analysées. Les performances de production, de qualités de carcasse et de viande des trois génotypes (128 NN, 334 Nn et 1 095 nn) ont été comparées. Les animaux nn présentent des carcasses plus conformées mais pour lesquelles les indicateurs de qualité de viande sont fortement affectés. Cette étude confirme l’impact négatif majeur de l’allèle n sur la capacité de rétention en eau de la viande.
PDF icon Effet du génotype halothane sur les performances de croissance, qualités de carcasse et de viande
2009

Effect of the halothane genotype on growth performances, carcase and meat quality traits in the Piétrain breed of the French national pig breeding program

Consulter le resumé

The halothane allele (n) is segregating in the French national Pietrain breed. Records from the three French central test stations were available for 1,557 Pietrain pigs of known halothane gene status (128 NN, 334 Nn and 1,095 nn). Production traits, carcase composition and meat quality measurements were studied to compare the three genotypes and assess the allele effects.
PDF icon Effect of the halothane genotype on growth performances, carcase and meat quality traits in the Piétrain breed of the French national pig breeding program
2009

Sensibilité à l'halothane : un effet négatif sur les qualités sensorielles

Consulter le resumé

Quarante-huit porcs mâles castrés issus d’une F2 Large White x Piétrain ont été répartis selon un plan d’expérience factoriel (3 x 2) afin d’étudier les effets interactifs du génotype pour la sensibilité à l’halothane (NN, Nn et nn) et des conditions de pré-abattage ("Stress minimal" et "Stress normal") sur les qualités de la viande. Le traitement ‘Stress normal’ est censé se rapprocher des conditions commerciales : transport court avec mélange d’animaux non familiers, abattage immédiatement après le transport.
PDF icon Sensibilité à l'halothane : un effet négatif sur les qualités sensorielles
2001

Comparaison de porcs charcutiers NN et Nn pour les performances de croissance, carcasse et qualité de viande, et l'aptitude à produire du jambon cuit

Consulter le resumé

Une expérimentation à grande échelle a été menée pour étudier l’effet du gène de sensibilité à l’halothane et sa possible interaction avec le type sexuel sur les performances zootechniques des porcs, et leur aptitude à produire du jambon cuit supérieur pré-tranché.
PDF icon Comparaison de porcs charcutiers NN et Nn pour les performances de croissance, carcasse et qualité de viande, et l'aptitude à produire du jambon cuit
2000