Analyse environnementale de stratégies d'alimentation de précision des porcs charcutiers

Florence Garcia-Launay (Inrae) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 331-336

L’alimentation de précision (AP) des porcs charcutiers pourrait réduire les impacts environnementaux de la production porcine. Pourtant peu de résultats ont été publiés sur ce sujet. Cette étude visait à évaluer par analyse du cycle de vie les impacts de l’AP de porcs charcutiers en comparaison d’une alimentation conventionnelle. Deux approches sont utilisées : l’une reposant sur des données obtenues dans deux expérimentations et l'autre sur des simulations réalisées avec un modèle de l’atelier d’engraissement. Dans l’expérimentation ExpAdLib, une stratégie biphase (2P) ad libitum (AdLib) a été comparée à une AP AdLib. Dans l’expérimentation ExpRat, une stratégie en biphase rationné (2Prat) a été comparée à une alimentation de précision rationnée (Rat). Quatre programmes d’alimentation ont été simulés : S2PREF = biphase de référence, S2PBasProt = biphase à basse teneur en protéines, SMPGr = multiphase journalier groupe et SMPInd = multiphase journalier individuel, selon deux plans de rationnement : AdLib et Rat. L’AP réduit de façon systématique les impacts acidification et eutrophisation, grâce à la réduction de l’excrétion d’azote. Pour l’impact sur le changement climatique, les résultats expérimentaux suggèrent une amélioration en AP AdLib mais pas en AP Rat. Les résultats simulés font état d’une amélioration claire sur l’acidification, l’eutrophisation et l’occupation des sols, mais pas d’amélioration sur le changement climatique en raison de la légère augmentation de l’indice de consommation. Cette étude confirme que l’AP est un levier de réduction des impacts environnementaux de la production de porcs charcutiers, particulièrement pour l’acidification et l’eutrophisation. L’AP doit faire l’objet d’une approche globale incluant la définition des niveaux d’acides aminés des aliments, la formulation des aliments, et la définition du niveau de rationnement, pour obtenir le meilleur gain environnemental.

ENG

Environmental assessment of feeding strategies of precision feeding 

Precision feeding (PF) in growing-finishing pigs appears as a promising technology to decrease environmental impacts of pig production. However, few studies have compared environmental impacts of conventional and PF. Therefore, the aim of this study was to perform life cycle assessment (LCA) of pig production with either conventional or PF applied to growing-finishing pigs. Two approaches were used: using data from two experiments or relying on simulations performed with a fattening-unit model. In the ExpAdLib experiment, two-phase ad libitum (AdLib) feeding was compared to ad libitum PF. In the ExpRat experiment, two-phase restricted (Res) feeding was compared to restricted PF. In the model, four feeding programs − S2PREF (reference two-phase), S2LowProt (two-phase with low protein content), SMPGr (daily multiphase group feeding) and SMPInd (daily multiphase individual feeding) − were simulated according to two levels of supply: AdLib and Res. PF always decreased acidification and eutrophication impacts by reducing nitrogen excretion. Experimental results showed that climate change was reduced in PF AdLib but not in PF Res. Simulated results showed decrease in acidification, eutrophication and land occupation impacts, but not of climate change because of a worse feed conversion ratio. This LCA confirms that PF is a technology for reducing environmental impacts of pig production, particularly acidification and eutrophication. Nevertheless, definition of constraints on amino-acid and crude-protein contents, feed formulation and definition of the level of feed restriction should be made carefully in order to obtain the expected environmental gains with PF.