Appui à la mise en place d’un « nez humain » dans son entreprise

L’IFIP accompagne les entreprises qui souhaitent se lancer dans la technique du « nez humain » pour trier les carcasses de verrassons les plus odorantes sur chaîne d’abattage ou à réception de pièces dans son entreprise, voire sur produits transformés (abattoirs, découpeurs, salaisonniers).

L’accompagnement IFIP porte sur la sélection des personnes sensibles aux odeurs de verrats dans l’entreprise afin de constituer un premier panel interne (L’IFIP dispose d’une méthodologie et de tests triangulaires fabriqués en collaboration avec l’INRAE pour écarter les personnes non sensibles aux odeurs de verrats).

L’IFIP dispose d’échantillons de gras odorants issus de verrassons et dosés en indicateurs d’odeur (androsténone et scatol). Des mini tests d’initiation du personnel sur ces gras dosés sont possibles afin de fiabiliser son jury interne NEZ HUMAIN.

L’IFIP aide à la mise en place matérielle de la technique du « nez humain » sur chaîne (technique de chauffage, de sniffing, de notation) et apporte un appui à la rédaction de sa propre méthode interne en s’inspirant des méthodes appliquées par les abatteurs découpeurs européens (modèle du programme QS en Allemagne, IKB aux Pays-Bas).

A cette occasion, l’IFIP aide les entreprises à orienter au mieux leurs carcasses ou pièces reçues selon les niveaux d’odeur et l’échelle de notation appliquée en partant de l’expertise IFIP, la bibliographie et les études IFIP/INRAE sur produits frais et transformés depuis 10 ans.  

Contact : patrick.chevillon@ifip.asso.fr