Incidence de Campylobacter, Yersinia et Escherichia coli 0157:H7 dans la filière porcine

Alain Le Roux et Yannick Rugraff, rapport d'études, janiver 2000, 43 pages

Le genre Campylobacter, défini en 1963 par Sebald et Veron, regroupe des vibrions micro-aérophiles. Ce genre Campylobacter constitue un groupe de deux espèces aux comportements spécifique vis-à-vis de la température :
- Les espèces se développant à 25°C parmi lesquelles Campylobacter fetus responsables d'avortements chez les bovins,
- Les espèces se développent à 42°C appelés thermotolérants responsables de gastro-entérites humaines.
Les Campylobacter thermotolérants comprennent quatre espèces : C. coli, C. jejuni les plus fréquemment isolés, et C. lari, C. upsaliensis. Ci-après le terme Campylobacter ne désignera que ces 4 espèces présentant un intérêten bactériologie alimentaire.
En France, Campylobacter constitue le second facteur de gastro-entérites (en particulier chez les enfants) après les salmonelles (Kursteiner et al., 1985). Le mode de transmission peut être direct (contact avec un réservoir) mais il est le plus souvent indirect par les aliments ou l'eau contaminés. L'absorption d'une dose relativement faible (quelques centaines de cellules) déclenche une campylobactériose digestive (Adeslyun & Kaminjolo, 1994). L'incidence dans les pays industrialisés se situe autour de 4% de toutes les entérites (Begue et al., 1989).