L’amélioration du bien-être des animaux, enjeu de plusieurs projets de Recherche-Développement

Valérie Courboulay, bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 66

Au centre de la demande sociétale, la meilleure prise en compte du bien-être des animaux en élevage a suscité plusieurs initiatives au niveau français et international. Il s’agit soit, de construire des référentiels permettant de qualifier ces questions en élevage en développant en parallèle des systèmes innovants en phase avec ces référentiels (cf Laboratoire d’Innovation Territorial Ouesterel), soit de mettre en avant les bonnes pratiques mises en oeuvre par des éleveurs (projet EU-pig, Union Européenne), soit encore de proposer des outils opérationnels pour évaluer le bien-être en situation (BEEP pour Bien-Etre en Elevage de Porc) ou progresser vers l’arrêt de la caudectomie (méthode d’audit SchwIP).

Le L.I.T. Ouesterel
Le Laboratoire d’Innovation Territorial Ouest Territoire d’Elevage (LIT Ouesterel) est consacré aux conditions d’élevage et de vie des éleveurs, au bien-être et à la santé des animaux de ferme (porcs, poulets de chair et pondeuses, vaches laitières). Il réunit l’ensemble des structures concernées par l’élevage (entreprises de la filière, associations militantes, collectivités territoriales, commerce, …). L’objectif est de co-construire des filières et des marchés différenciés en s’appuyant sur la diversité des élevages du grand ouest et en favorisant le développement d’innovations pour le bien-être animal. Cette co-construction permettra de faire évoluer l’élevage pour mieux répondre aux attentes des consommateurs. L’IFIP est l’un des nombreux partenaires de ce projet et contribue par son expertise à animer les échanges et proposer des voies de progrès acceptables sur la question du bien-être animal.
 
EUpig
Mettre en avant les bonnes pratiques d’élevage pour les promouvoir est l’objectif du projet européen EUpig. Il s’agit de faire du transfert de connaissances de pays à pays et d’éleveur à éleveur, en s’appuyant sur des exemples fonctionnels et efficaces de bonnes pratiques déjà mis en oeuvre dans des élevages ou par des organisations professionnelles des Etats-membres participant au projet (13 pays, dont l’ensemble des pays gros producteurs de porcs). Pour la France, l’IFIP intervient en appui à Inaporc dans cette collecte des bonnes pratiques qui porte sur 4 thèmes : le management de la santé, le bien-être, l’élevage de précision, la qualité de la viande. Il fait également partie des groupes qualité des viandes et bien-être chargés au sein du projet d’expertiser l’ensemble des bonnes pratiques proposées. Ce projet est l’occasion pour les filières françaises et européennes de faire valoir et partager des innovations
 
BEEP : le bien-être des porcs évalué par les éleveurs
BEEP est un outil destiné aux éleveurs, leur permettant d’auto-évaluer le bien-être de leurs animaux (voir fiche spécifique).
 
SchwIP
Schwip est un outil d’audit permettant d’évaluer les facteurs de risque de morsure des queues en élevage. A partir d’un outil développé et utilisé en Allemagne, l’IFIP a travaillé, en collaboration avec sa conceptrice, à développer une version française. Elle va être testée et évaluée en élevage par des techniciens et des vétérinaires ; la version finalisée sera diffusée auprès des opérateurs français pour faciliter un arrêt progressif de la caudectomie en élevage.