Spécial Plan de relance : un accompagnement de l’Ifip à l’attention des petits abattoirs

Contexte : une attente forte des citoyens et consommateurs sur le Bien-être animal. Des vidéo de L214 sont dévastatrices pour l’image de l’abattage dans les petits outils. Certains petits abattoirs régionaux ou municipaux datent des années 70 – 80. Une conception peut être datée pour les équipements de bien-être animal, tout en étant aux normes actuelles du règlement CE1009/2009. L’attente des consommateurs est particulièrement forte sur le Bien-être animal de la part des opérateurs de productions différenciées comme le Bio, les races locales, les signes de qualité...

Une aide importante à l’attention des abattoirs est débloquée par l’Etat pour investir et former sur le thème du Bien-être animal soit 130 M€ dans le plan de relance.
Que prévoit le Plan de modernisation des abattoirs ?
Ses objectifs :

  • Améliorer les pratiques en termes de protection animale et d’hygiène alimentaire
  • Améliorer les conditions de travail
  • Moderniser les outils d’abattage et découpe des abattoirs pour une meilleure compétitivité
  • Préparer les entreprises au respect des exigences des pays tiers en vue d’exportation
  • Aider l’expérimentation d’abattoirs mobiles

Quels sont les points de vigilance de protection animale dans les abattoirs ?
D’après les audits annuels de l’Ifip de 2000 à 2020, les experts ont identifié des points de vigilance à différents niveaux :

  • Cohérence des équipements entre eux, de la réception des porcs à la phase d’étourdissement saignée
  • Remplacement d’équipements anciens par les meilleures technologies disponibles en termes de protection animale
  • Formation des opérateurs aux meilleures pratiques définies par l’Ifip et aux dernières technologies à disposition
  • Formalisation des opérations et de la documentation (documents d’enregistrement, MON, PMS et HACCP…)

Fort de son expérience, l’Ifip propose d’accompagner les abattoirs pour le dépôt des dossiers et les diagnostics de protection animale, et d'apporter les recommandations techniques pour la réalisation d’investissements.

Pour améliorer les pratiques de protection animale : un « Pack BEA » !

L’Ifip est en mesure d’accompagner en ‘clé en main’ les petits abattoirs de porc pour améliorer le respect du bien-être animal.
Comment en pratique ?
Un diagnostic complet est réalisé par un expert Protection animale de l’IFIP :

  • Traçabilité : bon d’enlèvement…
  • Réception des porcs : organisation du tri, anomalie mineure ou majeure, matériel à disposition 
  • Conception générale de la porcherie : confort des animaux, surface/animal, aide à la manipulation des animaux, repérage des points de blocage entre la sortie des animaux de la case de repos au passage dans le système d’étourdissement, recherche de solutions pour un déplacement plus fluide des animaux
  • Système d’étourdissement : présentation du système et de son fonctionnement. Aide au bon réglage et à son utilisation - Opérations de maintenance et maintenance préventive - Savoir repérer les signes d’inconscience avant saignée et réfléchir au meilleur emplacement du matériel de réétourdissement si besoin - Savoir repérer les signes de retour à la conscience avant la mort pour les corriger de suite
  • Pratiquer la saignée : savoir repérer les saignées partielles insuffisantes

Un plan d’action et une liste d’investissements sont proposés par l’Ifip à l’entreprise à l’issue du diagnostic en priorisant les actions :

  • Conception des quais de déchargement des animaux
  • Porcherie d’attente et couloir d’amenée avant anesthésie
  • Poste d’étourdissement : conception d’un poste d’étourdissement de dernière génération, entretien et réglages. Poste de contrôle automatique de la qualité de l’étourdissement
  • Formation des opérateurs aux manipulations des animaux

Des solutions d’investissement sont priorisées incluant des propositions concrètes avec un plan de principe et le chiffrage correspondant.
Une formation des Responsables et Opérateurs de Protection Animale de l’abattoir est proposée :

  • Formations officielles
  • Conseils personnalisés sur la base de l’audit IFIP réalisé

Exemple de chiffrage d’un « Pack BEA » type pour les petits abattoirs

  • 2 jours de diagnostic sur site
  • 3 jours pour définir les recommandations, proposer et chiffrer des solutions techniques
    Total 5 jours d’expertise soit 4 750€ HT

Formation des équipes à la Protection animale :

  • Opérateurs : 1 jour
  • Responsables de Protection Animale (RPA) : 2 jours
    Total 3 jours de formation soit 4 200€ net de taxe 
    (avec possibilité de financement OCAPIAT)

Contactez l’IFIP pour obtenir davantage d’informations sur ces outils et audits ciblés de l’IFIP
Contact : gilles.nassy@ifip.asso.fr