Incidence sur le bien-être des porcs de la densité de chargement et du protocole d'alimentation lors d'un transport de porcs de 36 heures incluant 9 heures d'arrêt

Les quantités d’aliment et d’eau, le comportement des porcs, les pertes de poids, les rendements de carcasse, les fréquences cardiaques et la qualité de viande ont été mesurés en été sur 2 transports de porcs de 36 heures (20 heures de transport suivi de 9 heures d’arrêt puis 7 heures de transport) par rapport à un lot témoin transporté moins de 4 heures.

Trois densités de chargements ont été testées (0,42-0,50-0,60 m2/porcs) ainsi que 3 protocoles d’alimentation (alimentation à volonté dans le camion pour l’étage du haut, alimentation à partir de 20 heures de transport pour l’étage du milieu et alimentation à volonté dans le camion ou au point d’arrêt après déchargement pour l’étage du bas).

La réduction du nombre de porcs par m2 ne se justifie pas au vu des résultats. L’alimentation et l’abreuvement dans le camion réduisent fortement les pertes de poids vif et de rendement carcasse.

L’aliment ingéré (2,3 kg en moyenne ) couvre bien les besoins d’entretien (118 %). Les porcs consomment 5,2 à 2,3 fois plus d’aliment par heure lors de l’arrêt du camion. Le déchargement des porcs à un point d’arrêt au terme de 20 heures de transport est inutile et source de stress. Les animaux peuvent être nourris à volonté pendant toute la durée du transport ou à partir de 20 heures de transport dans le camion.