Préparation et départ de la ferme : les 24 dernières heures à la ferme

La préparation des porcs à l’élevage dans les 24 dernières heures avant l’embarquement revêt une importance capitale pour la qualité de la viande.

Les législations relatives au bien-être animal se sont mises en place en Europe depuis le début des années 1990 au stade de l'élevage, du transport et de l'abattage, ceci afin d'harmoniser les pratiques aux différents stades de la filière dans l'ensemble des pays de la communauté européenne et sous la pression des associations de protection des animaux et des consommateurs. Elles se renforcent au fil des années avec des incidences importantes en termes économiques et d'évolutions techniques à chaque stade de la filière. Ces législations fixent des règles très strictes avec des obligations de moyens et de résultats qui sont le garant du respect du bien-être animal. Au stade du transport, le nouveau règlement CE N°1/2005 fixe de nouvelles règles sur l'aptitude des procs au voyage. Parallèlement, la crise de l'ESB (Encephalite spongiforme bovine) en 1996, en France a conduit au déchargement à l'abattoir et à euthanasier un nombre croissant de porcs sur pied avant abattage. La mise en place et l'application de la législation du bien-être en cours de transport et le renforcement du contrôle des animaux au déchargement à l'abattoir par les services vétérinaires ont conduit les éleveurs et les chauffeurs à ne plus charger les porcs inaptes au transport ou potentiellement susceptibles de présenter un risque pour l'hygiène alimentaire (point 1 du rapport).