La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 4764 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Bilan d'activité de l'IFIP-Institut du porc en 2019

Consulter le resumé

Au Sommaire :

PDF icon bilan_ifip_2019_web.pdf
2020
guide de l'identification des sangliers

Guide de l’éleveur pour l’identification des sangliers (actualisation 2020)

Consulter le resumé

L’ELEVEUR EST RESPONSABLE DE L’IDENTIFICATION DES SANGLIERS : Les modalités de l’identification des sangliers évoluent ; Quelle est la définition d’un site d’élevage ?

PDF icon guide de l'identification des sangliers actualisé en 2020
2020

GUIDE POUR LA NOTIFICATIO N DES MOUVEMENTS DE SANGLIERS

Consulter le resumé

La notification des mouvements est obligatoire : Qui est responsable de la notification ? Que dois-je notifier ? Quelles informations dois-je notifier ? Comment notifier ? Comment notifier les mouvements à BDPORC ? Dans tous les cas, je reste responsable de la notification et de la notification doit être réalisée dans un délai maximum de 7 jours calendaires (délai calculé entre la date du mouvement et selon le cas la date de saisie dans BDPORC ou la date de réception du courrier par l’EdE).

PDF icon sangliers_guide_notification_eleveur_2020.pdf
2020
comment identifier les porcins ?

Guide de l’éleveur pour l’identification des porcins

Consulter le resumé

Il s’agit d’une mise en conformité des modalités d’identification françaises à la réglementation européenne. Elles généralisent les garanties concernant l’origine des porcs, notamment lorsque les sites de naissage ou de post-sevrage sont différents du site d’engraissement. La traçabilité est donc améliorée.

PDF icon Guide de l’éleveur pour l’identification des porcins
2020
L'éleveur est responsable de la notification à réaliser dans un délai max de 7 jrs

Guide de l'éleveur pour la notification des mouvements de porcins (actualisation 2020)

Consulter le resumé

La notification des mouvements est obligatoire : elle consiste à transmettre dans un délai maximum de 7 jours les informations décrivant un mouvement d’animaux à BDPORC, la base de données nationale agréée par le Ministère en charge de l’Agriculture. 

PDF icon guide de l'éleveur pour la notification des mouvements de porcins
2020

Guide de l'éleveur pour l'identification des porcins : rôle de l'éleveur (à partir de 1 porc détenu)

Consulter le resumé

L'éleveur doit avoir un indicatif de marquage pour chacun de ses sites d’élevage, marquer ses porcins avant toute sortie d’un de ses sites d’élevage, compléter et signer le document d’accompagnement, mettre à jour le registre d’élevage, notifier le mouvement à la base de données nationale.

PDF icon rôle de l'éleveur dans l'identification des porcins
2020

Commerce mondial du porc en 2019. La Chine rafle le porc européen

Consulter le resumé

En 2019, le commerce mondial du porc est ébranlé par la situation du marché chinois. Le pays doit faire face à un déficit majeur d’offre et au regard de son niveau de consommation gigantesque. La Chine accroît alors massivement les importations pour répondre aux besoins de sa population. L’Union euro- péenne a ainsi fourni plus de la moitié des commandes chinoises.
PDF icon bp_04_20_1.pdf
2020

Un lavage d'air partiel plus économique

Consulter le resumé

Nadine Guingand, Porc Mag (FRA), 2020, n° 550, mars, p. 31

Afin de réduire le coût de traitement de l'air tout en conservant une bonne efficacité sur l'abattement des émissions d'ammoniac, l'Ifip a étudié un système. Combinant ventilation et lavage d'air basé sur un traitement partiel de l'air.

2020
mémento de l'éleveur de porc par l'Ifip Institut du porc

Mémento de l'éleveur de porc (étudiants, enseignants, libraires)

Consulter le resumé

65,00 €
2020
couverture des 52e JRP

Journées de la Recherche Porcine 2020

Consulter le resumé

Le recueil des JRP permet la diffusion rapide des résultats de la recherche francophone sous forme d’articles de 6 pages ou 2 pages, comprenant tous un résumé en anglais.

Fichier en format PDF à télécharger.

107,00 €
2020

Genetic determinism of boar taint and relationship with growth traits, meat quality and lesions

Consulter le resumé

C. Dugué (Inrae) et al., Animal, 2020, février, 9 pages

Breeding entire males is an alternative to surgical castration to improve their welfare. However, entire males may have a major quality defect called boar taint. Boar taint is partly due to the presence of androstenone in fat. In this study, we estimated the genetic parameters between androstenone and production traits to evaluate the consequences of selection against boar taint for traits of interest. We focused on growth traits, meat quality, lesions, hormone levels and computerised tomography measurements in purebred Piétrain (P) or Piétrain cross Large White (X) entire males. The number of measured animals varied from 670 P and 734 X for hormones concentrations to 553 P and 645 X for computerised tomography measurements. Skin lesions were measured on live pigs shortly after mixing, at the end of the fattening period, and on carcasses. Heritabilities of traits measured by tomography ranged from low to high: femur density (P: 0.34, X: 0.69), loin eye area (P: 0.53, X: 0.88) and loin eye density (P: 0.12, X: 0.18). The mean number of lesions at each stage was lower in purebred pigs than in crossbreds (entering the fattening stage 4.01 in P and 4.68 in X; before slaughter 3.72 in P and 4.22 in X; on carcass 4.50 in P and 4.96 in X). We also observed a decrease in the average number of lesions between the two stages in live pigs. We found high genetic correlations between stages in purebred pigs (0.74 to 0.76) but low correlations (−0.30 to 0.29) in crossbred pigs. Selection aiming to decrease fat androstenone is feasible ( h2 = 0.57 in P and h2 = 0.71 in X). It would have overall positive effects on meat production and quality traits. Selection aiming to reduce plasma oestradiol would strongly reduce the level of fat androstenone (rg = 0.89 in P and rg = 0.84 in X). Selection against oestradiol is easier and less invasive since it would only require a blood sample rather than a fat biopsy in live animals.

https://www.cambridge.org/core/services/aop-cambridge-core/content/view/8B114317EA6ABC332DE746DF180ED846/S1751731120000105a.pdf/genetic_determinism_of_boar_taint_and_relationship_with_growth_traits_meat_quality_and_lesions.pdf

2020

A PBPK model to study the transfer of α-hexabromocyclododecane (α-HBCDD) to tissues of fast- and slow-growing broilers

Consulter le resumé

Bertrand Méda (Inrae) et al., Food Additives & Contaminants : Part A, 2020, volume 37, numéro 2, février, p. 316-331

A physiologically based pharmacokinetic (PBPK) model was developed to investigate the production-specific factors involved in the transfer of α-hexabromocyclododecane (α-HBCDD) to broiler meat. The model describes growth and lipid deposition in tissues of fast- (FG) and slow- (SG) growing broilers from hatching to slaughter and simulates the exposure through the ingestion of contaminated feed or expanded polystyrene insulation material. Growth parameters were obtained from the literature while parameters relative to uptake, distribution, and elimination of α-HBCDD were adjusted using results of a previous experiment involving broilers exposed through feed throughout the rearing period or allowed to depurate before slaughter. The model was used to compare the two main edible tissues, breast and leg meat, as well as skin, and to investigate the variability within strain. Between strains and within strain, α-HBCDD assimilation efficiency (AE) is higher when the animals are slaughtered young or heavy. However, increasing slaughter age will lower α-HBCDD concentration in tissues, due to dilution. Based on fresh weight, the concentration of α-HBCDD in breast muscles and skin tends to be lower in SG than in FG broilers (-30 to +10%), while it is 10% to 80% higher in leg muscles. Compared to breast muscles, consuming leg muscles would elicit an exposure 9 and 16 times higher in FG and SG broilers, respectively. The consumption of skin together with muscles would multiply the exposure by up to 36 times compared to breast muscle alone. In case of acute exposure, the α-HBCDD concentration in tissues increased sharply, all the more since the animals are lighter in weight, and then decreased rapidly. In FG broilers, dilution through growth contributed for up to 37%, 28% and 97% to the decontamination of breast muscles, leg muscles and skin, respectively, depending on the duration of depuration before slaughter.

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/19440049.2019.1681596?needAccess=true#aHR0cHM6Ly93d3cudGFuZGZvbmxpbmUuY29tL2RvaS9wZGYvMTAuMTA4MC8xOTQ0MDA0OS4yMDE5LjE2ODE1OTY/bmVlZEFjY2Vzcz10cnVlQEBAMA==

2020

Crise sanitaire de FPA en Chine : porc et protéines : équilibres de marchés bouleversés

Consulter le resumé

Jan-Peter Van Ferneij, Porc Mag (FRA), 2020, n° 549, février, p. 44-45

Fin 2019, Abcis* a conduit avec d'autres experts du marché chinois, une étude sur l'iimpact de l'épidémie de fièvre porcine africaine, qui sévit en Chine et en Asie du Sud-Ouest, sur des marchés mondiaux des protéines. Cette analyse de la filière porcine chinoise propose des scénarios d'évolution de la filière chinoise et des marchés internationaux du porc et des protéines.

 

*Abcis est une société de services créee par l'Ifip, l'Idele et l'Itavi.

2020

Des outils numériques pour prévenir les maladies

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 19

La prévention des maladies est aujourd’hui facilitée par des outils numériques disponibles sur le web et les smartphones. Ils évaluent la biosécurité de l’élevage, mais aussi les mouvements de personnes.

PDF icon Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 19
2020

Le registre des traitements se numérise avec Gvet

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 23

Dans une enquête réalisée en 2018 auprès de 104 éleveurs,..

PDF icon Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 23
2020

L’hyperconnectivité s’invite chez les vétérinaires

Consulter le resumé

Michel Marcon, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 26-27

Deux nouvelles solutions de télémédecine ont été présentées en décembre au congrès de l’Association française de médecine vétérinaire porcine.

PDF icon Michel Marcon, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 26-27
2020

Trois protocoles de décapage du biofilm au banc d'essai

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 38-39

L’Ifip et Porc Spective ont testé des protocoles de décapage du biofilm des canalisations d’eau.
Ils sont effi caces mais pas toujours suffi sants s’ils ne sont appliqués qu’une seule fois.

PDF icon Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 38-39
2020

Financement des exploitations porcines. L'innovation au service de trois enjeux

Consulter le resumé

Christine Roguet, Baromètre Porc (FRA), 2020, n° 505, février, synthèse du mois, p. 8

Les exploitations porcines doivent relever un triple défi : la modernisation, la transmission et la montée en gamme.
Le financement bancaire reste le premier levier, mais l’augmentation des capitaux nécessaires et des risques ainsi que la réorientation des concours publics conduisent au développement de nouveaux instruments financiers qui devront faire la preuve de leur utilité et efficacité.

PDF icon Christine Roguet, Baromètre Porc (FRA), 2020, n° 505, février, synthèse du mois, p. 8
2020

Caractérisation génomique des races locales porcines et de leurs semences stockées en Cryobanque Nationale

Consulter le resumé

Marie-José Mercat et al., 52e Journée de la Recherche Porcine, 4 et 5 février 2020, Paris, p. 1-6

Des semences de races locales porcines sont conservées dans la Cryobanque Nationale (CBN) sous forme de pellets (59 verrats) ou de paillettes (78 verrats). Elles ont vocation à servir aux programmes de conservation. Une caractérisation génomique des collections de la CBN d’une part et d’animaux récents (240 animaux) d’autre part est réalisée par génotypage (puce 70K). Les races Basque, Gascon, Cul Noir Limousin, Porc de Bayeux, Porc Blanc de l’Ouest et Nustrale sont ainsi étudiées sur trois périodes : années de naissance moyennes 1986 (pellets), 1998 (paillettes) et 2014 (animaux récents). L’analyse multidimensionnelle des données de génotypage montre un regroupement des animaux par race. Quelques erreurs de traçabilité des semences les plus anciennes (pellets) sont décelées. L’apparentement génomique moyen entre les animaux d’une même race est le plus faible en race Nustrale et le plus élevé en race Basque. Dans les échantillonnages d’animaux récents, l’absence de certains allèles trouvés dans l’ADN des semences plus anciennes souligne l’intérêt de la CBN. L’évolution dans le temps du statut halothane des races locales diffère en fonction des pratiques régulières ou non de génotypage. Enfin, la consanguinité génomique (FROH) des animaux, définie comme la proportion de génome dans des segments chromosomiques homozygotes, est estimée. La race Bayeux, considérée comme la plus consanguine sur la base des pedigrees, se positionne dans une situation plus favorable que les races Basque et Cul Noir Limousin au niveau génomique. Des valeurs de FROH supérieures à 0,22 semblent associées à des échecs de reproduction plus fréquents avec les semences de la CBN. Grâce à cette caractérisation, le choix des semences de la CBN à utiliser peut désormais reposer sur de nouveaux critères génomiques.

ENG

Genomic characterisation of local pig breeds and of their semen stocked in the national gene bank

Local pig breed semen is maintained in a National Gene Bank (NGB) in pellets (59 boars) or straws (78 boars) to be used in preservation programs. A genomic characterisation both of the NGB collections and of recent animals (240 animals) has been performed through genotyping (70K chip). The Basque, Gascon, Cul Noir Limousin, Porc de Bayeux, Porc Blanc de l’Ouest and Nustrale breeds were thus studied for three average birth periods: 1986 (pellets), 1998 (straws) and 2014 (recent animals). Multidimensional analysis of genotyping data shows a clustering of animals by breed. Some traceability errors were detected with the oldest semen (pellets). Average genomic relatedness between animals of the same breed was the lowest in the Nustrale and highest in the Basque breed. Some of the alleles found on NGB semen DNA were no longer present in the recent animal samples, stressing the value of the NGB. Over time evolution of the halothane status of the breeds differs according to the regular genotyping practise. Lastly, genomic inbreeding (FROH), defined as the proportion of the genome in homozygote chromosomal segments, was estimated. The Bayeux breed, which is viewed as the most inbred based on pedigrees, is in a more favourable position than the Basque and the Cul Noir Limousin breeds at the genomic level. FROH values greater than 0.22 seemed to be associated with more frequent reproductive failure when using NGB semen. Because of this characterisation, the use of NGB semen can now rely on new genomic criteria.

2020

L'efficacité digestive est-elle un caractère intéressant pour améliorer l'efficacité alimentaire chez le porc ?

Consulter le resumé

Vanille Déru (Inrae) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 2020, 4 et 5 février, Paris, p. 13-18

L’utilisation de régimes avec des teneurs accrues en fibres provenant d’aliments alternatifs, moins digestibles pour les porcs, est une solution utilisée pour limiter l’impact du coût de l’aliment en production porcine. L’étude a pour objectif de déterminer l’impact d’une teneur accrue en fibres (F) dans l’aliment sur la digestibilité chez le porc en croissance et d’estimer les paramètres génétiques de celle-ci. Un total de 654 porcs Large White a été nourri avec un régime conventionnel (CO) et 588 de leurs pleins-frères avec un régime F. Pour chaque porc, les coefficients d’utilisation digestive (CUD) de l’énergie, de la matière organique et de l’azote ont été prédits à partir d’échantillons de fèces analysés par spectrométrie dans le proche infrarouge. La consommation moyenne journalière (CMJ) et résiduelle (CMJR), le gain moyen quotidien (GMQ), l’indice de consommation (IC), le taux de muscle des pièces (TMP), le rendement en carcasse (RDT) et des caractères de qualité de la viande (CQV) ont été enregistrés sur chaque animal. Les trois CUD étaient significativement plus faibles pour les porcs nourris avec le régime F que les porcs nourris avec le régime CO (-6 à -7 %). Les trois CUD étaient modérément à fortement héritables (de 0,38±0,12 à 0,40±0,12 et de 0,54±0,15 à 0,56±0,15, respectivement, dans les régimes CO et F). Les trois CUD étaient favorablement corrélés à l’IC, la CMJ et la CMJR, mais défavorablement corrélés avec le GMQ et les CQV. Pour conclure, la digestibilité serait un caractère intéressant à ajouter dans les schémas de sélection afin d’affiner les décisions de sélection concernant l’efficacité alimentaire. Cependant, les corrélations génétiques défavorables avec le GMQ et les CQV notamment devront être prises en compte.

ENG

Is digestive efficiency a useful trait for improving pig feed efficiency?

Feeding diets with increased dietary fibre content from alternative by-products, which are less digestible for pigs, is a solution used to decrease the impact of increased feed costs on pig production. This study aimed to determine the impact of an alternative diet with increased fibre content (F) on pig digestibility and to estimate genetic parameters of digestibility. A total of 654 Large White pigs were fed a conventional diet (CO), and 588 of their full-sibs were fed a F diet. For each pig, digestibility coefficients (DC) of energy, organic matter, and nitrogen were predicted from faeces samples analysed with near infrared spectrometry. Individual daily feed intake (DFI), residual feed intake (RFI), average daily gain (ADG), feed conversion ratio (FCR), lean meat percentage (LMP), carcass yield (CY) and meat quality traits (MQT) were recorded for each pig. The three DC were significantly lower for pigs fed the F diet than pigs fed the CO diet (-6 to -7%). The three DC were moderately to highly heritable (from 0.38±0.12 to 0.40±0.12 and from 0.54±0.15 to 0.56±0.15 for the CO and the F diet, respectively). The three DC were favourably correlated with FCR, DFI and RFI, but unfavourably with ADG and MQT. To conclude, digestibility could be a useful trait to include in breeding schemes to improve selection decisions about feed efficiency. However, it would have to be selected along with ADG and MQT to avoid adverse genetic trends on the latter traits.

2020

Pages