La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 561 à 580 de 4758 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Analyse du risque lié à Escherichia coli O157:H7 et aux Escherichia coli verotoxiques (VTEC) dans les abattoirs et les découpes de porc

Consulter le resumé

Aujourd’hui, les Escherichia coli verotoxiques (VTEC), et plus particulièrement le sérotype O157:H7, sont des agents pathogènes d’origine alimentaire considérés comme importants en santé publique.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2001

E. coli verotoxiques : E. coli 0157:H7 et autres : pas de risque majeur en abattage-découpe de porc

Consulter le resumé

Les Escherichia coli verotoxiques (VTEC), et plus particulièrement le sérotype O157:H7, sont des agents pathogènes d'origine alimentaire considérés comme importants en santé publique. La viande de porc n'est qu'exceptionnellement impliquée dans les accidents alimentaires dus aux VTEC. Cependant, la prévalence des VTEC dont E. coli O157:H7 n'était pas connue sur la viande de porc en France. Il était donc urgent de disposer de données sur l'épidémiologie de ces germes, en abattoir et découpe de porc, afin d'évaluer l'importance du risque et de le maîtriser efficacement.
PDF icon E. coli verotoxiques : E. coli 0157:H7 et autres : pas de risque majeur en abattage-découpe de porc
2001

Influence du système d'élevage de truies (bâtiment ou plein air) sur les caractéristiques du muscle longissimus et ses qualités technologiques et sensorielles après transformation en bacon, et sur les caractéristiques de la bardière

Consulter le resumé

L'influence du mode d'élevage sur la qualité de la viande fraîche et des produits transformés, issus de truies de réforme, est étudiée. Les caractéristiques de qualité de la bardière et du muscle longissimus, d'animaux de réforme élevés en bâtiment ou en plein air, sont comparées. L'élevage en plein air accroît fortement la teneur en acides gras n-3 dans la bardière et le muscle longissimus. L'évaluation sensorielle des longes après transformation en bacon montre également que des produits d'aspect et de texture différents sont obtenus selon le mode d'élevage.
PDF icon Influence du système d'élevage de truies (bâtiment ou plein air) sur les caractéristiques du muscle longissimus et ses qualités technologiques et sensorielles après transformation en bacon, et sur les caractéristiques de la bardière
2001

Les signes de qualité se développent

Consulter le resumé

Plus de 80% des porcs sont aujourd'hui produits sous signes de qualité. Mais contrairement aux autres espèces, les labels de qualité supérieure n'ont pas véritablement décollé pour la viande fraîche de porc. Ils ne sont pas jugés assez différents d'une production standard qui a beaucoup progressé depuis 30 ans. Tous les signes de qualité attestent au moins de l'origine du produit et de sa traçabilité. Certains vont plus loin pour garantir un mode de production.

PDF icon bp2001n298.pdf
2001

La consommation de viande de porc des français : situation en 2000 et évolutions récentes

Consulter le resumé

La consommation de viandes a durement subi l’influence des crises alimentaires

ces dernières années.

Quel a été le comportement de la viande porcine ? Comment le porc est-il consommé en France ?
PDF icon La consommation de viande de porc des français : situation en 2000 et évolutions récentes
2001

Incidence économique, en production porcine, de l'évolution des contraintes réglementaires relatives au bien-être animal

Consulter le resumé

Les réglementations futures concernant le bien-être des porcs devraient découler des

recommandations formulées dans le rapport du Comité Scientifique Vétérinaire (1997) et des discussions y faisant suite au sein du Conseil de l’Europe. L’application de ces

propositions pourrait avoir une incidence lourde sur la conception et la conduite des systèmes de logement porcins avec des conséquences sur le coût de production du porc charcutier.

Différentes chaînes de bâtiments ont été imaginées, respectant les règles proposées
PDF icon Incidence économique, en production porcine, de l'évolution des contraintes réglementaires relatives au bien-être animal
2001

Quels rejets pour des truies gestantes alimentées avec un régime enrichi en fibres ?

Consulter le resumé

La dilution énergétique d’un régime par l’incorporation de fibres permet d’améliorer le bien-être des truies gestantes par une augmentation de la quantité d’aliment distribuée.

Cette étude montre cependant une augmentation concomitante des rejets dans le lisier bien supérieure aux différences de quantités ingérées. Par rapport à un régime standard, la quantité de matière sèche retrouvée dans le lisier de truies alimentées

avec le régime enrichi en fibres est supérieure de 83 % alors que la quantité ingérée est accrue de seulement 22 %.
PDF icon Quels rejets pour des truies gestantes alimentées avec un régime enrichi en fibres ?
2001

Evolution des tétines d'apparence douteuse chez la cochette au cours de sa carrière

Consulter le resumé

L’objectif de cette étude est d’estimer le risque lié à la commercialisation de cochettes présentant des tétines douteuses.

La notation des tétines a été réalisée sur 252 cochettes à 25 kg, 70 kg, 100 kg et à la

saillie. Parmi celles-ci, 166 primipares ont été suivies au cours de leur première lactation avec notation des tétines à la mise-bas, 7 jours après, 14 jours après et le jour du sevrage. Le stade 25 kg apparaît

beaucoup trop précoce pour juger convenablement les tétines fonctionnelles. En
PDF icon Evolution des tétines d'apparence douteuse chez la cochette au cours de sa carrière
2001

Les échanges de porc des pays de l'UE

Consulter le resumé

Les exportations de porc des pays de l'UE sont devenues de plus en plus importantes ces

dernières années. En forte croissance, les exportations vers les pays tiers sont d'abord

tournées vers la Russie et le Japon. Elles restent dominées par le Danemark. Plus récemment, les entreprises françaises ont eu la volonté de conquérir des marchés hors-UE.

A l'intérieur de l'UE, ces flux se multiplient. La France et l'Allemagne, importateurs traditionnels, ont développé
PDF icon Les échanges de porc des pays de l'UE
2001

Information de dernière minute sur la Directive bien-être

Consulter le resumé

La Directive concernant les conditions d'élevage des porcs a été adoptée lors du Conseil des Ministères de l'Agriculture de Juin 2001. Les annexes n'ont pas encore été discutées.
2001

Traiter le lisier : une contrainte coûteuse

Consulter le resumé

Le respect de la réglementation sur l’environnement impose la mise en place de stations de traitement du lisier ans un certain nombre d’exploitations.

Une récente étude de l’ITP propose une évaluation des coûts des systèmes en place. Elle fournit des éléments clés pour raisonner, dans chaque exploitation, les solutions les mieux adaptées aux contraintes propres à chaque situation.

PDF icon bp2001n299.pdf
2001

Détection par PCR des Escherichia coli verotoxiques (VTEC) présents dans des échantillons de porc de nature variée (féces, carcasse, abattoir et atelier de découpe.<br /><br /><br />Detection of verotoxin-producing Escherichia coli (VTEC) in pig samples (faeces, carcass,slaughterhouse and cutting plant) using PCR.

Consulter le resumé

A l'heure actuelle, les Escherichia coli verotoxiques (VTEC) sont considérés comme des agents pathogènes importants en santé publique. Plusieurs études ont montré que l'espèce bovine représentait le plus important réservoir de ces bactéries. Peu de renseignements sont disponibles sur le portage par les autres espèces. En France aucune étude n'a été effectuée sur le porc et la viande de porc.
2001

Le risque immédiat pour la filière n'est pas celui de compétitivité, mais celui de l'installation

Consulter le resumé

2001

Vieilles truies et grandes portées en cause : l'hypermortinatalité peut être réduite

Consulter le resumé

2001

Non-electronic techniques to classify pig carcasses in small slaughterhouses

Consulter le resumé

2001

Les coûts de traitement du lisier de porc : jusqu'à plus d'un franc par Kg de carcasse

Consulter le resumé

2001
Incidences des paramètres d’ambiance sur les performances zootechniques du porc charcutier

Incidences des paramètres d’ambiance sur les performances zootechniques du porc charcutier

Consulter le resumé

Effet sur les performances zootechniques du porc en engraissement, de paramètres d’ambiance essentiels : température ambiante (alimentation à volonté ou rationnée...), humidité relative, qualité de l’air (teneur en CO2, NH3, poussières et germes), vitesse d’air.


Édition 2001 - 16 pages 21 X 29.7

 

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2001

Anesthésie des porcs au CO2 : mieux vaut une conduite en groupe

Consulter le resumé

L’étude a consisté en une appréciation du bien-être des porcs lors de la conduite et de l’anesthésie au CO2. Les résultats au niveau cardiaque ont montré que le stress semblait être plus important lors de la conduite à l’anesthésie et lors des 40 premières secondes passées dans la nacelle.
PDF icon Anesthésie des porcs au CO2 : mieux vaut une conduite en groupe
2001

La valorisation énergétique des déchets gras : premières perspectives en charcuterie-salaison

Consulter le resumé

Afin de minimiser les problèmes liés aux graisses rejetées lors de la fabrication de charcuterie-salaison, il est nécessaire d'extraire ces graisses le plus tôt possible lors du procédé de traitement des eaux usées. Les bons résultats issus du programme de recherche ACTIA - ADEME 99.24 - CTSCCV intitulé Déchets gras ont mené à la mise au point d'un essai sur un équipement pilote mobile. Les conditions de réalisation de cet essai et les résultats obtenus sont présentés. Les intérêts de cette technique visent à valoriser la biomasse, générée et récupérée, en énergie.
PDF icon La valorisation énergétique des déchets gras : premières perspectives en charcuterie-salaison
2001

Union Européenne : l'abattage se concentre

Consulter le resumé

La restructuration de l'abattage s'accélère dans l'Union européenne. Les 30 entreprises qui traitent plus d'un million de porcs dans l'année représentent 44% du total de l'UE. En 1997, elles atteignaient 39%. Jusqu'à maintenant, les regroupements sont restés nationaux, avec des niveaux de concentration très différents selon les pays. De plus en plus de partenariats vont se nouer avec l'étranger.

PDF icon bp2001n300.pdf
2001

Pages