La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 921 à 940 de 4765 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Facteurs de risque de morsures de queue. La conception de la case

Consulter le resumé

Tech Porc (FRA), 2017, n° 33, janvier-février, p. 1-2 (fin de page)

Fiche n° 08 : morsure de queue

Le logement et la densité des porcs dans les cases sont deux éléments importants qui jouent sur l’agitation, la frustration, l’état de santé des animaux et donc indirectement sur les morsures de queue. Les détails des recommandations techniques relatives au logement des animaux sont présentés sur au verso de cette fiche.

PDF icon techporc_fiche08_n33_2017.pdf
2017

Le CETA entre l’Union Européenne et le Canada Quels risques pour le porc européen ?

Consulter le resumé

Baromètre Porc (FRA), 2017, n° 472, février, p. 8, synthèse du mois, par Michel Rieu

Le traité de libre-échange entre l’UE et le Canada (CETA) va entraîner une libéralisation partielle des échanges de viande de porc. Les analyses montrent qu’il ne faut pas craindre des exportations massives de porc canadien en Europe, mais des arrivées occasionnelles pourraient venir déséquilibrer le marché européen. Si ces produits seront garantis sans ractopamine, leur mode de production ne correspond toutefois pas aux normes européennes (OGM, bien-être...).

PDF icon Baromètre Porc (FRA), 2017, n° 472, février, p. 8, synthèse du mois, par Michel Rieu
2017

Une base de données moléculaires partagée au service de la surveillance de Listeria monocytogenes dans la chaîne alimentaire en France

Consulter le resumé

Benjamin Félix et al., Bulletin Epidémiologique Santé Animale - Alimentation (FRA), numéro spécial : sécurité sanitaire des aliments, janvier 2017, n° 77, p. 82-87

 Listeria monocytogenes (Lm) est une bactérie ubiquitaire responsable d’une infection rare mais grave : la listériose. Transmise par la consommation d’aliments contaminés, la listériose s’avère mortelle dans 20 à 30 % des cas. Elle touche principalement les personnes immunitairement affaiblies. De ce fait, la surveillance des souches isolées de la chaîne alimentaire et de l’environnement de production est essentielle. Un dispositif efficace de surveillance sanitaire de la chaîne alimentaire nécessite la centralisation de données de qualité et la production d’informations utiles et accessibles. L’Anses, au titre de ses mandats de Laboratoire de référence national (LNR) et de l’Union européenne (LRUE) pour Lm, fournit un appui scientifique et technique en amont de cette collecte de données. Elle assure notamment l’harmonisation des méthodes de typage des souches isolées de la chaîne alimentaire, l’organisation de formations et d’essai inter-laboratoires d’aptitude pour les laboratoires des réseaux français et européen. En France, dans le cadre de l’unité mixte technologique (UMT) Armada, l’Anses et l’Institut du Porc (Ifip) ont travaillé depuis quatre ans au développement d’une base de données nationale pour la centralisation et le partage des données épidémiologiques et génétiques des souches détenues par les deux organismes. A terme, elle sera partagée avec quatre autres instituts techniques français ainsi que les laboratoires de l’Anses impliqués dans la surveillance de Lm. Cette base de données est interconnectée avec le système de base de données européen mis en place par le LRUE et l’Autorité européenne de sécurité des aliments et permet la remontée au niveau européen des données collectées au niveau national. La base de l’UMT Armada contient actuellement 1 200 souches typées par PFGE, partageant 256 profils combinés ApaI/AscI. Cet outil permet une surveillance plus fine des souches circulant en France dans les différentes filières alimentaires.

ENG

A shared molecular database for the surveillance of Listeria monocytogenes in the food chain in France

Listeria monocytogenes (Lm) is a ubiquitous bacterium responsible for a rare but serious infection: listeriosis. Transmitted through the consumption of contaminated food, listeriosis is fatal in 20% to 30% of cases. It mainly affects people with a weakened immune system. Therefore, the surveillance of strains isolated from the food chain and the environment is essential. An effective food chain surveillance system requires the centralisation of high-quality data and the production of useful and accessible information. ANSES, under its mandates as National Reference Laboratory (NRL) and European Union Reference Laboratory (EURL) for Lm, provides scientific and technical support prior to this data collection. In particular, it harmonises typing methods for strains isolated from the food chain, and organises training and inter-laboratory proficiency tests for laboratories in the French and European networks. In France, as part of the ARMADA Joint Technological Unit (UMT), ANSES and the French Pork and Pig Institute (IFIP) have been working for four years on the development of a national database for the centralisation and sharing of epidemiological and genetic data on the strains held by the two organisations. Over time, it will be shared with four other French technical institutes and the ANSES laboratories involved in Lm surveillance. This database is interconnected with the European database system developed by the EURL and the European Food Safety Authority, which makes it possible to report data collected nationwide at European level. The database of the ARMADA UMT currently contains 1,200 strains typed by PFGE, sharing 256 combined ApaI/AscI profiles. This tool is enhancing the surveillance of strains circulating in the various food sectors in France.

2017

Surveillance de la contamination des carcasses de porcs par Salmonella via le bilan des autocontrôles réalisés à l’abattoir

Consulter le resumé

Sabine Itié-Hafez et al., Bulletin Epidémiologique Santé Animale - Alimentation (FRA), numéro spécial : sécurité sanitaire des aliments, janvier 2017, n° 77, p. 65-69

Les salmonelloses sont la première cause de toxi-infection alimentaire collective d'origine bactérienne en Europe. La viande de porc est une des sources associée aux cas humains. La Commission européenne a renforcé en 2014 la supervision de la maîtrise de cette contamination en filière porcine. Dans ce cadre, un nouveau système de centralisation des autocontrôles réglementaires vis-à-vis de Salmonella dans les carcasses de porcs a été mis en place par la direction générale de l’Alimentation dans les abattoirs. Les résultats donnent une estimation du niveau moyen de la contamination par Salmonella, au niveau national et dans chaque abattoir. La variabilité des taux de contamination entre les abattoirs peut être associée à des facteurs de risque, qui pourraient faire l’objet d’études dédiées. Ces résultats sont destinés à être transmis à l’Autorité européenne de sécurité des aliments chaque année pour une comparaison entre États membres. Ils pourront être également utilisés au niveau national pour sensibiliser les opérateurs.

ENG

Surveillance of Salmonella contamination of pig carcasses through self-inspections undertaken at the slaughterhouse

Salmonellosis is the major cause of foodborne outbreaks caused by bacteria in Europe. In 2014, the European Commission reinforced the supervision of this contamination in the pig sector. In this context, General Directorate for Food implemented a new system to centralise regulatory self-inspections for Salmonella in pig carcasses. The results provide an estimate of the level of contamination of carcasses, at national level and for each slaughterhouse. Variability in levels of contamination can be associated with risk factors, which could be the subject of dedicated studies. These results are intended to be transmitted each year to the European Food Safety Authority for comparison among Member States. They could also be used at national level to raise the awareness of stakeholders. 

2017

Acceptabilité des élevages par la société en France : cartographie des controverses, mobilisations collectives et prospective

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés, le 25 septembre 2015, à la réunion RESEDA, à Paris, 33 pages, par Christine Roguet

PDF icon Visuels d'intervention présentés, le 25 septembre 2015, à la réunion RESEDA, à Paris, 33 pages, par Christine Roguet
2017

Répondre aux demandes sociétales et maintenir la compétitivité : exemple de stratégies mises en place par les filières allemandes et néerlandaises

Consulter le resumé

visuels présentés, le 4 décembre 2015, 18 pages, par Christine Roguet

PDF icon visuels d'intervention, le 4 décembre 2015, 18 pages, par Christine Roguet
2017

Points de vue et attentes des acteurs de la société envers l’élevage. Un regard sur les principales controverses

Consulter le resumé

Renc. Rech. Ruminants (FRA), 2015, 22, 02-03 décembre 2015, Paris, 8 pages, par Elsa Delanoue et al.

Le regard que la société française porte sur l’élevage a évolué du fait des transformations sociales et de l’évolution importante des systèmes de production. Face à ces enjeux, l’Institut de l’Elevage, l’IFIP et l’ITAVI puis le GIS « Elevages Demain » ont conduit différents travaux d’analyse des points de vue des acteurs de l’élevage, des filières et de la société, sur l’élevage et les remises en cause dont il fait l’objet. Le croisement des points de vue et l’analyse de la littérature conduisent à classer les débats sur l’élevage en quatre grands thèmes : l’impact environnemental, le bien-être animal, la santé (animale et humaine), les systèmes d’élevage ou même l’élevage ou la consommation de produits animaux dans son ensemble. Cet article présente les attentes des différents acteurs sur l’élevage bovin, laitier et allaitant, et recense et analyse les principales controverses dont il est l’objet. Nos travaux, portant sur plusieurs filières d’élevage, nous permettent de souligner les spécificités des attitudes vis à vis de l’élevage bovin par rapport à celles des élevages porcin et avicole. Quatre visions pour l’élevage de demain, portées par différents profils d’acteurs, sont présentées : les abolitionnistes, les alternatifs, les optimisateurs et les compétiteurs. Enfin, nous déclinons les stratégies possibles des filières bovines pour répondre à ces contestations et améliorer les relations entre la société et l’élevage dans sa globalité.

ENG

Society’s stakeholders’ points of view and expectations towards livestock farming. A view on the main controversies

French society’s view on livestock farming has evolved due to social transformations and production systems’ modifications. Facing these stakes, the French Livestock Institute, IFIP and ITAVI, and then the GIS “Elevages Demain” carried out several analyses of points of views of livestock farming actors and society stakeholders. Debates on livestock farming can be classified into four themes: environment, animal welfare, health (human or animal), and production systems or meat or dairy product consumption in general. This paper presents expectations of different stakeholders and comments controversies on meat and dairy farming, in comparison with other livestock fields (pig and poultry production). Four visions for the future of livestock farming are presented, and strategies to tackle these contestations and promote dialogue are proposed.

PDF icon Renc. Rech. Ruminants (FRA), 2015, 22, 03 décembre 2015, Paris, 8 pages, par Elsa Delanoue et al.
2017

L’IFIP – Institut du Porc à l’honneur en Chine

Consulter le resumé

Dans le cadre du déplacement du Premier Ministre Bernard Cazeneuve les 21 et 22 février en Chine, l’IFIP-Institut du Porc a été mis en avant pour son partenariat innovant avec le Ministère de l’Agriculture Chinois.
Cette collaboration ambitieuse, initiée depuis déjà plusieurs mois avec l’appui du Ministère français de l’Agriculture et de l’Ambassade de France à Pékin, consiste en la création de modules pédagogiques d’e-learning sur la conduite moderne d’élevage porcin dans le respect des règles de biosécurité.

PDF icon communiqué de presse l'IFIP à l'honneur en Chine
2017

Journée technique : le Point sur les contaminants chimiques dans les viandes

Consulter le resumé

Jeudi 30 Mars 2017 à l’IFIP sur 3 sites connectés en visioconférences : 5 rue Lespagnol, Paris ou à la Motte au Vicomte, Le Rheu (35) ou 34, Boulevard de la Gare, Toulouse (31)

PDF icon voir le programme complet de la journée
2017

Porsim analyse vos projets

Consulter le resumé

Porc Mag (FRA), 2017, n° 517, février, p. 37, par Alexia Aubry

Aide à la décision. Le modèle de simulation Porsim a été entièrement repensé pour éclairer des choix d'investissement dans un élevage existant.

2017

Les débats de société sur l'élevage en Allemagne, au Danemark et aux Pays-Bas

Consulter le resumé

visuels présentés le 15  septembre 2016, au Space 2016, 13 pages, par Christine Roguet et al.

Dans un contexte d’interpellations sociales fortes adressées à l’élevage, une analyse des controverses sur l’élevage a été réalisée en France en 2013. Un travail similaire a été mené en 2015 dans cinq pays de l’UE (Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Espagne, Italie). L’objectif était d’observer si les controverses différaient entre pays et, dans un marché unique, d’appréhender leur impact sur l’évolution des modes d’élevage et la segmentation des marchés.

PDF icon visuels d'intervention du 15 septembre 2016, au Space 2016, 13 pages, par Christine Roguet et al.
2017

Note de conjoncture matières premières. Contexte FAF - janvier 2017

Consulter le resumé

Mensuel d'information

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2017

Les controverses sur l'élevage en Europe

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés, le 28-29 novembre 2016, à Dijon, aux Rencontres Nationales Charte des Bonnes Pratiques d'Elevage, 16 pages, par Chrsitine Roguet

PDF icon visuels d'intervention des 28-29 novembre 2016, aux Rencontres Nationales, à Dijon, 16 pages, par Christine Roguet
2017

Baromètre Porc : abonnement annuel France

Consulter le resumé

Mensuel économique

L’essentiel de l’actualité porcine, des flashs sur la concurrence. L’analyse du mois précédent et les prévisions pour les prochains mois sur les marchés du porc, des matières premières et aliment. Les cotations en France et dans l’UE, l’analyse du marché des pièces. Le coût des céréales et sources azotées, le marché mondial et le prix de l’aliment dans l’UE (coût matière et aliment, aliment reconstitué). Un panorama France, Europe, Monde. Un article de synthèse. 8 pages/numéro - Abonnement annuel 11 numéros, 2 bilans annuels (marchés du porc et de l'aliment),
(tarif dégressif + de 5 exemplaires contacter barometreporc@ifip.asso.fr)

Version papier envoyée chaque mois par la Poste + par mail en format électronique (pdf)

Abonnement annuel France : 75 €

Cliquez-ici pour vous abonner

75,00 €
2017
commandez votre code des usages 2016

Code des usages de la charcuterie (mise à jour 2017) : fichier PDF comprenant l'accès internet

Consulter le resumé

LE CODE DES USAGES DE LA CHARCUTERIE, DE LA SALAISON ET DES CONSERVES DE VIANDES - EDITION 2016

Indispensable outil de préservation du savoir-faire charcutier, garant de la qualité et de la tradition française pour 450 produits de charcuterie

L'IFIP propose 3 formats de diffusion  :
· Classeur et ses fiches, pour vos contrôles qualité, forme attractive, pagination et numérotation simplifiées pour se repérer...
· Fichier pdf, consultable sur écran ou papier, sommaire interactif, recherche par mots clés, possibilité d’extraire et d’imprimer chaque fiche...
· Site web, optimisé pour tablette, navigation facile et agréable, recherche intuitive, possibilité de sauvegarder vos favoris, mise à jour facilitée...

Fichier PDF à télécharger, comprenant l'accès au site internet pendant 2 ans : 360 € net

360,00 €
2017

Evolution des modèles d'exploitations porcines en France depuis 2008 sous l'effet des contraintes économiques et réglementaires

Consulter le resumé

visuel d'intervention présenté par Christine Roguet, aux 3es Journées Tech Porc, « Actualités de la recherche-développement pour l’élevage porcin »,  session : économie de la filière, Quessoy, le 22 novembre 2016, 3 pages.

PDF icon Christine Roguet, 3es Journées Tech Porc, Quessoy (France), le 22 novembre 2016, 3 pages
2017

Les contrats commerciaux : objectifs, intérêts et limites

Consulter le resumé

visuel d'intervention présenté par Estelle Antoine, aux 3es Journées Tech Porc, « Actualités de la recherche-développement pour l’élevage porcin »,  session : économie de la filière, Quessoy, le 22 novembre 2016, 2 pages.

PDF icon Estelle Antoine, 3es Journées Tech Porc, Quessoy (France), le 22 novembre 2016, 2 pages
2017

Ambiance en bâtiment d'élevage et santé des éleveurs. Niveaux d'exposition dans les porcheries. Le projet AIR ELEVEUR

Consulter le resumé

visuel d'intervention présenté par Solène Lagadec et Nadine Guingand, aux 3es Journées Tech Porc, « Actualités de la recherche-développement pour l’élevage porcin »,  session : élevage et société, Quessoy, le 22 novembre 2016, 3 pages.

PDF icon Solène Lagadec et Nadine Guingand, aux 3es Journées Tech Porc, Quessoy (France), le 22 novembre 2016, 3 pages
2017

Les élevages de porcs face aux exigences de compétitivité et aux demandes de société. Des injonctions contradictoires ?

Consulter le resumé

visuel d'intervention présenté par Christine Roguet, aux 3es Journées Tech Porc, "Actualités de la Recherche-Développement pour l'élevage porcin", session : élevage et société, Quessoy (France), le 22 novembre 2016, 3 pages

PDF icon Christine Roguet, 3es Journées Tech Porc, Quessoy (France), le 22 novembre 2016, 3 pages
2017

Caudectomie et cannibalisme : une question aigüe

Consulter le resumé

visuel d'intervention présenté par Anne Hémonic et Valérie Courboulay, aux 3es Journées Tech Porc, « Actualités de la recherche-développement pour l’élevage porcin »,  session : élevage et société, Quessoy, le 22 novembre 2016, 5 pages.

PDF icon Anne Hémonic et Valérie Courboulay, 3es Journées Tech Porc, Quessoy (France), le 22 novembre 2016, 3 pages
2017

Pages