La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 561 à 580 de 4954 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Caractérisation des principaux serovars de Salmonella : typage moléculaire et création d'une base de données pour l'investigation des salmonelloses.<br /><br />Pulsed-field gel electrophoresis subtyping database for foodborne Salmonella enterica serotype discrimination.

Consulter le resumé

Nontyphoid Salmonella is one of the main causes of bacterial gastroenteritis worldwide and is responsible for 65% of reported outbreaks of foodborne diseases in France. Serotyping is widely used for isolate preliminary identification, but it poorly discriminates strains. Rapid, efficient molecular subtyping tools have therefore been developed for the investigation of outbreaks. We evaluated the performance of the pulsed-field gel electrophoresis (PFGE) method for discrimination of 31 Salmonella serotypes frequently isolated in France.
2007

Caractérisation des structures d'élevage à partir de la base de données BDPORC. Comparaison aux calculs obtenus en GTE

Consulter le resumé

Poster. La concurrence, la recherche de compétitivité et les obligations réglementaires poussent à une évolution rapide des structures d’élevage de porcs en France, qu’il est important de suivre en temps réel. Des algorithmes de calcul ont pour cela été développés à partir des flux de porcins enregistrés dans BDPORC, la base de données nationale de l’identification porcine.
PDF icon Caractérisation des structures d'élevage à partir de la base de données BDPORC. Comparaison aux calculs obtenus en GTE
2013

Caractérisation du statut "Salmonelles" d'un élevage de porcs : analyse comparée de la sérologie et de la bactériologie

Consulter le resumé

Les salmonelles sont la principale cause de toxi-infection alimentaire collective chez l’homme. Un nouveau règlement européen sorti en novembre 2003 impose à la filière porcine de mettre en place un plan contrôle d’ici 2009. La détection des porcs porteurs asymptomatiques de Salmonella et un process particulier d’abattage pour les élevages les plus contaminés devraient permettre de diminuer la contamination des produits carnés d’origine porcine.
PDF icon Caractérisation du statut "Salmonelles" d'un élevage de porcs : analyse comparée de la sérologie et de la bactériologie
2005

Caractérisation du statut "Salmonelles" d'un élevage de porcs : analyse comparée de la sérologie et de la bactériologie

Consulter le resumé

Les salmonelles sont la principale cause de toxi-infection alimentaire collective chez l'homme. Un nouveau règlement européen sorti en novembre 2003 impose à la filière porcine de mettre en place un plan de prévention de l'infection salmonellique d'ici 2009. La détection des porcs porteurs asymptomatiques de Salmonella et un process particulier d'abattage pour les élevages les plus contaminés devraient permettre de diminuer la contamination des produits carnés d'origine porcine.
2005

Caractérisation du statut salmonelles des cochettes et rôle épidémiologique

Consulter le resumé

Les statuts salmonelles de cochettes prises individuellement et de lots de cochettes en

début de quarantaine ainsi que l’évolution de ces statuts au cours de la phase de quarantaine, sont étudiés à l’aide d’isolement des salmonelles sur fèces et de recherche d’anticorps par sérologie ELISA sur

sérum.

Les résultats de ces deux types d’analyses sont souvent discordants ce qui rend difficile le choix d’une méthode pour

caractériser le statut salmonelles d’un lot d’animaux et a fortiori d’un individu.
PDF icon Caractérisation du statut salmonelles des cochettes et rôle épidémiologique
2002

Caractérisation et modélisation de l'accumulation dans la viande de porc d'un contaminant émergent : l'hexabromocyclododécane

Consulter le resumé

Eric Royer et al., 49es Journées de la Recherche Porcine, Paris, 31 janvier et 1er février 2017, p. 43-48

L’hexabromocyclododécane (HBCD) est un retardateur de flamme bromé incorporé dans des matériaux tels que les polystyrènes. Sa présence dans certains échantillons de denrées alimentaires d’origine animale pourrait contribuer à une exposition humaine à ce perturbateur endocrinien. Un total de 56 porcs mâles castrés (LWxLd)  Piétrain (27,7 kg) ont reçu individuellement des aliments témoin ou contenant 32 ou 297 μg d’-HBCD par kg pendant l’engraissement ou uniquement la période de croissance. Des abattages séquentiels de trois porcs par groupe en exposition ou élimination ont été effectués après 19, 49, 70, 91, et 112 j afin de prélever le foie et des échantillons de gras dorsal et de muscle semi-membraneux. Les performances ne sont pas affectées par l’exposition. Avec l’aliment contenant 297 μg/kg d’-HBCD, la concentration dans le muscle augmente rapidement pour atteindre 116 ng d’-HBCD /g de lipides après 49 j. Elle est de 31 ng/g après 63 j d’élimination, en partie en raison de l’accroissement du poids corporel. Les concentrations dans le foie sont inférieures alors que celles dans le tissu adipeux sont supérieures à celles du muscle. Un modèle de type PBPK, combinant des approches de physiologie mécanistique et de pharmacocinétique basée sur la circulation sanguine, a été paramétré parallèlement avec le logiciel Vensim®. Les compartiments représentés : foie, muscles du jambon et de la longe, tissu adipeux sous-cutané, tous irrigués par le plasma, permettent d’étudier le transfert du contaminant vers les tissus. Les prédictions du modèle sont validées par les données expérimentales et permettront la simulation de scénarios d’exposition des animaux. Il est conclu que l’accumulation d’HBCD dans les tissus porcins apparaît possible, justifiant une surveillance des sources d’exposition.

ENG

Characterization and modeling of residues of an emergent contaminant in pig meat: hexabromocyclododecane

Hexabromocyclododecane (HBCD) is a brominated flame retardant used into materials such as polystyrenes. Its presence in some animal origin food samples may contribute to human exposure to this endocrine disruptor. A total of 56 barrows (LWxLd)  Piétrain (27.7 kg) were individually given, for total fattening or only growing period, feeds containing 32 or 297 μg α-HBCD per kg or controls. Serial slaughtering of 3 pigs per exposed or decontaminated group was performed at days 19, 49, 70, 91, and 112 to get the liver and backfat and semimembranosus muscle samples. Performance was not affected by α-HBCD exposure. With the 297 μg/kg diet, α-HBCD concentration in the muscle quickly increased up to 116 ng/g lipid at day 49. It declined down to 31 ng/g after 63 d of depuration, partly because of the body weight gain. HBCD concentration was higher in the adipose tissue than in the muscle and was lower in the liver. A Physiologically Based Pharmacokinetic (PBPK) modelling combining mechanistic-physiological and pharmacokinetic approaches was undertaken using the Vensim® software. The model represented different compartments: liver, ham and loin muscles, subcutaneous adipose tissue, all irrigated by plasma, and was calibrated to determine the contaminant transfer to the tissues. Model predictions were validated by experimental data. This generic model may be used to simulate animal exposure scenarios. It is concluded that HBCD accumulation in pig tissues is possible, justifying a monitoring of exposure sources.

PDF icon Eric Royer et al., 49es Journées de la Recherche Porcine, Paris, 31 janvier et 1er février 2017, p. 43-48
2017

Caractérisation et recherche de références sur la filière truies de réforme

Consulter le resumé

Actuellement, la viande issue de truies de réforme n’a fait l’objet que de très peu d’études en termes de qualité technologique et très peu de références existent au niveau qualité bactériologique. Une première enquête réalisée par l’ITP en abattoir et en découpe, permettant de créer une base de données, a montré que l’hétérogénéité entre les animaux était importante et qu’il y avait des différences de qualité évidentes entre la viande de truie et celle issue du porc charcutier.
95,00 €
2004

Caractérisation et recherche de références sur la filière truies de réforme

Consulter le resumé

PDF icon Caractérisation et recherche de références sur la filière truies de réforme
2012

Caractérisation génomique des races locales

Consulter le resumé

Marie-José Mercat, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 110

L’objectif du projet Caraloporc était de réaliser une caractérisation génomique des collections de semences de races locales de la Cryobanque Nationale (CBN) et de vérifier leur représentativité par rapport aux populations actuelles.

PDF icon Marie-José Mercat, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 110
2020

Caractérisation génomique des races locales porcines et de leurs semences stockées en Cryobanque Nationale

Consulter le resumé

Marie-José Mercat et al., 52e Journée de la Recherche Porcine, 4 et 5 février 2020, Paris, p. 1-6

Des semences de races locales porcines sont conservées dans la Cryobanque Nationale (CBN) sous forme de pellets (59 verrats) ou de paillettes (78 verrats). Elles ont vocation à servir aux programmes de conservation. Une caractérisation génomique des collections de la CBN d’une part et d’animaux récents (240 animaux) d’autre part est réalisée par génotypage (puce 70K). Les races Basque, Gascon, Cul Noir Limousin, Porc de Bayeux, Porc Blanc de l’Ouest et Nustrale sont ainsi étudiées sur trois périodes : années de naissance moyennes 1986 (pellets), 1998 (paillettes) et 2014 (animaux récents). L’analyse multidimensionnelle des données de génotypage montre un regroupement des animaux par race. Quelques erreurs de traçabilité des semences les plus anciennes (pellets) sont décelées. L’apparentement génomique moyen entre les animaux d’une même race est le plus faible en race Nustrale et le plus élevé en race Basque. Dans les échantillonnages d’animaux récents, l’absence de certains allèles trouvés dans l’ADN des semences plus anciennes souligne l’intérêt de la CBN. L’évolution dans le temps du statut halothane des races locales diffère en fonction des pratiques régulières ou non de génotypage. Enfin, la consanguinité génomique (FROH) des animaux, définie comme la proportion de génome dans des segments chromosomiques homozygotes, est estimée. La race Bayeux, considérée comme la plus consanguine sur la base des pedigrees, se positionne dans une situation plus favorable que les races Basque et Cul Noir Limousin au niveau génomique. Des valeurs de FROH supérieures à 0,22 semblent associées à des échecs de reproduction plus fréquents avec les semences de la CBN. Grâce à cette caractérisation, le choix des semences de la CBN à utiliser peut désormais reposer sur de nouveaux critères génomiques.

ENG

Genomic characterisation of local pig breeds and of their semen stocked in the national gene bank

Local pig breed semen is maintained in a National Gene Bank (NGB) in pellets (59 boars) or straws (78 boars) to be used in preservation programs. A genomic characterisation both of the NGB collections and of recent animals (240 animals) has been performed through genotyping (70K chip). The Basque, Gascon, Cul Noir Limousin, Porc de Bayeux, Porc Blanc de l’Ouest and Nustrale breeds were thus studied for three average birth periods: 1986 (pellets), 1998 (straws) and 2014 (recent animals). Multidimensional analysis of genotyping data shows a clustering of animals by breed. Some traceability errors were detected with the oldest semen (pellets). Average genomic relatedness between animals of the same breed was the lowest in the Nustrale and highest in the Basque breed. Some of the alleles found on NGB semen DNA were no longer present in the recent animal samples, stressing the value of the NGB. Over time evolution of the halothane status of the breeds differs according to the regular genotyping practise. Lastly, genomic inbreeding (FROH), defined as the proportion of the genome in homozygote chromosomal segments, was estimated. The Bayeux breed, which is viewed as the most inbred based on pedigrees, is in a more favourable position than the Basque and the Cul Noir Limousin breeds at the genomic level. FROH values greater than 0.22 seemed to be associated with more frequent reproductive failure when using NGB semen. Because of this characterisation, the use of NGB semen can now rely on new genomic criteria.

PDF icon Marie-José Mercat et al., 52e Journée de la Recherche Porcine, 4 et 5 février 2020, Paris, p. 1-6
2020

Caractérisation histologique de l'effet du sel sur la saucisse de boeuf fraîche. Histological characterization of the effect of added salt in fresh beef sausage.

Consulter le resumé

PDF icon icomstmartin2006_0.pdf
2006

Caractérisation histologique et ultrastructurale de l'effet du sel sur la viande de bœuf hachée

Consulter le resumé

Le règlement CE 853/2004 applicable au 1er janvier 2006, introduit une segmentation entre les « produits à base de viande » qui sont des produits transformés et les « préparations de viandes » qui sont des viandes fraîches y compris les viandes réduites en fragments auxquelles ont été ajoutées des denrées alimentaires, des condiments ou des additifs ou qui ont subi une transformation insuffisante pour modifier à cœur la structure fibreuse des muscles et ainsi faire disparaître les caractéristiques de la viande fraîche.
PDF icon Caractérisation histologique et ultrastructurale de l'effet du sel sur la viande de bœuf hachée
2006

Caractérisation moléculaire de Listeria monocytogenes et de Salmonella provenant d'abattoirs et d'ateliers de découpe de porc

Consulter le resumé

8es JSMTV, 21-22 novembre 2000, Paris, p. 83-92, par Inès Giovannacci et al.

PDF icon 8es JSMTV, 21-22 novembre 2000, Paris, par Inès Giovannacci et al.
2000

Caractérisation par sérotypage et pulsotypage des souches de Salmonella isolées dans le secteur abattage-découpe de porc

Consulter le resumé

L’objectif de ce projet est d’enrichir en souches de Salmonella une base de données filière mise en place lors d’une précédente étude financée par l’OFIVAL. Issues des maillons abattage/découpe et transformation, 200 souches ont été analysées, provenant de deux entreprises partenaires. Deux techniques de typage ont été utilisées : le sérotypage et le pulsotypage. Ces méthodes ont été définies comme informations essentielles à obtenir pour toute souche intégrant la base de données.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Caractérisation technologique du jambon : homogénéité des critères de qualité / Characterization of technological quality in ham: Variability of ultimate pH

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 2(2), 57-65 - La revue R&D de la filière porcine française

Le commerce entre abatteurs et transformateurs s’organise de plus en plus sous forme de jambons désossés. Cette présentation modifie les contrôles qualité sur jambon brut tel que le pH ultime. Il devient difficile de trier les jambons. La variabilité du pH ultime en fonction des régions anatomiques du muscle Semimembranosus complique l’identification d’un site de mesure sur jambon 4D. Cette question se pose pour les 4 noix du jambon séparées lors du désossage en jambon 5D. L’objectif était de réaliser une cartographie du pH des jambons désossés par des mesures de pH à intervalle régulier sur des sites dont la localisation anatomique est ensuite déterminée par scanner RX. L’objectif était aussi de déterminer les sites de mesures de pH sur les muscles du jambon prédisant le mieux les rendements de fabrication. Chaque jambon subit une transformation industrielle chez un salaisonnier. Une cartographie du pH ultime et de sa variabilité dans les muscles du jambon a été réalisée, ainsi que des modèles 3D de distribution du pH ultime. A partir des corrélations entre sites de mesure du pH et rendement technologique, l’IFIP a mis en évidence que le pH ultime de la partie caudale de la face interne du muscle Biceps femoris serait l’un des plus précis pour prédire le rendement technologique. Ces conclusions sont à confirmer, compte tenu du niveau bas des corrélations entre pH ultime et rendement technologique lors de cette étude, en dessous des valeurs habituelles.

PDF icon version_francaise.pdf, PDF icon english_version.pdf
2015

Caractérisation ultrastructurale de l'effet du sel sur la saucisse de boeuf fraîche. Salt effects on beef fresh sausage ultrastructure.

Consulter le resumé

The aim of this study was to characterise the salt and process effects on meat ultrastructure in beef fresh sausage and check if that level of magnification might help assessing it in meat preparations or in meat products according to the definitions laid down by EU-regulation (EC) N° 853/2004 Annex I- under 115 and 71 whether the process undergone was insufficient or not to modify the internal muscle fibre structure.

PDF icon icomstvendeuvre2006.pdf
2006

Caractériser et quantifier les systèmes de production du porc. Typologie des exploitations françaises ayant des porcs

Consulter le resumé

Caractéristiques de la production porcine française aux plans national, régional et départemental. Caractérisation des systèmes-types représentatifs des exploitations françaises ayant des porcs. Caractéristiques de l’atelier porcin et de l’exploitation. Importante selon les échelons géographiques.

PDF icon rap_caracteriser_2003 40,00 €
2003

Caractériser la conduite à partir des données de Gestion Technique des Troupeaux de Truies pour comparer les performances des troupeaux : méthode, résultats et perspectives

Consulter le resumé

Poster. Il existe une grande diversité de conduites des troupeaux de truies (durée de lactation et nombre de bandes) dont les modalités de fonctionnement ont déjà été décrites (Caugant, 2002).
PDF icon Caractériser la conduite à partir des données de Gestion Technique des Troupeaux de Truies pour comparer les performances des troupeaux : méthode, résultats et perspectives
2009

Caractériser la relation homme-animal lors des manipulations en élevage

Consulter le resumé

La qualité de la relation entre l’éleveur et ses animaux a des impacts sur le travail, les résultats de l’élevage et le bien-être des animaux. Comment l’évaluer ? Une étude a été menée à l’Ifip pour qualifier et quantifier le comportement de l’homme t des animaux dans deux situations de travail : la sortie des truies de maternité et le tri des porcs charcutiers.

PDF icon techporc_courboulay_n11_2013.pdf
2013

Caractériser les conditions de la mise en œuvre et du développement d’une production porcine française biologique « PorcBio »

Consulter le resumé

Laurent Alibert et al., Innovations agronomiques (FRA), 2016, volume 49, mars, p. 33-48

En Europe, trois pays ont une production porcine biologique significative, l’Allemagne, le Danemark et les Pays-Bas. Au Danemark, la filière est très bien organisée et tournée vers l’export, en effet, 80 % de la production est regroupée autour d’un opérateur et 70 % de cette production est exportée, notamment en France. En 2011, les coûts moyens de production se situaient entre 2,6 et 2,9 €/kg dans ces différents pays et l’aliment représentaient près de 50 % de ce coût. En France, quatre filières produisaient 75 % des 82000 porcs bio en 2011. Les GMS commercialisent 49 % des produits de porcs biologiques et les magasins spécialisés 23 %. Le premier produit consommé est le jambon cuit, ce qui explique les importations en provenance du Danemark. Le porc bio est deux fois plus cher que le conventionnel et son prix est le premier frein pour le consommateur. Pour les quatre filières françaises, les principales difficultés sont la valorisation de l’ensemble de la carcasse et la faible disponibilité en matière premières biologiques, notamment protéique, pour l'alimentation des animaux. Les éleveurs sont quant à eux soucieux d’améliorer leurs performances techniques et économiques. L’enquête réalisée auprès de 48 éleveurs confirme la grande variabilité des résultats techniques des élevages (entre 14,4 et 21,4 porcelets sevrés/truie présente/an) et le besoin d’accompagnement technique. Le passage à l’aliment 100 % AB s’accompagne de difficultés techniques et économiques. Si quelques pistes techniques (concentré protéique de luzerne, tourteau de soja bio) existent, le manque de disponibilité des matières premières et la variabilité des résultats restent des freins au développement de la filière.

ENG

Characterizing conditions of implementation and development of organic French pig production «PorcBio»

In Europe, three countries have a significant biological pig production, Germany, Denmark and the Netherlands. In Denmark, the sector is well organized and focused on export. 80% of the production is grouped around an operator and 70% of this production is exported, particularly in France. In 2011, the average costs of production were between 2.6 and 2.9 € / kg in these different countries and feed accounted for nearly 50% of this cost.
In France, four organizations produced 75% of 82 000 organic pigs in 2011. The GMS market 49% of the products of organic pigs and the specialised shops 23%. The first product is ham, which explains imports from Denmark. Organic pork is twice more expensive than the conventional one and its price is the first limiting factor for the consumer. For the four French networks, the main difficulties are the valuation of the whole of the carcass and the low availability of organic feed, including protein. Farmers are anxious to improve their technical and economic performances. 48 breeder surveys confirmed the great variability of the technical results (between 14.4 and 21.4 weaned piglets / sow / year) and the need for technical support. The transition to the 100% AB feed generates technical and economic difficulties. If some technical options (protein concentrate of alfalfa, organic soybean meal) exist, the lack of availability of raw materials and the variability of the results slow down development of the sector

2016

Pages