La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 4501 à 4520 de 4765 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Colloque au Sima : pour mieux gérer les lisiers

Consulter le resumé

1999

Les litières biomaîtrisées en porcherie

Consulter le resumé

Les porcheries sur litière accumulée sont souvent des bâtiments aménagés les éleveurs utilisent de 40 à 80 kg de paille par porc ou 0,1 à 0,2 m3 de sciure. Les quantités mesuréest par porc engraissé sont de 331 kg et 0,74 m3 pour les litières paillées correspondant à 3,1 kg N, 2,5 kg P2O5 et 3,8 kg K2O, Le compostage des fumiers a montré que 3 retournements suffisent.
PDF icon Les litières biomaîtrisées en porcherie
1999

Nuisances olfactives : de la porcherie à l'épandage

Consulter le resumé

Depuis quelques années, le problème des nuisances olfactives émises par les élevages porcins sont à la base d'un nombre croissant de conflits entre proche voisinage et éleveurs de porcs. Des caractéristiques liées à la production mais aussi à des migrations de populations sont à la base de l'émergence récente de ce phénomène ancien. Si, à l'origine, les plaintes portaient essentiellement sur les odeurs émises au moment de l'épandage, les inquiétudes concernent maintenant les émissions liées au bâtiment d'élevage et au stockage.
PDF icon Nuisances olfactives : de la porcherie à l'épandage
1999

Grande distribution : de l'international à la région

Consulter le resumé

La grande distribution pense de plus en plus "global", mais agit localement. D'européenne, elle est devenue mondiale, en diversifiant ses implantations sur les continents. Ses centres de décision se sont concentrés, par alliance ou rachat des plus faibles.

Dans chaque pays, elle développe un maillage du territoire. Au plan des produits frais, elle mise sur le local, mettant en place des partenariats avec la production, pour séduire un consommateur très sollicité et régionaliser son image.
PDF icon Grande distribution : de l'international à la région
1999

Voyage d'étude ITP-LGPC : dix spécialistes découvrent la génétique danoise

Consulter le resumé

1999

Ateliers sur litière : composter à la ferme, tout un art !

Consulter le resumé

1999

Analyse statistique du taux de morts-nés

Consulter le resumé

1999

Point clé de l'abattage : maîtriser l'anesthésie des porcs

Consulter le resumé

L'étourdissement des porcs doit s'effectuer dans des conditions de sécurité du personnel suffisantes, tant dans les phases d'étourdissement, que pour la saignée. Il doit également appliquer des règles humanitaires d'inconscience instantanée et complète jusqu'à la mort. Enfin, il doit être conduit de façon à respecter la qualité et l'absence de défaut de la viande (pH, hémorragies internes, fractures, points de sang...). II n'existe pas de système idéal mais les pratiques peuvent encore s'améliorer.
PDF icon Point clé de l'abattage : maîtriser l'anesthésie des porcs
1999

Viande de porc en portion consommateur : augmenter la durée de conservation

Consulter le resumé

En portion consommateur sous film étirable, la viande de porc ne se conserve pas plus de 5 jours. Le recours à la mise sous-vide et à la mise sous atmosphère contrôlée permet de doubler ce temps sans entrave sur le plan bactériologique, mais avec des qualités sensorielles dégadées.
PDF icon Viande de porc en portion consommateur : augmenter la durée de conservation
1999

Pollution des effluents : savez-vous calculer votre redevance Agence de l'Eau ?

Consulter le resumé

Chaque année, les industriels doivent payer à l'Agence de l'Eau une taxe parafiscale sur leurs effluents : c'est la redevance sur la pollution des eaux. Son montant a augmenté fortement cette dernière décennie, pour devenir aujourd'hui un poste de dépense important.

Pourtant son calcul demeure pour beaucoup une opération mystérieuse, dont seuls les bénéficiaires connaissent le secret.

Si le principe de base de ce calcul est simple, une étude détaillée de deux exemples semble nécessaire pour comprendre la complexité du calcul à mettre en oeuvre.
PDF icon Pollution des effluents : savez-vous calculer votre redevance Agence de l'Eau ?
1999

Recommandation de spécifications microbiologiques pour les boyaux naturels (informations)

Consulter le resumé

La Chambre Syndicale de la Boyauderie Française présente une recommandation émanant de l'ENSCA, l'association européenne de boyaux naturels pour saucisses.

PDF icon Recommandation de spécifications microbiologiques pour les boyaux naturels (informations)
1999

L'abattage en France : enjeux multiples

Consulter le resumé

L'abattage français des porcs affiche depuis plusieurs années une double concentration, géographique et industrielle; Très actifs à l'exportation, ses principaux pôles affrontent des concurrents étrangers de très grande dimension. Les exigences liées à la qualité et la traçabilité se renforcent.

Les régions de faible densité, qui cherchent à différencier et à garantir leurs produits, doivent disposer de partenaires performants pour l'abattage. Un défi parfois crucial et difficile.
PDF icon L'abattage en France : enjeux multiples
1999

Prix et consommation de matières premières en alimentation porcine : le poids des céréales

Consulter le resumé

La baisse du prix de l'aliment en 1998 n'a pas pu enrayer la chute du revenu des producteurs de porcs, confrontés à un prix de vente désastreux.

Les niveaux de l'aliment d'engraissement sont pourtant proches aujourd'hui de ceux constatés il y a presque vingt ans. Le rôle du marché céréalier a été central dans l'évolution des dernières années, avec des fortes répercussions sur les cours et les consommations en alimentation animale. La nouvelle baisse attendue du prix des céréales

(Agenda 2000) nous incite également à un examen rétrospectif.
PDF icon Prix et consommation de matières premières en alimentation porcine : le poids des céréales
1999

Production porcine en Hongrie : diagnostic et perspectives de développement

Consulter le resumé

Hongrie : compétitivité modeste des outils de production et d'aval



Parmi les pays de l'Europe centrale et orientale, la Hongrie est l'un de ceux qui entreront dans l'Union européenne dans les dix prochaines années. Huit ans après les bouleversements politiques et économiques, l'ITP a conduit une expertise sur l'état actuel et le devenir prévisible du secteur porcin dans le pays. La production a fortement diminué, les structures de production sont affaiblies. A l'aval,
PDF icon Production porcine en Hongrie : diagnostic et perspectives de développement
1999

Mesure des circuits, des vitesses et des débits d'air en été dans les camions de ramassage des porcs charcutiers

Consulter le resumé

La directive européenne CE 98 mentionne que pour des durées de transport des porcs supérieures à 8 heures, les camions doivent être équipés d’un système de ventilation.

En France, les camions de ramassage des porcs charcutiers ne sont pas équipés de ventilateurs. Cette étude apporte des références objectives sur les circuits, vitesses et débits d’air dans ces véhicules.
PDF icon Mesure des circuits, des vitesses et des débits d'air en été dans les camions de ramassage des porcs charcutiers
1999

Les races locales porcines françaises

Consulter le resumé

PDF icon Les races locales porcines françaises
1999

Voyage d'étude ITP et LGPC au Danemark

Consulter le resumé

Les Livres Généalogiques Porcins Collectifs et l’Institut Technique du Porc ont organisé, en décembre dernier, un voyage d’étude au Danemark auquel ont participé différents représentants des Organisations de Sélection Porcine et des ingénieurs de l’ITP. Ce groupe de dix personnes, férues de génétique porcine, ont pu ainsi avoir en l’espace de quelques jours un aperçu de l’organisation de l’amélioration génétique porcine au Danemark. Les similitudes entre les dispositifs collectifs français et danois de sélection porcine ont conduit à de tels échanges à plusieurs reprises depuis 1990.
PDF icon Voyage d'étude ITP et LGPC au Danemark
1999

Le coût des bâtiments - Année 1997

Consulter le resumé

L’indice national du coût du bâtiment, tous corps d’état, n’a augmenté que de 1,4 % de juin 1997 à juin 1998. Cette évolution était sur la même période de 2,4 % l’année précédente.

Le coût des porcheries a peu évolué en 1998.

Quelques projets importants existent, notamment dans l’Est de la France.
PDF icon Le coût des bâtiments - Année 1997
1999

Les cotations dans la filière porcine en 1998 - Indicateurs de la crise

Consulter le resumé

La crise que traverse actuellement le marché du porc a manifesté ses premiers signes dans la deuxième moitié de 1997. Entre juin et décembre 97, le prix mensuel du porc charcutier en France (cotation nationale Classe E) est tombé de 13,05 à 10,55 F. Cette chute s'est poursuivie en 1998, avec un prix minimum atteint en novembre, 6,35 F. En 1998, le prix moyen annuel du

porc a baissé de 25 % par rapport à 1997.
PDF icon Les cotations dans la filière porcine en 1998 - Indicateurs de la crise
1999

Effets du niveau d'alimentation sur la concentration plasmatique de progestérone et sur la mortalité embryonnaire chez la cochette

Consulter le resumé

L’augmentation du niveau alimentaire avant l’ovulation permet d’accroître le taux d’ovulation alors que le rationnement après l’ovulation est susceptible de réduire la mortalité embryonnaire. Ces effets pourraient être dus à une modification de la clairance métabolique de la progestérone par le niveau alimentaire. Deux expériences sont réalisées pour tester cette hypothèse. Dans l’expérience 1, 10 cochettes dont la puberté est induite par une injection de gonadotropines à J0, sont cathétérisées à J10. La lutéolyse est induite par une injection d’un analogue de la prostanglandine F2á à J18.
PDF icon Effets du niveau d'alimentation sur la concentration plasmatique de progestérone et sur la mortalité embryonnaire chez la cochette
1999

Pages