La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 941 à 960 de 4969 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Coûts de revient et résultats des élevages de porcs : comparaisons internationales

Consulter le resumé

Boris Duflot, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 42

Dans l’Union européenne comme sur le marché mondial, les éleveurs et régions de production de porcs sont en concurrence. Ils sont soumis à des facteurs communs (marchés du porc et des matières premières de l’aliment, règles), et à des différences importantes entre pays et régions (géographie, organisation, règles, monnaies…). Les élevages et la production se développent selon des structures et des dynamiques très diverses dans les bassins de production.

La production porcine française baisse, la croissance allemande a fini par s’estomper, mais l’Espagne ou les Etats-Unis se développent très vite.

L’analyse des performances techniques et économiques des élevages permet d’apprécier les évolutions, d’anticiper sur l’avenir. Elle contribue au diagnostic de la compétitivité des élevages français.

PDF icon Boris Duflot, Bilan 2016, mai 2017, p. 42, fiche n° 14
2017

Coûts de revient et résultats des élevages de porcs en France

Consulter le resumé

Dans un contexte économique mondial tendu, la filière porcine doit être compétitive et le rester.

Les performances des élevages doivent sans cesse être mesurées et analysées, comme le prix des facteurs de production des élevages.

Les performances technico-économiques des élevages de porcs en France sont calculées à partir du dispositif national de références, géré par l’IFIP.

PDF icon Coûts de revient et résultats des élevages de porcs en France
2011

Coûts de revient et résultats des élevages de porcs en France

Consulter le resumé

Fiche n° 10 : Economlie de la filière

L’observation et l’analyse des résultats économiques des élevages français répondent à de nombreux enjeux. De la rentabilité des élevages dépendent leur capacité à maintenir et développer la production de porcs à l’échelle nationale et dans les différents territoires. La viabilité économique impacte fortement l’évolution des exploitations, en nombre et structures.

PDF icon fiche_bilan2013_10.pdf
2014

Coûts de revient et résultats des élevages de porcs en France

Consulter le resumé

Fiche n° 064 : économie des élevages

L’observation et l’analyse des résultats économiques des élevages français répondent à de nombreux enjeux. De la rentabilité des élevages dépendent leur capacité à maintenir et développer la production de porcs à l’échelle nationale et dans les différents territoires. La viabilité économique impacte fortement l’évolution des exploitations, que ce soit leur nombre ou leur structuration.
Le calcul et l’analyse des coûts de revient permettent d’expliciter et de mesurer les facteurs de compétitivité des élevages de porcs français, et dans les différentes régions, par rapport à leurs concurrents européens et internationaux.

PDF icon fiche_bilan2014_064.pdf
2015

Coûts de revient et résultats des élevages de porcs en France

Consulter le resumé

Boris Duflot, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 43

Maintenir et développer la production nationale de porcs et dans les différents territoires dépend dans une large mesure de la rentabilité des élevages.

Pour chacun d’entre eux, la viabilité économique impacte fortement leur capacité à survivre, à croître et à se moderniser.

Ces résultats dépendent de facteurs externes, en particulier les prix du porc et de l’aliment, sur lesquels les éleveurs disposent toutefois de moyens d’agir.

Les performances techniques font naître une grande dispersion des coûts de revient. Leur analyse permet de mesurer et d’expliquer la compétitivité des élevages en France et dans les différentes régions, par rapport à leurs concurrents européens et internationaux. Elle donne des clés pour améliorer la situation.

PDF icon Boris Duflot, Bilan 2016, mai 2017, p. 43, fiche n° 15
2017

Coûts de revient et résultats des élevages de porcs en France

Consulter le resumé

Alexia Aubry, Bilan 2012, éditions Ifip, juin 2013, p. 77

Fiche n° 50

Pour faire face à un contexte économique mondial toujours tendu, la filière porcine doit développer sa compétitivité et la maintenir. Aussi, les performances des élevages doivent sans cesse être mesurées et analysées.
Les performances technico-économiques des élevages de porcs en France sont calculées à partir du dispositif national de références, géré par l’IFIP.
L’analyse de ces données, couplée à celle d’autres indicateurs économiques et financiers, permet de réaliser les études nécessaires pour accompagner les acteurs dans leurs décisions et situer le niveau des performances françaises par rapport à celles de nos concurrents.

PDF icon Alexia Aubry, Bilan 2012, éditions Ifip, juin 2013, p. 77
2013

Coûts de revient internationaux : Les écarts s'amenuisent

Consulter le resumé

En 2013, les élevages d’outre-Atlantique s’avèrent toujours très compétitifs par rapport à l’Europe.
Néanmoins, depuis 2007, la tendance est à une augmentation des coûts aux Etats-Unis et dans le sud du Brésil. En Europe, l’Espagne tire son épingle du jeu grâce à une augmentation des performances techniques et une amélioration relative des prix d’aliments.

PDF icon 2014bpn447.pdf
2014

Coûts de revient internationaux des différences de niveaux et de progressions

Consulter le resumé

Tech Porc (FRA), 2017, n° 33, janvier-février, p. 12-14, par Boris Duflot

En 2015 les coûts de revient du porc ont été compris entre 1,40 €/kg et 1,80 €/kg en Europe et entre 0,94 €/kg et 1,25 €/kg carcasse outre-Atlantique. Les prix des facteurs de production et les performances techniques expliquent les écarts entre les niveaux moyens des pays. En Europe, les coûts des élevages français sont plutôt bien situés, mais des concurrents connaissent une progression plus favorable.

PDF icon Tech Porc (FRA), 2017, n° 33, janvier-février, p. 12-14, par Boris Duflot
2017

Coûts de revient internationaux en 2017. Amélioration généralisée des marges de porcs

Consulter le resumé

Lisa Le Clerc, Baromètre Porc (FRA), n° 492, synthèse du mois, décembre, p. 8

L’année 2017 a été bonne pour les éleveurs de porcs. Les coûts de revient sont restés stables voire ont diminué dans la majorité des pays étudiés, alors que les marges des élevages, portées par la hausse du prix du porc et la baisse du prix de l’aliment, ont progressé.

PDF icon Lisa Le Clerc, Baromètre Porc (FRA), n° 492, synthèse du mois, décembre, p. 8
2018

Coûts de revient internationaux en 2018. Des hausses dans la majorité des pays

Consulter le resumé

Lisa Le Clerc, Baromètre Porc (FRA), 2019, n° 502, novembre, synthèse du mois, p. 8

Contrairement à l’année passée, 2018 a témoigné d’une diminution généralisée des marges des élevages. Les coûts de revient sont en hausse dans la plupart des pays étudiés, portés par le regain du prix de l’aliment. Seule la partie sud du Brésil est épargnée. Ces augmentations, combinées à la baisse du prix du porc, ont affaibli la situation des exploitations.

PDF icon Lisa Le Clerc, Baromètre Porc (FRA), 2019, n° 502, novembre, synthèse du mois, p. 8
2019

Coûts de revient internationaux en 2019. Les résultats des élevages porcins en forte hausse

Consulter le resumé

Lisa Le Clerc, Baromètre Porc (FRA), 2020, n° 514, synthèse du mois, décembre, p. 8

Contrairement à l’année 2018, 2019 imprime une forte hausse des marges des exploitations. L’augmentation des prix perçus profite à la plupart des pays producteurs de porcs. Sur l’ensemble des pays étudiés, les coûts de revient sont stables en moyenne (- 0,4 %), mais dans le détail, leur variation oscille selon les pays de - 8 à + 9 % entre 2018 et 2019.

PDF icon Lisa Le Clerc, Baromètre Porc (FRA), 2020, n° 514, synthèse du mois, décembre, p. 8
2020

Coûts de revient internationaux, les écarts entre bassins de production se réduisent

Consulter le resumé

En 2013, les élevages d'Outre-Atlantique s'avèrent toujours très compétitifs par rapport à l'Europe. Néanmoins, depuis 2007, les coûts de revient du porc se rapprochent entre les bassins de production mondiaux, en raison du resserrement des prix des aliments.

PDF icon techporc_duflot_n22_2015.pdf
2015

Coûts et résultats des élevages en 2016. Du mieux en Europe, dégradation outre-Atlantique

Consulter le resumé

Baromètre Porc (FRA), 2017, n° 480, novembre, p. 8, par Boris Duflot

En 2016, les coûts de revient du porc ont baissé dans la majorité des pays européens. Les marges des élevages se sont aussi renforcées grâce à la hausse du prix du porc. La situation est à l’opposé Outre- Atlantique. Les prix du porc y ont baissé globalement. Les marges des éleveurs brésiliens ont été les plus affectées, en raison d’une forte hausse du coût alimentaire.

PDF icon Baromètre Porc (FRA), 2017, n° 480, novembre, p. 8, par Boris Duflot
2017

Covid-19 : les porcs non réceptifs

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc, 2020, n° 281, septembre, p. 58

Trois études, publiées en avril 2020, concluent sur la non-réceptivité des porcs au coronavirus responsable de la Covid-19 chez l’homme.

PDF icon Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc, 2020, n° 281, septembre, p. 58
2020

Création d'un Pôle de compétence interrégional porcin

Consulter le resumé

L'IFIP et la Chambre d'Agriculture de l'Aveyron on inauguré le 18 juin 2008 le Pôle de Compétences Interrégional Porcin : Recherche - Formation - Démonstration de Villefranche de Rouergue (12). Ces installations font appel à de nouvelles technologies pour répondre à des problématiques d'actualité comme l'intégration dans les territoires et le développement durable.Cet article présente les objectifs de ce Pôle de compétences, à la fois site expérimental de l'Ifip et centre de formation porcin dans la région Grand Sud de la France.
PDF icon Création d'un Pôle de compétence interrégional porcin
2008

Création d’une base de données spatialisée relative à la valorisation énergétique par méthanisation des résidus et coproduits organiques des agro‐industries : Présentation du projet ValorMap

Consulter le resumé

Visuel présenté par Laureen Badey (ITERG) et al., aux Journées et Industrie Biogaz méthanisation, à Limoges (France), 10-12 février 2016, 12 pages

Le projet ValorMap a débuté fin 2014 pour une durée de 3 ans et demi (le projet sera à la moitié de son parcours en février 2016). Il a pour objet de créer une base de données spatialisée relative à la valorisation énergétique par méthanisation des résidus et coproduits organiques des agro-industries.

L’objectif du projet est de capitaliser l’ensemble des travaux antérieurs en méthanisation des partenaires et de mener des investigations supplémentaires afin d’identifier l’ensemble des résidus et coproduits des agro-industries pouvant être mobilisés en méthanisation ainsi que leurs caractéristiques (composition physico-chimique, ratio de production, voie de valorisation actuelle, etc.). La base de données créée proposera une cartographie des gisements disponibles et de leur potentiel méthanogène. Celle-ci sera mise à disposition des agro-industries et des principaux acteurs de la filière méthanisation. Elle permettra de faciliter la mobilisation de substrats organiques par des installations de méthanisation sur le territoire français. Ce projet devra également permettre aux agro-industriels de disposer des éléments nécessaires pour envisager une valorisation en méthanisation, et pour comparer cette solution avec les voies de valorisation actuelles.

Ce projet rassemble :

  • des Instituts Techniques couvrant plusieurs filières agro-industrielles,
  • des Centres régionaux d’innovation et de transfert de technologie couvrant plusieurs régions (Provence Alpes-Côte-d’Azur, Lorraine, Auvergne),
  • des centres de recherche publique (le LBE de l’INRA de Narbonne et l’IRSTEA de Rennes).

Les Instituts Techniques et les Centres régionaux, par leur connaissance du secteur agro-industriel et des caractéristiques des résidus et coproduits générés, seront à même d’identifier les gisements potentiellement méthanisables. Le LBE de l’INRA évaluera les performances en méthanisation des résidus et coproduits identifiés. Enfin, l’IRSTEA capitalisera l’ensemble de ces résultats dans une base de données spatialisée.

Le projet ValorMap est une initiative du RMT ACTIA Ecoval et est co-financé par l’ADEME.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2016

Créer de la valeur en porc : l'Ifip planchera le 8 décembre

Consulter le resumé

2015

Créer de la valeur par l’exportation de charcuterie

Consulter le resumé

Etat des lieux de Jan-Peter Van Ferneij, économiste à l’IFIP

PDF icon intervention journée IFIP d'échanges pour la filière porcine
2016

Crise du porc : pour quand la fin ?

Consulter le resumé

1999

Crise porcine : atypique et violente

Consulter le resumé

Une crise violente et atypique frappe la production porcine européenne.

Quelles perspectives et quels enseignements peut-on tirer à l'aube de 2008 ?
2008

Pages