La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 281 à 300 de 5166 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Analyse descriptive individuelle du comportement alimentaire, d’abreuvement et de la prise de poids journalière de porcelets sains logés en post-sevrage

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, poster

Poster.

Trois automates ont été développés dans l’objectif de collecter des informations sur le comportement et les performances des porcelets sevrés : nourrisseur et abreuvoir connectés et système de pesée automatique. L’objectif de cette étude est de présenter les données collectées par le biais de ce dispositif sur des animaux en bonne santé.

PDF icon Yvonnick Rousselière et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, poster
2020

Analyse du commerce mondial des produits du porc

Consulter le resumé

Fiche n° 003 : des données exploitées pour l'aide à la décision

Malgré la baisse de production en cours, les exportations françaises représentent toujours 30% de la production, dont une partie importante est destinée aux pays tiers. Les importations françaises avoisinent 27% de la consommation. Elles satisfont des besoins mal couverts par l’offre nationale, en termes d’élaboration, de qualité ou de spécifications des produits. Les importations peuvent aussi être plus concurrentielles pour les acheteurs.
Ces échanges reposent sur des combinaisons multiples entre pays et produits.
L’analyse du commerce donne aussi des indications sur la dynamique des différents pays, de l’UE et pays tiers et sur leur niveau de compétitivité.
Une base de données du commerce mondial des porcs vivants, des produits et des sous-produits est gérée par l’Ifip, avec l’appui financier d’INAPORC.
Elle comprend des données mensuelles et annuelles pour les principaux pays. Les échanges sont suivis pour l’ensemble des produits disponibles en volume et en valeur. On peut ainsi apprécier les évolutions, à court ou long terme et avoir une vision assez précise des valorisations selon les destinations. Les données de cette base servent à la réalisation de multiples communications écrites et orales.

PDF icon fiche_bilan2015_003.pdf
2016

Analyse du commerce mondial des produits du porc

Consulter le resumé

Elisa Husson, bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 31

L’IFIP, avec l’appui financier d’INAPORC, gère une base de données des échanges mondiaux des produits porcins. Le commerce mondial des animaux vifs, des produits et sous-produits du porc, est suivi en volume et valeur. L’analyse des données mensuelles et annuelles des échanges permet d’apprécier les dynamiques et la compétitivité des pays. Les données permettent d’avoir une vision précise de la valorisation des produits échangés. Cette base de donnée sert à la réalisation de nombreuses études, et communications écrites et orales.

PDF icon Elisa Husson, bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 31
2019

Analyse du risque lié à Escherichia coli O157:H7 et aux Escherichia coli verotoxiques (VTEC) dans les abattoirs et les découpes de porc

Consulter le resumé

Aujourd’hui, les Escherichia coli verotoxiques (VTEC), et plus particulièrement le sérotype O157:H7, sont des agents pathogènes d’origine alimentaire considérés comme importants en santé publique.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2001

Analyse en composantes principales de la qualité technologique de la viande de poulet en relation avec le génotype et le stress avant abattage

Consulter le resumé

M. Debut et al., 9es Journées des Sciences du Muscle et Technologie de la Viande, 15 et 16 octobre 2002, Clermont-Ferrand, p. 128-129

La maîtrise de la qualité technologique de la viande est devenue l’une des préoccupations des filières de type chair de dinde et poulet. La consommation de produits transformés à base de volailles est en effet en forte augmentation (Magdelaine et Philippot, Viandes et Produits Carnés, 2000, 21(1), 31-37). La génétique est un des facteurs déterminant la qualité de la viande de poulet, puisque Le Bihan-Duval HW_DO_ (Poultry Science, 2001, 80 : 839-843) ont observé des héritabilités très significatives de la chute du pH, de la couleur et de l’exsudat mesurés en conditions expérimentales. La qualité de la viande est également influencée par les conditions de pré-abattage, certains défauts tels que les viandes pâles et exsudatives n’étant révélés que dans des conditions d’abattage plus stressantes. L’objectif de notre étude était donc d’obtenir, chez le poulet, une première estimation de la variabilité de la qualité technologique en fonction du génotype et des conditions de pré-abattage.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2002

Analyse environnementale d'installations de méthanisation agricole en élevages bovins

Consulter le resumé

A. Gac (IDELE) et al., Journées 3R, 5 et 6 décembre 2018, Paris

Dans le cadre d’une évaluation de la performance environnementale de la production de biogaz agricole, quatre scénarios de méthanisation impliquant des effluents d’élevage bovin ont été étudiés : en production laitière et allaitante, en micro-méthanisation (50 kW de puissance installée) ou méthanisation à la ferme avec co-substrats (200 kW), avec ou sans traitement du digestat. Leurs bilans environnementaux ont été évalués par Analyse de Cycle de Vie au regard de deux objectifs distincts : la production d’énergie renouvelable et la réduction des impacts environnementaux des élevages. Les résultats confirment l’intérêt de la méthanisation comme source d’énergie verte comparativement au mix électrique français. En ce qui concerne les effets sur les bilans environnementaux des élevages, les résultats sont moins tranchés. Sur les situations étudiées, les installations de 200 kW sont plus performantes pour produire de l’énergie, mais peuvent engendrer des impacts supplémentaires par rapport à un élevage sans méthanisation, du fait d’étapes supplémentaires dans la gestion des déjections (traitement des digestat). La micro-méthanisation, technologie plus récente est encore peu optimisée. Des ouvertures sont proposées sur les leviers d’amélioration et sur des développements méthodologiques futurs.

Environmental assessment of agricultural biogas plants in cattle systems

Within the framework of an environmental assessment of the agricultural biogas production, four scenarios of methanation involving cattle manure were studied, coupling dairy and suckler beef systems, micro-methanation (50 kW of installed power) and on-farm plants with co-substrates (200 kW), with or without treatment of the digestate. Their environmental balance were estimated by Life Cycle Assessment with regard to two different objectives: the renewable energy production and the reduction of the environmental impacts of the farms. The results confirm the interest of the methanation as a green source of energy compared with the French electric mix. Concerning the effects on environmental balance of the farms, results are less clear. On the studied situations, the 200 kW plants are more efficient to produce energy, but can engender additional impacts compared with livestock production without biogas plant, because of additional stages in the manure management. The micro-methanation units, a new technology, are still few efficient. Openings are proposed on the levers of improvement and on future methodological developments.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2018

Analyse environnementale de l’utilisation de sources de protéines européennes pour l’alimentation porcine

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, p. 337-342

La substitution au tourteau de soja brésilien (TSB), issu en partie de zones déforestées, avec des sources de protéines européennes (SPE), est une voie à l’étude pour réduire l’impact changement climatique de l’alimentation animale. Ce travail s’intéresse à de nouvelles sources de protéines européennes : une fraction fine de tourteau de colza (SPE1), deux tourteaux de soja Expeller, l’un avec décorticage préalable des graines (SPE2), l’autre sans (SPE3), et un concentré protéique issu de biomasse (SPE4). L’objectif est d’analyser les incidences environnementales de l’utilisation de ces matières premières dans l’alimentation des porcs charcutiers. Les impacts environnementaux sont évalués par Analyse de Cycle de Vie pour un kilogramme de porc au portail de la ferme. Les bénéfices environnementaux sont estimés en comparant des scénarios avec incorporation des SPE à des scénarios de référence utilisant les sources de protéines « classiques » (dont le TSB). L’exercice est conduit dans un contexte économique récent, considérant quatre pays européens et quatre années contrastées : il mesure l’opportunité actuelle d’utiliser ou non les SPE. Un deuxième contexte, favorable au TSB ou aux SPE, est simulé afin d’approcher le bénéfice potentiel des SPE. Dans le premier contexte, les résultats montrent un intérêt modéré des SPE car le TSB entre peu dans les formules de référence (<5%) : il n’y a pas grand-chose à substituer. Dans le deuxième contexte, l’intérêt des SPE ressort pour le changement climatique particulièrement pour les tourteaux Expeller (réduction d’environ 9%) mais avec un transfert de pollution sur l’occupation des sols (augmentation de 13%). Ces résultats soulignent la nécessité d’analyses à des échelles plus macroscopiques afin de prendre en compte les effets induits par les changements de formules.

ENG

Environmental assessment of new European protein sources for pig feeds

Replacement of Brazilian soybean meal (BS) associated to deforestation with European protein sources (EPS) was studied to reduce the impact of feed production on climate change. This study examined four EPS: the fine fraction of rapeseed meal (EPS1), soybean meals obtained from an innovative extrusion process with dehulled soybeans (EPS2) or non-dehulled soybeans (EPS3), and Danish protein pastes extracted from green biomass (EPS4). The goal was to estimate environmental impacts of pig production resulting from incorporating EPS in feeds for fattening pigs. Environmental impacts per kg of pig liveweight at the farm gate were estimated using life cycle assessment. Potential benefits were assessed by comparing each scenario with EPS to reference scenarios with “classic” protein sources (including BS). The study considered the recent economic context of four countries (France, Germany, Spain and the Netherlands) for four contrasting years to assess the current potential for using EPS. A second, virtual, context was defined with scenarios favorable to either BS or EPS, and the potential benefit of EPS was then appraised. In the recent economic context, results showed a moderate benefit with EPS because SB had low incorporation rates in the reference formulas (<5%) (little SB to replace). In the virtual context, the benefit of EPS is apparent for climate change, particularly for European soybean meal (reduction of ca. 9%) but with a transfer of pollution to land use (increase of 13%). These results highlight the need for more macroscopic analyses to capture rebound effects.

PDF icon Sandrine Espagnol et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, p. 337-342
2020

Analyse environnementale de stratégies d'alimentation de précision des porcs charcutiers

Consulter le resumé

Florence Garcia-Launay (Inrae) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 331-336

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2020

Analyse environnementale d’installations de méthanisation agricole en élevage porcin

Consulter le resumé

51es Journées de la Recherche Porcine, 5 et 6 février 2019, Paris, p. 187-192, par Sandrine Espagnol et al.

Déterminer les performances environnementales de la production de biogaz agricole s’avère complexe car les installations répondent à plusieurs objectifs. Ainsi, les choix de périmètre et d’unité d’expression des impacts lors de l’évaluation ont toute leur importance. La présente étude évalue les impacts environnementaux de six scénarios de méthanisation agricole impliquant des lisiers porcins: M1-petite-méthanisation de lisier (50 kW de puissance installée), M2-méthanisation de lisier avec du maïs ensilage et des déchets d’agro-industries et de collectivités (200 kW) et quatre autres scénarios à base de lisier et de déchets (200 kW) traitant de diverses manières les digestats, dans un objectif de résorption de N et P (M3-transport longue distance, M4-compostage, M5-séchage, M6-traitement biologique). Leurs bilans environnementaux sont évalués par Analyse de Cycle de Vie en considérant cinq impacts : changement climatique (CC), demande en énergie non renouvelable (DE), eutrophisation (E), acidification (A) et occupation des sols (OS). Les unités fonctionnelles retenues sont : le kWh produit et valorisé, le kg de porc en sortie d’élevage et le kg d’azote résorbé. Elles se rapportent respectivement aux trois fonctions retenues : la production d’énergie renouvelable, la réduction des impacts environnementaux des élevages, et la résorption des excédents de N. Les résultats témoignent de l’intérêt environnemental de la méthanisation agricole sur l’impact DE pour produire de l’énergie renouvelable dans le contexte du mix énergétique français. Les élevages impliqués dans la méthanisation voient également leurs impacts CC, DE et A diminuer. Les différentes fonctions évaluées montrent les atouts et limites des six options de méthanisation. Des prédicteurs de performance sont mis en évidence : l’équilibre du ratio N/ potentiel méthanogène des substrats, la valorisation optimisée de la chaleur et la couverture des ouvrages.

Environmental assessment of agricultural biogas plants on pig farms

Assessing the environmental performance of agricultural biogas production is complex because the development of anaerobic digestion has several goals. Indeed, the choice of system perimeter and functional unit has major importance. This study assessed environmental impacts of six biogas units associated with a pig farm: M1-small plant using only pig slurry (50 kW); M2-larger plant (200 kW) using slurry, maize silage and agro-industrial waste; and four other scenarios using both slurry and waste (200 kW) and implementing different digestate processing chains to reduce N and P in farm outputs (M3-long distance transport, M4-composting, M5-drying belt, M6-biological treatment). Their environmental performance, assessed by Life Cycle Assessment, considered five impacts: climate change (CC), cumulative energy demand (ED), eutrophication (E), acidification (A) and land occupation (LO). The functional units were kWh produced and used, kg of animal live weight at the farm gate and kg of N “resorbed”. Respectively, these units are linked to three current goals for biogas plants: production of renewable energy, reduction of pig farm impacts and resorption of nitrogen in excess. The results show lower ED for the kWh produced by anaerobic digestion in the context of the French energetic mix. Moreover, the pig farm associated with the biogas unit reduces its CC, ED and A impacts. The multiple functional units studied highlight advantages and disadvantages of the six biogas scenarios. Drivers of performance were identified: balancing N content and methane potential of the inputs, good use of the heat produced and covering of the storage units.

PDF icon Sandrine Espagnol et al., 51es JRP, 5 et 6 février 2019, Paris, p. 187-192
2019

Analyse et maîtrise des pertes en maternité

Consulter le resumé

Fiche n° 052 : réduction des coûts d'élevage

Avec en moyenne 20% de pertes sur nés totaux, la mortalité excessive des porcelets en maternité reste une préoccupation majeure, tant pour des
raisons économiques que d’acceptation sociétale.
La détermination précise du stade et des causes de mortalité est essentielle pour en identifier les axes de progrès dans chaque élevage.
Ainsi la contribution des mort-nés peut être importante (36% des pertes) mais varie selon les troupeaux. Les erreurs d’enregistrement (sur ou sous-estimations) peuvent être importantes. Les pertes en allaitement dépendent de nombreux facteurs liés à la conduite et leur analyse doit reposer
 sur une approche multifactorielle.

PDF icon fiche_bilan2015_052.pdf
2016

Analyse et maîtrise des pertes en maternité

Consulter le resumé

Sylviane Boulot, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 68

Avec en moyenne 20% de pertes sur nés totaux, la mortalité excessive des porcelets en maternité reste une préoccupation majeure, tant pour des raisons économiques que d’acceptation sociétale.

La détermination précise du stade et des causes de mortalité est essentielle pour en identifier les axes de progrès dans chaque élevage. Ainsi la contribution des mort-nés peut être importante (36% des pertes) mais varie selon les troupeaux.

Les pertes en allaitement dépendent de nombreux facteurs liés à la conduite et leur analyse doit reposer sur une approche multifactorielle.

PDF icon Sylviane Boulot, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 68, fiche n° 32
2017

Analyse et maîtrise des pertes en maternité

Consulter le resumé

Sylviane Boulot, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 105

Avec en moyenne 20% de pertes sur nés totaux, la mortalité des porcelets en maternité reste une préoccupation majeure, tant pour des raisons économiques que d’acceptation sociétale. La détermination précise du stade et des causes de mortalité est essentielle pour en identifier les axes de progrès dans chaque élevage. Ainsi la mortinatalité peut être importante (36% des pertes) mais varie selon les troupeaux. Les pertes pendant la phase d’allaitement dépendent quant à elles de nombreux facteurs liés à la conduite et leur analyse doit reposer sur une approche multifactorielle.

PDF icon Sylviane Boulot, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 105, fiche n° 62
2018

Analyse génétique de la productivité numérique et pondérale et de la durée de mise bas de truies Large White et Landrace Français

Consulter le resumé

Poster. L’amélioration de la survie des porcelets avant sevrage constitue un enjeu majeur pour la filière porcine.

La connaissance des paramètres génétiques est nécessaire pour proposer des objectifs et critères de sélection optimaux.
PDF icon Analyse génétique de la productivité numérique et pondérale et de la durée de mise bas de truies Large White et Landrace Français
2008

Analyse métagénomique de la dynamique de l’écosystème bactérien de la viande de porc biopréservée

Consulter le resumé

Poster.

L’objectif de cette étude était d’évaluer la dynamique d’évolution de l’écosystème bactérien de la viande de porc biopréservée et emballée sous vide puis stockée à une température de -1,5 °C pendant 12 semaines. L’analyse métagénomique a été utilisée comme un outil de compréhension de l’évolution des flores.

PDF icon poster de Arnaud Bozec et al., 16es JSMTV, 21-22 novembre 2016, Paris, France
2016

Analyse métagénomique de la dynamique de l’écosystème bactérien de la viande de porc biopréservée

Consulter le resumé

Arnaud Bozec et al., 16es Journées Sciences du Muscle et Technologies des Viandes, 21-22 novembre 2016, Paris, France, p. 15-16

Cette étude vise à étudier la possibilité de conservation de viande de porc biopréservée conditionnée sous vide pendant 12 semaines à -1.5°C. Le challenge de la biopréservation est de pouvoir doubler la limite de conservation actuelle qui est de 6 semaines (Bozec et al., 2005), grâce à la maîtrise des flores d’altération et au maintien de la qualité sanitaire des viandes. La comparaison des modalités expérimentales, avec l’utilisation de deux ferments par rapport à un essai témoin non biopréservé a permis de suivre l’évolution bactérienne par microbiologie classique et métagénomique tout au long de la conservation.

ENG

Metagenomic dynamic analysis of the bacterial ecosystem of biopreserved pork meat

The objective of this study was to evaluate the bacterial evolution of biopreserved pork meat, vacuum-packed and stored at a temperature of -1.5° C for 12 weeks. The use of metagenomic analysis allowed a new insight into the bacterial competition taking place. The comparison of control samples to biopreserved meat with two separate Pediococcus acidilactici and Lactobacillus sakei cultures showed three different scenarios. Pediococcus acidilactici survived well for a period of five weeks. Subsequently however, it was then supplanted by the bacterial flora naturally present in the product, which was, in this case, Lactobacillus sakei, C. divergens and Leuconostoc gelidum. Alternatively, the protective culture Lactobacillus sakei showed the ability to maintain the microbiological quality in the vacuum-packed meat at an acceptable level for 12 weeks.

PDF icon Bozec et al.,16es Journées Sciences du Muscle et Technologies des Viandes, 21-22 novembre 2016, Paris
2016

Analyse par modélisation de la variation des performances d'un groupe de porcs en croissance en fonction de l'apport de lysine et du nombre de phases dans le programme d'alimentation

Consulter le resumé

A partir des données de performances d’une population de 192 porcs, le modèle InraPorc® a été utilisé pour déterminer les courbes individuelles de besoin en lysine. Les conséquences de l’utilisation de différentes stratégies alimentaires (c.a.d., 1, 2, 3 ou 10 régimes différents) et différents apports en lysine (compris entre 70 et 130 % du besoin moyen) ont été testées par simulation sur les performances entre 65 jours d’âge et l’abattage à 110 kg de poids vif. Pour les
PDF icon Analyse par modélisation de la variation des performances d'un groupe de porcs en croissance en fonction de l'apport de lysine et du nombre de phases dans le programme d'alimentation
2007

Analyse socio-économique de l’intérêt (...) d’une augmentation de la durée de conservation de produits carnés afin de réduire le gaspillage alimentaire / Socio-economic analysis of the (...) value of extending meat product shelf life to reduce food waste

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 7(1), 1-8 - La revue R&D de la filière porcine française

L’objectif du projet de recherche Redlosses est de développer un outil d’aide à la décision qui prédise la vitesse d’altération de la viande fraîche selon la composition du microbiote et de paramètres tels la température de stockage, le conditionnement sous atmosphère modifiée, l’ajout de lactate... Le projet se concentre sur la fabrication de saucisses fraîches. Cet outil permettrait aux industriels de mieux contrôler la dégradation microbienne des aliments et d’orienter précocement les viandes les plus contaminées vers la fabrication de produits moins sujets à une dégradation organoleptique, cuits par exemple. Le projet vise à réduire le gaspillage alimentaire, par exemple en augmentant la durée de conservation. Un volet de cette étude consistait à évaluer les intérêts de cette proposition au niveau industriel, jusqu’au consommateur. Une analyse socio-économique a mis en évidence que les stades de distribution et de consommation étaient les principaux générateurs de perte et gaspillage alimentaire de produits carnés. L’allongement de la DLC des produits carnés n’est cependant pas une préoccupation majeure des consommateurs. Un allongement sensible de la DLC peut même avoir une valeur négative pour les acheteurs du fait de suspicion sur la naturalité des produits, critère d’achat important. Un allongement de DLC contribuerait à réduire le gaspillage aux stades distribution et consommation mais n’est donc pas perçu comme positif par les consommateurs. En revanche, la maîtrise de la Durée de Vie Microbienne présente un fort intérêt pour les transformateurs en leur apportant une souplesse dans la gestion des flux de matière, surtout pour des produits saisonniers comme les saucisses. En plus de l’amélioration du contrôle de la dégradation microbienne des aliments, un outil d’aide à la décision servirait à orienter les flux de matières vers les process en fonction des profils de risques de contamination microbienne des différentes pièces, fraîches, congelées, élaborées fraîches ou cuites.

The objective of the Redlosses research project is to develop a decision support tool that predicts the rate of spoilage of fresh meat according to microbiota composition and key parameters such as storage temperature, modified atmosphere packaging, addition of lactate, and so on. The project is centred around the fabrication of fresh sausage. The tool would be purposed with aiding industry to better control microbial degradation in foods and act early to divert the most microbe-contaminated meat towards the fabrication of foods less prone to taste–texture, typically cooked meat products. The goal of the project is to reduce food waste, typically by extending storage times. One strand of this study involved evaluating the ‘factory to fork’ benefits of the proposed innovation. Socio-economic analysis evidenced that most meat food waste and food loss occurs during distribution and consumption. However, extending use-by dates on meat products is not a major concern for consumers, and any substantially longer use-by date may even turn buyers away as it would be suspected to signal less naturalness, which is a key criterion in the decision to buy. We thus find that introducing an extension on use-by dates would help to reduce food waste during distri-bution and consumption but would also be poorly perceived by consumers. However, better control over microbial shelf life holds huge value for processors, as it would ease the logistics surrounding meat-material flows, especially for more seasonal produce like sausages. The targeted decision support tool would not only improve the control of microbial meat spoilage but also serve to stream meat-material flows into processes based on the microbial spoilage risk profiles of the fresh, frozen, fresh-processed or cooked meats.

35,00 €
2021

Analyse statistique du taux de morts-nés

Consulter le resumé

1999

Analyser et maîtriser les pertes en maternité

Consulter le resumé

Sylviane Boulot, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 96

Avec en moyenne 20% de pertes sur nés totaux, la mortalité excessive des porcelets en maternité reste une préoccupation majeure, tant pour des raisons économiques que d’acceptation sociétale. La détermination précise du moment de survenue de cette mortalité et de ses causes est un préalable pour identifier les axes de progrès à mettre en oeuvre dans chaque élevage. Ainsi, la contribution des mort-nés peut être importante (36% des pertes) mais varie selon les troupeaux. Les pertes en allaitement dépendent de nombreux facteurs liés à la conduite et leur analyse doit reposer sur une approche multi-factorielle. Lorsque la mortalité néo-natale précoce est réduite, la bonne prise en charge des portées de grande taille et des porcelets «sur-numéraires» devient alors une vraie préoccupation pour un nombre croissant d’éleveurs.

PDF icon Sylviane Boulot, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 96
2019

Analyser l'intérêt économique des fins de bande

Consulter le resumé

Homogénéité. Prolonger l'engraissement des porcs les plus légers pour maintenir l'homogénéigé de la bande : cette pratique à risques a fait l'objet d'une étude technico-économique par l'Ifip.

2016

Pages