La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 801 à 820 de 4954 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

La consommation des viandes dans l'Union Européenne - Situation et évolutions récentes

Consulter le resumé

Perturbée par les crises sanitaires en 2000 et 2001 (ESB, fièvre aphteuse) la consommation de viandes dans l’UE a retrouvé un rythme de croisière en 2002. Le porc reste la première espèce consommée mais la viande de volailles a confirmé son dynamisme ces dernières années. Les niveaux de consommation carnée et la répartition selon les viandes sont variables selon les pays de l’UE, comme dans les Etats qui vont rejoindre l’Union.
PDF icon La consommation des viandes dans l'Union Européenne - Situation et évolutions récentes
2003

Perception de l'activité agricole sur un territoire : attentes locales et représentation des agriculteurs

Consulter le resumé

Cette action a pour objectif de déterminer, d'une part, les représentations de l'agriculture par les acteurs d'un territoire et les demandes locales et d'autre part, la perception que peuvent en avoir les agriculteurs, les freins et les motivations à les prendre en compte.

Cette approche repose sur un travail d’enquêtes. Les enjeux auxquels l’agriculture va devoir faire face ou auxquels elle doit contribuer, ont été recueillis : environnementaux, économiques et sociaux.

PDF icon Perception de l'activité agricole sur un territoire : attentes locales et représentation des agriculteurs
2003

Température élevée et hygrométrie : incidence sur le post-sevrage

Consulter le resumé

Cet essai a pour but de déterminer l’effet d’un stress thermique sur les performances des animaux (prise alimentaire et croissance). 360 porcelets sevrés à 26 jours d’âge moyen ont été placés dans deux salles. Dans l’une, la température ambiante passe de 26 °C au début à 24 °C à la fin, pour l’autre salle la température est maintenue à plus de 30 °C. Sur les quatorze premiers jours, il n’y a pas d’incidence du traitement thermique sur les performances des animaux. Par la suite, la prise alimentaire est réduite pour les porcelets placés à 31 °C.
PDF icon Température élevée et hygrométrie : incidence sur le post-sevrage
2003

Incidence économique des nouvelles règles de production de porcs sous Label Rouge

Consulter le resumé

Cette étude a mis en évidence l’importance des surcoûts induits par le respect de la nouvelle notice sur les porcs sous label du 5 septembre 2002. Cinq types de sol en finition ont été testés dans une évaluation technico-économique car c’est surtout l’augmentation de surface à ce stade qui constitue le principal changement. Le surcoût alimentaire constitue le poste majoritaire quand les porcs sont élevés sur caillebotis (sauf en cas de croissance modérée) ou en plein-air.
PDF icon Incidence économique des nouvelles règles de production de porcs sous Label Rouge
2003

Effet du nombre de repas sur les réserves et le comportement des truies gestantes selon le logement

Consulter le resumé

L’effet du fractionnement de la ration allouée en 1, 2 ou 3 repas/j entre les 11ème et 107ème jours de gestation sur la reconstitution des réserves et le comportement est étudié chez des truies logées individuellement (deux bandes de 24 ou 21) ou en groupe de 6 (quatre bandes de 18). Les trois lots sont étudiés dans la même salle. L’état des truies (poids, épaisseur de lard) est déterminé régulièrement ainsi que la durée de la station debout et le comportement (activités orales non alimentaires, AONA). La fréquence des repas n’influence pas significativement la reconstitution des réserves.
PDF icon Effet du nombre de repas sur les réserves et le comportement des truies gestantes selon le logement
2003

Gaseous and odour emissions from animal production facilities, Horsens, Danemark, 1-4 juin 2003

Consulter le resumé

La C.I.G.R. (Commission Internationale du Génie Rural) en coopération avec EurAgEng (European Society of Agricultural Engineers) et NJF (Scandinavian Association of Agricultural Scientists) a réuni cette année à Horsens au Danemark près d'une centaine de personnes pendant 4 jours autour du thème "gaz et odeurs en bâtiments d'élevages". Quelques résultats autour du thème "gaz et odeurs en bâtiments d'élevages" concernant exclusivemenet la production porcine, sont brièvement rapportés dans cet article.

PDF icon Gaseous and odour emissions from animal production facilities, Horsens, Danemark, 1-4 juin 2003
2003

Le tatouage des porcelets au sevrage par pistolet pneumatique à encrage automatique - Résultats d'enquête auprès d'éleveurs

Consulter le resumé

L’ITP a réalisé une enquête auprès d’éleveurs utilisateurs de pistolets pneumatiques afin de mesurer les performances des compresseurs utilisés, de connaître les conditions d’utilisation et le degré de satisfaction des utilisateurs.

Le pistolet pneumatique est une technique intéressante pour les éleveurs de porcs spécialisés naisseurs ou naisseurs-engraisseurs. Ces outils permettent l’apposition, en une seule opération, de l’indicatif de marquage du lieu et du numéro de la semaine de naissance.
PDF icon Le tatouage des porcelets au sevrage par pistolet pneumatique à encrage automatique - Résultats d'enquête auprès d'éleveurs
2003

Economie et avenir de la filière porcine

Consulter le resumé

Michel Rieu, INRA Productions Animales (FRA), 2003, Vol. 16, n° 5, décembre, p. 341-348

La production porcine a pour cadre le marché très concurrentiel et très intégré de l’Union européenne. Au fil des années, elle s’est concentrée dans des élevages plus compétitifs, plus professionnels et moins nombreux et dans les régions et filières européennes les mieux organisées économiquement.

La réglementation environnementale vient rebattre les cartes, conduisant au blocage ou au recul dans certaines régions spécialisées comme la Bretagne. Partout en France, les contraintes de société freinent ou bloquent le développement des élevages de porcs, empêchent les indispensables adaptations ou génèrent des charges nouvelles.

Avec l’élargissement de l’UE, en production porcine, les risques sont d’abord pour les nouveaux adhérents. Mais en cas d’ouverture des frontières par l’OMC, l’UE court un risque majeur. Face au modèle familial, dominant en Europe, l’intégration se développe et pourrait se répandre dans le monde.

Dans ce contexte, pourra-t-on concilier le haut niveau des contraintes de société en Europe et la rentabilité des exploitations ? Quel modèle de production porcine pourra répondre aux attentes de la société, en restant rentable et en assurant aux éleveurs et aux salariés les conditions de vie et de travail qu’ils attendent ?

source : https://productions-animales.org/article/view/3677/11553

2003

Prix du porc : le cycle du porc existe toujours

Consulter le resumé

2003

Rentabilité et hyperprolificité : 100 % gagnant

Consulter le resumé

2003
Surveillance des lésions pulmonaires à l’abattoir

Surveillance des lésions pulmonaires à l’abattoir

Consulter le resumé

L’intérêt des observations pulmonaires à l’abattoir, les méthodes de notation de la pneumonie, exemples et interprétations de notations de poumons. Les autres lésions de l’appareil respiratoire.



Édition 2003 - Dépliant de 6 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2003
Le nettoyage et la désinfection en élevage porcin - Résultats d’études

Le nettoyage et la désinfection en élevage porcin - Résultats d’études

Consulter le resumé

Résultats d’études

Optimiser le nettoyage-désinfection de l’élevage : facteurs importants, coût de revient, méthode de contrôle.

Le nettoyage-désinfection des camions de transport de porcs : conception de l’aire de lavage, équipements (matériel, produits), protocoles à mettre en œuvre et méthodes de contrôle de l’efficacité.

Mieux comprendre le rôle de chacune des étapes comme facteur de motivation, favoriser les bonnes pratiques et améliorer le statut sanitaire de l’élevage.



Édition 2003 - 68 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2003

Nettoyage-désinfection des camions de transport frigorifique

Consulter le resumé

L’arrêté du 20 juillet 1998 fixe les conditions techniques et hygiéniques applicables au transport des aliments et rend la méthode HACCP obligatoire. L’article 12 indique que « le responsable du transport procède à des contrôles réguliers pour vérifier la conformité des moyens de transport et des opérations effectuées aux dispositions du présent arrêté. Ces contrôles permettent notamment de s’assurer que les méthodes de nettoyage et de désinfection sont efficaces et adaptées ».

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2003

Observation de la qualité bactériologique des jambons livrés en salaison par des entreprises françaises et étrangères

Consulter le resumé

Les cahiers des charges mis en place par les salaisonniers pour maîtriser la qualité de la matière première prennent en considération des critères technologiques mais aussi microbiologiques. La réglementation européenne établit une obligation de maîtrise des risques microbiologiques associés aux denrées alimentaires en adoptant les principes du système HACCP.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2003

Maturation de la viande de porc : Influence sur les mesures de texture et le niveau de contamination bactérienne - Comparaison Label Rouge / Standard

Consulter le resumé

Cette étude propose de coupler la mesure des forces de cisaillement avec l’analyse chimique du taux de lipides intramusculaire et d’étudier trois durées de maturation : 2 jours (à l’issu de la découpe), 4 jours (après 2 jours en barquette en condition «linéaire») et 7 jours (3 jours de maturation en rein + 2 jours en barquette en condition «linéaire»). Deux types de production, Label Rouge et standard, ont été étudiés.
Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2003
Intérêt et performances des porcelets issus de l’hyperprolificité

Intérêt et performances des porcelets issus de l’hyperprolificité

Consulter le resumé

En 2002, la taille de portée dans les élevages suivis en GTTT est en moyenne de 13,2 porcelets nés totaux, soit 0,3 de plus qu’en 2001 (Réf 1). Ce chiffre cache cependant une grande disparité entre élevages. En effet, 13 % d’entre eux dépassent 14 porcelets nés totaux alors que 10 % obtiennent des tailles de portées inférieures ou égales à 12. Compte tenu du délai nécessaire à la transmission du progrès génétique depuis les élevages de sélection, la prolificité des truies dans les élevages de production devrait encore augmenter dans les 4 années qui viennent. Néanmoins, dans le même temps, de nouveaux critères de sélection devraient être pris en compte. Un travail important de recueil de données concernant les aptitudes maternelles est actuellement en cours. L’analyse approfondie des résultats permettra de déterminer les caractères les plus influents et les plus héritables (parties 1 et 10). La pesée à la naissance réalisée en station expérimentale montre qu’une des conséquences de l’augmentation de la taille de portée est la diminution du poids moyen du porcelet (partie 2) et l’augmentation du nombre et de la proportion de porcelets de faible poids. Ainsi, malgré l’augmentation importante de la taille de la portée à la naissance, l’évolution de la productivité est freinée par la hausse du taux de porcelets morts nés (partie 3). Celle-ci est principalement liée aux caractéristiques des portées plutôt qu’à une détérioration du niveau sanitaire des élevages. En effet, en unité protégée, Cariolet et al. (2004) observent également une mortinatalité plus élevée quand la taille de la portée à la naissance augmente. Même si l’impact du poids à la naissance doit être relativisé selon la taille de la portée dans lequel le porcelet naît (partie 2), les études menées en unité protégée (Réf. 5) ou en élevages de production montrent que la mortalité avant sevrage touche essentiellement les porcelets très légers à la naissance (pesant moins de 1 kg) (partie 4). Les chances de survie de ces derniers sont moindres en relation avec une consommation insuffisante de colostrum, élément indispensable pour permettre au porcelet de maintenir son homéothermie dans les heures suivant la naissance et d’acquérir un bonne immunité (partie 5). Le suivi en post-sevrage et en engraissement des porcelets de faible poids à la naissance ayant survécu jusqu’au sevrage montre que les performances de croissance de ces derniers sont inférieures à celles des animaux plus lourds à la naissance (partie 6). Ceci semble être dû à un niveau d’ingestion alimentaire limité plutôt que la conséquence d’une dégradation de l’indice de consommation (partie 7). Le respect des principes de la conduite en bande impose d’abattre ces animaux plus légers, mais sans pour autant que la valorisation de la carcasse soit compromise. Pour un même poids d’abattage, les petits porcelets présentent une qualité de carcasse identique à celle d’animaux de poids élevé à la naissance lorsqu’ils sont alimentés de façon rationnée, alors qu’en alimentation libérale les caractéristiques de la carcasse sont dégradées chez les porcelets de faible poids à la naissance (partie 8). Dans les deux cas, la taille et le nombre de fibres musculaires sont influencés par le poids de naissance. Son impact sur la tendreté sensorielle de la viande reste à déterminer. Ces résultats techniques sont utilisés afin d’établir des scénarios d’adaptation de la conduite d’élevage et leurs incidences économiques (partie 9). Tous confirment la rentabilité de l’hyperprolificité. Dans les races européennes, la prise en compte de nouveaux critères de sélection pour accompagner l’augmentation future de la prolificité (partie 10) permettra d’améliorer les qualités maternelles des truies et la vigueur des porcelets et ainsi de limiter certains des problèmes auxquels l’éleveur doit faire face. Dans l’attente de ces résultats, le savoir-faire développé par les éleveurs gérant au quotidien l’hyperprolificité permet de dégager dès aujourd’hui des pratiques utilisées actuellement pour la conduite des porcs issus de l’hyperprolificité (partie 11).

Editions ITP, 36 pages

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2004

Les produits à base de viandes halal. Que doit savoir un fabricant ?

Consulter le resumé

Monter ou adapter son entreprise dans le domaine de la charcuterie halal n'est pas chose aisée. En effet, ce domaine, malgré le fort développement, est complexe. Les aides techniques sont très peu répandues. C'est pourquoi nous vous proposons dans cet article de donner un aperçu des principales informations qu'il faut connaître : - définition du terme halal, - marché des produits, - règles de fabrication, - conditions pour un développement commercial. Ces conditions ne sont pas exhaustives, elles ont pour ambition d'aider les industriels dans une première approche.

PDF icon Bulletin de Liaison du CTSCCV, 2004, par Leïla Mekhtiche
2004

Viande de poulet : comment identifier le niveau de qualité adapté aux nouvelles demandes des transformateurs ?

Consulter le resumé

L'augmentation de la consommation de produits préparés, au détriment de la viande fraîche, ne fait guère de doute. Le consommateur privilégie les produits pratiques, prêts à l'emploi. La viande de volaille est au coeur deu processus de mutation qui amène les filières alimentaires à devenir celles du prêt-à-manger. Elle bénéficie pour cela de la bonne image de marque du poulet quant à ses caractéristiques diététiques. Cette situation se traduit par le développement de produits cuits saumurés tels les blancs cuits saumurés de volaille et les jambons de volaille.
PDF icon Viande de poulet : comment identifier le niveau de qualité adapté aux nouvelles demandes des transformateurs ?
2004

Vision numérique : un outil pour évaluer qualité de la viande de poulet en ligne

Consulter le resumé

La filière volaille bénéficie de la bonne image de marque de ses produits et plus particulièrement de ceux à base de poulet pour leurs caractéristiques diététiques. Elle est au coeur du processus de mutation qui amène les filières alimentaires à devenir celles du prêt-à-manger. Le consommateur privilégie les produits pratiques, prêts à l’emploi. Il privilégie les produits préparés, au détriment de la viande fraîche. Les produits élaborés représentaient début 2003, 1/5 de la consommation de viande de volaille. Ils pourraient en représenter près de la moitié en 2010.

PDF icon Vision numérique : un outil pour évaluer qualité de la viande de poulet en ligne
2004

Filière volaille : quelles voies d'amélioration de la qualité de la viande destinée à la transformation ?

Consulter le resumé

Différentes voies d'amélioration de la qualité de la viande de volailles destinées à la transformation sont possibles. Elles se situent tant au niveau de l'élevage, de l'abattage, de la découpe que de la transformation. Au niveau de l'élevage, la qualité de l'ajeunement devrait être valorisée. Au niveau de l'abattage, les conditions d'étourdissement, de refroidissement et de découpe devraient être mieux comprises. Des possibilités de tri en ligne, en vue de mieux caractériser la matière première, sont possibles par le pH ou la colorimétrie.

PDF icon 2004bouttenbul4.pdf
2004

Pages