La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 281 à 300 de 4758 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Androstenone sensitivity of European consumers: the Spanish, French and English case

Consulter le resumé

The aim of this work was to evaluate consumers’ sensitivity to androstenone in three countries in Europe: France, Spain and United Kingdom
PDF icon Androstenone sensitivity of European consumers: the Spanish, French and English case
2010

Anesthésie des porcs : expertise d'un système d'anesthésie gazeuse en groupe

Consulter le resumé

En France, plusieurs abattoirs se sont équipés du système d’étourdissement gazeux. Cette étude a évalué les caractéristiques physico-chimiques des viandes de porc produites dans un abattoir équipé du système d’étourdissement par CO2 avec une conduite en groupe (Système BACK LOADER mis au point par le DMRI Danois et commercialisé par la Société BUTINA). L’inhalation du CO2 a provoqué un abaissement du pH sanguin qui n’était pas lié à l’évolution du pH musculaire, indiquant que les deux paramètres ne sont pas liés.
PDF icon Anesthésie des porcs : expertise d'un système d'anesthésie gazeuse en groupe
2007

Anesthésie des porcs au CO2 : mieux vaut une conduite en groupe

Consulter le resumé

L’étude a consisté en une appréciation du bien-être des porcs lors de la conduite et de l’anesthésie au CO2. Les résultats au niveau cardiaque ont montré que le stress semblait être plus important lors de la conduite à l’anesthésie et lors des 40 premières secondes passées dans la nacelle.
PDF icon Anesthésie des porcs au CO2 : mieux vaut une conduite en groupe
2001

Anesthésie électrique des porcs dans les petits abattoirs

Consulter le resumé

Les abattoirs de porcs utilisent deux systèmes d’étourdissement avant la saignée : l’électricité ou le gaz. Les ateliers de petit volume sont tous équipés de systèmes électriques souvent manuels qui demandent de la rigueur dans l’utilisation et l’entretien pour une bonne efficacité de l’étourdissement de l’animal.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
1999

Anesthésie gazeuse des porcs : expertise d'un abattoir équipé du système BACK LOADER d'anesthésie en groupe au CO2

Consulter le resumé

En France, plusieurs abattoirs sont équipés du système d'étourdissement gazeux. Cette étude a évalué les caractéristiques physico-chimiques des viandes de porc produites dans un abattoir équipé du système d'étourdissement par CO2 avec une conduite en groupe (Système BLACK LOADER mis au point par le DMRI Danois et commercialisé par la Société BUTINA). L'inhalation du CO2 a provoqué un abaissement du pH sanguin qui n'était pas lié à l'évolution du pH musculaire, indiquant que les deux paramètres ne sont pas liés.
PDF icon Anesthésie gazeuse des porcs : expertise d'un abattoir équipé du système BACK LOADER d'anesthésie en groupe au CO2
2006

Anesthésie locale ou générale lors de la castration

Consulter le resumé

Valérie Courboulay, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 102

L’administration d’antalgique réduit la douleur post-opératoire mais l’anesthésie est à ce jour la seule technique permettant de limiter la douleur lors de l’opération.

Un anesthésique local, la lidocaïne, a été testé avec succès mais ne dispose pas d’AMM* pour les animaux de rente, à l’inverse de la procaïne (Procamidor).

Des essais ont été mis en place pour préciser la concentration optimale et le moment d’injection de cette molécule et déterminer son intérêt, comparativement à la lidocaïne.

Par ailleurs, l’utilisation de la lidocaïne seule a été comparée à la solution utilisée par les éleveurs suédois, qui lui associe de l’adrénaline.

L’anesthésie générale est une alternative utilisée en Suisse par les éleveurs (anesthésie gazeuse sous isoflurane).

Cette technique a été évaluée à partir d’observations en élevage, de la bibliographie et d’échanges avec des intervenants de la filière Suisse.

PDF icon Valérie Courboulay, Bilan 2016, mai 2017, p. 102, fiche n° 63
2017

Animation du réseau mixte technologique (RMT) « élevages et environnement »

Consulter le resumé

Les RMT (Réseaux Mixtes Technologiques) représentent une modalité de partenariat introduite par la loi d’orientation agricole n°2006-11 du 5 janvier 2006 et mise en application par le décret n°2006-1154 du 15 septembre 2006. Il s’agit de développer des relations de travail approfondies entre acteurs de la recherche, de la formation et du développement.

Le RMT “élevages et environnement” propose des outils et des références pour l’évaluation, la maîtrise et la valorisation des impacts des élevages sur l’environnement.
PDF icon Animation du réseau mixte technologique (RMT) « élevages et environnement »
2010

Animation du réseau mixte technologique (RMT) «élevages et environnement»

Consulter le resumé

Le RMT « élevages et environnement », animé depuis 2008 par l’IFIP et la Chambre d’Agriculture Régionale de Bretagne, propose des outils et des références pour l’évaluation, la maîtrise et la valorisation des impacts des élevages sur l’environnement.

PDF icon bilan_2012web_36.pdf
2013

Animation du RMT Elevages & Environnement

Consulter le resumé

Fiche n° 19 : Réduction des impacts environnementaux

Le RMT « élevages et environnement » animé depuis  2008 par l’IFIP et la Chambre d’Agriculture Régionale de Bretagne propose des outils et des références pour l’évaluation, la maîtrise et la valorisation des impacts des élevages sur l’environnement.  Le réseau unit  12 organisations (IFIP, Institut de l’Elevage, ITAVI, ARVALIS, UNIP, CETIOM, INRA, Chambre d’Agriculture de Bretagne, Chambre d’Agriculture des Pays de la Loire, ESA Angers, CREPA, Agrocampus Ouest) et rassemble une centaine de membres.

Ce réseau, par la mise en synergie de différentes compétences, permet de répondre  globalement à une thématique qui nécessite une approche multicritère, multi-échelle, en lien avec les productions animales et végétales, et sur des questions allant de la compréhension de processus jusqu’à la production d’outils pour le conseil et l’enseignement.

PDF icon fiche_bilan2013_19.pdf
2014

Animation nationale des associations des éleveurs fabriquant l’aliment des porcs à la ferme (AIRFAF)

Consulter le resumé

Laurent Alibert, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 105

L’IFIP participe à l’appui technique auprès des 8 associations régionales AIRFAF et de leur fédération nationale.

L’objectif de ces associations est d’apporter aux éleveurs adhérents une information technique et économique et de contribuer à la maîtrise de la qualité de l’aliment et du coût alimentaire.

Les conseils d’administration de chaque association établissent chaque année un programme d’activités mis en œuvre par un comité technique. Celui-ci est composé de techniciens des structures techniques et économiques des régions (unions régionales, groupements de producteurs, EDE-Chambres d’agriculture, Arvalis, UNIP, IFIP…), et présidé par des éleveurs spécialisés.

Certaines actions sont également engagées par le bureau de la fédération nationale.

L’IFIP apporte un appui méthodologique dans la conduite des différentes actions et réalise un certain nombre d’interventions dans des contextes régionaux variés et sur des thèmes concernant les matières premières, la conjoncture, la formulation, la technologie, les protocoles d’essais de validation sur le terrain…

AIRFAF est un lieu d’échanges permanent pour les éleveurs, les techniciens des structures, et les fournisseurs (complémentaires et minéraux, matières premières, matériels de fabrication).

Les préoccupations des éleveurs et de leurs partenaires peuvent ainsi être abordées de manière concertée et prises en compte rapidement.

PDF icon Laurent Alibert, Bilan 2016, mai 2017, p. 105, fiche n° 65
2017

Animation technique auprès de l’Agence de Sélection Porcine

Consulter le resumé

Fiche n° 064 : animation de réseaux partenariaux

L’Agence de la Sélection Porcine (ASP), organe de représentation des professionnels de la génétique, est amenée à traiter des dossiers techniques à la demande de ses adhérents ou du Ministère chargé de l’Agriculture. Depuis 2005, au sein d’une convention de partenariat, l’ASP confie l’animation et/ou la maîtrise d’oeuvre de ses travaux à l’IFIP. La Direction Générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE) confie à l’ASP l’expertise des agréments zootechniques des Organismes de Sélection Porcine (OSP) : conformité aux exigences réglementaires, suivi de l’activité des OSP et centres de collecte de sperme (CIA) ; mise à disposition des utilisateurs de références. En parallèle, la Direction Générale de l’Alimentation (DGAL) confie à l’ASP un suivi de l’encadrement sanitaire des élevages de sélection et multiplication.

PDF icon fiche_bilan2015_064.pdf
2016

Animation technique de l'Agence de la Sélection Porcine

Consulter le resumé

Fiche n° 51 : Progrès génétiques

L'Agence de la Sélection Porcine (ASP), organe de représentation des professionnels de la génétique, est amenée à traiter des dossiers techniques à la demande de ses adhérents ou du Ministère chargé de l'Agriculture.

Depuis 2005, au sein d'une convention de partenariat, l'ASP confie l'animation et/ou la maîtrise d'oeuvre de ses travaux à l'IFIP.

La Direction Générale des Politiques Agricole, Agro-alimentaire et des Territoires (DGPAAT) confie à l’ASP l’expertise des agréments zootechniques des Organismes de Sélection Porcine (OSP) :

- conformité aux exigences réglementaires,

- suivi de l’activité des OSP et centres de collecte de sperme (CIA) ;

- mise à disposition des utilisateurs de références.

En parallèle, la Direction Générale de l’Alimentation (DGAL) confie a l’ASP un suivi de l’encadrement sanitaire des élevages de sélection et multiplication.

PDF icon fiche_bilan2013_51.pdf
2014

Animation technique pour le compte de l'Agence de la Sélection Porcine

Consulter le resumé

Joël Bidanel et Claire Hassenfratz, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 86

L’Agence de la Sélection Porcine (ASP), organe de représentation des professionnels de la génétique porcine, est amenée à traiter des dossiers techniques à la demande de ses adhérents ou du Ministère de l’Agriculture. Depuis 2005, au sein d’une convention de partenariat, l’ASP confie l’animation et/ou la maîtrise d’œuvre de ses travaux à l’IFIP. La Direction Générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE) confie à l’ASP l’expertise des agréments zootechniques des Organismes de Sélection Porcine (OSP) : conformité aux exigences réglementaires, suivi de l’activité des OSP et centres de collecte de sperme (CIA) ; mise à disposition des utilisateurs de références.

PDF icon Joël Bidanel et Claire Hassenfratz, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 86
2019

Animation technique pour le compte de l’Agence de la Sélection Porcine

Consulter le resumé

L’Agence de la Sélection Porcine (ASP), organe de représentation des professionnels de la génétique, est amenée à traiter des dossiers techniques à la demande de ses adhérents ou du Ministère chargé de l’Agriculture (Directions Générales de l’Alimentation (DGAL) ou des Politiques Agricole, Agroalimentaire et des Territoires (DGPAAT)). Depuis le 1er janvier 2005, une convention de partenariat lie les deux structures : l’ASP confie l’animation et/ou la maîtrise d’œuvre de ses dossiers à l’IFIP.
PDF icon Animation technique pour le compte de l’Agence de la Sélection Porcine
2010

Animation technique pour le compte de l’Agence de la Sélection Porcine

Consulter le resumé

L’Agence de la Sélection Porcine (ASP), organe de représentation des professionnels de la génétique, est amenée à traiter des dossiers techniques à la demande de ses adhérents ou du Ministère de l’Agriculture.

Depuis 2005, au sein d’une convention de partenariat, l’ASP confi e l’animation et/ou la maîtrise d’œuvre de ses travaux à l’IFIP.

Le Ministère de l’agriculture confi e à l’ASP l’expertise des agréments zootechniques des Organismes de Sélection Porcine (OSP) :

- conformité aux exigences réglementaires,
PDF icon Animation technique pour le compte de l’Agence de la Sélection Porcine
2011

Animation technique pour le compte de l’Agence de la Sélection Porcine

Consulter le resumé

Fiche n° 060 : progrès génétiques

L’Agence de la Sélection Porcine (ASP), organe de représentation des professionnels de la génétique, est amenée à traiter des dossiers
techniques à la demande de ses adhérents ou du Ministère chargé de l’Agriculture.
Depuis 2005, au sein d’une convention de partenariat, l’ASP confie l’animation et/ou la maîtrise d’oeuvre de ses travaux à l’IFIP.
La Direction Générale des Politiques Agricole, Agro-alimentaire et des Territoires (DGPAAT) confie à l’ASP l’expertise des agréments zootechniques des Organismes de Sélection Porcine (OSP) : conformité aux exigences réglementaires, suivi de l’activité des OSP et centres de collecte de sperme (CIA) ; mise à disposition des utilisateurs de références.
En parallèle, la Direction Générale de l’Alimentation (DGAL) confie à l’ASP un suivi de l’encadrement sanitaire des élevages de sélection et multiplication.

PDF icon fiche_bilan2014_060.pdf
2015

Animation technique pour le compte de l’Agence de la Sélection Porcine

Consulter le resumé

Joël Bidanel, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 109

L’Agence de la Sélection Porcine (ASP), organe de représentation des professionnels de la génétique, est amenée à traiter des dossiers techniques à la demande de ses adhérents ou du Ministère chargé de l’Agriculture.

Depuis 2005, au sein d’une convention de partenariat, l’ASP confie l’animation et la maîtrise d’œuvre de ses travaux à l’IFIP.

La Direction Générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE) confie à l’ASP l’expertise des agréments zootechniques des Organismes de Sélection Porcine

(OSP) : conformité aux exigences réglementaires, suivi de l’activité des OSP et centres de collecte de sperme (CIA) ; mise à disposition des utilisateurs de références.

PDF icon Joël Bidanel, Bilan 2016, mai 2017, p. 109, fiche n° 69
2017

Animation technique pour le compte de l’Agence de la Sélection Porcine

Consulter le resumé

Joël Bidanel, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 50

L’Agence de la Sélection Porcine (ASP), organe de représentation des professionnels de la génétique, est amenée à traiter des dossiers techniques à la demande de ses adhérents ou du Ministère chargé de l’Agriculture. Depuis 2005, au sein d’une convention de partenariat, l’ASP confie l’animation et/ou la maîtrise d’oeuvre de ses travaux à l’IFIP.

La Direction Générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE) confie à l’ASP l’expertise des agréments zootechniques des Organismes de Sélection Porcine (OSP) : conformité aux exigences réglementaires, suivi de l’activité des OSP et centres de collecte de sperme (CIA) ; mise à disposition des utilisateurs de références.

PDF icon Joël Bidanel, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 50, fiche n° 21
2018

Animaux équipés, équipements connectés : en route vers l’élevage de précision

Consulter le resumé

Frédéric Kergourlay (CRAB) et Michel Marcon (IFIP),Tech Porc (FRA), 2017, n° 35, mai-juin, p. 31-33

Dossier : l'élevage connecté : une réalité à moyen terme ?

La conduite en élevage porcin repose sur la gestion de groupes ou tous les animaux sont élevés de façon similaire. Pourtant, chaque animal est différent. Il a des besoins spécifiques en fonction de son âge, de son poids et de son activité physique. Il peut être plus ou moins sujet aux maladies. L’élevage de précision s’appuie sur les nouvelles technologies pour prendre en considération l’individu avec comme objectif de fixer les interventions en fonction des besoins individuels.

PDF icon Frédéric Kergourlay (CRAB) et Michel Marcon (IFIP),Tech Porc (FRA), 2017, n° 35, mai-juin, p. 31-33
2017

Antibiorésistance en médecine vétérinaire : un plan national pour réduire les risques

Consulter le resumé

Tandis que la DGAI vient de publier son plan de réduction des risques, la profession n'est pas en reste d'initiatives.
2011

Pages