La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 921 à 940 de 4969 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Utilisation des méthodes d'analyses sérologiques et interprétation des résultats

Consulter le resumé

La méthode d’analyse idéale doit permettre de repérer tous les sujets infectés, c’est-à-dire ne pas générer de faux négatifs, tout en détectant uniquement les infectés, c’est-à-dire ne pas générer de faux positifs. La fréquence de ces faux résultats va conditionner la validité du test, la fiabilité des réponses positives ou négatives obtenues et le plan d’échantillonnage.

Bien que les analyses de laboratoires, et tout particulièrement la sérologie, soient des outils de progrès dans la pratique vétérinaire actuelle, il convient de les utiliser de manière raisonnée.
PDF icon Utilisation des méthodes d'analyses sérologiques et interprétation des résultats
2004

Relation entre maîtrise de l'ambiance et performances en post sevrage et engraissement - Résultats d'une enquête de terrain

Consulter le resumé

Deux séries d’enquêtes ont été menées auprès d’éleveurs par la Chambre d’Agriculture du Lot. Les performances techniques ont été mises en relation avec différentes mesures concernant la maîtrise de l’ambiance. Pour chaque élevage, outre les éléments concernant l’aire de vie, il a été fait un relevé de la qualité de l’isolation, des puissances de chauffage et du diamètre des ventilateurs.

En engraissement, comme en post sevrage, les meilleures performances sont associées, en premier lieu, au maintien d’une température ambiante correcte.
PDF icon Relation entre maîtrise de l'ambiance et performances en post sevrage et engraissement - Résultats d'une enquête de terrain
2004

Pig rearing methods and rate of antimicrobial resistant Escherichia coli

Consulter le resumé

The antimicrobial resistance question trends to be more and more considered as a global ecological problem. The normal intestinal microfloras of animals represent a reservoir of antibioresistant strains and/or antibioresistance genes, that can be transmitted to humans. Escherichia coli (E. coli) are common inhabitants of the intestinal tracts which show a great ability to gain resistance under antimicrobial use (5, 6, 9).
PDF icon Pig rearing methods and rate of antimicrobial resistant Escherichia coli
2004

Sources of Campylobacter SP contamination of piglets in farrowing units of farrow-to-finish farms : first results

Consulter le resumé

Campylobacter sp. is one of the most frequent cause of human enteritis with Campylobacter jejuni more commonly implicated than C. coli. Campylobacter sp. has been isolated from raw beef, pork, limb, chicken and cooked meats. Campylobacters are often found in digestive tract of pigs (2, 8, 12, 14, 10, 3, 15, 4, 6). C. coli is the large predominant species (12, 14, 4, 6) but C. jejuni was also isolated in association with C. coli (3, 15, 9). Campylobacter colonization of the pigs seems to occur at an early age (3, 13, 15).
PDF icon Sources of Campylobacter SP contamination of piglets in farrowing units of farrow-to-finish farms : first results
2004

Comparison of different pig euthanasia methods available to the farmers

Consulter le resumé

Pig farmers are interested to learn euthanasia methods that are authorised in France and Europe and which they could adapt to their farms. The ITP has conducted a study aimed at evaluating the various methods legally authorised under European regulations (Directive 93/119/EC on the protection of animals at the time of slaughter or killing) for four categories of animal: sucking piglets, piglets from 8 to 25 kg, grower pigs, and sows.
PDF icon Comparison of different pig euthanasia methods available to the farmers
2004

Experimental evaluation of two husbandry methods for growing-finishing pigs

Consulter le resumé

A rejection of the conventional pig production system by the society has been occuring for few years, because it is generally associated with a negative environmental impact (problems of pollution and offensive odours), a poor animal welfare (due to high animal densities and bad housing conditions) and could be involved in a reduced meat quality. This feeling is observed in areas of high pig production density and also in areas showing a low pig farm density but a high potential for the development of pig production.
PDF icon Experimental evaluation of two husbandry methods for growing-finishing pigs
2004

Impact of EU regulations on pig production in France

Consulter le resumé

PDF icon Impact of EU regulations on pig production in France
2004

Efficiency and cost comparison of different cleaning and disinfecting processes for pig farms

Consulter le resumé

PDF icon Efficiency and cost comparison of different cleaning and disinfecting processes for pig farms
2004

Prévalence de la contamination des carcasses de porcs réfrigérées par Campylobacter SP. Premiers résultats

Consulter le resumé

Les Campylobacter thermotolérants, recherchés activement depuis avril 2002 auprès de 600 laboratoires d’analyses médicales, occupent en France la seconde place, après les salmonelles, des agents isolés des selles de patients. Ils représentent aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, la 1ère cause de toxi-infection alimentaire bactérienne (3). Bien que le lien de causalité entre les cas de campylobactérioses humaines et la consommation de viandes de poulets soit le plus fort (1), d’autres viandes mal cuites peuvent être suspectées.
PDF icon Prévalence de la contamination des carcasses de porcs réfrigérées par Campylobacter SP. Premiers résultats
2004

Nettoyage-désinfection des porcheries d'attente : maillon dans la lutte contre les salmonelles

Consulter le resumé

PDF icon Nettoyage-désinfection des porcheries d'attente : maillon dans la lutte contre les salmonelles
2004

Maturation de la viande de porc : influence sur les mesures de texture comparaison Label Rouge/standard

Consulter le resumé

PDF icon Maturation de la viande de porc : influence sur les mesures de texture comparaison Label Rouge/standard
2004
Grille de notation du défaut “déstructuré” des muscles de la cuisse de porc

Grille de notation du défaut “déstructuré” des muscles de la cuisse de porc

Consulter le resumé

Description des viandes déstructurées, grille de notation sur l’ensemble des noix. Des exemples de notations de déstructuration (photos).

Une grille destinée aux industriels de la salaison avec jugement sur une seule noix.



Édition 2004 - 4 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2004

L'élevage porcin dans son environnement - Un outil d'évaluation

Consulter le resumé

L’élevage porcin est le plus souvent inséré dans une exploitation agricole. Traditionnellement, les effluents animaux étaient utilisés par les surfaces végétales de cette exploitation. Mais la spécialisation des élevages a modifié les équilibres et renforcé la nécessité de trouver à l’extérieur des surfaces d’épandage complémentaires. La réglementation impose des contraintes, comme le traitement des effluents en ZES lorsque la quantité d’azote produite sur l’exploitation dépasse un seuil, fixé par canton.
PDF icon L'élevage porcin dans son environnement - Un outil d'évaluation
2004

Observations préliminaires de l'effet du nettoyage-désinfection de la machine à soupe sur le syndrome entérotoxémique chez le porc à l'engrais

Consulter le resumé

Dans 5 élevages (Pb+) ayant un taux élevé de mortalités brutales en engraissement d’origine digestive, une étude a été conduite afin d’observer l’incidence d’une opération de nettoyage-désinfection de la machine à soupe sur l’évolution de ce syndrome. Après l’intervention, il y a eu une amélioration du nombre de mortalités liées au syndrome dans un élevage (E), aggravation dans deux élevages (G, I), et statu quo dans deux élevages

(F, H).
2004

Consommation des viandes : diversité des canaux

Consulter le resumé

Un vent de pessimisme souffle sur la consommation des viandes, attisé par la baisse régulière des données issues du panel Sécodip. Selon ce dernier, les achats de viande des ménages ont baissé de plus de 10% entre 1996 et 2003, alors que dans le même temps, la consommation carnée évaluée par bilan a augmenté de 4% pour l’ensemble des espèces, dont + 7 à + 8 % respectivement pour les porcs et les bovins. En fait, les deux sources ne mesurent pas la même chose.

Explications sur les canaux de la consommation des viandes en France et sur les outils qui permettent de l’appréhender.

PDF icon Consommation des viandes : diversité des canaux
2004

Rentabilité des élevages de porcs : quels leviers d'action ?

Consulter le resumé

La forte hétérogénéité des coûts de production entre élevages porcins constitue la première marge de progrès de la rentabilité et renforce l’intérêt d’analyser des systèmes performants techniquement et économiquement dès lors qu’ils sont reproductibles. La mise en évidence de leviers techniques, économiques, financiers et structuraux, passe par l’analyse de la composition du coût de production et de l’origine des écarts entre les élevages les plus et les moins performants.
PDF icon Rentabilité des élevages de porcs : quels leviers d'action ?
2004

Quel impact de l'acidification de l'aliment sur la composition des carcasses et les ulcères gastriques ?

Consulter le resumé

Un essai sur 144 porcs de 24,8 kg à l’abattage a permis de comparer l’incidence de trois traitements : témoin, phosphate de tylosine, complexe acidifiant, sur la composition des carcasses et sur les ulcères gastriques. Deux aliments, croissance puis finition, ont été distribués en soupe. Le rendement des carcasses, la teneur en viande maigre et les autres critères de composition des carcasses ne diffèrent pas entre les régimes. La note d’ulcères est faible et identique pour les trois traitements.
PDF icon Quel impact de l'acidification de l'aliment sur la composition des carcasses et les ulcères gastriques ?
2004

L'élevage de porcs en France : pas de modèle unique mais une diversité de systèmes

Consulter le resumé

Le traitement repose sur les 20 000 exploitations détenant au moins 5 truies ou 20 porcs. La répartition en 4 types propose une séparation simple et pédagogique des exploitations ayant des porcs, dans laquelle la production porcine est associée ou non aux grandes cultures et aux bovins, dans des structures de dimension économique : type 4.1 = exploitations céréalières avec des ateliers porcins ; type 4.2 = exploitations spécialisées en production porcine ; type 4.3 = petites exploitations détenant des porcs et type 4.4 = exploitations en polyélevage bovin lait et porc.
PDF icon L'élevage de porcs en France : pas de modèle unique mais une diversité de systèmes
2004

Méthodes d'échantillonnage et d'analyse des lisiers de porcs : enquête en élevage

Consulter le resumé

Une enquête téléphonique a permis de faire le point sur les différentes méthodes d’échantillonnage et d’analyse pratiquées en élevage de porcs. 97 % des éleveurs, sur les 61 élevages contactés, cherchent à connaître la composition de leur lisier en effectuant leurs propres analyses. L’échantillonnage est réalisé, dans 66 % des cas, par le prélèvement de la fraction surnageante d’un lisier brassé. L’homogénéisation du lisier avant et/ou pendant l’épandage est mis à profit pour le prélèvement d’un échantillon.
PDF icon Méthodes d'échantillonnage et d'analyse des lisiers de porcs : enquête en élevage
2004

Intérêts des aliments à teneur élevée en énergie pour porc charcutier

Consulter le resumé

L’intérêt zootechnique et environnemental d’aliments à teneur élevée en énergie, est évalué sur 288 porcs charcutiers répartis en 3 bandes.
PDF icon Intérêts des aliments à teneur élevée en énergie pour porc charcutier
2004

Pages