La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 4761 à 4780 de 4931 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Ce que nous dit la réactivité des truies à l’homme sur leurs performances et leurs conditions de vie

Consulter le resumé

Valérie Courboulay et al., 52es Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 361-366

La fréquence et la nature des contacts quotidiens entre les éleveurs et leurs animaux déterminent la qualité de leur relation dans un sens favorable pour l’animal (confiance en l’homme) ou défavorable (peur de l’homme). Ceci peut se répercuter sur les résultats zootechniques. L’objectif du projet Rhaporc est d’une part de mesurer la relation homme animal (RHA) et d’évaluer son impact sur les résultats zootechniques, et d’autre part d’identifier les facteurs déterminant la RHA. La RHA a été déterminée par des tests d’approche menés sur un échantillon de 30 truies (rang 2 et plus) et 5 cochettes (rang 1) par élevage, dans 52 élevages répartis entre deux opérateurs. Une note de réactivité de 0 (approche impossible) à 4 (maintien d’un contact physique pendant plus de 5 secondes) a été attribuée à chaque animal. Les performances de la mise-bas précédente ont été relevées ainsi que les résultats de GTTT de l’exercice précédent de chaque élevage. Les éleveurs ont été répartis en trois profils à partir d’entretiens. Les notes de RHA varient significativement selon le rang de portée (P < 0,001) ; elles sont plus élevées en moyenne chez les cochettes (2,2) et les jeunes truies (rangs 2 et 3, note de 1,9) que chez les truies plus âgées (note ≤ 1,7). Elles dépendent de nombreux facteurs : l’environnement physique (type de sol, système d’alimentation), social (taille du groupe), l’animal (rang de portée), le profil de l’éleveur et l’existence de pratiques d’apprivoisement. Les notes de réactivité élevées, 3 et 4, qui traduisent l’acceptation d’un contact par la truie, sont associées à un nombre plus élevé de porcelets nés totaux et sevrés (P < 0,01). Les performances de sevrage des élevages sont également meilleures pour le profil d’éleveurs pour lesquels la RHA est centrale (P < 0,05). Nos observations réaffirment l’importance d’une bonne relation entre l’éleveur et ses animaux.

ENG

What the responsiveness of sows to humans tell us about their performance and living conditions

The frequency and nature of daily contacts between farmers and their animals influence the quality of their relationships in a favorable way (confidence in humans) or unfavourable way (fear of humans) for the animal. This can affect technical results. The objective of the RHAPORC project was first to measure the relationship between humans and animals (RHA) and evaluate its importance on the technical results, and second to identify factors determining the RHA. RHA was assessed using approach tests conducted on 52 farms for a sample of 30 sows (rank 2 and over) and 5 gilts (rank 1) per farm during the gestation period. Two observers each visited 26 farms. A reactivity score of 0 (approach impossible) to 4 (maintaining physical contact for more than 5 seconds) was assigned to each animal. The performance of the previous farrowing was noted, as were the annual technical results of the farm. The farmers were divided into three profiles from interviews. The scores varied significantly depending on the parity (P < 0.001). They were higher in gilts (2.2) and sows of rank 2 and 3 (1.9) than in older sows (score ≤ 1.7) and were influenced by many factors: the environment (feeding system, floor type), group size, animal rank, the farmer's profile and quarantine practices. High scores, i.e. 3 and 4, reflecting acceptance of contact by the sow, were associated with more total and weaned pigs (P < 0.01). The weaning performance of the farms was also better for farmers whose profile was characterized by the importance of RHA in their profession (P < 0.05). Our observations reaffirm the importance of a good relationship between farmers and their animals. 

2020

La relation des porcs aux humains en élevage : bases biologiques et impact des pratiques

Consulter le resumé

Céline Tallet (Inrae) et al., 52e Journées de la Recherhe Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 367-378

La relation entre les porcs et les humains est au centre de l’élevage et est aujourd’hui un des piliers de la question du bien-être animal. En effet, l’humain, par son comportement et par ses choix de pratiques, de conditions de logement et de gestion du troupeau va influencer l’état mental de ses animaux. Cette synthèse se propose de faire le bilan des travaux sur la relation humainanimal dans le domaine de l’élevage porcin. Nous décrivons tout d’abord l’impact des pratiques et des modes d’élevage sur la relation à l’humain. Des expérimentations ont montré que certaines pratiques sont source de douleur et d’angoisse pour les porcelets, et provoquent des réactions ultérieures de peur vis-à-vis des humains, même inconnus. D’autres pratiques peuvent être stressantes (tri) ou positives (alimentation) pour les animaux. Des pratiques dites relationnelles, au sens de pratiques ayant pour but de développer une relation de proximité, vont diminuer la peur des humains et favoriser une relation de confiance. Nous décrivons ensuite l’impact des différentes catégories d’interactions humaines (auditives, visuelles, tactiles) sur le comportement des porcs. La présence humaine suffit à habituer un porcelet aux humains, à raison de quelques minutes par jour. Parler aux animaux est primordial, et a un impact même in utero. Les porcelets apprécient les contacts tactiles doux, caresses ou grattages. L’humain, associé à des interactions positives, va ainsi prendre une valeur positive, ce qui permettra d’instaurer un climat de confiance et pourra susciter des émotions positives favorables au bien-être animal. Finalement, nous discutons de l’importance de prendre en compte le comportement des porcs pour créer une bonne relation en élevage, et de la prise en compte de l’impact de la relation dans la formation et le conseil aux éleveurs. Favoriser une bonne relation (sans peur et en confiance) sera bénéfique non seulement pour le bien-être des porcs, mais aussi pour la sécurité et la satisfaction au travail des éleveurs.

ENG

The relationship between pigs and humans in breeding: the contribution of knowledge on animal behaviour

The relationship between pigs and humans is at the heart of animal husbandry and is one of the pillars of the animal welfare issue. Indeed, humans, through their behaviour and their choices of practices, housing conditions and herd management, influence the mental state of their animals. This article aims to review the work in the field of pig farming. We first describe the impact of farming practices and management systems on the relationship between pigs and humans. Experiments have shown that many practices cause pain, anxiety and subsequent reactions of fear in piglets towards humans, even unknown ones. Other practices can be stressful (sorting) or positive (feeding) for animals. “Relational” practices, in the sense of practices aimed at developing a close relationship, reduce fear. We then describe impacts of categories of human interactions (auditory, visual, tactile) on pig behaviour. Human presence, at a rate of a few minutes per day, is sufficient to get a piglet used to humans. Talking to animals is essential, and has an impact even in utero. Piglets appreciate soft tactile contacts, caresses and scratches. Human presence, combined with positive interactions, thus gains a positive value, which creates a climate of trust and stimulates positive emotions that will improve animal welfare. Finally, we discuss the importance of considering pig behaviour to create a good relationship in pig farming and to train and give advice to farmers. Stimulating a good relationship (fearless and confident) will not only promote the welfare of pigs but also secure the work of farmers and improve their job satisfaction.

2020

Réalité augmentée auditive en élevage porcin : développement d’un prototype pour le suivi des performances en maternité

Consulter le resumé

Alexia Aubry et Michel Querné, 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 397-398, poster

Poster.

L’enregistrement à l’élevage des performances des animaux est indispensable au suivi de l’atelier et à l’évaluation de ses résultats. Les éleveurs doivent alors enregistrer de nombreuses données, dont la collecte peut être parfois contraignante en conditions d’élevage. Or, les nouvelles technologies apportent des solutions et ouvrent de nouvelles perspectives, tant pour un monitoring en temps réel de l’atelier que pour sa gestion ex post. L’enjeu de l’étude est d’évaluer en élevage l’intérêt de la réalité augmentée, technologie qui permet d’ajouter en temps réel de l’information à la réalité perçue. Le projet s’intéresse plus particulièrement à la réalité augmentée auditive, et ambitionne d’offrir à l’éleveur la possibilité, par la voix, de collecter les données de son élevage puis de les consulter en temps réel, tout en restant auprès de ses animaux et en gardant les mains libres. Le projet, baptisé Dream (pour « Dispositif de réalité augmentée en maternité »), consistait à développer un prototype dont les fonctionnalités permettent d’enregistrer et de consulter en direct les performances des truies en maternité, en connexion avec des applications et un serveur spécifiques. 

ENG

Augmented reality in pig farming : development of a prototype for monitoring performance in maternity

Poster.

Augmented reality is an innovative technology that deserves to be evaluated in breeding. This project aimed to analyse the interest of augmented auditory reality by developing and testing a specific prototype that can record voice descriptions of the performance of sows in farrowing crates, in connection with specifically developed applications and a server. The device elaborated consists of a box to which several sensors are connected, such as a microphone on a headset and a RFID reading antenna. It allows for live interaction with the farm database by voice recognition: identifying a sow, asking about its last farrowing or recording new data. The benefit of the connected device for the breeder is real: keeping the hands free while recording new data in real time and providing, through the augmented auditory reality, live feedback from the database, which helps in decisionmaking. The prototype developed and tested currently allows breeders to consult and record simple data (sow recognition, consultation and registration of a farrowing), which can over time be supplemented with all useful technical management data. The interface protocol (web service) set up to enable communication between the box and the farm database uses XML exchange formats, thus ensuring compatibility with the management software already used in the field. The proof of concept obtained through the tests provides promising elements for livestock data collection in the future, and shows that voice recognition could play an important role;

2020

Réalité augmentée auditive en élevage porcin : développement d’un prototype

Consulter le resumé

Alexia Aubry et Michel Querné, 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, poster

Poster.

L’enjeu de cette étude est d’évaluer en élevage l’intérêt de la réalité augmentée, technologie permettant d’ajouter en temps réel de l’information à la réalité perçue. L’Ifip a développé un prototype de réalité augmentée auditive, offrant à l’éleveur la possibilité de collecter les performances de ses truies en maternité par la voix, puis de les consulter en temps réel à l’aide d’un casque, en gardant les mains libres pour mener à bien son activité.

PDF icon Alexia Aubry et Michel Querné, 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, poster
2020

Trois profils d’éleveurs de porcs définis en fonction de leurs relations avec leurs animaux

Consulter le resumé

Françoise Pol (Anses) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, p. 399-400, poster

Poster.

La relation homme-animal (RHA) se construit quotidiennement dans les interactions entre l’éleveur et ses animaux et dépend des choix stratégiques et des pratiques que celui-ci met en œuvre (Hemsworth et Boivin, 2011). Tous les éleveurs n’ont donc pas la même la même relation avec leurs animaux.  Le projet Casdar RHAPORC s’intéresse à la RHA en élevage de porcs et à son impact sur la productivité, le bien-être des animaux et le travail de l’éleveur. Des profils ont été identifiés à partir d’entretiens selon la méthode décrite par KlingEveillard et al. (2018) et d’un questionnaire fermé. Nous décrivons ici la méthode utilisée et les profils qui ont été identifiés.

ENG

Three profiles of pig farmers defined according to their relationship with their animals ​

Poster.

The human-animal relationship (HAR) is built daily through interactions between farmers and their animals and depends on farmers’ choices and practices. In the RHAPORC project, which focuses on the HAR and its impact on animal productivity, welfare and working conditions of farmers, we characterized this HAR from the farmer’s point of view. Thus, a survey was performed on 52 farms in western France. Semi-directive interviews were performed with farmers, and a closed questionnaire was given to them to fill out. Both the interview and questionnaire covered the following themes: presentation of the farmer and the farm, practices, vision of the animal and definition of the HAR. The data collected were converted into variables with up to four classes. The variables were then analyzed using Multiple Component Analysis followed by Hierarchical Clustering. The predictive value of the questionnaire was tested using survival trees. Three farmer profiles were identified. Profile 1 farmers (n=12) were distant from their animals and did not speak much of the HAR. Profile 2 farmers (n=26) had an operational vision of the HAR, perceived as the ability to decrease difficulties with animals. Profile 3 farmers (n=14) were convinced of the importance of the HAR and used specific practices to improve it. Answers to the questionnaire were not able to predict membership in a profile. This study confirms the diversity of pig farmers’ profiles according to their relationship with their animals.

2020

Trois profils d’éleveurs de porcs définis en fonction de leurs relations avec leurs animaux

Consulter le resumé

Françoise Pol (Anses) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, poster

Poster.

La relation homme-animal (RHA) se construit quotidiennement dans les interactions entre l'éleveur et ses animaux (Hemsworth et Boivin, 2011) et tous les éleveurs n'ont pas la même relation avec leurs animaux.

La RHA a un impact sur la santé et le bien-être des animaux, leur production et leur reproduction.

Le projet RHAPORC étudie la RHA et son impact sur la productivité, le bien-être des animaux et le travail de l'éleveur.

PDF icon Françoise Pol (Anses) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, poster
2020

Alimentation à volonté, individuelle et automatisée pour des porcelets en post-sevrage

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 415-416, poster

Poster.

En post-sevrage, l’étude du comportement et des performances individuels des porcelets passe, notamment, par la collecte non intrusive de données sur la façon dont ils s’alimentent et s’abreuvent ou encore par le suivi de leur prise de poids. Pour ce faire, des automates ont été développés dans le cadre de précédentes études : abreuvoir connecté (Rousselière et al., 2016), système de pesée automatisée (Marcon et al., 2018). L’objectif est de compléter ce dispositif expérimental avec un automate capable de distribuer de l’aliment à volonté tout en récupérant des informations sur le comportement alimentaire individuel de chaque porcelet. Ce nourrisseur connecté a été développé conjointement avec la société ASSERVA. Cette étude propose des premiers éléments de description du comportement alimentaire des porcelets.

ENG

Ad-libitum, individual and automated feeding for post-weaning piglets

Poster.

A connected feeder, jointly developed by IFIP and a manufacturer, have been installed at IFIP’s experimental facility in Romillé. It records data on weaned piglets’ individual feeding behaviour: feed consumption, frequency, duration and exact time of each visit. This study focused only on healthy piglets. The connected feeder has a trough equipped with a feed-detection sensor and an endless microscrew motor to drop the feed into it. Radio frequency identification (RFID) technology is used to recognize individual piglets. When a piglet’s RFID ear tag is detected in front of the trough and the sensor does not detect any feed in the trough, 10 g of feed is dropped into it. When the piglet has eaten enough feed to uncover the sensor, which means the trough is empty, another dose is dropped. The device was tested with 102 weaned piglets for 40 days. On a daily basis, piglets consume a mean of 3.8% of body weight and visit the feeder 24 times during the first 14 days after weaning (1st age). During the 2nd age phase, mean daily consumption is 5.1% of body weight, and the number of visits per day increases to 48. Behind these results, piglet behaviour varies among animals but also, for a given animal, from one day to another. Indeed, inter- and intra-individual variability in daily feed consumption are high: both nearly 40% during the 1st age and 18% during the 2nd age. This connected feeder may become an interesting tool in the future for studying individual piglet behaviour in the post-weaning period.

2020

Alimentation à volonté, individuelle et automatisée pour des porcelets en post-sevrage

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, poster

Afin de suivre au mieux le comportement et les performances individuels des porcelets sevrés tout en modifi ant le moins possible leurs comportements naturels, l’Ifip, en collaboration avec Asserva, a développé un nourrisseur connecté. Cet automate permet de nourrir les porcelets à volonté tout en récupérant des informations sur leurs comportements alimentaires individuels.

PDF icon Yvonnick Rousselière et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, poster
2020

Survie des porcelets en maternité : un nouvel outil permet d’identifier automatiquement des facteurs de risque et des axes de progrès en élevage

Consulter le resumé

Sylviane Boulot et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 417-418, poster

Poster.

Avec un taux de mortalité moyen supérieur à 20%, la maîtrise de la survie des porcelets en maternité demeure une priorité, à la fois pour des raisons économiques et éthiques. Les axes de progrès dépendent à la fois des stades et causes de mortalité (Pandolfi et al., 2017). Les priorités sont difficiles à établir, avec des risques multifactoriels, et des impacts variables selon les élevages (Lemoine et al.,2018). En particulier, les niveaux de prolificité élevés augmentent aussi bien les risques de mortinatalité que les pertes en allaitement (Alonso-Spilsbury et al 2007). L’objectif de cette étude est d’évaluer l’intérêt d’un nouvel outil expert permettant à la fois d’identifier le profil de mortalité des élevages et les axes de progrès spécifiques à chacun, à partir des données de gestion technique (GTTT). 

ENG

Pre-weaning piglet survival: a new tool for automatic determination of risk factors and improvement

Poster.

As pre-weaning mortality still exceeds 20%, increasing piglet survival remains a priority, both for economic and ethical reasons. Areas for improvement depend on stages and causes of mortality. Farm priorities are difficult to establish because of multifactorial origins and variable impacts. The objective of this study wasto assess benefits of a new expert tool (PertMat) designed to perform automatic mortality profiling and identification of specific areas for improvement. This tool uses individual farm data stored in the French National Pig Management database (GTTT) and is supported by IFIP’s GT-DIRECT Web platform. The study was carried out on the 250 most prolific farms and their litters weaned in 2018. After quality tests and analysis of farm distributions, their mortality profiles (mummies, stillborn and liveborn mortality rates) were identified. More than 12 risk factors were evaluated in relation to characteristics of sows (e.g. litter size, parity, gestation length, genetics, age at first farrowing), and management (e.g. season, month and day of farrowing, day of birth). Simple within-farm statistical tests performed by PertMat identified significant factors associated with mortality criteria. Analysis confirmed the diversity of mortality profiles and risk factors among the farms. Besides major risks associated with large litters and supernumerary piglets, some important management issues were easily identified (e.g. day of birth, gestation length, season).

2020

Survie des porcelets en maternité : un nouvel outil permet d’identifier automatiquement des facteurs de risque et des axes de progrès en élevage

Consulter le resumé

Sylviane Boulot et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, poster

Poster.

L’objectif de cette étude est d’évaluer l’intérêt d’un nouvel outil expert PERTMAT permettant d’identifier le profil de mortalité des élevages et les axes de progrès spécifiques à chacun à partir des données de gestion technique (GTTT). Les prolificités élevées augmentent les risques de mortinatalité comme les pertes en allaitement. Avec un taux de mortalité moyen supérieur à 20%, la maîtrise de la survie des porcelets en maternité demeure une priorité, à la fois pour des raisons économiques et éthiques.

PDF icon Sylviane Boulot et al., 52e JRP (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, poster
2020

Recherche d’indicateurs échographiques et salivaires permettant l'optimisation de l'insémination porcine

Consulter le resumé

Eric Venturi (Inrae) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 407-408, poster

Poster.

Comme pour de nombreuses espèces d’intérêt agronomique, la qualité de la détermination du moment d’ovulation chez la truie est directement liée au succès de l’insémination, donc à l’obtention d’un taux de fertilité maximal, gage de compétitivité économique de l’élevage. Aujourd’hui, le suivi de la venue en oestrus de la truie suite au sevrage reste perfectible dans la conduite des élevages. Cette étape représente une charge de travail importante pour un résultat aléatoire du fait des incertitudes affectant certains paramètres (libido du verrat souffleur, comportement sexuel peu marqué de la truie, niveau d’expertise et temps consacré par l’animalier). Pour atteindre un taux de fertilité acceptable, de l’ordre de 90%, les éleveurs réalisent le plus souvent 2 à 3 inséminations par truie. Dans ce contexte, l’objectif de cette étude était de valider un paramètre prédictif de la chaleur de la truie, avant l’étape d’ovulation, donc avant la détection de la progestérone plasmatique traduisant que tout ou partie des follicules ont ovulé. Les paramètres prédictifs utilisés sont l’évolution de l’utérus après le sevrage des porcelets et la détection des métabolites salivaires.

ENG

Poster.

Search for ultrasound and metabolic biomarkers to optimize pig insemination

Like for many breeding species, determining the time of ovulation in sows correctly influences the success of insemination and therefore achievement of an optimal fertility rate on economically competitive farms. Today, detecting sow estrus after weaning remains a problem in farm management. It requires a large amount of work for an uncertain result due to its relative inefficiency, involving the libido of the boar used for detection, the sexual behavior of the sow, the level of expertise and the time spent handling animals. These factors contribute to the resulting percentage of infertility on farms and explain why 2 or 3 artificial inseminations (AI) are needed to reach a fertility rate of 90%. The aim of this study was therefore to validate predictive parameters of sow estrus before ovulation. In this study, eight sows were followed after weaning. Ultrasound scanning was used to analyze uterus development, while the metabolome of salivary samples was processed using 1H Nuclear Magnetic Resonance. Ultrasound scanning detected significant changes in uterine development. Based on these analyses, 24 hours after uterine development, two inseminations were performed 12 hours apart with semen from boars of different breeds, showing that the fertile AI was the first AI for 73% of piglets. Finally, analysis of metabolomic profiles showed a significant change in the composition of saliva and differentiated ca. ten compounds of interest that evolved from the weaning of piglets to insemination. Further studies are needed to confirm these preliminary results and to find a biomarker that correlated exactly with uterine and ovarian development during the weaning/estrus period for all sows.

2020

Recherche d’indicateurs échographiques et salivaires permettant l'optimisation de l'insémination porcine

Consulter le resumé

Eric Venturi (Inrae) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, poster

Poster.

La qualité de la détermination du moment d’ovulation chez la truie est directement liée au succès de l’insémination, donc à l’obtention d’un taux de fertilité maximal.

Le suivi de la venue en œstrus de la truie suite au sevrage reste perfectible dans la conduite des élevages du fait des incertitudes affectant la méthode utilisée (verrat, comportement sexuel de la truie…).

L’objectif de cette étude était de valider un paramètre prédictif de la chaleur de la truie, avant l’étape d’ovulation. Les paramètres prédictifs étudiés sont l’évolution de l’utérus après le sevrage des porcelets et la détection des métabolites salivaires.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2020

Financement des exploitations porcines. L'innovation au service de trois enjeux

Consulter le resumé

Christine Roguet, Baromètre Porc (FRA), 2020, n° 505, février, synthèse du mois, p. 8

Les exploitations porcines doivent relever un triple défi : la modernisation, la transmission et la montée en gamme.
Le financement bancaire reste le premier levier, mais l’augmentation des capitaux nécessaires et des risques ainsi que la réorientation des concours publics conduisent au développement de nouveaux instruments financiers qui devront faire la preuve de leur utilité et efficacité.

PDF icon Christine Roguet, Baromètre Porc (FRA), 2020, n° 505, février, synthèse du mois, p. 8
2020

Des outils numériques pour prévenir les maladies

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 19

La prévention des maladies est aujourd’hui facilitée par des outils numériques disponibles sur le web et les smartphones. Ils évaluent la biosécurité de l’élevage, mais aussi les mouvements de personnes.

PDF icon Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 19
2020

Le registre des traitements se numérise avec Gvet

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 23

Dans une enquête réalisée en 2018 auprès de 104 éleveurs,..

PDF icon Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 23
2020

L’hyperconnectivité s’invite chez les vétérinaires

Consulter le resumé

Michel Marcon, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 26-27

Deux nouvelles solutions de télémédecine ont été présentées en décembre au congrès de l’Association française de médecine vétérinaire porcine.

PDF icon Michel Marcon, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 26-27
2020

Trois protocoles de décapage du biofilm au banc d'essai

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 38-39

L’Ifip et Porc Spective ont testé des protocoles de décapage du biofilm des canalisations d’eau.
Ils sont effi caces mais pas toujours suffi sants s’ils ne sont appliqués qu’une seule fois.

PDF icon Anne Hémonic, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 276, février-mars, p. 38-39
2020

Crise sanitaire de FPA en Chine : porc et protéines : équilibres de marchés bouleversés

Consulter le resumé

Jan-Peter Van Ferneij, Porc Mag (FRA), 2020, n° 549, février, p. 44-45

Fin 2019, Abcis* a conduit avec d'autres experts du marché chinois, une étude sur l'iimpact de l'épidémie de fièvre porcine africaine, qui sévit en Chine et en Asie du Sud-Ouest, sur des marchés mondiaux des protéines. Cette analyse de la filière porcine chinoise propose des scénarios d'évolution de la filière chinoise et des marchés internationaux du porc et des protéines.

 

*Abcis est une société de services créee par l'Ifip, l'Idele et l'Itavi.

2020

A PBPK model to study the transfer of α-hexabromocyclododecane (α-HBCDD) to tissues of fast- and slow-growing broilers

Consulter le resumé

Bertrand Méda (Inrae) et al., Food Additives & Contaminants : Part A, 2020, volume 37, numéro 2, février, p. 316-331

A physiologically based pharmacokinetic (PBPK) model was developed to investigate the production-specific factors involved in the transfer of α-hexabromocyclododecane (α-HBCDD) to broiler meat. The model describes growth and lipid deposition in tissues of fast- (FG) and slow- (SG) growing broilers from hatching to slaughter and simulates the exposure through the ingestion of contaminated feed or expanded polystyrene insulation material. Growth parameters were obtained from the literature while parameters relative to uptake, distribution, and elimination of α-HBCDD were adjusted using results of a previous experiment involving broilers exposed through feed throughout the rearing period or allowed to depurate before slaughter. The model was used to compare the two main edible tissues, breast and leg meat, as well as skin, and to investigate the variability within strain. Between strains and within strain, α-HBCDD assimilation efficiency (AE) is higher when the animals are slaughtered young or heavy. However, increasing slaughter age will lower α-HBCDD concentration in tissues, due to dilution. Based on fresh weight, the concentration of α-HBCDD in breast muscles and skin tends to be lower in SG than in FG broilers (-30 to +10%), while it is 10% to 80% higher in leg muscles. Compared to breast muscles, consuming leg muscles would elicit an exposure 9 and 16 times higher in FG and SG broilers, respectively. The consumption of skin together with muscles would multiply the exposure by up to 36 times compared to breast muscle alone. In case of acute exposure, the α-HBCDD concentration in tissues increased sharply, all the more since the animals are lighter in weight, and then decreased rapidly. In FG broilers, dilution through growth contributed for up to 37%, 28% and 97% to the decontamination of breast muscles, leg muscles and skin, respectively, depending on the duration of depuration before slaughter.

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/19440049.2019.1681596?needAccess=true#aHR0cHM6Ly93d3cudGFuZGZvbmxpbmUuY29tL2RvaS9wZGYvMTAuMTA4MC8xOTQ0MDA0OS4yMDE5LjE2ODE1OTY/bmVlZEFjY2Vzcz10cnVlQEBAMA==

2020
couverture des 52e JRP

Journées de la Recherche Porcine 2020

Consulter le resumé

Le recueil des JRP permet la diffusion rapide des résultats de la recherche francophone sous forme d’articles de 6 pages ou 2 pages, comprenant tous un résumé en anglais.

Fichier en format PDF à télécharger.

107,00 €
2020

Pages