La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 461 à 480 de 1595 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Efficience protéique des élevages de porcs

Consulter le resumé

Didier Gaudré, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 89

L’élevage a pour première finalité de nourrir les Hommes en transformant des végétaux en lait, oeufs et viande. Arguant d’un faible rendement de transformation des végétaux en produits animaux et de la compétition entre l’Homme et les animaux d’élevage pour l’accès aux ressources végétales, les productions animales sont aujourd’hui pointées du doigt. Les animaux d’élevage ne consomment cependant pas que des produits végétaux consommables par l’Homme.
Ils permettent aussi de valoriser des coproduits végétaux que l’Homme ne pourrait pas consommer. Afin d’évaluer cette contribution et de mieux préciser la compétition entre Homme et animaux d’élevages pour les ressources, l’Ifip a participé à une étude pluri-espèce menée dans le cadre du GIS Elevages Demain. Dans cette étude, un critère d’efficience, appliqué à la protéine, a été calculé. Il correspond au ratio entre protéines produites par l’élevage à destination de l’alimentation humaine et protéines utilisées dans les rations des animaux pouvant être directement consommées par l’Homme.

PDF icon Didier Gaudré, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 89, fiche n° 49
2018

Efficiency and cost comparaison of different cleaning and disinfecting processes for pig farms

Consulter le resumé

The aim of this study is to propose an optimised scheme of cleaning and disinfection for barns based on scientifically established data.
PDF icon Efficiency and cost comparaison of different cleaning and disinfecting processes for pig farms
2006

Efficiency and cost comparison of different cleaning and disinfecting processes for pig farms

Consulter le resumé

PDF icon Efficiency and cost comparison of different cleaning and disinfecting processes for pig farms
2004

Efficiency of sampling methods to monitor the bacterial contamination of pork carcasses before and after chilling

Consulter le resumé

PDF icon Efficiency of sampling methods to monitor the bacterial contamination of pork carcasses before and after chilling
2009

Efficiency of sampling methods to monitor the bacterial contamination of pork carcasses before and after chilling

Consulter le resumé

The aim of the study was to compare the efficiency of destructive (excision) and non-destructive (swabbing and sponging) sampling methods to enumerate aerobic mesophilic microorganisms, Enterobacteriaceae and to detect Salmonella on the surface of pork carcasses.

In three slaughterhouses, a total of 720 half-carcasses were sampled before and after chilling. On each half-carcass, four sites were sampled by both destructive and non-destructive techniques, for a respective total surface of 25 and 400 cm2.
PDF icon Efficiency of sampling methods to monitor the bacterial contamination of pork carcasses before and after chilling
2009

Effluents d’élevage et émissions de gaz à effet de serre

Consulter le resumé

PDF icon Effluents d’élevage et émissions de gaz à effet de serre
2010

Elaboration d’un référentiel pour évaluer la performance et favoriser le développement des circuits courts

Consulter le resumé

Pierre Frotin, Bilan 2012, éditions IFIP,  juin 2013, p. 45

Fiche n° 27

Depuis 2009, le Ministère de l’Agriculture encourage le développement des circuits courts au travers du plan Barnier « circuits courts » en soulignant les enjeux territoriaux, de consommation et économiques associés à ce mode de commercialisation.
Parmi les axes mis en évidence par le Ministère de l’Agriculture, le manque de références globales sur les fermes en circuit court a été également pointé comme un frein majeur à leur développement.
Le Ministère a donc commandité un appel à projet CASDAR sur l’élaboration de références en circuit court.
Ce projet, piloté par le Centre de Ressource et d’Etude sur la Diversification (CERD), l’Institut de l’Elevage et TRAME associant de nombreux partenaires (recherches, institut technique (IFIP), organisations professionnelles agricoles, fédération d’AMAP…), est lauréat de l’appel à projet 2010.
Ce projet a pour objectif de co-construire une méthode d’évaluation des performances des élevages de porc en circuit court en tenant compte de ses différentes composantes : technique, économique, sociale et environnementale et de fournir des références aux agriculteurs et porteurs
de projet ainsi qu’aux organismes qui les accompagnent. Elles seront également à destination des organismes financiers et des collectivités territoriales souhaitant mieux connaître les impacts sociaux et environnementaux de la vente en circuits courts.
Les producteurs de porc en circuit court font partie de celles étudiées.
Après avoir construit la méthodologie d’enquête pendant le premier semestre 2011, les enquêtes ont débuté en octobre 2011 et ont pris fin en septembre 2012.
La démarche d’analyse des données, d’interprétations des résultats et de rédaction des rapports et fiches opérationnelles se dérouleront sur 2013.

PDF icon Pierre Frotin, Bilan 2012, éditions IFIP, juin 2013, p. 45
2013

Elargissement de l'UE : nouveaux équilibres, nouveaux marchés

Consulter le resumé

A partir de 2004, l’Union européenne va franchir un pas décisif avec l’intégration progressive d’une douzaine de nouveaux membres. Au-delà des difficultés d’organiser politiquement la vie et la gestion de l’Union à 27, de nouveaux équilibres économiques vont s’établir. Malgré la présence de poids lourds de la production porcine parmi les candidats, l’élargissement du marché du porc devrait correspondre, dans un premier temps, plus à l’accroissement des débouchés qu’à la montée de nouvelles concurrences.

PDF icon bp2001n289.pdf
2001

Elevage : des débats de société dans l'Union européenne

Consulter le resumé

Christine Roguet, Travaux et Innovations (FRA), 2017, n° 237, avril, p. 18-21

 

Dans un contexte de contestation grandissante des modes d’élevage, les partenaires du projet Accept (cf. encadré) ont analysé les controverses sur l’élevage en France. On peut les classer en quatre registres : impacts environnementauxbien-être animalrisques sanitairesmodèle d’élevage. À titre de comparaison, la situation dans cinq grands pays producteurs du Nord (Allemagne, Danemark et Pays-Bas) et du Sud (Espagne et Italie) de l’Union européenne a ensuite été étudiée. L’analyse de la littérature a été complétée par une trentaine d’entretiens en Allemagne, au Danemark et en Italie, auprès d’acteurs de l’élevage, de la recherche et des associations.

http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/economie-social/article/elevage-des-debats-de-societe-dans-l-union-europeenne-1142-129432.html

2017

Elevage porcin au Danemark : chronique vétérinaire "in-situ"

Consulter le resumé

PDF icon Elevage porcin au Danemark : chronique vétérinaire "in-situ"
2009

Elevages dans l'UE plus spécialisés

Consulter le resumé

En 2003, l’UE à 15 comptait 644 000 exploitations avec des porcs. Ce nombre se réduit par la disparition des petits élevages et le développement des plus grands.

Avec les 10 Nouveaux États Membres, arrivés en 2004, 1,5 million d’élevages se sont ajoutés. Ils détiennent 70% des élevages de l’UE à 25, mais seulement 20% du cheptel. De

nombreuses exploitations porcines y ont une activité très réduite.
PDF icon Elevages dans l'UE plus spécialisés
2005

Elevages de porcs dans l'UE : la taille s'accroît

Consulter le resumé

Dans l'Union européenne, l'essentiel de la production porcine est réalisé par un peu plus de 100 000 élevages.

Ceux qui ont plus de 200 truies concentrent 50% des reproducteurs. Avec les élevages de plus de 500 truies, on atteint déjà 20% des effectifs de l'Union. Les élevages avec moins de 100 truies perdent régulièrement en importance.
PDF icon Elevages de porcs dans l'UE : la taille s'accroît
1999

Elevages porcins de demain : vision d'experts

Consulter le resumé

2011

Elevages sous contraintes environnementales en France, Danemark, Pays-Bas et Espagne

Consulter le resumé

Les objectifs de l’étude étaient de faire le bilan des contraintes environnementales s’appliquant aux élevages de porcs dans l’UE, de décrire les conditions de développement des élevages en France, Pays-Bas, Danemark et Espagne, et estimer les conséquences économiques.

Des constats communs peuvent être mis en exergue :

- Il existe des effets de seuils liés à la réglementation.

- Les seuils sont différents.

Bas en France, ils qualifient les élevages de taille moyenne (50 à 250 truies NE).
PDF icon Elevages sous contraintes environnementales en France, Danemark, Pays-Bas et Espagne
2003

Elevages transformant et commercialisant leurs porcs. Caractéristiques techniques.

Consulter le resumé

Ce travail correspond à une mise au point d'une typologie des élevages transformant et commercialisant leurs porcs à la ferme et à une évaluation de la rentabilité en 2007 de ces exploitations. L'objectif est d'analyser les critères les plus importants lors de l'installation ou d'un agrandissement, qui permettent de mieux évaluer l'atelier transformation et vente à la ferme. Ont été retenues les exploitations de différentes régions (Bretagne, Rhône-Alpes, Bourgogne, Auvergne, Midi-Pyrénées,à) acceptant l'enquête et la mise à disposition de leurs résultats économiques.
PDF icon Elevages transformant et commercialisant leurs porcs. Caractéristiques techniques.
2008

Eleveurs transformant et commercialisant leurs porcs : synthèse d'enquêtes et de diagnostics techniques

Consulter le resumé

Cet état des lieux a été réalisé entre juillet 2000 et décembre 2001. Il révèle la diversité et la complexité des élevages transformant et commercialisant (totalement ou partiellement) les porcs produits sur l’exploitation. Des caractéristiques communes et plusieurs groupes se dessinent en fonction de l’orientation et la taille de l’atelier porc ou le nombre de porcs transformés et commercialisés.
PDF icon Eleveurs transformant et commercialisant leurs porcs : synthèse d'enquêtes et de diagnostics techniques
2003

Emissions comparées d’ammoniac et de gaz à effet de serre par des porcs charcutiers élevés au froid sur caillebotis partiel ou à la thermoneutralité sur caillebotis intégral

Consulter le resumé

L'émission d'ammoniac et de gaz à effet de serre (N2O, CH4 et CO2) est mesurée en continu dans deux salles d’engraissement qui diffèrent par le type de sol et la température ambiante. La salle CI24 est sur caillebotis intégral à une température ambiante de 24°C. La salle CP18 est sur caillebotis partiel à 18°C. Les porcs sont alimentés à volonté. La consommation d'aliment, la vitesse de croissance et l'épaisseur de lard dorsal de la carcasse sont significativement plus élevés dans la salle CP18 que dans la salle CI24, une tendance est observée dans ce sens pour l'indice de consommation.
PDF icon Emissions comparées d’ammoniac et de gaz à effet de serre par des porcs charcutiers élevés au froid sur caillebotis partiel ou à la thermoneutralité sur caillebotis intégral
2010

Emplettes : la Chine « achète » le monde...

Consulter le resumé

La Chine se préoccupe intensément de nourrir sa population. Avec près de 1,4 milliard d'habitants, elle compte 20% de la population mondiale.

Sa demande alimentaire va continuer à croître et se modifier principalement sous l'effet de l'augmentation du pouvoir d'achat.

Ces changements auront une incidence dans le monde entier. Ainsi, d'ores et déjà, le prix du porc dans l'UE est influencé par le niveau des achats chinois de viande.

2013

Empreinte carbone du porc : l'Ifip anticipe l'étiquetage en 2011

Consulter le resumé

L'Ifip est le tout premier Institut à sortir une évaluation chiffrée du bilan carbone de sa filière, base d'un étiquetage environnemental obligatoire à partir du 1er janvier 2011.
2010

En attente de précisions réglementaires : la filière porcine française déjà bien avancée dans la traçabilité

Consulter le resumé

Depuis la loi sur l'élevage de 1966, la filière porcine est entrée dans l'ère de la traçabilité par l'identification des élevages et des animaux. Une circulaire d'avril 1997 précise certains éléments. En 1998, le Ministère de l'Agriculture devrait compléter le dispositif d'identification des animaux.
PDF icon En attente de précisions réglementaires : la filière porcine française déjà bien avancée dans la traçabilité
1998

Pages