La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1281 à 1300 de 1595 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Production porcine française, quel modèle de développement durable ?

Consulter le resumé

Lors de la mise en place du Marché commun agricole, une organisation de marché très modérément interventionniste a été choisie pour la production porcine. Celle-ci a protégé le secteur de la concurrence extérieure. Par contre, à l’intérieur de la Communauté économique européenne, puis de l’Union européenne, elle l’a laissé se structurer sous l’effet déterminant des forces du marché. Cette logique a conduit à concentrer la production dans des bassins géographiques et des exploitations agricoles de plus en plus spécialisées.
2007

Production porcine mondiale : face à la crise

Consulter le resumé

Près de 95% de la production porcine mondiale sont réalisés dans 13 pays ou zones de libre-échange. Les volumes correspondant auraient diminué de 4% entre 2006 et 2007. Une petite reprise est attendue en 2008, mais la hausse du coût des matières premières pourrait avoir des effets dans tous les pays, encore invisibles pour le moment.
PDF icon Production porcine mondiale : face à la crise
2008

Production porcine mondiale : qu'attendre de 2008 ?

Consulter le resumé

Pour chaque région porcine dans le monde, l'année 2008 dépendra beaucoup des courants d'échanges et de la compétition sur les marchés importateurs.
2008

Productions animales en Asie : le risque sanitaire, donnée essentielle du marché ?

Consulter le resumé

Tous les yeux sont rivés sur la montée en puissance de l’offre chinoise en produits animaux. Celle-ci, tout comme dans les autres pays asiatiques, reste liée à la maîtrise sanitaire des élevages. Devons-nous craindre de nouvelles crises ? L’U.E peut-elle tirer partie des efforts réalisés en terme de qualité et de traçabilité ?

PDF icon 2013chaumet-2.pdf
2013

Productivité du travail en élevage : écarts importants dans l’UE

Consulter le resumé

Les écarts de productivité du travail sont importants en élevage porcin. Ils offrent un avantage concurrentiel aux plus efficaces car, statistiquement, moins de temps passé ne signifie pas de moindres performances zootechniques. Comment se situe la France par rapport à ses principaux concurrents européens ?
PDF icon bp2011n407.pdf
2011

Productivité du travail en élevage porcin : comparaison européenne et facteurs de variation

Consulter le resumé

Poster. Le travail est une composante importante, économique et sociale, des élevages porcins et un élément déterminant de leur évolution structurelle. Le temps passé par truie est très variable entre élevages (CV de 40 % contre 11 % pour le nombre annuel de porcs produits par truie et 6 % pour l’indice de consommation ou la vitesse de croissance). Comme facteur de production, le travail a été beaucoup moins optimisé que les animaux, l’aliment ou le bâtiment.
PDF icon Productivité du travail en élevage porcin : comparaison européenne et facteurs de variation
2011

Produire et commercialiser des porcs en circuits courts. Organisation et performances

Consulter le resumé

L’objectif de cette étude était d’évaluer les performances technique, économique, sociale et environnementale des ateliers porcins pratiquant la vente en circuits courts en vue de favoriser le développement des circuits courts de commercialisation. Le traitement des données issues de l’échantillon de 115 exploitations s’est basé sur une analyse approfondie des différentes étapes de production.
.Les résultats présentés dans ce document s’intègrent dans le cadre d’une étude plus large intitulée « Elaboration d’un référentiel pour évaluer la performance technique, économique, sociale et environnementale et favoriser le développement des circuits courts de commercialisation », projet lauréat CASDAR 2010.
Ce projet a réuni 61 partenaires dont 11 contributeurs en continu sur l’ensemble du programme : CERD, FNAB, Institut de l’Elevage, IFIP, ITAVI, TRAME, FRCIVAM Bretagne, APCA/RESOLIA, CRA Rhône Alpes, INRA UMR Cesaer/AgroSup Dijon, INRA UMR Innovation.

PDF icon Brochure de 24 pages. Attention, veuillez patienter pendant toute la durée du téléchargement
2014

Produit à base de viandes ou préparations de viandes ? Caractérisation et modification de la structure cellulaire de la viande en fonction de son traitement.

Consulter le resumé

La discrimination entre les produits à base de viande et les préparations de viandes repose sur la réglementation européenne et française.

Ces textes réglementaires font une différenciation entre ces deux types de produits sur la base de notion du "traitement insuffisant pour modifier à coeur la structure cellulaire de la viande".

Par conséquent, un produit carné dont la structure cellulaire n'est pas modifiée par le traitement de fabrication est considéré comme une préparation de viande.
PDF icon Produit à base de viandes ou préparations de viandes ? Caractérisation et modification de la structure cellulaire de la viande en fonction de son traitement.
1999

Produits de nettoyage et désinfection : détecter des résidus sur les surfaces de travail

Consulter le resumé

Pour réduire la contamination du produit alimentaire (comme la viande de découpe) par des molécules chimiques utilisées dans les traitements de sanitation, il est important d'effectuer des rinçages après un nettoyage et/ou une désinfection des surfaces de travail. Différentes techniques de recherches des résidus chimiques sont testées, dans les eaux de rinçage ou directement sur les surfaces. La spectrométrie UV permet de détecter de faibles quantités de résidus. Les méthodes directes sont les plus efficaces.
PDF icon Produits de nettoyage et désinfection : détecter des résidus sur les surfaces de travail
1998

Produits de porc en Restauration Hors-Foyer : des opportunités de développement

Consulter le resumé

Les produits de porc totalisent environ le quart des volumes de produits carnés achetés par la restauration. Appréciés pour leurs prix compétitifs et leur facilité d’utilisation, ils souffrent cependant d’une image nutritionnelle perfectible et se heurtent à des interdits religieux.
PDF icon bp2010n396.pdf
2010

Profils d'élevage de porcs aux coûts de production les plus faibles : situation en France, comparaisons internationales, perspectives

Consulter le resumé

L’étude montre que les profils d’élevage ayant les plus faibles coûts de production se situent, pour 2000, à 1,09 €/kg carcasse.

Cinq profils ont été caractérisés.

Profil 1 : coût moyen sur tous les postes grâce à de bonnes performances techniques, profil 2 : prix très faible de l’aliment

sevrage vente, souvent fabriqué à la ferme,

profil 3 : coût total de main d’oeuvre le plus faible du fait d’une bonne productivité

du travail, mais aussi par une mise en pension d’animaux,
PDF icon Profils d'élevage de porcs aux coûts de production les plus faibles : situation en France, comparaisons internationales, perspectives
2003

Projet d’amélioration de la recyclabilité des emballages de charcuterie : Picarec

Consulter le resumé

Arnaud Bozec, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 88

Les industriels de la charcuterie se mobilisent avec la Fict et l’Ifip pour rendre leurs emballages plus recyclables. Dans le cadre d’un appel à projets de l’organisme Eco-emballages, de nouveaux films en PET ont été étudiés pour remplacer les films constituant les barquettes et les opercules et pouvoir intégrer une filière de recyclage des plastiques. Ces emballages de jambons ou de pâtés ont été testés, avec la collaboration de cinq fabricants de charcuteries.

PDF icon Arnaud Bozec, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 88, fiche n° 48
2018

Projet européen EUPIGCLASS

Consulter le resumé

Le paiement des producteurs de porcs dans l’UE est basé sur une référence commune.

Mais l’obtention de cette référence est coûteuse et les méthodes actuelles d’estimation comportent différents types d’instruments, caractérisés par une précision et une technologie différentes.

L’objectif est d’améliorer les procédures statistiques et d’évaluer de nouvelles technologies pour le calibrage, le test et le contrôle du classement des carcasses de porc, afin d’atteindre un haut niveau de standardisation dans l’UE.
PDF icon Projet européen EUPIGCLASS
2000

Projet Innovant et Collaboratif d’Amélioration de la Recyclabilité des Emballages de Charcuterie : PICAREC

Consulter le resumé

Arnaud Bozec, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 92

A l’heure actuelle, les emballages de charcuterie ne sont pas intégrés dans une filière de recyclage.

C’est un manque à gagner certain dans un objectif national de massifier les flux post-consommateur d’emballages alimentaires en plastique vers les filières de recyclage existantes. Les professionnels du secteur sont motivés pour identifier des solutions permettant de rendre leurs emballages plus recyclables.

OBJECTIF 1

Développer des solutions concrètes afin d’améliorer la recyclabilité des barquettes de charcuterie et travailler plus particulièrement sur :

Le film inférieur : lever les freins techniques pour permettre la massification du déploiement du film MonoAPET inférieur

Le film supérieur : développer un film supérieur soudable sur du monoAPET, facilement et totalement pelable par le consommateur afin de ne pas perturber le recyclage du film inférieur en Mono APET

Le film supérieur : développer un film supérieur en monoAPET soudable sur du monoAPET et qui ne perturbe pas le recyclage en fin de vie de l’emballage.

PDF icon Arnaud Bozec, Bilan 2016, mai 2017, p. 92, fiche n° 53
2017

Promotions sur le porc frais : les prospectus à la loupe

Consulter le resumé

Tech Porc (FRA), 2017, n° 34, mars-avril, p. 11-12, par Vincent Legendre

L’analyse des prospectus permet de mieux comprendre les caractéristiques des pratiques promotionnelles : saisonnalité, circuits de distribution concernés, typologie des produits par tranche de prix, etc. En janvier 2015, plus de 50 % des promotions sur le porc frais ont été réalisées en dessous de 3 €/kg, contre seulement 3 % en juillet.

PDF icon Tech Porc (FRA), 2017, n° 34, mars-avril, p. 11-12, par Vincent Legendre
2017

Promotions sur les produits de porc frais. Analyse des caractéristiques de l'offre.

Consulter le resumé

Vincent Legendre, 49es Journées de la Recherche Porcine, Paris, 31 janvier et 1er février 2017, p. 289-294

Une analyse des caractéristiques des promotions sur les produits de porc frais vendus au consommateur final a été réalisée à partir de données issues des prospectus promotionnels émis par les enseignes de distribution, compilées par la société A3 Distrib. Selon les données de panel, les promotions sur le porc frais occupent une place conséquente dans les achats des ménages, supérieure à 30% pour les côtes et les rôtis. Les informations d’A3 Distrib reflètent, mois après mois, la stratégie promotionnelle des différentes enseignes : produits proposés, prix pratiqués, intensité des promotions (notamment le niveau de participation à l’opération des magasins de l’enseigne), etc. Le mois de janvier apparaît comme un pic promotionnel important, ainsi que les mois d’automne. En 2015, environ 28% des promotions sur le porc frais ont été réalisées à un prix inférieur à 3€/kg. Ce sont essentiellement des pièces entières (jambons, longes…). Les promotions en dessous de 2 €/kg ne représentent que 3% des pratiques en magasin. Les données permettent en outre de mesurer l’évolution des pratiques au second semestre 2015 suite à la mise en place de l’arrêté encadrant les promotions. Elle a conduit à une baisse de l’intensité promotionnelle par rapport à 2014, avec des prix supérieurs et un net recul des produits présentés entre 2 et 3 €/kg. Cette analyse de l’offre promotionnelle fournit un nouvel éclairage de la mise en marché des produits de porc frais et une mesure de la pratique.

ENG

Promotions on fresh pork meat : main characteristics of the products supplied

An analysis of the characteristics of promotions on fresh pork meat sold to final consumers was carried out, based on data from promotional leaflets gathered by the company A3 Distrib. According to data from consumers’ panel, promotions on fresh pork represent a consequent part of households’ purchases, superior to 30% on ribs and roasts. This information from A3 Distrib shows, month after month, sales strategies from the different retailers: products offered, prices, promotional intensity (especially the number of stores involved for each operation), etc. Promotional peaks appear in January and in the autumn months. In 2015, around 28% of the promotions on fresh pork were under 3 €/kg. Products concerned are mainly whole pieces (loins, hams…).
Promotions under 2 €/kg represent only 3% of the total. Besides, data make it possible to measure the evolution of retailers’ strategies during the second semester of 2015, after the implementation of a decree regulating promotional practices. It led to a decrease in promotional intensity compared to 2014, with higher prices and a sharp decline of the products presented at 2 to 3 € /kg. This analysis of the promotional offer provides new insights for marketing fresh pork products and a measure of practice.

PDF icon Vincent Legendre, 49es Journées de la Recherche Porcine, Paris, 31 janvier et 1er février 2017, p. 289-294
2017

Propriétés de surface et adhésion de Bacillus cereus et Bacillus subtilis au polyuréthane.Influence de la température de croissance. Surface properties and adhesion of Bacillus cereus and Bacillus subtilis to polyurethane

Consulter le resumé

We sought to determine the influence of the growth temperature on the surface physicochemical properties and adhesion of Bacillus cereus and Bacillus subtilis. Growth temperature did not affect the surface characteristics of Bacillus cereus. With respect to the surface characteristics of the bacteria, water contact angle values indicated a hydrophilic nature for the vegetative forms of Bacillus subtilis with the exception of vegetative form cultured at 44°C which, like the sporulated forms of the two species, was more hydrophobic.

1998

Propriétés d’adhésion et de résistance aux biocides et antibiotiques de souches de Salmonella

Consulter le resumé

Fiche n° 024 : maîtrise des qualités sanitaires des produits

Salmonella est la cause la plus fréquente d’épidémies d’origine alimentaire en Europe (28,6% de l’ensemble des épidémies alimentaires) (EFSA,
2014).
Avec la volaille, le porc constitue un réservoir majeur des salmonelles. En France, parmi les 2600 sérovars salmonelles, Typhimurium et Derby représentent, chaque année depuis 2005, entre 60% et 80% des salmonelles isolées en filière porcine.
L’implantation privilégiée de ces sérotypes dans la filière porcine n’est aujourd’hui pas expliquée.
Une étude antérieure menée par l’IFIP n’a pas permis de corréler la prévalence élevée de ces sérotypes avec un fort potentiel de croissance ou une
éventuelle résistance aux acides organiques, à une température critique (60°C) ou à des aw basses.
Cependant, d’autres mécanismes physiologiques, pourraient être à l’origine de leur persistance au sein de la filière.
Cette étude visait donc à caractériser un panel de souches salmonelles de sérovars Typhimurium (n = 15) et Derby (n = 15) issues de la filière porcine pour (1) leur mobilité, (2) leur capacité à adhérer sur deux types de matériaux retrouvés dans l’industrie de la viande, l’acier inoxydable (INOX) et un polymère, le polyéthylène haute densité (PEHD), (3) leur résistance vis-à-vis des antibiotiques et des principaux biocides utilisés dans les secteurs de l’abattage-découpe et de la transformation.

PDF icon fiche_bilan2015_024.pdf
2016

Propriétés physico-chimiques de surface de 5 souches de Listeria monocytogenes provenant de l'environnement de la transformation du porc, en fonction des sérotypes, des génotypes et de la température de croissance.<br /><br /><br />Physicochemical surface properties of five Listeria monocytogenes strains from a pork-processing environment in relation to serotypes, genotypes and growth temperature.

Consulter le resumé

Physicochemical surface properties, related to electrostatic, van der Waals and Lewis acid–base interactions, of five Listeria monocytogenes strains isolated from pork-processing environments were determined after two subcultures at 37°C and a final culture at three temperatures: 37, 10 and 4°C. Three strains (Lm1, Lm114 and Lm191) were genetically related while two were unrelated (Lm25 and Lm74) according to ApaI-macrorestriction and pulsed-field gel electrophoresis (PFGE) typing.
2000

Propriétés physico-chimiques de surfaces en polyuréthane. Conséquences sur l'encrassement de Bacillus subtilis et Bacillus cereus

Consulter le resumé

La maîtrise de la contamination est une préoccupation croissante dans l'industrie agro-alimentaire. Les phénomènes d'encrassement organique et microbien des bandes convoyeuses en polyuréthane utilisées pour le transport des denrées ont donc fait l'objet d'une étude dont voici les principaux enseignements.

1998

Pages