La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 81 à 100 de 1253 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Le coût des contraintes réglementaires pour la production porcine française

Consulter le resumé

Impact des mesures réglementaires en tant que surcoût de production pour la filière porcine française : directives bien-être animal, mises aux normes environnementales, obligation de traitement du lisier, interdiction des antibiotiques facteurs de croissance, traçabilité et interdiction des farines animales dans l’alimentation. Surcoûts techniques générés par ces dispositions, mesure des coûts supportés par la filière.
45,00 €
2003

Influence du mode d'élevage sur la propreté visuelle des porcs et la qualité hygiénique des carcasses

Consulter le resumé

Les porcs observés pendant le premier volet de l’étude sont visuellement propres à la saignée, puisque près de 95% des sites anatomiques notés (arrière, dos et flanc) étaient sales sur moins de 25% de leur surface. L'arrière du porc est généralement plus sale que le dos et les flancs. La charge bactérienne des porcs est liée à la propreté visuelle des sites prélevés (jambon, longe, poitrine, épaule), l'écart entre les notes 0 (absence de salissures) et 3 (50 à 75% de la surface souillée) étant respectivement de 0,8 et 1,4 log pour la flore totale et les entérobactéries.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2003

Gestion pharmacologique de la reproduction : le point sur les pratiques des éleveurs

Consulter le resumé

Une enquête a été conduite en 2004 auprès de 200 troupeaux français, afin de préciser les pratiques en matière de gestion pharmacologique de la reproduction.

Ces élevages avaient un niveau d’efficacité technico-économique global élevé.

82 % des éleveurs pratiquent la synchronisation hormonale des cochettes lors de leur introduction, mais sans contrôle préalable de la puberté pour 40 % d’entre eux. Plus de 45 % des éleveurs utilisent occasionnellement des traitements hormonaux en cas de non venue en chaleur des cochettes ou truies sevrées.
2004

L’infertilité des truies en été - Avant-propos et étude bibliographique

Consulter le resumé

État des connaissances concernant l’infertilité des truies en été. Pistes de travail et de réflexion. Rappel des différentes étapes de la vie d’une truie reproductrice, effets de la saison sur les performances de reproduction, mécanismes physiologiques impliqués dans ces effets et facteurs de variation de ces effets.

20,00 €
2004

Influence des réserves corporelles de la jeune truie sur sa carrière future

Consulter le resumé

Des mesures de composition corporelle (poids, épaisseur de lard dorsal) sont réalisées sur 829 jeunes truies, dans 15 exploitations, à leur livraison (110 kg), leur sortie de quarantaine et leurs premières mise bas et sevrage. Leur carrière est analysée à partir des résultats enregistrés en Gestion Technique des Troupeaux de Truies (GTTT). Le niveau de réserves corporelles à la livraison a peu d’effet sur la carrière de l’animal.
PDF icon Influence des réserves corporelles de la jeune truie sur sa carrière future
2004

Modes d'élevage des porcs et prévalence de E. coli résistants aux antimicrobiens

Consulter le resumé

24 élevages porcins ont fait l’objet de prélèvements fécaux en fin d’engraissement afin d’estimer les pourcentages de Escherichia coli résistants vis-à-vis de 16 antimicrobiens. Ces élevages ont été choisis selon différents critères zootechniques et d’utilisation des antibiotiques dont les conséquences sur les taux de bactéries résistantes ont pu être observées.
PDF icon Modes d'élevage des porcs et prévalence de E. coli résistants aux antimicrobiens
2004

La production de porcs lourds en Italie

Consulter le resumé

La production de porcs lourds traditionnelle, représente environ 7,5 millions de porcs produits par an. La valorisation des jambons représente à elle seule 50 % de la valeur totale de la carcasse, le reste étant valorisé en charcuterie. Le prix de base de la rémunération des éleveurs est fixé chaque semaine et correspond à un prix de base classe R, pour un poids vif de 160 kg. A ce prix de base, s’ajoutent des plus-values fixées pour l’année par un contrat signé entre l’éleveur et l’abattoir.
PDF icon La production de porcs lourds en Italie
2004

Nouveaux critères standardisés des performances en GTE : actualisation à partir de la modélisation de la croissance et de la consommation des porcs

Consulter le resumé

Les courbes de croissance et de consommation d’aliment modélisées dans cette étude sont en adéquation avec le niveau de performances actuel des élevages.

Les critères standardisés qui en découlent offrent la possibilité de comparer les élevages quels que soient leurs poids moyens d’entrée et de sortie des stades post-sevrage et engraissement. Ils peuvent être appliqués aux élevages abattant une partie ou la totalité de leurs porcs à des poids plus élevés que la moyenne.
PDF icon Nouveaux critères standardisés des performances en GTE : actualisation à partir de la modélisation de la croissance et de la consommation des porcs
2004

L'hyperprolificité en 2002 : quels résultats, quel impact sur la longévité des truies ?

Consulter le resumé

Les niveaux de prolificité obtenus par les élevages de production français en 2002 sont analysés à partir de données extraites des bases de données nationales de Gestion Technique des Troupeaux de Truies et de Gestion Technico-économique.
PDF icon L'hyperprolificité en 2002 : quels résultats, quel impact sur la longévité des truies ?
2004

Incidence de la réduction de la densité animale en engraissement sur la qualité de l'ambiance et son impact sur les performances

Consulter le resumé

Deux essais portant chacun sur 168 porcs à l’engrais ont été conduits afin de déterminer l’effet du taux de renouvellement et de la densité sur les performances et l’état de santé des animaux. Deux débits d’air neuf (minimum et optimum) et deux densités par porc (0,70 et 0,93 m2) ont été mis en place selon un dispositif factoriel 2x2. Le débit minimum (DM) passe de 8 à 19 m3/h/porc entre 27 et 110 kg de poids vif. Le débit optimum (DO) évolue lui entre 15 et 50 m3/h/porc. La température et l’humidité relative ont été constantes et égales respectivement à 24°C et 65 %.
PDF icon Incidence de la réduction de la densité animale en engraissement sur la qualité de l'ambiance et son impact sur les performances
2004

Longévité et prolificité : les truies hyperprolifiques font-elles carrière ?

Consulter le resumé

2004

Contamination par Campylobacter coli en élevage porcin

Consulter le resumé

2004

Résultats techniques et économiques 2003 : la crise se prolonge

Consulter le resumé

L’année 2003 ne se distingue guère de 2002, déjà médiocre. La canicule a dégradé les performances techniques des élevages, tandis que la conjoncture, toujours défavorable, n’a pas permis de renflouer les trésoreries. Après deux années difficiles, et un début 2004 peu enthousiasmant, la production porcine française est mise à mal.
PDF icon Résultats techniques et économiques 2003 : la crise se prolonge
2004

Impact économique de l'hyperprolificité en élevage : comparaison de 13 scénarios

Consulter le resumé

Avec l’augmentation de la taille de portée, le nombre de porcelets pesant moins de 1 kg augmente et leur mortalité périnatale est élevée. Différentes adaptations de la conduite d’élevage ont été chiffrées. En maternité, tous les porcelets sont supposés rester sous la mère ou certains sont sevrés précocément. A 8 ou 25 kg, les places supplémentaires sont construites ou les surnuméraires sont vendus ou engraissés à façon. L’effectif truie est soit constant, soit réduit. Les niveaux d’investissement des places à construire et les coûts de main d’œuvre sont pris en compte.
PDF icon Impact économique de l'hyperprolificité en élevage : comparaison de 13 scénarios
2004

Les rejets d'azote et phosphore des exploitations porcines françaises face aux surfaces agricoles disponibles. Mise au point d'un outil d'évaluation

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol, Estelle Ilari, rapport d'études, juillet 2004, 27 pages

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2004

Euthanasie en élevage de porc

Consulter le resumé

En conditions d’élevage, compte tenu de l’efficacité, la faisabilité et le coût des différentes méthodes testées, le pistolet à tige perforante du type «Matador» est aujourd’hui à recommander sur porcelet de plus de 8 kg, porcs charcutiers et animaux reproducteurs. Cette technique provoque une perte de conscience instantanée ainsi qu’une destruction cérébrale mortelle . Pour les porcelets de poids < 8 kg, en l’absence de pistolet à tige perforante adapté (longueur de la tige, cartouche), la technique la plus efficace est l’assommage par un choc sur le crâne.
PDF icon Euthanasie en élevage de porc
2004

Effet d'un additif sur l'émission d'odeurs en engraissement en conditions d'élevage

Consulter le resumé

Les émissions d’odeurs peuvent être réduites par l’utilisation d’additifs. Peu chers, faciles d’emplois et nombreux, ils sont très attractifs pour les éleveurs de porcs. Depuis plusieurs années, l’ITP conduit des études concernant l’efficacité des additifs sur les émissions d’odeurs en porcherie. Celle-ci a été réalisée avec un produit du commerce destiné aux salles d’engraissement. La comparaison entre le témoin et la salle traitée montre une réduction de 30 % des émissions pour salle traitée avec des variations entre les mesures.
PDF icon Effet d'un additif sur l'émission d'odeurs en engraissement en conditions d'élevage
2004

Produire ou acheter ses doses. Le prélèvement pas obligatoirement automatique

Consulter le resumé

2004

Identification des porcs belges : le Sanitel couvre tous les élevages

Consulter le resumé

Dans un contexte socio-économique peu favorable et avec une organisation professionnelle peu structurée, la Belgique a réussi à mettre en place un système de traçabilité porcine performant.

Aujourd'hui, Sanitel Porc couvre tout le pays, tous les élevages et permet une bonne traçabilité des mouvements d'animaux et la surveillance sanitaire des troupeaux.
PDF icon Identification des porcs belges : le Sanitel couvre tous les élevages
2004

Relation entre maîtrise de l'ambiance et performances en post sevrage et engraissement - Résultats d'une enquête de terrain

Consulter le resumé

Deux séries d’enquêtes ont été menées auprès d’éleveurs par la Chambre d’Agriculture du Lot. Les performances techniques ont été mises en relation avec différentes mesures concernant la maîtrise de l’ambiance. Pour chaque élevage, outre les éléments concernant l’aire de vie, il a été fait un relevé de la qualité de l’isolation, des puissances de chauffage et du diamètre des ventilateurs.

En engraissement, comme en post sevrage, les meilleures performances sont associées, en premier lieu, au maintien d’une température ambiante correcte.
PDF icon Relation entre maîtrise de l'ambiance et performances en post sevrage et engraissement - Résultats d'une enquête de terrain
2004

Pages