La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 121 à 140 de 1253 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Type de sol et taux de renouvellement de l'air : effets sur l'ambiance et sur les performances du porc à l'engrais

Consulter le resumé

Deux essais portant chacun sur 192 porcs à l’engrais ont été conduits afin de déterminer l’effet du type de caillebotis et du taux de renouvellement sur les performances et l’état de santé des animaux. Un caillebotis fil métallique (CF) a été comparé à un caillebotis béton (CB) et deux débits d’air neuf (minimum et optimum) ont été mis en place selon un dispositif factoriel 2x2. Le débit minimum (DM) passe de 8 à 19 m3/h/porc entre 30 et 110 kg de poids vif. Le débit optimum (DO) évolue entre 15 et 50 m3/h/porc.
PDF icon Type de sol et taux de renouvellement de l'air : effets sur l'ambiance et sur les performances du porc à l'engrais
2005

Performance of an earth-tube heat exchanger in swine buildings

Consulter le resumé

PDF icon Performance of an earth-tube heat exchanger in swine buildings
2005

Du nouveau sur l'identification porcine !

Consulter le resumé

Le décret donne une définition unique à l’échelon national d’un site d’élevage ; une exploitation peut comporter un ou plusieurs sites d’élevage.

• Les porcs doivent être identifiés avant tout déplacement d’un site d’élevage à un autre, ou vers toute autre destination ; ce déplacement est appelé « mouvement ».

• Le principe d’une base nationale de l’identification porcine est instauré ; cette base contiendra l’ensemble des sites d’élevage et les mouvement entre sites d’élevage, et entre site d’élevage et abattoir, équarrissage, etc.

PDF icon Du nouveau sur l'identification porcine !
2005

Intérêts et limites de la sérologie dans la caractérisation du statut 'Salmonelles' d'un élevage de porcs

Consulter le resumé

Les salmonelles sont la principale cause de toxi-infection alimentaire collective chez l’homme.

Un nouveau règlement européen de novembre 2003 impose à la filière porcine de mettre en place un plan contrôle d’ici 2009. La détection des porcs porteurs de Salmonella et un process particulier d’abattage pour les élevages les plus contaminés devraient permettre de diminuer la contamination des produits carnés. L’intérêt de la sérologie pour évaluer le risque d’excrétion de salmonelles a été testé sur 5 lots de 20 porcs de 20 élevages naisseurs-engraisseurs.
PDF icon Intérêts et limites de la sérologie dans la caractérisation du statut 'Salmonelles' d'un élevage de porcs
2005

Quel type d'objet fournir aux porcs en engraissement ?

Consulter le resumé

Un premier essai a consisté à évaluer les préférences des animaux parmi huit objets différents mis à disposition pendant une période de deux semaines.

Le deuxième essai a consisté à comparer trois traitements sur l’ensemble de la période d’engraissement.

Ces deux essais montrent qu’à qualités physiques identiques, les animaux préfèrent disposer d’objets fixés au sol ou tout au moins disponibles facilement en position couchée.
PDF icon Quel type d'objet fournir aux porcs en engraissement ?
2005

Post-sevrage et engraissement sur litière paillée accumulée : 6 années d'expérience à la station porcine des Trinottières

Consulter le resumé

La gestion de la litière nécessite une adaptation des pratiques pour favoriser le confort des porcs (niche et pied de cuve).

En terme de performances, les croissances sont similaires entre les systèmes caillebotis et paille, en post sevrage comme en engraissement.

La dégradation de l’indice de consommation apparaît, surtout en hiver, du fait de besoins d’entretien élevés.

Les TVM baissent également en hiver (dépôt de gras). La qualité hygiénique des carcasses est identique. En hiver, le pH24 est plus bas d’où des rendements inférieurs en jambons cuits.
PDF icon Post-sevrage et engraissement sur litière paillée accumulée : 6 années d'expérience à la station porcine des Trinottières
2005

La traçabilité dans le secteur porcin

Consulter le resumé

Depuis 1996, suite à la crise dite de "la vache folle", la filière porcine comme toutes les filières de production animale a développé des systèmes de traçabilité. S'appuyant sur l'identification des animaux vivants, ces systèmes de traçabilité consistent à rattacher, par le rapprochement de numéros successifs, des pièces de viande au stade de la distribution ou de l'entrée dans des usines de fabrication à des numéros d'élevage d'origine répondant à des caractéristiques connues.
2005

Infertilité des truies en été, les fondamentaux oubliés

Consulter le resumé

Propositions de mesures, telles que l'adaptation de la conduite alimentaire ou la gestion de l'ambiance, pour maîtriser la chaleur d'été dans les porcheries, responsable de l'infertilité des truies.
2005

Les variations saisonnières des performances de reproduction chez la truie

Consulter le resumé

Bien que la truie ne connaisse pas d’anoestrus saisonnier, une diminution des performances de reproduction est observée en été et au début de l’automne dans de nombreux pays. La proportion de truies qui tardent à revenir en oestrus après le tarissement augmente tandis que la proportion de truies inséminées qui mettent bas baisse de 5 à 15 %. Ces échecs de gestation sont liés, pour une grande part, à des avortements.

Cette baisse des performances peut s’accompagner d’un taux de réforme accru, notamment chez les jeunes femelles.
2005

La production porcine française face à ses défis

Consulter le resumé

La production porcine française fait face à des enjeux importants : la compétition internationale s’accroît, les effets de la réforme de la PAC sont difficiles à cerner, l’élargissement de l’Union européenne a ouvert des marchés mais peut faire surgir de nouvelles concurrences...

Dans ce contexte d'incertitude, les élevages français resteront-ils compétitifs par rapport à leurs principaux concurrents européens ? L’analyse des structures de production constitue un préalable indispensable pour répondre à cette question, sous l'éclairage récent des dernières données de 2003.
PDF icon La production porcine française face à ses défis
2005

Caractérisation du statut "Salmonelles" d'un élevage de porcs : analyse comparée de la sérologie et de la bactériologie

Consulter le resumé

Les salmonelles sont la principale cause de toxi-infection alimentaire collective chez l'homme. Un nouveau règlement européen sorti en novembre 2003 impose à la filière porcine de mettre en place un plan de prévention de l'infection salmonellique d'ici 2009. La détection des porcs porteurs asymptomatiques de Salmonella et un process particulier d'abattage pour les élevages les plus contaminés devraient permettre de diminuer la contamination des produits carnés d'origine porcine.
2005

Résultats 2004 des élevages : timide amélioration

Consulter le resumé

L'année 2004 se solde par une timide amélioration des résultats des élevages de porcs. La technicité est toujours au rendez vous de produire davantage de kilos. Néanmoins la situation économique reste mitigée, entre l'amélioration modeste du prix de porc et la hausse des charges alimentaires.
PDF icon Résultats 2004 des élevages : timide amélioration
2005

Elevage en plein air de truies de réforme : effets sur la carcasse, la composition des tissus et la qualité de la viande. Outdoor rearing of cull sows : effects on carcass, tissue composition and meat quality.

Consulter le resumé

The objective of this study was to provide some information on the influence of outdoor rearing on pasture (O) compared with indoor (I) on carcass and meat quality of cull sows. Twelve sows (6 per group) originating from the same breeding unit were slaughtered 11 days after their last weaning. O sows had heavier and fatter carcasses, however lipid content in Longissimus (L) and Triceps brachii (TB) muscles was not affected.

2005

Performances d'un échangeur thermique de type air-sol

Consulter le resumé

Un échangeur thermique de type tuyaux enterrés dans le sol a été créé à la station expérimentale porcine de l’ITP à Romillé. Depuis l’été 2003, un total de 70 000 données a été relevé au cours de 112 jours d’enregistrement.

L’analyse des résultats met en évidence un réchauffement proche de 10°C lorsque la température hivernale est de -2°C et un refroidissement en été maximal de 13,4°C lorsque la température extérieure avoisine les 32°C.
PDF icon Performances d'un échangeur thermique de type air-sol
2005

Régulation thermique chez le porc : mécanismes et limites

Consulter le resumé

Rappel sur la physiologie du porc et conseils pour réguler la chaleur dans la porcherie.
2005

L'identification et la traçabilité des porcins au Canada : les autorités vont légiférer

Consulter le resumé

Le Conseil Canadien du Porc (CCP) a défini un plan stratégique visant à développer un système national de traçabilité pour le secteur porcin canadien. Les objectifs principaux sont de pouvoir réaliser un zonage du pays en cas de détection de foyers de maladies, de réduire les risques alimentaires, et de répondre aux attentes du consommateur quant à la provenance des aliments.

Les premiers résultats mettent en avant un système d’identification des porcelets par boucle visuelle, couplé avec le tatouage par frappe en engraissement.

PDF icon L'identification et la traçabilité des porcins au Canada : les autorités vont légiférer
2005

Abreuvoirs économiseurs d'eau utilisés au Québec : comparaison des performances en engraissement

Consulter le resumé

Dans cette étude, la consommation d’eau et les performances des porcs en engraissement ont été analysées en comparant les quatre types d’abreuvoirs.

Il n’y avait pas de différence significative pour le gain moyen quotidien entre les abreuvoirs. La réduction de l’utilisation d’eau avec le bol avec couvercle correspond à une réduction du gaspillage d’eau et des volumes de lisiers dans la fosse.
PDF icon Abreuvoirs économiseurs d'eau utilisés au Québec : comparaison des performances en engraissement
2005

Influence de deux probiotiques sur l'immunité du porcelet

Consulter le resumé

L’influence de 2 probiotiques, Pediococcus acidilactici et la levure Saccharomyces cerevisiae boulardii, sur la réponse immunitaire a été étudiée. Dès la naissance, des portées de porcelets ont reçu 5 traitements 1) témoin sans antibiotique ou 2) avec antibiotique (tiamuline), 3) Pediococcus a., 4) Saccharomyces c. et 5) les 2 probiotiques. Parmi les sevrés, certains ont subi une infection avec E. Coli.
PDF icon Influence de deux probiotiques sur l'immunité du porcelet
2005

Le Programme Canadien d'Amélioration Génétique des Porcs

Consulter le resumé

Sur les marchés d’exportation, le Canada jouit d’une bonne réputation au niveau du sanitaire mais aussi de la qualité du produit. La génétique terminale Duroc confère au porc canadien une excellente qualité de viande, notamment en terme de gras intramusculaire.

Le système de production canadien doit aussi sa force à un schéma d’amélioration génétique reconnu et efficace.

Les progrès importants permis par l’amélioration génétique ont eu, au cours des dernières décennies, un impact considérable sur la productivité des élevages de porcs canadiens.
PDF icon Le Programme Canadien d'Amélioration Génétique des Porcs
2005

Efficacité de la séparation fèces-urine sous caillebotis, bilan et sous-produits

Consulter le resumé

Cette étude a évalué l’efficacité d’un système de racloir en «V», dont l’objectif est de séparer les fèces et l’urine sous le caillebotis. Sur une période de 15 semaines, les essais ont été réalisés dans 2 salles d’engraissement de 144 porcs chacune. Chaque salle était équipée de 4 dalots munis de racloirs en « V » afin d’évacuer les déjections. Les essais ont caractérisé la composition des fractions solides et liquides.
PDF icon Efficacité de la séparation fèces-urine sous caillebotis, bilan et sous-produits
2005

Pages