La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 281 à 300 de 398 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Nouvelles valeurs d'excrétion en azote, phosphore et potassium des porcs

Consulter le resumé

Pascal Levasseur, Tech Porc (FRA), 2017, n° 35, mai-juin, p.38-39

De nouvelles valeurs de rejet d’azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc des porcs ont été déterminées afin de tenir compte des évolutions des conditions de production. Ces valeurs remplacent les références CORPEN de 2003. Les quantités d’azote épandables doivent notamment être appliquées depuis la publication de l’arrêté du 11 octobre 2016, arrêté, autorisant de nouveau l’utilisation du bilan réel simplifié, au choix de l’éleveur de porcs.

PDF icon Pascal Levasseur, Tech Porc (FRA), 2017, n° 35, mai-juin, p.38-39
2017

La perception des visiteurs à l’occasion de la visite d’un élevage

Consulter le resumé

Marie-Laurence Grannec (CRAB) et Christine Roguet (IFIP), Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 11-13

Dossier économie ACCEPT : regards croisés entre la  société civile et les éleveurs

Les visiteurs lors de portes ouvertes ont le plus souvent un regard bienveillant, néanmoins un sur deux évoque des motifs d’inquiétudes. La moitié d’entre eux considèrent que la visite leur a apporté des informations utiles, deux tiers qu’elle les a rassurés. Les portes ouvertes constituent donc un moyen de rassurer les visiteurs inquiets et de conforter les autres dans une vision positive.

PDF icon Marie-Laurence Grannec (CRAB) et Christine Roguet (IFIP), Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 11-13
2017

Faire évoluer la biosécurité dans un élevage, entretien avec un vétérinaire de groupement

Consulter le resumé

Isahelle Corrégé, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 34-35

Catherine Cavarait, vétérinaire du groupement Agrial est impliquée au quotidien dans la mise en oeuvre de démarches de biosécurité et de réduction des antibiotiques en élevage.
Elle nous fait partager son approche et son retour d’expérience à partir de l’exemple d’actions mises en place dans un élevage naisseur-engraisseur et au sein de l’équipe technique Agrial.

PDF icon Isahelle Corrégé, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 34-35
2017

Compatibilité des antibiotiques avec les désinfectants de l’eau d’abreuvement

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 29-31

Est-il possible d’administrer un traitement antibiotique par pompe doseuse quand l’eau est désinfectée par du chlore, du peroxyde d’hydrogène ou de l’eau électrolysée ? Pour le chlore liquide : oui. Par contre, l'amoxicilline et la tylosine sont légèrement sensibles au peroxyde d’hydrogène. Enfin, aucun antibiotique n’est stable dans l’eau électrolysée.

PDF icon Anne Hémonic, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 29-31
2017

Les possibilités de réduction de la douleur lors de la castration

Consulter le resumé

Valérie Courboulay, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 40-42

Même si l’arrêt effectif de la castration semble peu probable en 2018, on constate une montée en puissance de pays promouvant la mise en place d’alternatives : parmi elles, la prise en charge de la douleur lors de la castration.

PDF icon Valérie Courboulay, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 40-42
2017

Perception et prise en compte par les éleveurs du regard de la société sur l’élevage

Consulter le resumé

Christine Roguet (IFIP) Marie-Laurence Grannec (CRAB) et Delphine Neumeister (IDELE), Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 17-19

Dossier économie ACCEPT : regards croisés entre la  société civile et les éleveurs

Une enquête réalisée auprès de 468 éleveurs montre leur bonne connaissance des sujets qui font débat dans la société sur l’élevage. Si, pour 60 % d’entre eux, l’amélioration de l’image de l’élevage auprès des citoyens passe par une meilleure communication, un éleveur sur cinq estime qu’il faudra aussi faire évoluer les modes de production standard et avoir des systèmes de production plus diversifiés.

PDF icon Christine Roguet (IFIP) et al., Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 17-19
2017

Quelles génétiques dans les élevages porcins français ?

Consulter le resumé

Claire Hassenfratz, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 36-37

Les tendances dans le choix des reproducteurs évoluent constamment. Désormais les croisements de cochettes parentales se concentrent en deux types, alors qu’en parallèle les alternatives au Piétrain en verrat terminal augmentent.

PDF icon Claire Hassenfratz, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 36-37
2017

Les audits biosécurité en élevage

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 32-33

La biosécurité est la base de la maîtrise de la santé en élevage et c’est un prérequis à toute démarche de réduction des antibiotiques. La mise en oeuvre des mesures de biosécurité est très variable selon les élevages et des axes de progrès persistent. La réalisation d’un audit biosécurité permet à l’éleveur de faire le point sur ses pratiques et de mettre en place des mesures de progrès.

PDF icon Isabelle Corrégé, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 32-33
2017

Facteurs de risque de morsures de queue. Les contrôles bâtiment : l’ambiance

Consulter le resumé

Vaérie Courboulay, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 1-2

Fiche n° 09 : morsure de queue

Le porc présente une sensibilité importante aux variations des facteurs d’ambiance (température, humidité, vitesse d’air et concentration en gaz). La ventilation et le chauffage permettent de réguler l’ensemble ces paramètres. Un problème d’ambiance se traduit généralement par la détérioration des performances zootechniques des animaux (croissance, indice de consommation,…) et peut conduire à une dégradation de l’état sanitaire et à l’apparition de déviances comportementales telles que la caudophagie.

PDF icon Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 1-2
2017

Le courant passe entre nous !

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 20-22

Les courants parasites se font de plus en plus présents en élevage avec l’essor de la mécanisation et de l’automatisme. Ils peuvent avoir des conséquences allant de la simple agitation jusqu'à l’apparition de troubles comportementaux en passant par d’éventuelles pertes de croissance… Petite mise au point sur les courants parasites et le bon fonctionnement d’une installation électrique et des équipements.

PDF icon Yvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 20-22
2017

Les producteurs européens de porcs lourds en démarche qualité, sont-ils prêts à abandonner la castration ?

Consulter le resumé

Patrick Chevillon, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 38-39

L’étude Castrum, financée par l’Union européenne, a fait le point sur la définition d’un porc lourd et a consulté les producteurs et les filières qualités engagés dans la production de porcs lourds sur leur opinion quant aux alternatives possibles à l’arrêt de la castration chirurgicale : production de mâles entiers ou vaccination Improvac.

PDF icon Patrick Chevillon, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 38-39
2017

Porsim de l'Ifip : disposer d'indicateurs clés avant d'investir

Consulter le resumé

Alexia Aubry, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 7-8

De nombreux éleveurs envisagent une extension, un changement d’orientation, ou une restructuration de leur élevage. Mais investir demande à appréhender mûrement les conséquences de cette décision sur la situation financière de l’élevage. Comment mesurer facilement la rentabilité d’un projet ? Comment analyser son impact sur la trésorerie globale de l’exploitation ? C’est ce que propose ce tout nouvel outil.

PDF icon Alexia Aubry, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 7-8
2017

Des éco-aliments pour réduire les impacts environnementaux

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol (IFIP) et Florence Garcia-Launay (INRA), Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 17-19

Les éco-aliments sont des aliments formulés avec un objectif classique de moindre coût auquel s’ajoute un objectif de moindres impacts environnementaux. Les éco-aliments en engraissement ont des impacts à la tonne réduits de plus de 10 % pour un surcoût inférieur à 2 %.

PDF icon Sandrine Espagnol (IFIP) et Florence Garcia-Launay (INRA), Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 17-19
2017

La caudophagie : un trouble du comportement majeur

Consulter le resumé

Valérie Courboulay, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 1-2

Fiche n° 6 : morsure de queue

PDF icon techporc_n37_fche06_2017.pdf
2017

Pesée automatique des porcelets en post-sevrage, un « détecteur » précoce de pathologies

Consulter le resumé

Michel Marcon, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 13-14

L’élevage a fait d’énormes progrès pour réduire l’usage de médicament en appliquant les règles du guide des bonnes pratiques d’hygiène. Pour aller encore plus loin, le concept de détection précoce de pathologies semble être une solution prometteuse. Il apparaît que la connaissance fine et, en routine, du poids des animaux sont la clé pour construire un outil d’alerte sur l’état sanitaire des porcelets.

PDF icon Michel Marcon, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 13-14
2017

Moins d’ammoniac et de particules dans l’air, comment faire ?

Consulter le resumé

Solène Lagadec et al., Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 32-34

Dossier : ammoniac et particules dans l'air : mieux connaître pour mieux prévenir

Bien gérer l’ambiance dans les salles, évacuer fréquemment les déjections et limiter l’utilisation d’asséchants, telles sont les solutions identifiées dans l’étude AIR Éleveur pour réduire l’exposition des travailleurs à l’ammoniac et aux particules. Pour compléter ces résultats, voici d’autres techniques pour limiter la mise en suspension des particules ou réduire la teneur en ammoniac dans l’air.

PDF icon Solène Lagadec et al., Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 32-34
2017

Mettre en lumière l'intérêt de l'éclairage LED

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octbore, p. 9-10

L’éclairage LED, une nouvelle source lumineuse, fait sa place en élevage porcin. Ce dispositif offre de nouvelles possibilités comme la création de programmes lumineux tout en garantissant des économies d’énergies non négligeables.

PDF icon Yvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octbore, p. 9-10
2017

Nouvelle version de MéthaSim, simulateur web de l’ifip pour dimensionner un projet de méthanisation

Consulter le resumé

Pascal Levasseur, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 22-23

La méthanisation agricole prend progressivement son essor. Plus de sept ans après le lancement de la première version, MéthaSim vient d’être actualisée pour prendre en compte l’évolution des coûts d’investissement et de fonctionnement de cette filière, la diversification des modes de valorisation du biogaz (cogénération ou injection du biométhane) et de gestion des digestats.

PDF icon Pascal Levasseur, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 22-23
2017

Pesée 3D en élevage : réalité ou fiction ?

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 15-16

Avec l’avènement des nouvelles technologies, certaines innovations initialement destinées à d’autres secteurs d’activités (industrie, divertissement, etc.) peuvent trouver un nouvel essor en élevage : c’est le cas de la reconstruction 3D en production porcine.

PDF icon Yvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 15-16
2017

Grâce aux outils connectés, vers un phénotypage fin des porcelets en élevage de sélection

Consulter le resumé

Pauline Brenaut, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 44-45

Ce n’est un secret pour personne, le poids des animaux est une donnée essentielle pour un éleveur de porc. Pourtant, en maternité, cette mesure à l’échelle de l’animal reste difficile à obtenir en routine. Les organismes de sélection porcine français, l’Ifip et Asserva ont donc développé un automate de pesée individuelle des porcelets sous la mère. En attendant de voir les opportunités qu’offre cette nouvelle technique, voici un aperçu de ses fonctionnalités.

PDF icon Pauline Brenaut, Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 44-45
2017

Pages