La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 241 à 260 de 402 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Les résultats des élevages de porcs en 2013

Consulter le resumé

Les performances techniques progressent en 2013, rompant avec la stabilité des années passées : le nombre de porcelets sevrés/truie productive/an augmente de 0,4 et l’indice de consommation global baisse de 0,03. Par rapport à 2012, le prix du porc, supérieur en moyenne de 2,3 cts d’€/kg de carcasse n’aura pas permis de compenser le prix d’aliment, plus élevé de 17 €/tonne.

PDF icon techporc_badouard_n19_2014.pdf
2014

Les résultats des élevages de porcs en France en 2011

Consulter le resumé

Encore un nouveau sommet pour le prix de l’aliment en 2011, et les marges des éleveurs sont entraînées vers le fond. Comment dans ce contexte dégager un résultat suffisant pour réaliser les investissements nécessaires à la pérennité des élevages, ou même seulement dégager un revenu raisonnable ?

PDF icon techporc_aubry_n6_2012.pdf
2012

Les tests olfactifs s’imposent en abattoir

Consulter le resumé

Patrick Chevillon, Réussir Porc / Tech Porc (FRA), 2019, n° 270, juillet-août, p. 40

La détection en abattoir des carcasses malodorantes par des méthodes sensorielles est, pour le moment, la seule à être utilisée en Europe.

PDF icon Patrick Chevillon, Réussir Porc / Tech Porc (FRA), 2019, n° 270, juillet-août, p. 40
2019

Les verrats terminaux Piétrain toujours premiers

Consulter le resumé

Claire Hassenfratz, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 263, novembre, p. 42-43

Les verrats terminaux de variétés piétrain sont plébiscités depuis les années 2000 par les éleveurs producteurs français. 2017 n’échappe pas à la règle.

PDF icon Claire Hassenfratz, Réussir Pprc -Tech Porc (FRA), 2018, n° 263, novembre, p. 42-43
2018

Limiter la douleur des porcs au quotidien

Consulter le resumé

Valérie Courboulay, Tech porc (FRA), 2016, n° 32, novembre-décembre, p. 34-36

Les animaux d’élevage sont confrontés à des situations douloureuses : bouclage, interventions (castration, écornage), vaccinations, maladies. La douleur a des conséquences sur laqualité de vie des animaux et leurs performances. Il est nécessaire de la prendre en comptedans son activité.

PDF icon Valérie Courboulay, Tech porc (FRA), 2016, n° 32, novembre-décembre, p. 34-36
2016

Limiter le gaspillage d'énergie : gestion du couple chauffage-ventilation

Consulter le resumé

Fiche  bâtiment n° 2

PDF icon Fiche bâtiment n° 2, par Kergourlay et al.
2015

Limiter les consommations d'énergie : mise en place d'une nurserie

Consulter le resumé

Fiche bâtiment n° 1

PDF icon Fiche bâtiment n° 1, par Kergourlay et al.
2015

L’abreuvement des porcs en cinq points

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2016, n° 31, septembre-octobre, p. 36-38

Dossier spécial : de l'eau de qualité disponible pour le porc

L’abreuvement représente 93,6 % de la consommation d’eau d’un élevage de porc naisseur-engraisseur, soit 14,5 l/kg de carcasse. La maîtrise des systèmes d’abreuvement est essentielle pour garantir l’abreuvement des porcs en limitant le gaspillage.

PDF icon YvonniYvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2016, n° 31, septembre-octobre, p. 36-38
2016

L’abreuvement, des informations qui coulent de source

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2016, n° 29, mai-juin, p. 42-43

Dossier Santé animale : maîtrise sanitaire : des fondamentaux aux techniques de pointe

La collecte d’informations sur la consommation d’eau et sur le comportement d’abreuvement individuel des porcs se présente comme un nouveau levier pour mieux appréhender l’état de santé des animaux. Le développement d’un automate capable d’enregistrer ces données ouvre de nouvelles perspectives, notamment sur la détection précoce de pathologie.

PDF icon Yvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2016, n° 29, mai-juin, p. 42-43
2016

L’aliment d’engraissement moins cher et moins protéique en 2016

Consulter le resumé

Didier Gaudré, Tech Porc (FRA), 2017, n° 35, mai-juin, p. 4-5

Le coût de revient matières premières des aliments porcs à l’engrais se situe pour l’année 2016 à 168 €/t. En 2015, ce même coût de revient s’établissait à 188 €/t. Le taux d’incorporation moyen du tourteau de soja est de seulement 1,4 %. Le taux de protéines des aliments est bas : nos estimations établissent un taux moyen de 14,6 % en croissance et de 13,4 % en finition confirmant de nouveau l’évolution à la baisse de l’excrétion azotée des porcs constatée depuis plusieurs années.

PDF icon Didier Gaudré, Tech Porc (FRA), 2017, n° 35, mai-juin, p. 4-5
2017

L’alimentation animale bio manque de matières premières

Consulter le resumé

Cécilia Le Viol, Réussir Porc-Tech Porc (FRA), 2019, n° 267, avril, p. 14-16

Les productions végétales françaises insuffisantes obligent le secteur de l’alimentation animale biologique à compléter ses besoins par des ressources importées.

PDF icon Cécilia Le Viol, Réussir Porc-Tech Porc (FRA), 2018, n° 267, avril, p. 14-16
2019

L’alimentation de précision, outil de demain pour diminuer le coût alimentaire

Consulter le resumé

Dossier spécial : nouvelles technologies en élevage porcin

L’alimentation individuelle des porcs en engraissement permettrait de réduire le gaspillage d’aliment, en répondant plus précisément aux besoins de chaque porc. Un tel dispositif vient d’être installé à la station expérimentale de Romillé (35).

PDF icon techporc_massabie_n17_2014.pdf
2014

L’alimentation de précision, outil de demain pour diminuer le coût alimentaire

Consulter le resumé

L’alimentation individuelle des porcs en engraissement permettrait de réduire le gaspillage d’aliment, en répondant plus précisément aux besoins de chaque porc. Un tel dispositif vient d’être installé à la station expérimentale de Romillé (35).

PDF icon dac-intelligent-ifip.pdf
2014

L’échographie distingue les vrais mort-nés des faux

Consulter le resumé

Sylvie Boulot, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 259, juin, p. 22-23

L’Ifip propose une nouvelle technique qui détermine les stades et les causes de mortalité des porcelets en maternité. Une démarche essentielle pour améliorer leur survie.

PDF icon Sylvie Boulot, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 259, juin, p. 22-23
2018

L’Ecusson Noir, un exemple de mise en place d’une filière en race locale

Consulter le resumé

De type Ibérique, le porc Cul Noir Limousin est originaire de l’ouest du Massif Central et connu depuis le 16ème siècle. Désormais, il est élevé en région Limousin et sur deux départements limitrophes : la Dordogne et la Charente. Un collectif se construit actuellement pour mettre en place une filière de commercialisation.

PDF icon techporc_lenoirb_n20_2014.pdf
2014

L’élevage de précision et la maîtrise de la santé

Consulter le resumé

visuel d'intervention présenté par Anne Hémonic et Yvonnick Rousselière, aux 3es Journées Tech Porc, « Actualités de la recherche-développement pour l’élevage porcin »,  session : élevage de précision : enjeux et permiers acquis, Quessoy, le 22 novembre 2016, 4 pages.

PDF icon Anne Hémonic et Yvonnick Rousselière, 3es Journées Tech Porc, Quessoy (France), le 22 novembre 2016, 4 pages
2017

L’élevage porcin a des atouts pour l’environnement

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 257, avril, p. 23-24

La maîtrise de la production réduit ses impacts environnementaux et optimise le cycle de l’azote. Des arguments à faire valoir face à l’image de modèle pollueur souvent renvoyée aux consommateurs.

PDF icon Sandrine Espagnol, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 257, avril, p. 23-24
2018

L’exposition des travailleurs à l’ammoniac et aux particules est-elle importante ?

Consulter le resumé

Solène Lagadec et al., Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 25-27

Dossier : ammoniac et particules dans l'air : mieux connaître pour mieux prévenir

En élevage, les travailleurs, éleveurs et salariés, évoluent dans un air potentiellement chargé en gaz et particules. Cela peut avoir un impact sur leur santé. Connaître les niveaux d’exposition des travailleurs et identifier les facteurs de variabilité sont les bases pour prévenir au mieux du risque.

PDF icon Solène Lagadec et al., Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 25-27
2017

L’Ifip affine les plafonds d’aliment

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 32-33

Un suivi précis des porcs en engraissement avec un système d’alimentation individualisé démontre qu’un plafond de 2,7 kg rationne les mâles, mais pas les femelles.

PDF icon Nathalie Quiniou, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 32-33
2018

L’imagerie au service de la pesée en élevage

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière et Michel Marcon, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 259, juin, p. 36-37

Pour faciliter la pesée des animaux et améliorer le suivi des performances de croissance de nombreuses solutions arrivent sur le marché. La plupart utilisent des technologies d’imagerie.

PDF icon Yvonnick Rousselière et Michel Marcon, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 259, juin, p. 36-37
2018

Pages