La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 4521 à 4540 de 4758 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Comparaison, chez la truie reproductrice, d'un régime simple à base de céréales à deux régimes complexes isoénergétiques, par l'association de fibres et de matière grasse

Consulter le resumé

Trois régimes isoénergétiques différant par leurs teneurs en cellulose brute (36, 47 et 58 g/kg) et en matières grasses (27, 51 et 75 g/kg) ont été distribués à 330 truies qui ont sevré 1105 portées. Ils étaient composés de céréales (témoin type Amidon) partiellement substituées par 2 niveaux d'incorporation de tourteau de tournesol, de son, de maïs gluten feed et de graisse animale (régimes complexes).

La productivité numérique et pondérale était identique avec les trois traitements expérimentaux: 24,1 ± 0,4 porcelets et 187 ± 2 kg de poids de portée sevrés par truie par an.
PDF icon Comparaison, chez la truie reproductrice, d'un régime simple à base de céréales à deux régimes complexes isoénergétiques, par l'association de fibres et de matière grasse
1999

Intérêt du nourrisoupe pour le porc à l'engrais selon le mode de présentation des aliments (granulés ou farine)

Consulter le resumé

Trois essais, chacun sur 128 porcs de 30 à 110 kg, conduits à volonté, ont permis de comparer 4 traitements : NR-G : nourrisseur et granulés — NR-F : nourrisseur et farine — NS-G : nourrisoupe et granulés — NS-F : nourrisoupe et farine.
PDF icon Intérêt du nourrisoupe pour le porc à l'engrais selon le mode de présentation des aliments (granulés ou farine)
1999

Effet du rapport lysine / énergie sur les performances du porcelet. Incidence d'une distribution de l'aliment post-sevrage jusqu'à 40 kg

Consulter le resumé

Trois cent soixante porcelets sevrés, d'un poids moyen de 7,5 kg, sont mis en lots pour déterminer le rapport lysine digestible/énergie nette (lys. d/EN) optimum. Quatre traitements sont comparés dans un essai factoriel 2 x 2 : deux niveaux d'énergie nette 2300 et 2200 kcal/kg x 2 niveaux de lys. d./EN, 4,9 et 5,3 g. Les régimes sont à base de maïs, blé, orge et tourteau de soja. La consommation d'aliment n'est influencée ni par l'énergie ni par le taux de lysine.
PDF icon Effet du rapport lysine / énergie sur les performances du porcelet. Incidence d'une distribution de l'aliment post-sevrage jusqu'à 40 kg
1999

Acides gras alimentaires et TVM. Quel impact sur la qualité de la bardière du porc ?

Consulter le resumé

L’apport d’acides gras polyinsaturés (AGPI) dans l’alimentation du porc affecte la composition en acides gras et les propriétés technologiques (consistance, oxydabilité) des tissus adipeux. L’objectif de ce travail est de préciser les conséquences de l’apport de quantités croissantes de C18:2 n-6 et de C18:3 n-3 sur la composition lipidique (acides gras, triglycérides) et sur les propriétés physiques (taux de solide, dureté) de la bardière. 210 porcs issus de verrat Large White ont été répartis en quatre lots en fonction du régime alimentaire.
PDF icon Acides gras alimentaires et TVM. Quel impact sur la qualité de la bardière du porc ?
1999

Conséquences, sur les variables de composition corporelle des carcasses de porc, du changement de méthodes de pesée et classement introduit en France en 1997

Consulter le resumé

Le passage du taux de muscle à la TVM (Teneur en Viande Maigre) en France en 1997 s’est accompagné d’un changement des méthodes de classement et de pesée, provoquant une modification des variables mesurées sur les chaînes d’abattoir. L’analyse des modifications des distributions a été réalisée à partir des données de 5 organisations régionales couvrant les 9 / 10 èmes de l’abattage français.
PDF icon Conséquences, sur les variables de composition corporelle des carcasses de porc, du changement de méthodes de pesée et classement introduit en France en 1997
1999

Sélection pour un abaissement du potentiel glycolytique du muscle chez le porc Large White. II. Réponses corrélatives pour la qualité de la viande et la composition du muscle.<br /><br />Selection for reduced muscle glycolytic potential in Large White pigs. II. Correlated responses in meat quality and muscle compositional traits.

Consulter le resumé

Sélection pour un abaissement du potentiel glycolytique du muscle chez le porc Large White. II. Réponses corrélatives pour la qualité de la viande et la composition du muscle. Une expérience de sélection a été conduite sur six générations dans une population de porcs de race pure Large White français, présumée indemne des allèles HALn et RN-.
1999

La gestion des lisiers de porcs

Consulter le resumé

1999

Le porc dans les exploitations de grandes cultures systèmes "céréales-oléoprotéagineux-porcs

Consulter le resumé

Onésime Teffène, rapport d'études, février 1999, 49 pages

Le 1er objectif de cette étude est d’identifier et de caractériser les différents types d’exploitations céréales-oléoprotéagineux-porcs. Le 2nd porte sur la recherche de solutions compétitives pour ces exploitations.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
1999

Le porc dans les exploitations de grandes cultures Systèmes "Céréales-Oléoprotéagineux-Porcs"

Consulter le resumé

~~Le 1er objectif de cette étude est d’identifier et de caractériser les différents types d’exploitations céréales-oléoprotéagineux-porcs. Le 2nd porte sur la recherche de solutions compétitives pour ces exploitations.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
1999
Odeurs et environnement

Dossier “Odeurs” : Odeurs en environnement + Approche globale de l'olfaction et des odeurs

Consulter le resumé

Odeurs et environnement. Cas de la production porcine. Sources des émissions, principe et mesures

Techniques disponibles pour réduire les odeurs émises par les porcheries, pendant le stockage en fosses extérieures et à l’épandage, comparaison, évaluation et contraintes. Rôle des poussières et de l’ammoniac...

Édition 1999 - Dépliant 4 pages 21 x 29,7



Approche globale de l’olfaction et des odeurs

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
1999

Production porcine en Hongrie : diagnostic et perspectives de développement

Consulter le resumé

L’agriculture en Hongrie. Les évolutions du cheptel, du bilan d’approvisionnement, du commerce extérieur et des prix. La compétitivité de la production : facteurs de productivité et coûts de production. L’aval : les structures, les outils, la concentration et la distribution. Perspectives.

PDF icon production_porcine_en_hongrie.pdf 38,00 €
1999

Le porc dans les exploitations de grandes cultures : systèmes céréales oléo-protéagineux porcs

Consulter le resumé

Le 1er objectif de cette étude est d’identifier et de caractériser les différents types d’exploitations céréales-oléoprotéagineux-porcs. Le 2nd porte sur la recherche de solutions compétitives pour ces exploitations.
38,00 €
1999

Le coût des investissements récents dans les élevages de porcs en France

Consulter le resumé

Au cours de différents travaux conduits sur l'analyse des coûts de production dans les principaux pays compétiteurs sur le Marché porcin européen, il est apparu que les lacunes les plus importants des dispositifs d'observation disponibles concernaient la connaissance des charges de structure et, notamment, de celles résultant des investissements réalisés.

PDF icon rao_invest_1999 18,00 €
1999

Hongrie : le poids du passé, le choc du futur

Consulter le resumé

La Hongrie devrait entrer dans l'Union européenne au cours de la prochaine décennie.

Depuis les bouleversements politiques et économiques du début des années 90, sa production porcine a fortement diminué et ses structures se sont affaiblies. En surcapacité et confronté à la concurrence, l'abattage hongrois a perdu des débouchés à l'exportation.

En l'absence d'importants transferts technologiques et financiers, de nouvelles réductions d'activité sotn probables.

PDF icon Hongrie : le poids du passé, le choc du futur
1999

Contrôles sur la chaîne de fabrication

Consulter le resumé

Contrôle du matériel

Traçabilité, notion de lot

Contrôle des lots

Contrôle des matières premières, additifs, ingrédients

Contrôles sur la ligne de fabrication
1999

Valeur nutritionnelle

Consulter le resumé

Composition globable et valeur énergétique

Consommation des charcuteries et équilibre alimentaire

Protéines

Lipides

Glucides

Sel

Fer

Vitamines

Minéraux et oligoéléments

Cholestérol
1999

La cuisson

Consulter le resumé

Introduction

Points à maîtriser : stabilisation microbiologique

Développement et stabilisation de la couleur

Développement de la flaveur

Maîtrise des risques de surcuisson

Moyens de maîtrise

Paramètres de définition des barèmes
1999

Matières premières

Consulter le resumé

Définitions

Espèces animales

Maigre

Viandes séparées mécaniquement (VSM)

Tissu conjonctif

Gras

Abats

Approvisionnement en viandes

1999

La conservation des produits à base de viande : de l'empirisme aux choix techniques raisonnés

Consulter le resumé

La conservation des produits à base de viande a considérablement évolué depuis une douzaine d'années en raison de la forte évolution de l'environnement de la filière : concentration accrue de la grande distribution, développement des produits libre-service en unité de vente consommateur en froid positif et des produits pratiques, prise de conscience de la sécurité alimentaire, assurance qualité, et enfin, développement de méthodes de diagnostic, de mesures objectives, de l'évaluation sensorielle et du traitement des données.
1999

Effect of growth potential (body weight and breed/castration combination) on the feeding behaviour of individually-kept growing pigs

Consulter le resumé

The feeding behaviour of eight Pietrain boars (PP/M), eight Large White boars (LW/M) and nine barrows (LW/C), and six Meishan barrows (MS/C) was studied at three different stages of growth (S1, S2, S3) corresponding to average body weights (BW) of 23, 39 and 57 kg, respectively. The PP, LW and MS breeds were considered as lean, conventional and fat types of pigs, respectively. All animals were reared individually. The light pattern was 12 hours of artificial light.
1999

Pages