La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 861 à 880 de 4969 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Conservation des races locales

Consulter le resumé

Fiche n° 82 : Contribution aux politiques publiques

L’IFIP contribue au programme de conservation des ressources génétiques in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale) notamment en veillant à la variabilité génétique intra-race et en limitant l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.
L’IFIP apporte son soutien à l’animation et au fonctionnement du LIGERAL (association des livres généalogiques collectifs des races locales de porcs). Le LIGERAL a reçu l’agrément du Ministère en charge de l’Agriculture pour la tenue des livres généalogiques des six races locales porcines : le Porc Pie Noir du Pays Basque, le Porc de Bayeux, le Porc Gascon, le Porc Cul Noir Limousin, le Porc Blanc de l’Ouest et le Porc Nustrale.

PDF icon fiche_bilan2013_82.pdf
2014

Conservation des ressources génétiques

Consulter le resumé

Fiche n° 069 : des actions de R&D pour répondre aux politiques publiques

L’IFIP contribue à la préservation des ressources génétiques des populations porcines, par l’encadrement qu’il apporte au programme de conservation
in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale). L’IFIP assure le suivi de la variabilité génétique intrarace et de l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection. L’IFIP participe au fonctionnement du Ligéral (association des livres généalogiques collectifs des races locales de porcs). Le Ligéral est l’OSP agréé par le Ministère en charge de l’Agriculture pour la tenue des livres généalogiques des 6 races locales porcines : le Porc Pie Noir du Pays Basque, le Porc de Bayeux, le Porc Gascon, le Porc Cul Noir Limousin, le Porc Blanc de l’Ouest et le Porc Nustrale.

PDF icon fiche_bilan2015_069.pdf
2016

Conservation des ressources génétiques : Cryobanque et appui aux races locales

Consulter le resumé

Herveline Lenoir, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 104

L’IFIP participe à l’encadrement du programme de conservation des ressources génétiques : gestion des animaux vivants et adhésion à la Cryobanque Nationale.

L’IFIP suit et gère la variabilité génétique intra-race des populations et l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection. L’IFIP anime le Ligéral, livres généalogiques des races locales.

Le Ligéral, agréé par le Ministère de l’Agriculture, détient les livres généalogiques des 6 races locales porcines : Pie Noir du Pays Basque, Bayeux, Gascon, Cul Noir Limousin, Blanc de l’Ouest et Nustrale.

PDF icon Herveline Lenoir, Bilan 2016, mai 2017, p. 104, fiche n° 64
2017

Conservation des ressources génétiques : cryobanque nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

L’IFIP participe au programme de conservation des ressources génétiques in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale).

Ce programme vise à préserver la variabilité génétique intra-race et à limiter l’augmentation du taux de consanguinité tant pour les races locales que pour les races en sélection.
PDF icon Conservation des ressources génétiques : cryobanque nationale et appui aux races locales
2010

Conservation des ressources génétiques : Cryobanque Nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

L’IFIP contribue au bon déroulement du programme de conservation des ressources génétiques in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale).

Ce programme a pour objectif de préserver la variabilité génétique intra-race et de limiter l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.

L’IFIP apporte également son appui à l’Association des Livres Généalogiques Collectifs des Races Locales de porcs (LIGERAL).
PDF icon Conservation des ressources génétiques : Cryobanque Nationale et appui aux races locales
2011

Conservation des ressources génétiques : Cryobanque Nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

Fiche n° 024 : contribution aux politiques publiques

L’IFIP participe au programme de conservation des ressources génétiques in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale) par un suivi de la variabilité génétique intra-race et de l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.
L’IFIP apporte son soutien technique pour le fonctionnement du LIGERAL (association des livres généalogiques collectifs des races locales de porcs).
Le LIGERAL est agréé par le Ministère en charge de l’Agriculture pour la tenue des livres généalogiques des 6 races locales porcines : le Porc Pie Noir du Pays Basque, le Porc de Bayeux, le Porc Gascon, le Porc Cul Noir Limousin, le Porc Blanc de l’Ouest et le Porc Nustrale.

PDF icon fiche_bilan2014_024.pdf
2015

Conservation des ressources génétiques : Cryobanque Nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

Herveline Lenoir, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 54-55

Dans le cadre du suivi de la gestion des ressources génétiques, l’IFIP veille à la mise en place et à la réalisation du programme de conservation des 6 races locales porcines : le Porc Pie Noir du Pays Basque, le Porc de Bayeux, le Porc Gascon, le Porc Cul Noir Limousin, le Porc Blanc de l’Ouest et le Porc Nustrale.
Ce programme est axé sur la gestion des animaux vivants mais possède également une orientation ex situ avec l’adhésion au GIS Cryobanque Nationale. Par ailleurs, l’IFIP apporte sa contribution pour évaluer la gestion de la variabilité génétique intra-race des populations et calculer l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.

L’IFIP anime le Ligéral qui est l’association des livres généalogiques collectifs des races locales de porcs. Le Ligéral est l’organisme de sélection porcine qui a été agréé par le Ministère en charge de l’Agriculture pour tenir les livres généalogiques des six races locales porcines.

PDF icon Herveline Lenoir, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 54-55, fiche n° 25
2018

Conservation des ressources génétiques : cryobanque nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

Herveline Lenoir, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 89-90

Le programme de conservation des races locales porcines est destiné à suivre les races Porc Pie Noir du Pays Basque, Porc de Bayeux, Porc Gascon, Porc Cul Noir Limousin, Porc Blanc de l’Ouest et Porc Nustrale.
L’IFIP intervient dans la réalisation et la mise en place de ce programme à 2 niveaux : in situ en suivant les animaux présents en élevage et ex situ en adhérant au GIS Cryobanque Nationale.
L’IFIP contribue également à évaluer la gestion de la variabilité génétique intra-race des populations et calculer l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.
L’IFIP est en charge de l’animation de l’association des livres généalogiques collectifs des races locales de porcs : LIGERAL.
Ce dernier est agréé par le Ministère en charge de l’Agriculture comme organisme de sélection porcine pour la tenue des livres généalogiques des 6 races locales porcines.
PDF icon Herveline Lenoir, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 89-90
2019

Conservation des ressources génétiques et appui aux races locales

Consulter le resumé

Herveline Lenoir, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 109

L’Ifip contribue à la gestion des ressources génétiques porcines et à l’encadrement des programmes de conservation des races locales. Il accompagne les programmes des races Pie Noir du Pays Basque, Bayeux, Gascon, Cul Noir Limousin, Blanc de l’Ouest et Nustrale, : suivi des reproducteurs en élevage et participation à la Cryobanque Nationale. L’Ifip gère la variabilité génétique intra-race des populations et la consanguinité des populations porcines. L’animation du Ligéral, association des livres généalogiques collectifs des 6 races locales de porcs, organisme de sélection porcine agréé par le Ministère de l’Agriculture, est assurée par l’Ifip.

PDF icon Herveline Lenoir, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 109
2020

Conservation longue durée de la viande de porc

Consulter le resumé

L’objectif de l’étude était de tester la possibilité d’exporter des pièces de demi-gros en container à - 1,5°C. Deux procédés de conservation longue durée ont ainsi été comparés :

• le sous vide pendant quatre semaines et,

• le sous CO2 pur pendant huit semaines.

Chaque technique a ensuite été suivie d’un stockage sous film étirable classique pendant quatre jours à 4°C.

Des analyses sensorielles et bactériologiques

ainsi que des mesures de pertes de poids ont
PDF icon Conservation longue durée de la viande de porc
2000

Conservation longue durée de la viande de porc

Consulter le resumé

L’aspect commercial des barquettes et des carrés conservés 6 et 7 semaines sous vide est jugé comme bon. Cependant, au regard des normes de conformité en viande fraîche, la qualité microbiologique apparaît comme un facteur limitant. Malgré un process optimisé pour la conservation de la viande (refroidissement cryogénique, stockage à -1,5°C), la contamination microbienne initiale n’est pas assez faible pour permettre une exportation en frais sur le continent Asiatique et venir concurrencer les Nord Américains, qui ont recours à des procédés assainissants.
PDF icon Conservation longue durée de la viande de porc
2005

Conservation longue durée de la viande de porc sous vide

Consulter le resumé

L’ensemble des lots de barquettes

issues des carrés conservés six ou huit semaines sous vide est conforme sur le

plan bactériologique. En revanche, la conservation de huit semaines est limité en terme d’acceptabilité commerciale.

La technique du sous vide, pour une conservation de six semaines est tout à fait maîtrisée.

Cependant, il reste à améliorer la maîtrise de la chaîne du froid, notamment si on veut atteindre huit semaines.

Une commercialisation avec de telles durées de conservation qui permettraient d’atteindre
PDF icon Conservation longue durée de la viande de porc sous vide
2003

Consommation 2007 : bonne année pour le porc

Consulter le resumé

Avec une progression des quantités achetées de 1,4% pour le porc frais et 2,3% pour la charcuterie, l’année 2007 a été favorable à la consommation des produits du porc. Les hypermarchés et surtout le hard discount ont renforcé leurs parts de marché. L’agglomération parisienne conserve un niveau de consommation nettement plus faible que les autres régions.
PDF icon Consommation 2007 : bonne année pour le porc
2008

Consommation : une conquête perpétuelle

Consulter le resumé

En continuelle évolution, les besoins des consommateurs nécessitent l'attention de la filière pour apporter des réponses adaptées à toutes les situations de consommation.
2012

Consommation d'eau : un indicateur de suivi de l'élevage

Consulter le resumé

L'abreuvement représente 94% de l'eau consommée dans un atelier porcin. Pour tous les stades physiologiques, la consommation se concentre autour des repas. Une baisse de l'abreuvement peut signaler un épisode pathologique.

PDF icon techporc_massabie_n8_2012.pdf
2012

Consommation d'eau et d'énergie en abattoir-découpe de porcs : caractérisation des situations actuelles dans 8 outils

Consulter le resumé

L’énergie et l’eau représentent le second poste de dépenses en abattoir-découpe porc après le personnel. La demande en énergie augmente globalement de par la sophistication des procédés et les automatisations mises en place sur les chaînes d’abattage et de découpe ainsi que l’élaboration plus poussée des produits (augmentation des machines et systèmes de convoyage, plus de production de froid, augmentation des surfaces à réfrigérer…). Parallèlement, les coûts de l’énergie et de l’eau augmentent.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2009

Consommation d'eau et d'énergie en abattoir-découpe de porcs : caractérisation des situations actuelles dans 8 outils

Consulter le resumé

En 2009, l’IFIP a conduit des enquêtes et réalisé des campagnes de mesures dans 8 sites d’abattage et découpe de porcs.

L’objectif était d’inventorier les solutions pouvant être mises en place par les industriels afin de réduire leur facture en eau et énergie (électricité et gaz).

Ce travail a permis de recueillir des références et valider les meilleures techniques disponibles pour récupérer ou limiter la consommation d’eau et d’énergie.
PDF icon tp2chevillon10.pdf
2010

Consommation de charcuterie en GMS Vers un retour des MDD au devant de la scène

Consulter le resumé

Valérie Diot, Baromètre Porc (FRA), 2020, n° 507, mars, synthèse du mois, p. 8

En 2019, les achats de charcuterie en GMS baissent en volume mais progressent en valeur. Cependant, cette valorisation profite avant tout aux marques de distributeurs (MDD), qui par ailleurs bénéficient du contexte favorable de la Loi Egalim.

Les enseignes se différencient par l’intermédiaire de leurs marques propres face à des consommateurs qui fragmentent leurs parcours d’achat.

PDF icon Valérie Diot, Baromètre Porc (FRA), 2020, n° 507, mars, synthèse du mois, p. 8
2020

Consommation de porc en 2018. Des achats des ménages encore en berne

Consulter le resumé

Vincent Legendre, Baromètre Porc (FRA), n° 495, synthèse du mois, mars, p. 8

En 2018, les achats des ménages de porc frais et de charcuterie baissent de nouveau. La place des produits carnés dans l’alimentation des français poursuit toutefois sa mutation, avec l’essor des produits élaborés et le dynamisme de la Consommation Hors Foyer.

PDF icon Vincent Legendre, Baromètre Porc (FRA), n° 495, synthèse du mois, mars, p. 8
2019

Consommation de porc en France

Consulter le resumé

Valérie Diot, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 43

L’IFIP réalise, depuis plusieurs années, un suivi de la consommation sur les catégories porc frais et charcuterie en France. L’analyse est effectuée à partir de données issues du panel consommateurs Kantar. Il s’agit d’un suivi conjoncturel des achats des ménages sur les circuits du A Domicile (généralistes et spécialisés). Par ailleurs et dans le contexte de la mise en place du volet promotion de la loi Egalim et des nouvelles règles du jeu qui régissent les rapports entre transformateurs et distributeurs, l’étude porte également sur le suivi d’indicateurs de la pression promotionnelle sur les marchés de GMS du A Domicile. Celui-ci s’effectue à partir d’une base de données de produits retraitant les promotions en prospectus et e-commerce compilées par la société A3 Distrib du groupe Nielsen. Enfin, au regard du transfert de consommation continu des marchés du A Domicile au profit du Hors Domicile et de l’augmentation de la part des solutions produits élaborées à dimension service (plats cuisinés, sandwiches, salades, etc.), les déterminants à l’origine des comportements des consommateurs et la structuration des acteurs de la distribution et leur incidence pour la filière sont étudiés.

PDF icon Valérie Diot, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 43
2020

Pages