La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 4881 à 4900 de 4954 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Vers un observatoire de la qualité des viandes françaises?

Consulter le resumé

Oui, le suivi de la qualité de viande est important pour la filière :

  • Évaluation du progrès / quantification des problèmes
  • Collecte de données pH INAPORC: mise en évidence d’élevages aux résultats différenciés (inférieur vs supérieur)

Etude INAPORC en cours : enquêtes en élevages pour la recherche de facteurs amonts d’influence sur le pH 24

Déficit en données représentatives de qualité de viande : Données IFIP: milieu industriel, mais maitrise préparation à l’abattage

PDF icon intervention de A Vautier à la journée quizz qualité des viandes de janvier 2017
2017

Vers une détection précoce et automatisée des pathologies chez le porcelet

Consulter le resumé

Michel Marcon, Yvonnick Rousselière et Anne Hémonic, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 93

La réduction de la consommation de médicaments en élevage est une attente forte de la société. Pour y parvenir, l’un des moyens est de réduire la survenue des pathologies, notamment en la détectant de manière précoce (pré-clinique), à l’échelle de l’individu : dans cet objectif, la valeur prédictive de signaux possiblement précurseurs, mais par nature difficiles à observer par les animaliers, tels qu’une modification du comportement hydrique ou alimentaire, a été explorée en mobilisant des méthodes d’intelligence artificielle. Les nouvelles technologies rendant possible l’enregistrement en temps réel des consommations d’aliment, d’eau, ainsi que du poids de porcelets, l’IFIP a travaillé, à partir de ces enregistrements, à la mise au point d’un algorithme capable de détecter les porcelets malades 24 à 48 heures avant l’apparition des premiers symptômes visibles.

PDF icon Michel Marcon, Yvonnick Rousselière et Anne Hémonic, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 93
2019

Vers une distribution multiphase en soupe

Consulter le resumé

Didier Gaudré, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 81

La distribution multiphase consiste à mélanger en cours d’engraissement 2 aliments de composition différente selon des proportions variables au cours du temps, de façon à suivre au plus près les besoins nutritionnels des animaux, de manière à maintenir leurs performances en réduisant leurs rejets. En distribution d’aliment liquide (machine à soupe), système très représenté en France, ce type de plan d’alimentation est difficile à réaliser car il suppose la préparation de petites quantités de soupe et leur acheminement jusqu’à la case de destination. Dans le cadre du programme SOS Protein conduit par les régions Bretagne et Pays de la Loire, des travaux expérimentaux et d’enquêtes ont été entrepris afin d’évaluer les possibilités d’amélioration du mode de distribution en soupe sur ce point.

PDF icon Didier Gaudré, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 82
2019

Vers une numérisation des registres des traitements vétérinaires

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Réussir Porc-Tech Porc (FRA), 2018, n° 261, septembre, p. 66, 68

Selon deux enquêtes réalisées par l’Ifip, la numérisation de l’enregistrement des traitements vétérinaires intéresse plus de 25 % des éleveurs, alors qu’aujourd’hui, 90 % des registres sont encore en format papier.

PDF icon Anne Hémonic, Réussir Porc-Tech Porc (FRA), 2018, n° 261, septembre, p. 66, 68
2018

Vers une recommandation de réduction du taux de nitrites dans les différentes familles de charcuterie

Consulter le resumé

La production porcine est fortement attendue sur la question environnementale.

Le nitrite dans les produits de charcuterie et salaison est utilisé pour son rôle :

- dans la formation de la couleur ;

- dans le développement du goût caractéristique de « salaison/charcuterie » ;

- la sécurité sanitaire ;

- d’antioxydant des lipides.
PDF icon Vers une recommandation de réduction du taux de nitrites dans les différentes familles de charcuterie
2010

Vers une santé de précision

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Tech Porc (FRA), 2016, n° 29, mai-juin, p. 38-39

Dossier Santé animale : maîtrise sanitaire : des fondamentaux aux techniques de pointe

Les nouvelles technologies apporteront bientôt aux éleveurs et à leurs vétérinaires de nouvelles pistes pour optimiser la maîtrise sanitaire des animaux : détection précoce des maladies, ciblage du moment du traitement et du nombre d’animaux à traiter, individualisation des traitements. La santé de précision, « instrumentalisée », est une piste sérieuse de réduction d’usage des antibiotiques.

PDF icon Anne Hémonic, Tech Porc (FRA), 2016, n° 29, mai-juin, p. 38-39
2016

Vers une sélection d’animaux encore plus efficaces

Consulter le resumé

La Consommation Moyenne Journalière Résiduelle, ou CMJR, est un nouveau critère permettant d'identifier des animaux plus économes en aliment. Du point de vue économique, l'Indice de Consommation reste le critère de sélection le plus avantageux.

PDF icon techporc_bouquet_n14_2013.pdf
2013

Vers une simplification des procédures d’identification des porcs

Consulter le resumé

Les systèmes d’identification et de traçabilité des porcs au sein de l’Union européenne, dont les obligations de base sont fixées par la réglementation communautaire, sont performants. Toutefois, ils diffèrent selon les états, leur contexte sanitaire et la problématique du bien-être animal.

2013

Version réactualisée de Méthasim : l’Ifip recense 400 produits méthanogènes en France

Consulter le resumé

Pascal Levasseur, Réussir Porc-Tech Porc (FRA), 2018, n° 261, septembre, p. 72-73

L’Ifip met à disposition des éleveurs méthaniseurs une base de données de plus de 400 produits méthanogènes issue de la version réactualisée de MéthaSim et d’une enquête menée récemment auprès des agro-industries.

PDF icon Pascal Levasseur, Réussir Porc-Tech Porc (FRA), 2018, n° 261, septembre, p. 72-73
2018

Viande aux oméga-3 : Quel intérêt pour le sélénium organique ?

Consulter le resumé

2015

Viande de mâles entiers : production et utiisation au sommet

Consulter le resumé

Production et utiisation de viandes de mâles entiers au sommet...d'un groupe de scientifiques réunis en Espagne début décembre 2013 par l'Association Européenne des chercheurs en Productions Animales (EAAP). L'IFIP y participait. Etat des lieux des avancées de la recherche européenne.

2014

Viande de porc : maîtrise du niveau de contamination des carcasses en fin de chaîne : intérêt de l'acide lactique

Consulter le resumé

Depuis 1994 grâce à la mise en place de la méthode HACCP, des bonnes pratiques d'hygiène et des contrôles microbiologiques par les industriels de l'abattage découpe ont conduit à une plus grande rigueur dans l'application effective des mesures d'hygiène, la limitation des contaminations et la gestion des non-conformités. Cependant elles ne permettent pas de garantir des produits indemnes de contamination ; il faut donc envisager d'autres mesures complémentaires. Cette étude porte sur l'effet assainissant de l'acide lactique.
PDF icon Viande de porc : maîtrise du niveau de contamination des carcasses en fin de chaîne : intérêt de l'acide lactique
2007

Viande de porc : une maturation plus longue pour une viande plus tendre

Consulter le resumé

Cette étude propose de tester l'influence de trois durées de maturation sur la texture du muscle Long Dorsal : 0 jour (analyses à l'issu de la découpe). 2 jours (analyses après 2 jours passés en barquette en conditions linéaires ) et 5 jours (analyses après 3 jours de maturation en rein + 2 jours passés en barquette en conditions linéaires ). Deux types de production, Label Rouge et standard, ont suivi le même schéma expérimental.
PDF icon Viande de porc : une maturation plus longue pour une viande plus tendre
2005

Viande de porc en portion consommateur : augmenter la durée de conservation

Consulter le resumé

En portion consommateur sous film étirable, la viande de porc ne se conserve pas plus de 5 jours. Le recours à la mise sous-vide et à la mise sous atmosphère contrôlée permet de doubler ce temps sans entrave sur le plan bactériologique, mais avec des qualités sensorielles dégadées.
PDF icon Viande de porc en portion consommateur : augmenter la durée de conservation
1999

Viande de poulet : comment identifier le niveau de qualité adapté aux nouvelles demandes des transformateurs ?

Consulter le resumé

L'augmentation de la consommation de produits préparés, au détriment de la viande fraîche, ne fait guère de doute. Le consommateur privilégie les produits pratiques, prêts à l'emploi. La viande de volaille est au coeur deu processus de mutation qui amène les filières alimentaires à devenir celles du prêt-à-manger. Elle bénéficie pour cela de la bonne image de marque du poulet quant à ses caractéristiques diététiques. Cette situation se traduit par le développement de produits cuits saumurés tels les blancs cuits saumurés de volaille et les jambons de volaille.
PDF icon Viande de poulet : comment identifier le niveau de qualité adapté aux nouvelles demandes des transformateurs ?
2004

Viandes de porc marinées : intérêts technologiques et sensoriels. Synthèse d'étude.

Consulter le resumé

L’étude réalisée comportait 2 volets : un volet technologique ayant pour but de positionner l’intérêt du traitement de marinage pour la gestion de la tendreté par rapport à la réponse de la viande de même origine anatomique pour les mêmes classes de pH, maturée ou non ; un volet sensoriel pour évaluer l’acceptabilité des produits par des consommateurs.

Les résultats mettent en évidence l’intérêt du traitement de marinage pour améliorer sensiblement les qualités de viandes issues de longes de porc.
PDF icon Viandes de porc marinées : intérêts technologiques et sensoriels. Synthèse d'étude.
2009

Viandes destructurées - Effets du système d'abattage et des conditions météorologiques

Consulter le resumé

Cette expérimentation consiste en l’étude de trois systèmes d’abattage industriels différents. Des paramètres météorologiques ont également été relevés dans le but d’expliquer les variations saisonnières de la qualité de viande.

Cette étude a mis en évidence un effet de la température extérieure sur la fréquence de viandes déstructurées, le défaut s’exprimant davantage avec l’élévation de la température.

Les liens entre la déstructuration, les pH et les mesures de couleur ont été confirmés.
PDF icon Viandes destructurées - Effets du système d'abattage et des conditions météorologiques
2004

Viandes déstructurées : effets combinés des durées de transport et d'attente sur la fréquence d'apparition du défaut

Consulter le resumé

Le défaut viandes déstructurées touche 10 à 20 % des jambons et continue à poser problème aux industriels de la viande et de la salaison. Les facteurs de risque sont nombreux et difficiles à identifier. Les durées de transport et d'attente ainsi que leurs effets combinés font partie des hypothèses pouvant expliquer l'apparition de ce défaut.
PDF icon Viandes déstructurées : effets combinés des durées de transport et d'attente sur la fréquence d'apparition du défaut
2005

Viandes déstructurées : effets des durées de transport et d'attente

Consulter le resumé

Dans nos conditions expérimentales, le phénomène de déstructuration des muscles du jambon est très peu fréquent, avec moins de 5 % des 1126 jambons observés touchés par le défaut, et 1,5 % seulement des jambons notés comme «déstructurés» (notes 3 et 4).

A ajeunement constant, l’allongement de la durée de transport de 2 et 6 h réduit significativement la fréquence d’apparition du défaut, alors que la durée d’attente n’a pas d’influence.

Ce faible pourcentage, la déstructuration se caractérise par des pH plus bas et une couleur plus pâle des jambons.
PDF icon Viandes déstructurées : effets des durées de transport et d'attente
2004

Viandes déstructurées : effets du système d'abattage et des conditions météorologiques

Consulter le resumé

Cette expérimentation consiste en l'étude de trois systèmes d'abattage industriels différents. Des paramètres météorologiques ont également été relevés dans le but d'expliquer les variations saisonnières de la qualité de viande. Cette étude a mis en évidence un effet de la température extérieure sur la fréquence de viandes déstructurées, le défaut s'exprimant davantage avec l'élévation de la température. Les liens entre la déstructuration, les pH et les mesures de couleur ont été confirmés.
PDF icon Viandes déstructurées : effets du système d'abattage et des conditions météorologiques
2005

Pages