La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 641 à 660 de 4765 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Le porc dans la consommation des français : les vingt dernières années

Consulter le resumé

La consommation carnée a été fortement perturbée ces dernières années par les crises alimentaires, en premier lieu celle de l'ESB. Le retour progressif du bœuf dans les assiettes appelle une rétrospective de l'évolution structurelle de la consommation des viandes. Leur place dans la consommation alimentaire et le budget des ménages ont fortement évolué durant les vingt dernières années. Si le porc détient toujours la première place, il doit aussi compter sur la concurrence d'une offre diversifiée de produits animaux, bruts et transformés (viandes, poissons, produits laitiers).

PDF icon bp2002n307.pdf
2002

Identification des porcs et traçabilité dans la filière porcine

Consulter le resumé

2002

Revisiter l'efficacité de l'inactivation des microorganismes par le traitement thermique

Consulter le resumé

Les crises alimentaires ayant touché les produits carnés cuits soulèvent le problème de la maîtrise des traitements thermiques. Le concept de la valeur pasteurisatrice, un moyen de contrôle de ces traitements, est défini et critiqué par rapport au choix du microorganisme de référence et des valeurs caractéristiques constantes de la thermorésistance. Les limites de la valeur pasteurisatrice sont recensées , elles sont liées principalement aux conditions de détermination des caractéristiques de thermorésistance.
PDF icon Revisiter l'efficacité de l'inactivation des microorganismes par le traitement thermique
2002

Couleur et bicolorisme du jambon cuit : influence de la couleur des muscles

Consulter le resumé

La couleur est un critère prédominant dans le jugement du jambon cuit par les consommateurs. La couleur des principaux muscles de la jambe de porc est évaluée à l'aide de l'échelle internationale CIE-L*a*b*, avant et après malaxage et cuisson. En ce qui concerne la couleur et le bicolorisme du jambon cuit, la composante de couleur a* (indice de rouge) est la plus intéressante. La composante L* traduit la clarté et est fonction du pH. Quant à la composante b* (jaune), elle n'est pas primordiale dans l'évaluation de la couleur du jambon frais ou cuit.
PDF icon Couleur et bicolorisme du jambon cuit : influence de la couleur des muscles
2002

Production porcine dans l'UE : les évolutions se compensent

Consulter le resumé

Après la crise de 1998/99, la production porcine de l'UE s'est un peu repliée, tout en restant à un niveau élevé. L'amélioration de la conjoncture qui a suivi en 2000 et 2001 ne l'a pas relancée : les mesures de protection de l'environnement et les exigences de la société freinent son développement.

PDF icon bp2002n308.pdf
2002

Les statistiques de pesée-classement des carcasses en 2001

Consulter le resumé

Les statistiques ci-après sont issues des organisations régionales qui collectent

et publient les données de leurs régions. Les statistiques concernant Nord-

Picardie sont incluses dans la zone Uniporc Ouest, qui a repris l’activité des

5 plus grands abattoirs depuis le 1er avril 2001. Pour 2001, ne sont donc comptabilisés

que 9 mois sur 12 pour la région Nord-Picardie.

Rappelons qu’en 2001, 3 méthodes de classement étaient autorisées : CGM, Ultra-
PDF icon Les statistiques de pesée-classement des carcasses en 2001
2002

L'abattage des porcs en France en 2001 : nouveau recul

Consulter le resumé

La baisse de la production porcine française a réduit à nouveau les abattages en 2001. Elle affecte aussi l’activité des régions de l’ouest. Les difficultés sanitaires (fièvre aphteuse, peste porcine) ont perturbé les échanges. Un petit nombre de groupes et d’entreprises dominent le secteur. La situation française doit toutefois être appréciée en regard de la forte concentration du secteur dans l’Union

Européenne.
PDF icon L'abattage des porcs en France en 2001 : nouveau recul
2002

Les stations de traitement des effluents porcins : estimation des coûts et conséquences économiques

Consulter le resumé

Grâce à la collaboration des concepteurs et des éleveurs mettant en oeuvre différents

procédés de traitement des effluents porcins, des bilans d’efficacité ont été établis et des coûts ont été calculés. Les

résultats obtenus sont d’une grande variabilité, avec des coûts le plus souvent élevés.

Ces résultats sont liés au type de traitement utilisé, au procédé choisi, à l’installation elle-même et à son pilotage.

Selon la part du lisier traité dans la production totale de lisier, les coûts de production et la rentabilité globale de la
PDF icon Les stations de traitement des effluents porcins : estimation des coûts et conséquences économiques
2002

Nettoyage-désinfection des locaux d'élevage et facteurs d'influence

Consulter le resumé

La maîtrise des opérations de nettoyage-désinfection nécessite des moyens méthodiques et rigoureux.

Chaque étape interférant sur la suivante, aucune d’entre elles ne doit être négligée.

La motivation du personnel réalisant ces opérations, la prise en compte des caractéristiques propres à chaque élevage et la connaissance des bonnes pratiques (comme par exemple le calcul et le respect des quantités de produit nécessaires par salle) sont autant de facteurs de la réussite du nettoyage et de la désinfection.
PDF icon Nettoyage-désinfection des locaux d'élevage et facteurs d'influence
2002

Le coût des bâtiments en 2001

Consulter le resumé

De juin 2000 à juin 2001, l’indice national du coût de la construction (BTO1) a

augmenté de 2,9 % contre 3,8 % l’année précédente. En revanche, sur la même

période, les parties en béton qui concernent les soubassements et les élévations

(BTO3) ont augmenté de 3,5 %. Dans la mesure où ce poste représente près de 40 %

du coût des porcheries, le prix de celles-ci s’est accru de plus de 3 %.

Les réalisations neuves sont peu nombreuses et concernent quelques projets hors
PDF icon Le coût des bâtiments en 2001
2002

Influence du type de sol et de la litière sur le bien-être pendant le transport

Consulter le resumé

Cette étude met en évidence qu’1 cm de sciure sèche soit environ 5 l par porc est suffisant pour maintenir les porcs en bon état lors d’un transport de 16 h. La sciure apporte un confort plus important en hiver du fait de son pouvoir isolant.

Elle joue également un rôle apaisant pour les porcs.

En revanche, en période chaude, pour éviter des problèmes respiratoires tout en maintenant la propreté des porcs, il s’avère utile d’humidifier la sciure par le biais de la brumisation des animaux.
PDF icon Influence du type de sol et de la litière sur le bien-être pendant le transport
2002

La sérologie vis à vis d'Actinobacillus pour surveiller le statut sanitaire de l'élevage

Consulter le resumé

La sérologie vis à vis d’Actinobacillus pleuropneumoniae (App) est utilisée pour la surveillance du statut sanitaire des élevages de sélection et multiplication.

En France, nous nous intéressons plus spécialement aux sérotypes et aux sérogroupes les plus souvent impliqués dans les épisodes cliniques à savoir le sérotype 2 et le sérogroupe 1-9-11. Les kits sérologiques disponibles sont des méthodes ELISA utilisant comme antigènes les lipopolysaccharides longues chaînes (LC-LPS), spécifiques de sérotypes ou de sérogroupes d’App.
PDF icon La sérologie vis à vis d'Actinobacillus pour surveiller le statut sanitaire de l'élevage
2002

Boîtes contacts ou ATP-métrie : contrôlez la qualité de la désinfection des salles !

Consulter le resumé

2002

Sampling considerations for herd-level measurement of faecal E. coli antimicrobial resistance in different types of calves, pigs and turkeys production

Consulter le resumé

PDF icon Sampling considerations for herd-level measurement of faecal E. coli antimicrobial resistance in different types of calves, pigs and turkeys production
2002

Produire du porc à coûts faibles : dans quelles conditions ? Situation en France, comparaisons internationales, perspectives

Consulter le resumé

Identification et caractérisation des élevages français à coûts de production faibles et conditions de leur obtention. Coût français par rapport aux bassins concurrentiels. Voies d’abaissement du coût.

135 pages

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2002

Produire en France à faible coût ?

Consulter le resumé

En production porcine, la compétition est européenne depuis quarante ans et prend des dimensions mondiales. Une étude de l'ITP analyse la position de la France. Malgré les évolutions, la disparité des coûts entre élevages y reste importante. Les coûts les plus faibles résultent de causes et conditions multiples, plus ou moins reproductibles.

Mais en moyenne, les élevages espagnols et américains sont mieux placés. D'autres concurrents performants apparaissent, et aussi des charges nouvelles. La recherche d'économies des coûts français reste nécessaire.

PDF icon bp2002n309.pdf
2002

An experimental pig truck in France: Objectives and first results

Consulter le resumé

PDF icon An experimental pig truck in France: Objectives and first results
2002

La méthanisation

Consulter le resumé

La méthanisation est un procédé d'épuration biologique naturelle se déroulant en l'absence d'oxygène (digestion ou fermentation anaérobie) à l'aide de microorganismes spécifiques. Son principe, les réactions biologiques impliquées, la composition et la valorisation du biogaz émis sont présentés, ainsi que les objectifs du programme d'étude sur la méthanisation des déchets gras issus des industries alimentaires engagé par le CTSCCV.
PDF icon La méthanisation
2002

L'évaluation de la qualité microbiologique de la viande de porc, matière première du saucisson sec (Partie I)

Consulter le resumé

Cette première partie dresse un inventaire des éléments disponibles pour l'évaluation de la qualité microbiologique de la viande de porc destinée à la fabrication de saucisson sec : définition du critère microbiologique selon le Codex Alimentarius (Alinorm 97 / 13), analyse de risques (Codex Alimentarius, 1995), réglementation (arrêté du 21 décembre 1979, note de service du 12 mai 1998, arrêté du 22 janvier 1993), guides de bonnes pratiques d'hygiène (1994, 2000), microbiologie prévisionnelle (1995), HACCP (Codex Alimentarius, 1993), assurance qualité (approche ISO9002, 1987, 1994, 2000).
PDF icon L'évaluation de la qualité microbiologique de la viande de porc, matière première du saucisson sec (Partie I)
2002

Maîtrise de la technologie de la fumée liquide. Partie I : équivalence fumage traditionnel - fumage par atomisation de fumée liquide

Consulter le resumé

Compte-rendu des deux premières étapes du programme de recherche ACTIA RA 98.16 Maîtrise de la technologie de la fumée liquide axé sur le fumage de saucisses à pâte fine (type Francfort) : détermination des conditions du fumage traditionnel, choix des barèmes de fumage par atomisation de fumée liquide. Les résultats permettent de réaliser une comparaison objective entre le fumage traditionnel et le fumage par atomisation ou revaporisation de fumée liquide, seule technique réglementairement reconnue comme équivalente au fumage traditionnel.
PDF icon Maîtrise de la technologie de la fumée liquide. Partie I : équivalence fumage traditionnel - fumage par atomisation de fumée liquide
2002

Pages