La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 541 à 560 de 4764 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Raisonner l'utilisation des déjections porcines de la valorisation agronomique aux traitements

Consulter le resumé

Avec l’application des nouvelles réglementations européennes et nationales, les producteurs de porcs se trouvent dans l’obligation d’accroître les capacités de stockage des lisiers et des fumiers sur leurs

exploitations. Mais cette plus grande autonomie améliore les pratiques d’épandage permettant une utilisation optimale des fertilisants organiques par les plantes.

Tous les éleveurs cependant ne peuvent pas recycler sur leurs propres cultures la totalité des lisiers produits par leurs élevages.
PDF icon Raisonner l'utilisation des déjections porcines de la valorisation agronomique aux traitements
2001

Analyse de la structure de la saucisse

Consulter le resumé

Les effets de la teneur en sel, de la taille des trous du hachoir, et de la température sur la structure de la chair à saucisse sont étudiés. La structure cellulaire est étudiée en suivant la solubilité des protéines et l'ultrastructure des myofibrilles. Les résultats sont comparés à ceux obtenus avec la myofibrille isolée. Les résultats vont permettre de classer les saucisses en fonction de la viande qu'elles contiennent.

2001

Résultats GTTT 2000 : la barre des vingt-cinq porcelets est franchie

Consulter le resumé

2001

GTE 2000 : les marges se redressent

Consulter le resumé

2001

Exportations de l'UE stables sans restitutions

Consulter le resumé

Les échanges sont devenus un élément indispensable de l'équilibre des marchés dans le secteur porcin, garants aussi de la sécurité des approvisionnements.

En 2000, les exportations porcines de l'Union européenne ers les pays tiers sont restées stables, très proches du haut niveau atteint l'année précédente. Malgré l'annulation courant 2000 de la plupart des restitutions.

PDF icon bp2001n295.pdf
2001

Détermination de la composition en acides gras de la graisse de porc par spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier.<br /><br />Determination of fatty acid composition of pork fat by Fourier transform infrared spectroscopy.

Consulter le resumé

La spectroscopie IR-TF est évaluée sur la graisse de porc (poitrine et lard), par des mesures effectuées directement sur les échantillons non transformés et sur des extraits de graisse. La validité de la spectroscopie infrarouge pour l'estimation des teneurs en acides gras saturés, acides gras monoinsaturés, acides gras polyinsaturés, C16:0, C18:0, C18:1 et C18:2, dans les extraits de graisse, est démontrée.
2001

Douchage en porcherie d'abattoir : de nombreux avantages sur toute la ligne

Consulter le resumé

Le douchage des porcs en abattoir en été améliore le bien-être du porc, la propreté des porcs ainsi que la qualité de l’anesthésie : les conditions de travail des porchers d’abattoir sont également améliorées.
PDF icon Douchage en porcherie d'abattoir : de nombreux avantages sur toute la ligne
2001

Quelques réflexions sur la conduite de la cuisson : aspects organoleptiques, maîtrise des effets de surcuisson

Consulter le resumé

Point sur la technologie de cuisson d'un point de vue sensoriel (flaveur, couleur, texture) et technologique (pertes de cuisson, rendement...). Les réarrangements lors du traitement thermique et la stabilisation de la structure sont analysés pour trois types de produits cuits : le jambon cuit, les produits à grains grossiers et les produits émulsifiés. La stabilité de la texture dépend principalement de l'effet du chauffage sur les protéines myofibrillaires et le collagène. La couleur est liée à la présence et à l'état de la myoglobine.
PDF icon Quelques réflexions sur la conduite de la cuisson : aspects organoleptiques, maîtrise des effets de surcuisson
2001

Compétitivité de la production porcine : coûts, prix et contraintes

Consulter le resumé

Dans un marché concurrentiel et peu soutenu, la dynamique de la production porcine dépend de sa compétitivité. Celle-ci repose sur les coûts de production et sur la valorisation du porc payé au producteur. Mais de plus en plus d'éléments externes, réglementaires notamment, exercent maintenant une influence déterminante. Un tour d'horizon de la compétitivité de la production porcine européenne avec l'édition 2001 de l'Observatoire de l'ITP.

PDF icon bp2001n296.pdf
2001

L'abattage des porcs en France en 2000, activité en baisse, importations en hausse

Consulter le resumé

Le recul de la production porcine a pesé sur l’activité d’abattage en 2000 en France, fortement dégradée par le choc de la crise bovine.

Le paysage sectoriel des abattoirs de porcins a peu évolué. Au coeur des enjeux cruciaux de la segmentation des marchés, de la traçabilité, de la sécurité sanitaire et alimentaire, l’abattage fait face aux contraintes du développement de la production porcine. Il devra aussi défendre ses positions commerciales au sein d’une industrie européenne en pleine évolution.
PDF icon L'abattage des porcs en France en 2000, activité en baisse, importations en hausse
2001

Les statistiques de pesée-classement des carcasses en 2000

Consulter le resumé

Le recul de la production porcine a pesé sur l’activité d’abattage en 2000 en France, fortement dégradée par le choc de la crise bovine.

Le paysage sectoriel des abattoirs de porcins a peu évolué. Au coeur des enjeux

cruciaux de la segmentation des marchés, de la traçabilité, de la sécurité sanitaire

et alimentaire, l’abattage fait face aux contraintes du développement de la production

porcine. Il devra aussi défendre ses positions commerciales au sein d’une

industrie européenne en pleine évolution.
PDF icon Les statistiques de pesée-classement des carcasses en 2000
2001

Résultats du 24ème test de contrôle des produits terminaux issus de différentes combinaisons de types génétiques de truies et de verrats parentaux agréés par le Ministère de l'Agriculture

Consulter le resumé

Le contrôle des produits terminaux a pour but de fournir des références officielles sur

les performances de croissance, de carcasse et de qualité de la viande des produits terminaux issus de différentes combinaisons

de types génétiques de truies et de verrats parentaux, produits par les Organisations de Sélection Porcine agréées.

Ce vingt quatrième test, qui évaluait quatre types génétiques de produits terminaux, ne met en évidence que des différences très
PDF icon Résultats du 24ème test de contrôle des produits terminaux issus de différentes combinaisons de types génétiques de truies et de verrats parentaux agréés par le Ministère de l'Agriculture
2001

Viandes destructurées, facteurs de risque, caractérisation colorimétrique, biochimique et histologique

Consulter le resumé

Les observations effectuées dans 5 abattoirs industriels de l’Ouest de la France sur 3740 jambons provenant de 44 lots d’abattage différents, ont permis d’estimer la fréquence

d’apparition des viandes déstructurées

à 17 %. Le pH ultime du jambon bas, l'épaisseur de maigre importante et de gras dorsal faible, ainsi que le poids de carcasse élevé, sont des facteurs de risque d'apparition du défaut. Un modèle de régression a permis de confirmer l'importance décroissante de ces facteurs dans la déstructuration.
PDF icon Viandes destructurées, facteurs de risque, caractérisation colorimétrique, biochimique et histologique
2001

Les litières biomaîtrisées en porcherie

Consulter le resumé

Les porcheries sur litière accumulée

sont souvent des bâtiments aménagés. Les éleveurs utilisent de 40 à 80 kg de paille par porc ou 0,1 à 0,2 m3 de sciure. Les

quantités mesurées par porc engraissé sont de 331 kg et 0,74 m3 pour les litières

paillées correspondant à 3,1 kg N, 2,5 kg P2O5 et 3,8 kg K2O.

Le compostage des fumiers a montré que 3 retournements suffisent. Les meilleurs résultats correspondent à une réduction

des volumes de 50 %, à une augmentation des teneurs en matière sèche de 10 points,
PDF icon Les litières biomaîtrisées en porcherie
2001

Plan de contrôle 1999 : de rares résidus dans la viande de porc

Consulter le resumé

2001

Combien cela coûte-t-il de traiter son lisier ?

Consulter le resumé

2001

Variation of piglet's birth weight and consequences on subsequent performance

Consulter le resumé

2001

Commerce intra-UE : des marchés croissants, proches

Consulter le resumé

Dans l'Union européenne, un porc sur trois est consommé en dehors de son pays d'origine. Tous les états participent, à des degrés divers, à ces échanges, à la vente comme à l'achat, derrière les Pays-Bas et le Danemark qui réalisent 40% des exportations intra-UE, tandis que l'Allemagne et l'Italie concentrent 42% des volumes achetés.

La circulation des animaux vifs est importante et pose le problème des risques sanitaires. A l'aval, l'adaptation des produits aux besoins des marchés et la recherche de valeur ajoutée poussent l'exportation des pièces, de plus en plus désossées.

PDF icon bp2001n297.pdf
2001

Un atout sécurité : renforcer la traçabilité porcine

Consulter le resumé

2001

Situation et perspectives de la production porcine dans l'Union Européenne

Consulter le resumé

2001

Pages