La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 4681 à 4700 de 4954 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

La fabrication du jambon cuit. Trois éléments en étroite relation : le rendement, la tenue de tranche et la solubilisation du collagène

Consulter le resumé

L'influence des paramètres zootechniques et technologiques sur la fabrication du jambon est étudiée de manière à prévoir le comportement au tranchage du jambon cuit. Les paramètres zootechniques considérés sont la lignée génétique, l'âge à l'abattage, le muscle, le pH, les paramètres technologiques, le taux de sel, les vitesses de montée en température, les valeurs pasteurisatrices et la présence ou non de l'épimysium.
PDF icon La fabrication du jambon cuit. Trois éléments en étroite relation : le rendement, la tenue de tranche et la solubilisation du collagène
1999

France : bilan porc 98 - Plus de production mais plus d'import

Consulter le resumé

la production porcine française a encore augmenté en 1998 mais, cette fois, la consommation a suivi, stimulée par des prix plus faibles.

Plus agressif, le commerce européen a limité nos exportations et accru nos importantes. Malgré un marché mondial difficile, la France a réussi à accroître ses ventes vers les pays tiers.
PDF icon France : bilan porc 98 - Plus de production mais plus d'import
1999

Bilan porcin 1998 : hausse de la production, de la consommation et... des importations

Consulter le resumé

PDF icon Bilan porcin 1998 : hausse de la production, de la consommation et... des importations
1999

Résultats du 22ème test de contrôle des produits terminaux issus de différentes combinaisons de types génétiques de truies et de verrats parentaux agréés par le Ministère de l'Agriculture

Consulter le resumé

Les épreuves de contrôle des produits terminaux sont conduites sous l'autorité du Ministère de l'Agriculture en application de la réglementation sur l'agrément des Organisations de Sélection Porcine. Les résultats de ces épreuves sont des résultats officiels obtenus selon un protocole approuvé par le Comité consultatif porcin de la Commission Nationale d'Amélioration
PDF icon Résultats du 22ème test de contrôle des produits terminaux issus de différentes combinaisons de types génétiques de truies et de verrats parentaux agréés par le Ministère de l'Agriculture
1999

Intérêt, pour la qualité de la viande et le bien-être, du douchage dans le camion des porcs à l'embarquement

Consulter le resumé

Cette étude a permis de mesurer les conséquences d’un douchage de 5 min après chargement, sur la qualité de la viande, appréciée par la mesure du pH, ainsi que sur le bien être animal, apprécié par la

mesure des battements cardiaques et de la température corporelle.

En vue de limiter l’hyperthermie, le douchage s’est avéré une pratique à conseiller pour abaisser ponctuellement la température corporelle des porcs, juste après les efforts et le stress du chargement, dès que la température extérieure est supérieure à 10-15 °C.
PDF icon Intérêt, pour la qualité de la viande et le bien-être, du douchage dans le camion des porcs à l'embarquement
1999

Utilisation pratique à court terme de la connaissance du génome dans l'amélioration génétique porcine française

Consulter le resumé

Depuis la publication des premières cartes génétiques chez le porc en 1994 et 1995, la

connaissance du génome de cette espèce s'est accélérée : le génome est désormais quadrillé

par plus de 1000 marqueurs de diverses natures, pour lesquels des méthodes de typage sont disponibles de manière effective ou potentielle. Les perspectives d'utilisation de ces nouveaux outils se rapprochent donc et doivent être envisagées de manière concrète.
PDF icon Utilisation pratique à court terme de la connaissance du génome dans l'amélioration génétique porcine française
1999

Classification des carcasses de porcs : principes, résultats, perspectives

Consulter le resumé

L'usage d'instruments de mesure est depuis fort longtemps, largement répandu pour la classification des carcasses de porcs.

De nouveaux développements technologiques sont apparus ces dernières années permettant l'automatisation du classement.

Après avoir passé en revue les systèmes actuels de classement, l'intérêt de ces développements est analysé dans cet article.
PDF icon Classification des carcasses de porcs : principes, résultats, perspectives
1999

Context and prospects of the European pig production

Consulter le resumé

1999

Qualité de la viande : peu de résidus chez le porc

Consulter le resumé

1999

Colloque au Sima : pour mieux gérer les lisiers

Consulter le resumé

1999

Les litières biomaîtrisées en porcherie

Consulter le resumé

Les porcheries sur litière accumulée sont souvent des bâtiments aménagés les éleveurs utilisent de 40 à 80 kg de paille par porc ou 0,1 à 0,2 m3 de sciure. Les quantités mesuréest par porc engraissé sont de 331 kg et 0,74 m3 pour les litières paillées correspondant à 3,1 kg N, 2,5 kg P2O5 et 3,8 kg K2O, Le compostage des fumiers a montré que 3 retournements suffisent.
PDF icon Les litières biomaîtrisées en porcherie
1999

Nuisances olfactives : de la porcherie à l'épandage

Consulter le resumé

Depuis quelques années, le problème des nuisances olfactives émises par les élevages porcins sont à la base d'un nombre croissant de conflits entre proche voisinage et éleveurs de porcs. Des caractéristiques liées à la production mais aussi à des migrations de populations sont à la base de l'émergence récente de ce phénomène ancien. Si, à l'origine, les plaintes portaient essentiellement sur les odeurs émises au moment de l'épandage, les inquiétudes concernent maintenant les émissions liées au bâtiment d'élevage et au stockage.
PDF icon Nuisances olfactives : de la porcherie à l'épandage
1999

Grande distribution : de l'international à la région

Consulter le resumé

La grande distribution pense de plus en plus "global", mais agit localement. D'européenne, elle est devenue mondiale, en diversifiant ses implantations sur les continents. Ses centres de décision se sont concentrés, par alliance ou rachat des plus faibles.

Dans chaque pays, elle développe un maillage du territoire. Au plan des produits frais, elle mise sur le local, mettant en place des partenariats avec la production, pour séduire un consommateur très sollicité et régionaliser son image.
PDF icon Grande distribution : de l'international à la région
1999

Voyage d'étude ITP-LGPC : dix spécialistes découvrent la génétique danoise

Consulter le resumé

1999

Ateliers sur litière : composter à la ferme, tout un art !

Consulter le resumé

1999

Analyse statistique du taux de morts-nés

Consulter le resumé

1999

Point clé de l'abattage : maîtriser l'anesthésie des porcs

Consulter le resumé

L'étourdissement des porcs doit s'effectuer dans des conditions de sécurité du personnel suffisantes, tant dans les phases d'étourdissement, que pour la saignée. Il doit également appliquer des règles humanitaires d'inconscience instantanée et complète jusqu'à la mort. Enfin, il doit être conduit de façon à respecter la qualité et l'absence de défaut de la viande (pH, hémorragies internes, fractures, points de sang...). II n'existe pas de système idéal mais les pratiques peuvent encore s'améliorer.
PDF icon Point clé de l'abattage : maîtriser l'anesthésie des porcs
1999

Viande de porc en portion consommateur : augmenter la durée de conservation

Consulter le resumé

En portion consommateur sous film étirable, la viande de porc ne se conserve pas plus de 5 jours. Le recours à la mise sous-vide et à la mise sous atmosphère contrôlée permet de doubler ce temps sans entrave sur le plan bactériologique, mais avec des qualités sensorielles dégadées.
PDF icon Viande de porc en portion consommateur : augmenter la durée de conservation
1999

Pollution des effluents : savez-vous calculer votre redevance Agence de l'Eau ?

Consulter le resumé

Chaque année, les industriels doivent payer à l'Agence de l'Eau une taxe parafiscale sur leurs effluents : c'est la redevance sur la pollution des eaux. Son montant a augmenté fortement cette dernière décennie, pour devenir aujourd'hui un poste de dépense important.

Pourtant son calcul demeure pour beaucoup une opération mystérieuse, dont seuls les bénéficiaires connaissent le secret.

Si le principe de base de ce calcul est simple, une étude détaillée de deux exemples semble nécessaire pour comprendre la complexité du calcul à mettre en oeuvre.
PDF icon Pollution des effluents : savez-vous calculer votre redevance Agence de l'Eau ?
1999

Recommandation de spécifications microbiologiques pour les boyaux naturels (informations)

Consulter le resumé

La Chambre Syndicale de la Boyauderie Française présente une recommandation émanant de l'ENSCA, l'association européenne de boyaux naturels pour saucisses.

PDF icon Recommandation de spécifications microbiologiques pour les boyaux naturels (informations)
1999

Pages