La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 201 à 220 de 469 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Feed eco-design: how to make a good decision? Part 2- rebound effects of eco-feed production

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol et al., 11th International conference on life assessment of food 2018 (LCA Food), 17-19 octobre 2018, Bangkok, Thaïlande

This study takes place in a context where the feed manufacturers have access to eco-labeling databases which allow them to do eco-design and produce feeds with less environmental impacts. First results of eco-feed show substitutions between feedstuffs compared to standard feed. Therefore, the objective of this study is to identify the rebound effects of the production of eco-feed for pigs if the practice becomes widespread in France. A mind map was built with 5 experts to identify in a qualitative way the panel of different consequences. We then focused on the one concerning the change of crop rotations to produce eco-feed. We chose a virtual territory dedicated to produce the feedstuffs for a pig farm and assessed the environmental impacts by LCA using different functional units and perimeters. The situation with the production of eco-feeds can appeared better or worse compared to the production of standard feeds. This work underlines the complexity of eco-design and the limit to do it with data from attributional LCA. It is necessary to complete the databases by information to make the users aware of the rebounds effects invisible during the eco-design process.

PDF icon Sandrine Espagnol et al., LCA Food 2018, 17-19 octobre 2018, Bangkok,
2018

Filtration membranaire des lisiers de porc - Partie 1 : synthèse bibliographique

Consulter le resumé

Depuis le début des années 90, les essais d’application des techniques de filtration membranaire aux effluents d’élevage se sont multipliés, essentiellement à l’échelle du laboratoire et, parfois, de l’exploitation. La nanofiltration, et a fortiori l’osmose inverse, permettent de concentrer les éléments fertilisants solubles, dont les sels et l’azote ammoniacal, afin de pouvoir les transporter à un coût acceptable en dehors des zones excédentaires.
PDF icon tp2levasseur10.pdf
2010

Filtration membranaire des lisiers de porc - Partie 2 : Perspectives d'application pour la filière porcine

Consulter le resumé

Malgré les écueils techniques auxquels sont confrontées les méthodes de filtration membranaire des déjections animales, cet article montre qu’il existe d’ores et déjà des applications industrielles, notamment après une phase de digestion aérobie ou anaérobie.

Les résultats satisfaisants obtenus après un bio-réacteur membranaire laissent des perspectives intéressantes pour le traitement des eaux résiduaires issues de stations de traitement biologique.
PDF icon tp3levasseur10.pdf
2010

Flotter pour moins volatiliser

Consulter le resumé

Tech Porc (FRA), 2017, n° 33, janvier-février, p. 27-28, par Nadine Guingand

Mettre une couche d’eau en fond de préfosse réduit efficacement la volatilisation d’ammoniac dans l’ambiance des bâtiments. Cette technique du «lisier flottant» est particulièrement simple à mettre en oeuvre dans les bâtiments existants.

PDF icon Tech Porc (FRA), 2017, n° 33, janvier-février, p. 27-28, par Nadine Guingand
2017

Flux d'azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc en exploitation porcine. Etude de quatre élevages spécialisés

Consulter le resumé

L’objectif de cette étude est de quantifier les flux d’azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc dans 4 élevages porcins spécialisés. En fonction des déséquilibres entre les apports par la fertilisation et les exportations culturales, nous avons proposé des voies d’améliorations par une modification de leurs pratiques.
PDF icon Flux d'azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc en exploitation porcine. Etude de quatre élevages spécialisés
2005

Flux d’azote, de phosphore et de potassium liés aux déchets organiques méthanisés

Consulter le resumé

Fiche n° 047 : maîtrise des impacts environnementaux des élevages

L’élevage s’achemine vers une agriculture de précision ; cela concerne également les apports d’éléments fertilisants aux cultures sous forme de
digestats. Or, la fiabilité des méthodes de détermination des flux d’azote, phosphore et potassium se pose, compte tenu de la diversité et de l’évolution des approvisionnements d’intrants au cours du temps, mais aussi des difficultés d’échantillonnage de matières hétérogènes (dont les digestats).
L’apport de co-substrats extérieurs au site d’exploitation pourrait par ailleurs s’avérer contraignant dans les zones à forte pression environnementale.
Les entrées-sorties d’azote, phosphore et potassium de 9 digesteurs de méthanisation (dont 8 en phase liquide et un en phase sèche) fonctionnant en co-digestion ont été évaluées. Les quantités annuelles d’intrants sont issues des registres d’enregistrement, elles sont généralement mesurées au moyen de ponts bascules. Les quantités de digestats sont celles des cahiers d’épandage. La composition des intrants en azote, phosphore et potassium est estimée à partir de références bibliographiques: valeurs d’excré-tion (Corpen) pour les effluents d’élevage, valeurs de composition du Comifer pour les cultures énergétiques ou intercalaires.
Pour les teneurs des déchets des industries agro-alimentaires et des collectivités, les sources étaient plus variées : analyses disponibles auprès
des exploitants enquêtés, Méthasim (outil web Ifip 2010), bibliographie complémentaire. La composition des digestats est issue d’analyses. Toutes les unités en phase liquide enquêtées disposaient de la possibilité de brasser le digestat, puis d’effectuer un prélèvement par une vanne dédiée.

PDF icon fiche_bilan2015_047.pdf
2016

Flux d’Eléments Traces Métalliques dans les sols, végétaux et lisiers des exploitations porcines

Consulter le resumé

Les éléments traces métalliques (ETM) s’accumulent durablement dans les sols et organismes vivants.

Leur concentration varie selon :

- la nature géochimique du sol,

- les retombées atmosphériques (poussières, industrie, transport)

- les apports par l’homme (engrais, phytosanitaires, déjections animales, boues urbaines).

Un programme de recherche a étudié la contamination et les fl ux des ETM dans la chaîne alimentaire à partir de prélèvements et d’enquêtes dans des exploitations ayant des porcs et des cultures de maïs et tournesol.

PDF icon Flux d’Eléments Traces Métalliques dans les sols, végétaux et lisiers des exploitations porcines
2011

Gains et coûts d’une amélioration environnementale pour les élevages

Consulter le resumé

Des bonnes pratiques environnementales sont conseillées aux éleveurs. Quelle amélioration globale peuvent-ils en attendre et à quel coût ? Pour répondre à cette question, huit élevages de demain optimisés sur l’environnement ont été simulés et évalués. Les résultats donnent quelques jalons pour  guider  l’évolution des systèmes actuels.

PDF icon techporc_espagnol_n17_2014.pdf
2014

Gaseous and odour emissions from animal production facilities, Horsens, Danemark, 1-4 juin 2003

Consulter le resumé

La C.I.G.R. (Commission Internationale du Génie Rural) en coopération avec EurAgEng (European Society of Agricultural Engineers) et NJF (Scandinavian Association of Agricultural Scientists) a réuni cette année à Horsens au Danemark près d'une centaine de personnes pendant 4 jours autour du thème "gaz et odeurs en bâtiments d'élevages". Quelques résultats autour du thème "gaz et odeurs en bâtiments d'élevages" concernant exclusivemenet la production porcine, sont brièvement rapportés dans cet article.

PDF icon Gaseous and odour emissions from animal production facilities, Horsens, Danemark, 1-4 juin 2003
2003

Gaseous emissions during storage of pig solid manure: what lessons for measurements in farms ?

Consulter le resumé

THIS STUDY AIMS TO :

■ measure gaseous emissions during the outside storage of solid pig manure

■ identify methods for quantifi cation of gaseous emissions in commercial farms
PDF icon Gaseous emissions during storage of pig solid manure: what lessons for measurements in farms ?
2012

Gaseous emissions during storage of pig solid manure: what lessons for measurements in farms ?

Consulter le resumé

visuel d'intervention / workshop
PDF icon Gaseous emissions during storage of pig solid manure: what lessons for measurements in farms ?
2012

GEEP : outil de gestion par l’éleveur des impacts environnementaux

Consulter le resumé

Fiche n° 041 : maîtrise des impacts environnementaux des élevages

La production porcine est l’enjeu de fortes attentes sur la question environnementale. Il est donc important de proposer aux éleveurs et à leurs conseillers, des outils de gestion des aspects environnementaux des élevages, capables de produire des indicateurs opérationnels de suivi des performances environnementales.
GEEP a ainsi vu le jour en 2014 et est aujourd’hui disponible, (1) à tout éleveur déjà impliqué dans le suivi de ses performances techniques (GTE) et souhaitant suivre en complément ses performances environnementales, et (2) à tout conseiller susceptible d’accompagner l’éleveur dans cette gestion (relais GEEP).
L’outil calcule 9 indicateurs de performance environnementale quantitatifs : consommation d’eau, d’énergie, émissions d’ammoniac et de gaz à effet
de serre, rejets d’azote et de phosphore, déchets.
Il s’agit d’indicateurs quantitatifs exprimés dans une unité commune permettant la comparaison entre élevages.
Un portail web donne accès à l’outil et à la base de données associée (http://geep.ifip.asso.fr/). Il permet annuellement le calcul des indicateurs environnementaux et l’identification de bonnes pratiques associées permettant d’améliorer ce bilan.
Le réseau est « fermé » : les données et résultats individuels sont confidentiels ; les résultats collectifs sont consultables par les seuls membres du
réseau.
Une partie des indicateurs de GEEP a été retenue dans la démarche professionnelle ID2 (Indicateurs de Développement Durable) menée par le CRP de
Bretagne.

PDF icon fiche_bilan2015_041.pdf
2016

GEEP : un outil pour la Gestion environnementale des elevages Porcins

Consulter le resumé

Fiche n° 17 : IRéduction des impacts environnementaux

La production porcine fait partie des activités fortement attendues sur la question environnementale.

Pour intégrer sa prise en compte dans les pratiques de gestion des éleveurs, il semble pertinent de proposer aux éleveurs des outils de gestion des aspects environnementaux produisant des indicateurs de suivi des performances environnementales. Ces derniers sont utiles aux éleveurs eux-mêmes, gestionnaires de leurs élevages, et à la filière, maillée par des organisations collectives impliquées dans le conseil comme les groupements de producteurs.

La notion de réseau s’avère utile pour observer la situation actuelle et contribuer à son amélioration.

Une analyse de résultats individuels traités collectivement permet d’identifier les techniques et les organisations les plus efficaces et de mesurer l’incidence d’évolutions  ;  à l’échelle individuelle, elles quantifient des marges de progrès.

Ces réseaux permettent également une comparaison internationale avec des concurrents au sein de l’UE ou ailleurs dans le monde.

L’objectif est donc double :

- (1) construire des indicateurs de performance environnementale destinés aux éleveurs et complémentaires des indicateurs de la Gestion Technico Economique (GTE) et de la Gestion Technique du Troupeau de Truies (GTTT),

- (2) alimenter des réseaux collectifs permettant la mutualisation et l’évaluation.

Ces indicateurs peuvent aussi alimenter des projets plus globaux de communication du secteur porcin vers son environnement pour promouvoir son acceptabilité, a l’instar du projet régional ID2 (conduit par le CRP de Bretagne) projet auquel l’Ifip apporte sa contribution technique.

PDF icon fiche_bilan2013_17.pdf
2014

Geep démontre les progrès environnementaux des élevages

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol, Réussir Porc-Tech Porc (FRA), 2019, n° 266, février-mars, p. 32-33

Mesurer pour connaître les performances environnementales des élevages porcins, comprendre, agir et communiquer, voici l’idée de départ de l’outil Geep élaboré par l’Ifip.

PDF icon Sandrine Espagnol, Réussir Porc-Tech Porc (FRA), 2019, n° 266, février-mars, p. 32-33
2019

Geep, le nouvel outil de gestion environnementale de l’élevage porcin

Consulter le resumé

Geep est un outil de gestion technique environnementale de l’atelier porcin, complémentaire de la GTE / GTTT. Il s’adresse aux éleveurs et à leurs conseillers.

PDF icon techporc_espagnol_n19_2014.pdf
2014

GEEP, l’outil pour la Gestion Environnementale des Elevages Porcins

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 80

L’outil GEEP propose aux éleveurs un outil opérationnel pour un pilotage technique des impacts environnementaux.

L’outil GEEP est accessible, (1) à tout éleveur déjà impliqué dans un suivi de ses performances techniques (GTE) et souhaitant déterminer et suivre en complément ses performances environnementales ; (2) tout conseiller souhaitant accompagner des éleveurs dans cette démarche (relais GEEP).

L’outil propose 9 indicateurs de performances environnementales quantitatifs : consommations d’eau et d’énergie, émissions d’ammoniac et de gaz à effet de serre, rejets d’azote et de phosphore, production de déchets.

Ces indicateurs sont complémentaires des indicateurs de la Gestion Technico- économique (GTE) et de la Gestion Technique des Troupeaux de Truies (GTTT).

Leur format (indicateur quantitatif, exprimé dans une unité commune) permet la comparaison entre élevages.

Une interface web (http://geep.ifip.asso.fr) permet un calcul annuel des indicateurs environnementaux et l’identification de bonnes pratiques environnementales pour progresser.

Le réseau est « privé » : les données et résultats d’indicateurs individuels sont confidentiels et les résultats collectifs sont seulement accessibles aux membres du réseau.

PDF icon Sandrine Espagnol, Bilan 2016, mai 2017, p. 80, fiche n° 43
2017

GEEP, outil de Gestion Environnementale des Elevages Porcins

Consulter le resumé

Fiche n° 028 : réduction des impacts environnementaux et des consommations d'énergie

La production porcine est très attendue sur la question environnementale.
Pour intégrer cette question dans les pratiques de gestion, un outil dédié, Geep, a été conçu pour l’analyse des « aspects environnementaux » (au sens de l’ISO 14 000) des élevages : des indicateurs de suivi des performances environnementales sont ainsi proposés, à destination des éleveurs, gestionnaires des élevages, et de leurs prescripteurs habituels, notamment des organisations collectives comme les groupements de producteurs.
Sur le modèle des outils de GTTT-GTE, GEEP s’inscrit dans un travail en réseau alimentant une base de données collective de références, très utiles pour analyser la situation d’un élevage et déterminer des pistes d’amélioration.
Une analyse de résultats individuels traités collectivement permet d’identifier les techniques et les organisations les plus efficaces et de mesurer l’incidence des évolutions techniques mises en oeuvre. Ces réseaux permettent également une comparaison internationale vis-à-vis de concurrents au sein de l’UE voire mondiaux.
La nécessité est donc de construire des indicateurs de performance environnementale destinés aux éleveurs et complémentaires des indicateurs du réseau de la Gestion Technico Economique (GTE) et de la Gestion Technique du Troupeau de Truies (GTTT). GEEP est ainsi interfacé avec les applications de gestion et réutilise pour l’analyse environnementale, en les complétant, les flux et indicateurs techniques déjà disponibles.

PDF icon fiche_bilan2014_028.pdf
2015

Gérer autrement les lisiers pour réduire les émissions d’ammoniac et de Gaz à Effet de Serre

Consulter le resumé

Au niveau européen, la directive 2001/81/CE encore appelée directive NEC (National Emission Ceilings) est en cours de révision pour fixer en 2020 des plafonds d’émissions par Etat Membre, pour 4 gaz dont l’ammoniac. La mise en œuvre des Meilleures Techniques Disponibles (MTD voir fi che révision du BREF Elevages) doit permettre de réduire l’impact environnemental des élevages de porcs, particulièrement pour les émissions d’ammoniac.
PDF icon Gérer autrement les lisiers pour réduire les émissions d’ammoniac et de Gaz à Effet de Serre
2011

Gérer autrement les lisiers pour réduire les émissions d’ammoniac et de GES

Consulter le resumé

Au niveau européen, la directive 2001/81/CE encore appelée directive NEC (National Emission Ceilings) est en cours de révision pour fixer en 2020 les plafonds d’émission par Etat-Membre pour quatre gaz dont l’ammoniac. La mise en œuvre des Meilleures Techniques Disponibles (MTD – cf fiche révision du BREF Elevages) doit permettre de réduire l’impact environnemental des élevages de porcs, particulièrement en ce qui concerne les émissions d’ammoniac.
PDF icon Gérer autrement les lisiers pour réduire les émissions d’ammoniac et de GES
2010

Gestion des effluents, épandre ou traiter

Consulter le resumé

Les bonnes pratiques agricoles et les réglementations, européennes et françaises, limitent l’épandage des déjections animales. En Bretagne, des seuils d’obligation de traitement et des plafonds de surface d’épandage ont été définis pour chaque canton classé en zone d’excédents structurels (ZES). Un même élevage sera donc soumis à des contraintes différentes selon le système d’exploitation dans lequel il s’insère (SAU, cultures…) et sa région d’implantation. Les solutions qu’il mettra en œuvre le seront également (épandage, exportation, traitement, engraissement à façon…).
PDF icon Gestion des effluents, épandre ou traiter
2006

Pages