La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 221 à 240 de 462 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

GES’TIM – des apports pour l’évaluation environnementale des activités agricoles

Consulter le resumé

Dans un contexte de forte préoccupation concernant le changement climatique et l’impact des activités humaines sur l’environnement, les instituts techniques agricoles animaux (Institut de l’élevage, IFIP, ITAVI) et végétaux (ARVALIS Institut du Végétal, CETIOM, ITB) ont souhaité fournir les moyens méthodologiques pour préciser la contribution de l’agriculture à l’effet de serre.
PDF icon GES’TIM – des apports pour l’évaluation environnementale des activités agricoles
2011

GIE Villefranche Grand Sud - Pôle de compétence interrégional porcin : des réponses au développement durable : l'échangeur de chaleur, le lavage d'air et la récupération des eaux de pluie

Consulter le resumé

PDF icon GIE Villefranche Grand Sud - Pôle de compétence interrégional porcin : des réponses au développement durable : l'échangeur de chaleur, le lavage d'air et la récupération des eaux de pluie
2009

Gie Villefranche Grand Sud : des réponses au développement durable

Consulter le resumé

- l'évacuation rapide des effluents (Guingand N) ;



- le traitement biologique (Levasseur P) ;



- la séparation de phases (Levasseur P).





- le traitement biologique (Levasseur P) ;



- la séparation de phases (Levasseur P).

PDF icon Gie Villefranche Grand Sud : des réponses au développement durable
2009

Gisements d'effluents d'élevage, de biomasse végétale et de déchets des industries agro-alimentaires pour la méthanisation agricole

Consulter le resumé

Pascal Levasseur, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 72

La connaissance fine des ressources en biomasse est une nécessité pour faciliter le développement de la filière méthanisation agricole.
A ce titre, deux projets ont été finalisés en 2018 :
- l’un sur la biomasse agricole (ELBA),
- l’autre sur les déchets des industries agro- alimentaires (ValorMap).
Tous deux avaient pour objectif principal de réaliser une base de données spatialisée de ces gisements et des potentiels méthanogènes correspondants.
Les résultats ont été essentiellement valorisés en 2018 dans différents supports (Tech Porc, Cahiers de l’IFIP, Journées recherche Porcine…).

PDF icon Pascal Levasseur, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 72
2019

Gisements d’effluents d’élevage, biomasse végétale et déchets agro-alimentaires pour la méthanisation

Consulter le resumé

Pascal Levasseur, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 56

La connaissance fine des ressources en biomasse est une nécessité pour faciliter le développement de la filière méthanisation agricole. A ce titre, deux projets sont en cours de finalisation (fin mi-2018) : l’un sur la biomasse agricole (ELBA), l’autre sur les déchets des industries agro-alimentaires (ValorMap). Tous deux avaient pour objectif principal de réaliser une base de données spatialisée des gisements et de leurs potentiels méthanogènes.

PDF icon Pascal Levasseur, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 96, fiche n° 56
2018
Guide des bonnes pratiques environnementales d'élevage

Guide des Bonnes Pratiques Environnementales d'Elevage (GBPEE)

Consulter le resumé

Le point sur les techniques disponibles pour réduire les impacts des élevages porcins, bovins et avicoles.
Pour faire le bon choix de conduites en fonction de contraintes environnementales, réglementaires et économiques de l'élevage.
65 fiches techniques, dont 36 fiches pour le porc, 22 spécifiques et 14 communes aux 3 productions.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2014

Hygiénisation des effluents d'élevage porcin

Consulter le resumé

Cette étude bibliographique est l’occasion de faire le point des connaissances sur la présence de germes pathogènes dans les effluents porcins et les risques de contamination des hommes et des animaux, et sur l’efficacité hygiénisante des différentes modalités de gestion et de traitement de ces effluents.
PDF icon Hygiénisation des effluents d'élevage porcin
2007

Impact d'une combinaison lavage-biofiltration sur la réduction des émissions d'odeurs et d'ammoniac en porcherie

Consulter le resumé

Poster.

FR

La réduction des émissions d’ammoniac et d’odeurs par les porcheries est une préoccupation importante de la filière porcine particulièrement au regard des futures exigences de la nouvelle version du BREF Elevages. Si la réduction des émissions à la source est à privilégier, le traitement de l’air extrait des bâtiments peut représenter une alternative efficace mais souvent délicate à mettre en oeuvre et coûteuse. L’article porte sur une des rares unités de traitement de l’air à 3 étages installées dans un élevage commercial français.

ENG

Impact of the combination of a bio scrubber with biofiltration on the reduction of odours and ammonia emitted from pig fattening

One of the main concerns of French pig farmers is the reduction of ammonia and odours emitted by piggeries especially in the context of the recent trends of IE Directive and the review of IRPP BREF. If source control is the preferred way to decrease emissions, the implementation of end-of-pipe treatment can be an effective alternative. This article reports results from one of the three few stage-air cleaning systems (water scrubber, wet acid scrubber and biofilter with wood roots) implemented in a French commercial pig farm. Data obtained during two measurement campaigns (March and July 2014) confirmed the efficiency of water scrubber on particles, ammonia and odours. Nevertheless, wet acid scrubber did not lead to a high ammonia abatement probably due to the failure of the pH probe and the management of acid water. Especially during the first campaign, biofilter with wood roots showed a real efficiency on odours. Because of its very simple design, this system could represent a cheapest solution for existing buildings where the aim is to reduce the odour impact of their activities.

PDF icon Nadine Guingand et Thomas Eglin, 48es Journées de la Recherche Porcine (FRA), 2-3 février 2016, p. 197-198, poster
2016

Impact de la gestion des effluents d’élevage sur la dégradation des antibiotiques / Impact of slurry and manure management on the degradation of antibiotics

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 2(1), 27-49 - La revue R&D de la filière porcine française

Les antibiotiques sont très utilisés dans tous les pays et filières d’élevages. La bibliographie internationale montre que les molécules les plus souvent dosées dans les déjections animales et qui se retrouveront dans l’environnement, sont les tétracyclines, les sulfonamides, les macrolides, les quinolones et fluoroquinolones. Après leur administration, les antibiotiques peuvent favoriser le développement de bactéries et gènes de résistance tant qu’ils sont métaboliquement actifs.
Le plan « Ecoantibio 2017 » ambitionne d’enrayer ce risque d’antibiorésistance et s’est fixé comme objectif phare une réduction de 25 % des usages d’antibiotiques en cinq ans. Leur utilisation qui a largement baissé dans la filière porcine française, demeurera une nécessité pour la santé et le bien-être animal.
La littérature scientifique montre que l’organisme animal dégrade assez peu les antibiotiques puisque leur excrétion s’effectue en l’état et/ou sous forme de métabolites actifs, à hauteur de 30 à 90 % des quantités administrées. Au cours du stockage, la plupart des résidus d’antibiotiques forment des complexes avec des matières organiques et demeurent plutôt stables bien qu’une grande diversité de persistance puisse être observée. Après un épandage, les sols ont plutôt un effet protecteur. La contamination des eaux nécessite toutefois que l’antibiotique soit à la fois persistant et mobile. Les procédés de traitement pouvant être mis en oeuvre peuvent également réduire les concentrations d’antibiotiques, c’est le cas notamment du compostage mais aussi, dans une moindre mesure et/ou d’une manière plus variable, le traitement biologique par boue activée et la méthanisation. Il demeure toutefois beaucoup d’incertitude quant à leur efficacité réelle compte tenu d’un manque de standardisation des protocoles expérimentaux. Il y a ainsi de fréquentes confusions entre adsorption et destruction. Pour juger des risques de développement de l’antibiorésistance, il serait par ailleurs nécessaire de faire le lien avec la prévalence des bactéries et des gènes de résistance aux antibiotiques dans les différents compartiments (effluents, eaux, sols).

PDF icon version_francaise.pdf, PDF icon english_version.pdf
2015

Impact d’une combinaison lavage-biofiltration sur la réduction des émissions d’odeurs et d’ammoniac en porcherie

Consulter le resumé

Poster.

La réduction des émissions d’odeurs et d’ammoniac par les porcheries est une préoccupation importante de la fi lière porcine particulièrement au regard des futures exigences de la nouvelle version du BREF Elevages (publication prévue mi 2016). Si la réduction des émissions à la source est à privilégier, le traitement de l’air extrait des bâtiments peut représenter un alternative efficace mais souvent délicate à mettre en oeuvre et coûteuse. Cet article porte sur une des rares unités de traitement à l’air à 3 étages (lavage à l’eau, lavage acide et biofi ltration) installées dans un élevage commercial français.

PDF icon poster ifip de Nadine Guingand et Thomas Eglin, 48es JRP, 2-3 février 2016, Paris
2016

Impact of the reduction of straw on ammonia, GHG and odors emitted by fattening pigs housed in a deep-litter system

Consulter le resumé

Straw systems are appreciated by consumers because it provides a better welfare for pigs and can reduce odour nuisances. Nevertheless, the development of this way of breeding pigs should be limited by the small availability of straw which is primarly used by beef and cattle productions.
PDF icon Impact of the reduction of straw on ammonia, GHG and odors emitted by fattening pigs housed in a deep-litter system
2012

Impacts environnementaux des élevages porcins : quels déterminants et leviers d’action ?

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés par Sandrine Espagnol, Space 2019, 10-13 septembre 2019, Rennes (Matinales de l'Ifip), 10 pages

 

PDF icon Sandrine Espagnol, Space 2019, 10-13 septembre 2019, Rennes (Matinales de l'Ifip), 10 pages
2019

Incidence d'une couverture photocatalytique au stockage de lisier porcin sur les émissions gazeuses (NH3, N2O,CH4 et CO2)

Consulter le resumé

Le lisier issu de l’engraissement sur caillebotis de 54 porcs a été réparti dans deux cuves expérimentales de 13,2 m3, stockées à l’extérieur pour une durée de trois mois durant l’automne 2004. Une des cuves a été recouverte d’une couverture pilote photocatalytique. Les émissions gazeuses (NH3, N2O, CH4, CO2) des deux cuves ont été mesurées en continu sur quatre périodes (57 jours au total). La méthode dite par traçage, utilisant le SF6, a été employée pour mesurer les débits de la cuve couverte, et une chambre flottante de volatilisation a été utilisée pour la cuve non couverte.
PDF icon Incidence d'une couverture photocatalytique au stockage de lisier porcin sur les émissions gazeuses (NH3, N2O,CH4 et CO2)
2006

Incidence de la réduction de la quantité de paille et de la fréquence des apports sur les émissions d'ammoniac, de GES et d'odeurs chez les porcs en engraissement

Consulter le resumé

Poster. La prise en considération croissante du bien-être animal par le consommateur tend à favoriser le développement des systèmes d’élevages sur litière. La disponibilité en substrat, particulièrement la paille, est un des principaux freins à leurs développements en production porcine. Est-il alors possible de réduire la quantité totale de paille mise à disposition par porc sans engendrer de dégradations tant sur les conditions d’élevage que sur l’environnement ?
PDF icon Incidence de la réduction de la quantité de paille et de la fréquence des apports sur les émissions d'ammoniac, de GES et d'odeurs chez les porcs en engraissement
2013

Incidence de la réduction de la quantité de paille et de la fréquence des apports sur les émissions d’ammoniac, de GES et d’odeurs chez les porcs en engraissement

Consulter le resumé

Poster. La prise en considération croissante du bien-être animal par le consommateur tend à favoriser le développement des systèmes d’élevages sur litière. La disponibilité en substrat, particulièrement la paille, est un des principaux freins à leurs développements en production porcine. Est-il alors possible de réduire la quantité totale de paille mise à disposition par porc sans engendrer de dégradations tant sur les conditions d’élevage que sur l’environnement ?

PDF icon Poster de Nadine Guingand 11,00 €
2013

Incidences environnementales de stratégies d’alimentation innovantes en élevages porcins

Consulter le resumé

50es Journées de la Recherche Porcine, 6 et 7 février 2018, Paris, p. 31-36, par Sandrine Espagnol et al.

Les stratégies d’alimentation permettent de réduire les impacts environnementaux des élevages porcins : (1) en utilisant une formulation multiobjectif (MO) pour produire des aliments en prenant en compte les prix des matières premières et leurs impacts environnementaux, (2) en adaptant les aliments aux besoins des animaux pendant leur croissance. Cette étude analyse la combinaison de ces deux stratégies et les incidences environnementales associées en utilisant une approche de modélisation. Différentes stratégies de conduite alimentaire sont spécifiées pour la période d’engraissement : biphase (BP), biphase avec une réduction de la teneur en énergie (BPeg) ou en acides aminés (BPaa) des aliments ; multiphase pour des animaux en groupes (MPg) ou en individuel (MPi). Pour chaque stratégie, les aliments sont formulés à moindre coût (MinPrix) vs en mode MO. Les impacts environnementaux du kilogramme de porc en sortie d’élevage sont évalués par analyse de cycle de vie et comparés à un scénario de référence, BP-MinPrix. Avec le mode MO, presque toutes les stratégies (à l’exception de BPeg, pour les impacts acidification et changement climatique) conduisent à une réduction d’impacts : jusqu’à 10% dans le contexte actuel de disponibilité en matières premières. Trois facteurs expliquent les résultats contrastés entre stratégies et impacts : (1) la contribution relative des aliments aux différents impacts du porc (de 34% à 98%), (2) l’indice de consommation qui reflète l’efficacité globale du système et influence le niveau d’excrétion et les émissions gazeuses associées, (3) la teneur en protéines du régime qui explique le niveau d’excrétion azotée. Cette étude souligne la nécessité d’optimiser globalement les stratégies d’alimentation des animaux d’élevage, en prenant en compte les impacts des aliments, les performances des animaux et la gestion des effluents. 

Environmental impacts of different innovative feeding strategies on pig farms

Feeding strategies can be used to reduce environmental impacts of pig production by (1) using a multiobjective function (MO) to formulate feeds based on the price and environmental impacts of feedstuffs and/or (2) adapting the feed to changes in animal requirements during the fattening phase. This study analyses combination of the two options and their environmental consequences. Five feeding strategies were specified for the fattening period: two-phase feeding (BP); two-phase feeding with a reduction in dietary energy content (BPeg) or amino acid content (BPaa); and a multiphase feeding strategy managed either at the pen level (MPg) or by individual feeding (MPi). For each strategy, feeds were formulated with both a least cost formulation (LC) and with a MO formulation. Environmental impacts per kg of pig live weight at the farm gate were assessed with Life Cycle Analysis and compared to those of a baseline scenario (BP-LC). With MO, all strategies reduced environmental impacts per kg of pig up to 10%, except the BPeg strategy for acidification and climate change impacts. Three main factors explained the results among impacts and strategies: (1) relative contribution of feed to LCA impacts of pigs (34-98%); (2) feed conversion ratio, which indicates the overall efficiency of the system and drives nitrogen excretion and gas emissions; and (3) the nutritional composition of feed (protein content), which explains nitrogen excretion. This study highlights the need to optimize the feeding strategy globally by considering feed impacts, animal performance and manure management.

PDF icon Sandrine Espagnol et al., 50es JRP, 6 et 7 février 2018, Paris, p. 31-36
2018

Indicateurs de performances environnementales pour les élevages porcins

Consulter le resumé

La production porcine est fortement attendue sur la question environnementale. Pour intégrer sa prise en compte, il semble pertinent de proposer à la filière des outils de gestion des aspects environnementaux des élevages, reposant sur des indicateurs de suivi des performances environnementales. 

Ces derniers sont utiles à l’échelle des éleveurs, gestionnaires des élevages, mais aussi de la filière maillée par des organisations collectives comme les groupements de producteurs.

PDF icon bilan_2012web_31.pdf
2013

Indicateurs de performances environnementales pour les élevages porcins

Consulter le resumé

La production porcine est fortement exposée sur la question environnementale.

Pour mieux intégrer la prise en compte de cette question dans les pratiques de gestion, un outil (une « GT Environnementale ») est proposé aux acteurs de la filière et expérimenté avec eux, déclinant un ensemble d’indicateurs de suivi des performances environnementales. Ces derniers sont utiles à l’échelle des éleveurs et de la filière maillée par des organisations collectives tels les groupements de producteurs.

PDF icon Indicateurs de performances environnementales<br /><br />pour les élevages porcins
2011

Influence de l'incorporation de 3% de chabasite dans l'alimentation des porcs charcutiers sur l'émission d'ammoniac et d'odeurs

Consulter le resumé

Poster. La chabasite est une roche volcanique de la famille des zéolithes qui sont des alumino-silicates très largement utilisées dans l’industrie pour leurs très fortes capacités d’échanges cationiques. En production porcine, l’utilisation de chabasite pourrait permettre la réduction des émissions d’ammoniac et d’odeurs au bâtiment.

PDF icon jrp2014-environnement-guingand-poster.pdf
2014

Influence de la fréquence de vidange des eaux de lavage sur l’efficacité d’unités de lavage d’air sur les émissions d’ammoniac, d’odeurs et de poussières dans le cas de porcheries d’engraissement

Consulter le resumé

L’étude a été réalisée sur deux unités de lavage d’air installées sur deux salles d’engraissement identiques abritant chacune 60 porcs entre 25 et 110 kg de poids vif, sur deux bandes consécutives. Au cours de la 1ère bande, la vidange des eaux de lavage a été réalisée deux fois de manière partielle pour le 1er laveur (≈50%) et intégralement pour le second. Au cours de la 2ème bande, la vidange intégrale des eaux de lavage a été réalisée 4 fois sur le 1er laveur alors qu’aucune vidange n’a été appliquée au 2ème laveur.

Les concentrations en ammoniac, odeurs et poussières ont été mesurées simultanément en amont et en aval de chaque laveur.

Une vidange partielle des eaux de lavage a conduit à une meilleure efficacité du lavage sur les émissions d’odeurs et d’ammoniac par rapport à une vidange intégrale. Aucune différence d’efficacité sur l’ammoniac et sur les poussières n’a été observée entre le laveur non vidangé et le laveur vidangé 4 fois alors que l’efficacité sur les odeurs a été nettement dégradée. Les résultats acquis au cours de cette étude nous ont permis de déterminer la part respective de l’action chimique et de l’action biologique du lavage sur l’ammoniac tout en confirmant son action biologique sur la réduction des odeurs.

PDF icon jrp2014-environnement-guingand.pdf
2014

Pages