La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 261 à 280 de 669 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Au nord de l'Europe, la taille des élevages fait débat

Consulter le resumé

D'un côté, un cheptel porcin qui croît, se concentre dans des zones déjà denses en productinos et des élevages dont la taille s'envole. De l'autre, des habitants soucieux de leur cadre de vie et des citoyens sensibles aux conditions de vie des animaux. Qu'en est-il de la relation entre les citoyens et l'élevage aux Pays-Bas et en Allemagne ?

PDF icon techporc_roguet_n10_2013.pdf
2013

Odeurs de verrat : effets génétiques et non génétiques

Consulter le resumé

Les filières porcines européennes se sont engagées dans une démarche volontaire d'abandon de la castration chirurgicale des porcelets mâles à l’horizon 2018. L'une des conditions de cet abandon est de résoudre les différents problèmes liés à l'élevage de mâles entiers, et plus particulièrement ceux de qualité de viande. L'une des voies privilégiées est celle de la génétique, notamment la sélection génomique. Une population ressource a donc été mise en œuvre dans des populations françaises de type Piétrain, avec un contrôle des animaux en station de testage. Environ 1000 verrats de type Piétrain ou de type croisé Piétrain x Large White ont été élevés et abattus pour déterminer les caractères de production, de développement sexuel, de composition corporelle et surtout de défaut d'odeur de viande. La concentration en testostérone plasmatique diffère d’un type génétique à l'autre, mais les différences restent globalement faibles. Cette concentration n’est pas affectée par la bande d'élevage, par le poids des animaux ou par leur âge à la mesure. La teneur en androsténone de la bardière n’est pas affectée par l’effet de la bande d’élevage mais varie quasiment du simple au double en moyenne d’un type génétique à l’autre, les teneurs les plus élevées étant observées à la fois dans un des types Piétrain pur et dans un des types croisés. Cette teneur augmente avec le poids d’abattage et la concentration plasmatique en testostérone. L’effet de l’âge à l'abattage dépend du type génétique. La teneur en scatol de la bardière est peu affectée par la concentration en testostérone mais varie d’une bande à l'autre, d’un type génétique à l'autre et diminue avec l'âge à l'abattage.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2013

Mise en évidence de régions QTL sélectionnées dans une lignée synthétique sino-européenne

Consulter le resumé

Afin d'améliorer les qualités maternelles des truies, des lignées composites sino-européennes ont été développées en France par différentes organisations de sélection porcine (OSP) afin de tirer parti des bonnes performances des truies Meishan (MS) pour les caractéristiques de reproduction (prolificité, aptitudes maternelles) (Bidanel et al., 1991).

Néanmoins, les faibles performances de production de la race MS nécessitent la mise en place de stratégies de sélection afin d'aboutir à une combinaison des avantages respectifs des différentes races utilisées.

Poster.

L'OSP ADN a ainsi développé à partir de 2001 une lignée composite 1/4 MS, la Duochan, obtenue par croisement de truies Large White (LW) et de verrats F1 (Landrace (LF) x MS) issus de 28 truies MS.

Si, dans un premier temps, la Duochan a été sélectionnée sur la base d’un indice sur performances, l'objectif d'ADN est à terme de pouvoir mettre en place une sélection assistée par marqueurs (SAM).

L'objectif de l'étude présentée ici est d'identifier les régions du génome influençant les caractères de production et de reproduction pris en compte dans l'indice de sélection afin de définir à terme un jeu de marqueurs moléculaires permettant la sélection de ces QTL.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2013

Sélection de truies d'hyperqualités

Consulter le resumé

Initié en 1975, le programme "hyper" a permis de gains considérables de la prolificité des races Large White lignée femelle et Landrace français. La collecte des poids des porcelets à la naissance généralisée dans les élevages de sélection permet de progresser sur l'homogénéité des porcelets à la naissance et de sélectionner sru la production laitière des truies. L'ère des truies d'hyperqualités est née.

PDF icon techporc_do_delaunay_n9_2013.pdf
2013

Coût de revient 2011 : les producteurs européens face à de forts compétiteurs

Consulter le resumé

En 2011, les coûts de revient du porc sont relativement homogènes entre les principaux pays producteurs européens. La France se maintient parmi les leaders en Europe. Néanmoins, les pays d’Amérique du Nord et le Brésil tirent leur épingle du jeu grâce à de faibles prix des moyens de production.

PDF icon techporc_duflot_n9_2013.pdf
2013

Des systèmes d'élevage différents en Europe pour des marchés ciblés

Consulter le resumé

Une grande majorité des porcs produits en Europe sont issus de systèmes dits conventionnels.

Mais face à des demandes sociétales croissantes, des systèmes variés d’élevage de porcs se développent pour répondre à ces attentes.

PDF icon techporc_antoine_n9_2013.pdf
2013

Génétique : les enjeux du contrôle de performances

Consulter le resumé

La sélection génomique ouvre la possibilité de sélectionner de nouveaux caractères. Son développement passera par la capacité que la recherche et les OSP auront à réaliser de nouvelles mesures. Pour se préparer à ces nouveaux enjeux, FG Porc* et l'Inra se mobilisent pour la création d'une nouvelle station de contrôle de performance, tout en consolidant l'expertise du contrôle en ferme.
*FG Porc (France Génétique Porc) regroupe les OSP ADN, GENE+, NUCLEUS et l'IFIP

PDF icon techporc_bidanel_n8_2012.pdf
2012

Détection de QTL avec la puce PorcineSNP60 pour les indicateurs de la qualité technologique de la viande dans une population Large White

Consulter le resumé

De nombreux locus à effets quantitatifs (QTL) ont été détectés à l’aide de marqueurs microsatellites chez le porc

PDF icon Détection de QTL avec la puce PorcineSNP60 pour les indicateurs de la qualité technologique de la viande dans une population Large White
2012

Acceptabilité des élevages de porcs dans le nord de l’Europe : le cas des Pays-Bas

Consulter le resumé

* Dans le Nord de l’Europe:

- une mobilisation croissante pour le bien-être animal et contre l’agro-industrie

- pour la profession « WE NEED TO MOVE OR WE WILL BE MOVED »

* en France : un contexte très différent

- des mentalités, une sensibilité, une histoire

- Comparativement très peu de grands élevages

- Mais plus de difficultés à faire aboutir les projets

-> la nécessité de mieux connaître et d'évaluer le poids des différents sujets de controverses en France

PDF icon Acceptabilité des élevages de porcs dans le nord de l’Europe : le cas des Pays-Bas
2012

La production de porcs aux Pays-Bas : comprendre le retour à la croissance

Consulter le resumé

Les Pays-Bas réalisent, en 2011, 8 p. cent de la production porcine européenne, presque autant que le Danemark (8.4 p. cent), derrière la France (10 p. cent), l'Espagne (15,7 p. cent) et l'Allemagne (22,1 p. cent).

Après une chute brutale de production de 1997 à 2003, comment ce pays a-t-il pu renouer avec la croissance de sa production alors que l'environnement reste un défi.

Quels types d'élevages se sont imposés, pour quelles raisons et avec quelles conséquences ?
2012

Fine mapping of production and meat quality QTL in Large White pigs using the PorcineSNP60 Beadchip

Consulter le resumé

About 500 Large White pigs (106 sire families) were genotyped using the PorcineSNP60 Beadchip and controlled for feed intake, growth, carcass composition and meat quality. Of the 64,432 SNP (Single Nucleotide Polymorphism) of the chip, 44,412 passed the quality control and were thus used for genome-wide association analyses (GWAS) with the FASTA method (individual effects of SNP and polygenic effect are estimated jointly). A total of 45 regions with significant effects (P<10-4) have been identified for SNP distributed on all chromosomes (SSC) except on SSC5 and SSC12.

PDF icon Fine mapping of production and meat quality QTL in Large White pigs using the PorcineSNP60 Beadchip
2012

Genetic of residual feed intake in growing pigs : relationships with nitrogen and phosphorus excretion

Consulter le resumé

The aim of this study was to evaluate residual feed intake (RFI), which is the difference between observed daily feed intake (DFI) and predicted feed intake from production and maintenance requirements, as a selection criterion to improve feed efficiency in commercial pig breeds, and it potential to reduce the proportions of nitrogen (Nratio) and phosphorus (Pratio) excreted relatively to intake.
2012

Génétique et non castration : performances et dosages des odeurs de verrat

Consulter le resumé

Si les mâles entiers présentent systématiquement une amélioration de l'efficacité alimentaire et globablement un GMQ plus élevé que celui des mâles castrés et des femelles, il existe une certaine variabilité entre les types génétiques testés; De même, la proportion de carcasses à odeur est très variable.

PDF icon techporc_hassenfratz_n5_2012.pdf
2012

Pays-Bas : croissance de la production et modernisation des élevages

Consulter le resumé

Avec seulement 17% de SAU supplémentaire, les Pays-Bas élèvent 48% de porcs de plus que la Bretagne. Comment ont-ils accroitre leur production porcine depuis 2003 malgré la situation environnementale du pays ? Repères et éléments de compréhension.

PDF icon techporc_roguet_n4_2011.pdf
2012

Filière porcine de montagne : une marque pour capter de la valeur ajoutée

Consulter le resumé

Lancée à la fin du mois, la marque collective "Origine Montagne" a pour vocation de redonner vie à une production porcine prise sous le poids de surcoûts de production.
2012

Synthèse : Tendances de l'élevage porcin dans l'Union Européenne : un modèle en pleine mutation

Consulter le resumé

Au cours des dix dernières années, la production porcine, stable dans l'Union européenne, a légèrement régressé en France. Elle a augmenté par endroits (Allemagne, Espagne, Danemark...), s'est effondrée ailleurs (Royaume‐Uni, Europe centrale...), a baissé puis repris aux Pays‐Bas, amplement fluctué en Pologne... On assiste donc à des déplacements de production qui s'accompagnent d'une mutation profonde et rapide des élevages de porcs.
PDF icon Synthèse : Tendances de l'élevage porcin dans l'Union Européenne : un modèle en pleine mutation
2012

Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande : prix, structures et relations entre opérateurs

Consulter le resumé

Poster. Entre les porcs sortis de l’élevage et les produits finis mis en marché, l’observation des niveaux de prix aux différents maillons des filières porcines française et allemande montrent des différences sensibles, notamment aux stades du porc à la production et de la vente au détail des produits finis.
PDF icon Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande : prix, structures et relations entre opérateurs
2012

Cartographie fine de régions QTL à l'aide de la puce Porcine SNP60 pour l'ingestion, la croissance, la composition de la carcasse et la qualité de la viande en race Large White

Consulter le resumé

Près de 500 porcs Large White (106 familles de pères) ont été génotypés pour la puce PorcineSNP60 et contrôlés pour 21 caractères d’ingestion, de croissance, de composition de carcasse et de qualité de la viande. Sur les 64432 marqueurs SNP (Single Nucleotide Polymorphism) de la puce, 44412 ont passé le contrôle qualité et ont donc été utilisés pour des analyses d’association avec la méthode FASTA (estimation conjointe des effets individuels des SNP et de l’effet polygénique).

PDF icon g2jrp44.pdf
2012

Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande : prix, structures et relations entre opérateurs

Consulter le resumé

Entre les porcs sortis de l’élevage et les produits finis mis en marché, l’observation des niveaux de prix aux différents maillons des filières porcines française et allemande montrent à première vue des différences sensibles. En particulier, les prix de détail apparaissent nettement inférieurs en Allemagne.
PDF icon Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande : prix, structures et relations entre opérateurs
2012

Commerce international du porc : les principaux courants et leurs évolutions

Consulter le resumé

Dans un monde économiquement et commercialement de plus en plus ouvert, le niveau et la compétitivité de la production porcine et les habitudes de consommation de chaque pays conduisent à d’importants échanges internationaux de produits de porc. S'ils compensent les déséquilibres globaux d’approvisionnement (excédent ou déficit de la production par rapport à la consommation), les échanges résultent aussi d’utilisations diverses, selon les pays, des différentes parties issues de l’animal. Ils sont donc nécessaires à l’équilibre économique des filières.
PDF icon Commerce international du porc : les principaux courants et leurs évolutions
2012

Pages