La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 321 à 340 de 735 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Le prix du porc perçu par les producteurs de l’Union Européenne

Consulter le resumé

Poster. Dans un contexte rendu incertain par de fortes fluctuations des coûts de production et une situation économique tendue, les écarts de prix payés aux producteurs en France, en Espagne, au Danemark, aux Pays-Bas et en Allemagne, ainsi que leur suivi régulier sont des éléments importants de la compétitivité des filières porcines.
PDF icon Le prix du porc perçu par les producteurs de l’Union Européenne
2012

Cartographie fine de régions QTL à l'aide de la puce Porcine SNP60 pour l'ingestion, la croissance, la composition de la carcasse et la qualité de la viande en race Large White

Consulter le resumé

Près de 500 porcs Large White (106 familles de pères) ont été génotypés pour la puce PorcineSNP60 et contrôlés pour 21 caractères d’ingestion, de croissance, de composition de carcasse et de qualité de la viande. Sur les 64432 marqueurs SNP (Single Nucleotide Polymorphism) de la puce, 44412 ont passé le contrôle qualité et ont donc été utilisés pour des analyses d’association avec la méthode FASTA (estimation conjointe des effets individuels des SNP et de l’effet polygénique).

PDF icon g2jrp44.pdf
2012

Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande : prix, structures et relations entre opérateurs

Consulter le resumé

Entre les porcs sortis de l’élevage et les produits finis mis en marché, l’observation des niveaux de prix aux différents maillons des filières porcines française et allemande montrent à première vue des différences sensibles. En particulier, les prix de détail apparaissent nettement inférieurs en Allemagne.
PDF icon Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande : prix, structures et relations entre opérateurs
2012

La production de porcs aux Pays-Bas : comprendre le retour à la croissance

Consulter le resumé

Poster. Depuis 2003, le cheptel porcin croît aux Pays-Bas (+ 13% sur 7 ans). La restructuration spectaculaire des élevages suscite de vifs débats de société.
PDF icon La production de porcs aux Pays-Bas : comprendre le retour à la croissance
2012

Marché chinois : ces importations qui bouleversent le monde

Consulter le resumé

En forte croissance depuis cinq ans, les importations chinoises ont dépassé 1,7 millions de tonnes en 2011, dont deux tiers d'abats. Accéder à ce pays est toujours difficile, mais fructueux.
2012

La production des porcs aux Pays-Bas : comprendre le retour à la croissance

Consulter le resumé

Aux Bas-Bas, le cheptel porcin est contingenté par des « droits » (ou quotas), instaurés en 1997 et appelés à disparaître en 2015.

Pourtant depuis 2003, le cheptel porcin est reparti à la hausse (+13 %), après un recul imposé par le gouvernement (réduction de 18% des droits).

C’est pourquoi, l’IFIP a conduit une étude en 2011 afin de :

• décrire la croissance de la production porcine aux Pays-Bas depuis 2003 et le processus de transformation des élevages

• comprendre les raisons du retour à la croissance dans ce pays sous fortes contraintes.
PDF icon La production des porcs aux Pays-Bas : comprendre le retour à la croissance
2011

Appui aux organismes de sélection

Consulter le resumé

L’IFIP est financé par le Ministère de l’Agriculture pour fournir un encadrement technique aux Organismes de Sélection Porcine (OSP).

Cet appui se traduit notamment pour les OSP membres du dispositif collectif d’amélioration génétique, par l’animation des Livres Généalogiques Porcins Collectifs (LGPC) auxquels adhèrent les Organismes de Sélection ADN, Gène +, Nucléus, Bretagne Porc Sélection, France Sélection, CPPR.
PDF icon Appui aux organismes de sélection
2011

Les filières d'élevage au Brésil

Consulter le resumé

Le Brésil, pays aux dimensions d’un continent, est le 3° exportateur mondial

de produits agricoles.

Profitant d’avantages comparatifs (terres pour le pâturage, disponibilité en grains, main-d’œuvre peu coûteuse…), le Brésil s’est hissé durant la dernière décennie au rang de 1er exportateur mondial de viandes, surtout bovine et de volaille.

Le développement de grandes entreprises brésiliennes, devenues des multinationales du secteur, a favorisé ce succès.
PDF icon Les filières d'élevage au Brésil
2011

Evaluations génétiques des populations porcines

Consulter le resumé

Les meilleurs animaux d’une génération sont choisis parmi les candidats à la sélection pour devenir de futurs reproducteurs.

Le potentiel génétique d’un animal est évalué en considérant ses propres performances ainsi que celles de tous ses contemporains et apparentés.

Chaque mois, les valeurs génétiques des animaux des populations collectives et de certaines populations autonomes sont calculées conjointement par l’INRA et l’IFIP.

Les valeurs génétiques sont ensuite transmises aux sélectionneurs, organismes de sélection et centres d’insémination artificielle.
PDF icon Evaluations génétiques des populations porcines
2011

Encadrement des stations publiques de contrôle des performances

Consulter le resumé

Les stations publiques de contrôle de performances ont pour mission d’obtenir des références publiques objectives sur les divers types génétiques tout en garantissant la fiabilité de la collecte des données et la qualité des protocoles mis en œuvre.

L’IFIP, en partenariat avec l’INRA, a été missionné par le Ministère de l’Agriculture pour assurer leur encadrement technique.

Les 2 stations constituent un outil de collecte de données d’études dont les résultats concernent l’ensemble de la filière.
PDF icon Encadrement des stations publiques de contrôle des performances
2011

Conservation des ressources génétiques : Cryobanque Nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

L’IFIP contribue au bon déroulement du programme de conservation des ressources génétiques in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale).

Ce programme a pour objectif de préserver la variabilité génétique intra-race et de limiter l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.

L’IFIP apporte également son appui à l’Association des Livres Généalogiques Collectifs des Races Locales de porcs (LIGERAL).
PDF icon Conservation des ressources génétiques : Cryobanque Nationale et appui aux races locales
2011

Le commerce mondial du porc et des produits du porc

Consulter le resumé

En viande porcine, la France ne présente qu’un léger excédent de 5% de production par rapport à la consommation.

Mais les importations correspondent à 25% de la production et les exportations sont proches de 30%, en volume.

Ces échanges reposent sur des combinaisons multiples entre pays et produits et de nombreuses entreprises françaises sont actives dans le commerce international des produits de porc.

PDF icon Le commerce mondial du porc et des produits du porc
2011

Les modèles d’élevages de porcs en France et à l’étranger

Consulter le resumé

Les enjeux auxquels la production porcine est confrontée sont :

• une conjoncture économique difficile et une rentabilité à la baisse ;

• l’échéance 2013 pour la mise aux normes « bien-être » des bâtiments de truies gestantes ;

• l’accroissement de la concurrence avec l’essor de la production dans le nord de l’Europe.

Ce contexte pousse à l’évolution des élevages, plus ou moins forte selon les pays (figure).

PDF icon Les modèles d’élevages de porcs en France et à l’étranger
2011

Biologie moléculaire et génomique : de nouveaux outils pour la sélection

Consulter le resumé

Les programmes de sélection animale reposent de plus en plus sur des données d’analyses moléculaires.

L’IFIP gère ces informations pour les organisations de sélection partenaires.

Il coordonne et assure le suivi de projets de recherche en génomique, à l’interface entre les professionnels de la sélection regroupés au sein de BIOPORC et les organismes de recherche.

PDF icon Biologie moléculaire et génomique : de nouveaux outils pour la sélection
2011

Compétitivité de l’élevage porcin français vis-à-vis de ses concurrents de l’UE

Consulter le resumé

La filière porcine française est soumise à une forte concurrence, sur le marché intra-communautaire aussi bien qu’à l’extérieur.

Les prix du porc sont déterminés par le contexte international et l’efficacité de l’aval de la filière.

La rentabilité et la pérennité des élevages porcins français dépendent de leur capacité à produire avec les coûts les plus faibles.

PDF icon Compétitivité de l’élevage porcin français vis-à-vis de ses concurrents de l’UE
2011

Amélioration génétique des qualités maternelles

Consulter le resumé

L’accroissement de la prolificité des truies constaté depuis 30 ans a permis d’augmenter le nombre de porcelets par portée.

En contrepartie, la survie des porcelets en allaitement n’a pas été améliorée et la compétition alimentaire au sein de la portée s’est accrue.

Les lignées femelles doivent prendre en compte dans leurs objectifs de sélection, non seulement la prolificité, mais également la capacité des animaux à tous se développer de manière homogène et efficiente.
PDF icon Amélioration génétique des qualités maternelles
2011

Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande et effets sur les prix

Consulter le resumé

L’observation des niveaux et des évolutions des prix dans la filière porcine allemande laisse apparaître des différences avec la France.

Le paiement reçu par les producteurs est supérieur outre-Rhin, alors que différents indicateurs montrent que les prix de détail y sont plus faibles.

Une étude a été conduite en 2011 pour étayer ce constat et trouver, au travers de l’analyse du fonctionnement de l’aval de la filière porcine allemande, des explications aux différentiels de prix observés.

PDF icon Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande et effets sur les prix
2011

Le coût de la main d’oeuvre dans l’industrie de la viande en Espagne et en Allemagne

Consulter le resumé

Depuis 10 ans, les exportations de produits du porc à forte valeur ajoutée, comme les produits désossés ou transformés, ont beaucoup progressé en Allemagne (+440%) et en Espagne (+248%), mais peu en France (+7%).

Cette situation commerciale révèle une recherche de valeur ajoutée et un avantage comparatif de l’Allemagne et de l’Espagne pour les produits à fort besoin en main-d’œuvre.

PDF icon Le coût de la main d’oeuvre dans l’industrie de la viande en Espagne et en Allemagne
2011

Circulation de l’information génétique

Consulter le resumé

La gestion de l’information génétique est un outil majeur pour l’amélioration génétique des populations.

La collecte des performances mesurées dans les élevages ou dans les stations de contrôle de performances enrichit la base de données nationale génétique (BANAPOG).

Ces informations sont exploitées par l’évaluation génétique des populations ; les valeurs génétiques estimées qui en découlent sont retournées aux apporteurs afin de fournir des indicateurs pour le devenir

des animaux.
PDF icon Circulation de l’information génétique
2011

Animation technique pour le compte de l’Agence de la Sélection Porcine

Consulter le resumé

L’Agence de la Sélection Porcine (ASP), organe de représentation des professionnels de la génétique, est amenée à traiter des dossiers techniques à la demande de ses adhérents ou du Ministère de l’Agriculture.

Depuis 2005, au sein d’une convention de partenariat, l’ASP confi e l’animation et/ou la maîtrise d’œuvre de ses travaux à l’IFIP.

Le Ministère de l’agriculture confi e à l’ASP l’expertise des agréments zootechniques des Organismes de Sélection Porcine (OSP) :

- conformité aux exigences réglementaires,
PDF icon Animation technique pour le compte de l’Agence de la Sélection Porcine
2011

Pages