La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1441 à 1460 de 1805 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Y a-t-il un intérêt économique à alourdir les carcasses ?

Consulter le resumé

Alourdir davantage les porcs en production conventionnelle ne présente pas aujourd’hui d’intérêt économique majeur, d’autant plus que les cours sont bas et que le prix de l’aliment est en hausse.

Seule l'utilisation de grilles de rémunération adaptées et de primes spécifiques peut permettre de compenser

les surcoûts de l'alourdissement et de dégager une marge notable pour l'éleveur.
PDF icon Y a-t-il un intérêt économique à alourdir les carcasses ?
2004

Fabrication du jambon de Parme ou de San Daniele - Cahier des charges pour la production de porcs lourds

Consulter le resumé

Afin d’obtenir des produits de qualité supérieure, la production du porc lourd italien est soumise à des règles fixées par un consortium. Ainsi, les porcs sont abattus au poids vif de 160 kg pour un âge minimum de 9 mois. Ils sont issus essentiellement des races Large White et Landrace italiens, utilisées en pures ou en croisements, sélectionnées sur la base de critères spécifiques.

PDF icon Fabrication du jambon de Parme ou de San Daniele - Cahier des charges pour la production de porcs lourds
2004

Allongement de la durée d'engraissement des porcs de 14 à 20 semaines : effets sur la qualité de viande et l'aptitude à la transformation en jambon cuit

Consulter le resumé

Deux essais sont conduits dans deux stations expérimentales pour quantifier les performances de croissance de mâles castrés et de femelles élevés en groupe avec deux durées d’engraissement différentes, correspondant à la production de porcs standards (STD, 14 semaines) ou lourds (LRD, 20 semaines). Les caractéristiques des carcasses STD et LRD sont évaluées par les composantes de la teneur en viande maigre (G1, G2, M2), la qualité de viande par la mesure du pH1 et du pHu.
PDF icon Allongement de la durée d'engraissement des porcs de 14 à 20 semaines : effets sur la qualité de viande et l'aptitude à la transformation en jambon cuit
2004

Coût des contraintes réglementaires pour la production porcine française

Consulter le resumé

La production et la filière porcines françaises sont soumises à un nombre croissant de contraintes réglementaires, pour la plupart d’origine communautaire ou qui constituent la mise en œuvre en France de démarches imposées via le marché pour rassurer le consommateur. L’application de ces mesures entraîne des surcoûts à différents niveaux de la filière. Certains sont pris en charge par la collectivité, les autres par les entreprises concernées.

PDF icon bp2004n326.pdf
2004

Filière volaille : quelles voies d'amélioration de la qualité de la viande destinée à la transformation ?

Consulter le resumé

Différentes voies d'amélioration de la qualité de la viande de volailles destinées à la transformation sont possibles. Elles se situent tant au niveau de l'élevage, de l'abattage, de la découpe que de la transformation. Au niveau de l'élevage, la qualité de l'ajeunement devrait être valorisée. Au niveau de l'abattage, les conditions d'étourdissement, de refroidissement et de découpe devraient être mieux comprises. Des possibilités de tri en ligne, en vue de mieux caractériser la matière première, sont possibles par le pH ou la colorimétrie.

PDF icon 2004bouttenbul4.pdf
2004

Charcuterie-salaison sous le signe de la diversité

Consulter le resumé

La charcuterie salaison valorise 70 % de la carcasse du porc, offrant au consommateur des produits services, faciles à utiliser. Elle a beaucoup joué jusqu’alors la carte d’un approvisionnement diversifié sur le marché européen. Signe de changement, le développement récent de quelques IGP phares (jambon de Bayonne…) associe de plus en plus la transformation à l’origine géographique de la matière première. Signe d’ouverture, en 2003, l’industrie de la charcuterie salaison a franchi un nouveau pas en participant à l’interprofession nationale porcine.

PDF icon bp2004n325.pdf
2004

Composition chimique de la viande de porc et du jambon cuit : influence du type de muscle

Consulter le resumé

Une différence de composition chimique entre muscles ou pièces anatomiques importantes est observée tant sur matière première que sur produit fini. Cette différence se situe sur trois niveaux : - le taux de matière grasse qui peut, en partie, être corrigé par un parage adapté, - le taux de collagène, - les taux de sucres totaux et de sucres solubles totaux qui sont fonction du type de muscle ou de la pièce anatomique. La composition du produit fini n’est pas directement dépendante de la composition de la matière première.
PDF icon Composition chimique de la viande de porc et du jambon cuit : influence du type de muscle
2004

Approches explicative, diagnostique et préventive des viandes destructurées

Consulter le resumé

Depuis une dizaine d'années les salaisonniers sont confrontés à une problématique récurrente, dite des viandes déstructurées. Il est nécessaire de détecter les défauts de la matière première dans le but d'augmenter la qualité de celle-ci. La présente étude décrit les méthodes utilisées pour identifier les facteurs qui pourraient caractériser les quatre catégories de viandes déstructurées.
PDF icon Approches explicative, diagnostique et préventive des viandes destructurées
2004

Vision numérique : un outil pour évaluer qualité de la viande de poulet en ligne

Consulter le resumé

La filière volaille bénéficie de la bonne image de marque de ses produits et plus particulièrement de ceux à base de poulet pour leurs caractéristiques diététiques. Elle est au coeur du processus de mutation qui amène les filières alimentaires à devenir celles du prêt-à-manger. Le consommateur privilégie les produits pratiques, prêts à l’emploi. Il privilégie les produits préparés, au détriment de la viande fraîche. Les produits élaborés représentaient début 2003, 1/5 de la consommation de viande de volaille. Ils pourraient en représenter près de la moitié en 2010.

PDF icon Vision numérique : un outil pour évaluer qualité de la viande de poulet en ligne
2004

Adaptation de Listeria monocytogenes au mode de production des rillettes : conséquences pour la gestion du procédé.

Consulter le resumé

2004

La higiene en los sistemas de alimentación en sopa. Un aspecto clave para la prevención de alteraciones.<br /><br /><br />Sanitation of liquid feeding systems.

Consulter le resumé

Los sistemas de alimentación líquida o en "sopa" del ganadao porcino equipan abrededor de 2/3 de las plazas de engorde en Francia.

La higiene de este tipo de distribución de alimento es una precupación constante en las granjas, aunque sigue conociéndos mal. A continuación se ofreen los resultados de diversos estudios del Institut Technique du Porc y la Escuela Veterinaria de Toulouse.
2004

Maturation de la viande de porc : Influence sur les mesures de texture et le niveau de contamination bactérienne - Comparaison Label Rouge / Standard

Consulter le resumé

Cette étude propose de coupler la mesure des forces de cisaillement avec l’analyse chimique du taux de lipides intramusculaire et d’étudier trois durées de maturation : 2 jours (à l’issu de la découpe), 4 jours (après 2 jours en barquette en condition «linéaire») et 7 jours (3 jours de maturation en rein + 2 jours en barquette en condition «linéaire»). Deux types de production, Label Rouge et standard, ont été étudiés.
Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2003

Nettoyage-désinfection des camions de transport frigorifique

Consulter le resumé

L’arrêté du 20 juillet 1998 fixe les conditions techniques et hygiéniques applicables au transport des aliments et rend la méthode HACCP obligatoire. L’article 12 indique que « le responsable du transport procède à des contrôles réguliers pour vérifier la conformité des moyens de transport et des opérations effectuées aux dispositions du présent arrêté. Ces contrôles permettent notamment de s’assurer que les méthodes de nettoyage et de désinfection sont efficaces et adaptées ».

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2003
Le nettoyage et la désinfection en élevage porcin - Résultats d’études

Le nettoyage et la désinfection en élevage porcin - Résultats d’études

Consulter le resumé

Résultats d’études

Optimiser le nettoyage-désinfection de l’élevage : facteurs importants, coût de revient, méthode de contrôle.

Le nettoyage-désinfection des camions de transport de porcs : conception de l’aire de lavage, équipements (matériel, produits), protocoles à mettre en œuvre et méthodes de contrôle de l’efficacité.

Mieux comprendre le rôle de chacune des étapes comme facteur de motivation, favoriser les bonnes pratiques et améliorer le statut sanitaire de l’élevage.



Édition 2003 - 68 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2003

Observation de la qualité bactériologique des jambons livrés en salaison par des entreprises françaises et étrangères

Consulter le resumé

Les cahiers des charges mis en place par les salaisonniers pour maîtriser la qualité de la matière première prennent en considération des critères technologiques mais aussi microbiologiques. La réglementation européenne établit une obligation de maîtrise des risques microbiologiques associés aux denrées alimentaires en adoptant les principes du système HACCP.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2003

Prix du porc : le cycle du porc existe toujours

Consulter le resumé

2003

La consommation des viandes dans l'Union Européenne - Situation et évolutions récentes

Consulter le resumé

Perturbée par les crises sanitaires en 2000 et 2001 (ESB, fièvre aphteuse) la consommation de viandes dans l’UE a retrouvé un rythme de croisière en 2002. Le porc reste la première espèce consommée mais la viande de volailles a confirmé son dynamisme ces dernières années. Les niveaux de consommation carnée et la répartition selon les viandes sont variables selon les pays de l’UE, comme dans les Etats qui vont rejoindre l’Union.
PDF icon La consommation des viandes dans l'Union Européenne - Situation et évolutions récentes
2003

Influence du mode d'élevage sur la propreté visuelle des porcs et la qualité hygiénique des carcasses

Consulter le resumé

Les porcs observés pendant le premier volet de l’étude sont visuellement propres à la saignée, puisque près de 95% des sites anatomiques notés (arrière, dos et flanc) étaient sales sur moins de 25% de leur surface. L'arrière du porc est généralement plus sale que le dos et les flancs. La charge bactérienne des porcs est liée à la propreté visuelle des sites prélevés (jambon, longe, poitrine, épaule), l'écart entre les notes 0 (absence de salissures) et 3 (50 à 75% de la surface souillée) étant respectivement de 0,8 et 1,4 log pour la flore totale et les entérobactéries.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2003

L'analyse d'images dans les industries de transformation de la viande : principes et applications

Consulter le resumé

L'analyse d'images se développe depuis de nombreuses années dans le monde industriel. Par son automatisation, elle permet un gain de productivité. Toutefois, compte tenu de la diversité biologique de la viande, l'application de l'analyse d'images dans les industries de transformation peut présenter quelques difficultés. Cette présentation va s'attacher dans un premier temps à décrire un système d'analyse d'images et les différentes parties qui le caractérisent.
PDF icon L'analyse d'images dans les industries de transformation de la viande : principes et applications
2003

Economie et avenir de la filière porcine

Consulter le resumé

La production porcine a pour cadre le marché très concurrentiel et très intégré de l’Union européenne. Au fil des années, elle s’est concentrée dans des élevages plus compétitifs, plus professionnels et moins nombreux et dans les régions et filières européennes les mieux organisées économiquement.

La réglementation environnementale vient rebattre les cartes, conduisant au blocage ou au recul dans certaines régions spécialisées comme la Bretagne. Partout en France, les contraintes de société freinent ou bloquent le développement des élevages de porcs, empêchent les indispensables adaptations ou génèrent des charges nouvelles.

Avec l’élargissement de l’UE, en production porcine, les risques sont d’abord pour les nouveaux adhérents. Mais en cas d’ouverture des frontières par l’OMC, l’UE court un risque majeur. Face au modèle familial, dominant en Europe, l’intégration se développe et pourrait se répandre dans le monde.

Dans ce contexte, pourra-t-on concilier le haut niveau des contraintes de société en Europe et la rentabilité des exploitations ? Quel modèle de production porcine pourra répondre aux attentes de la société, en restant rentable et en assurant aux éleveurs et aux salariés les conditions de vie et de travail qu’ils attendent ?

2003

Pages