La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 86 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Atteindre l'autonomie énergétique par micro-méthanisation

Consulter le resumé

Tech Porc (FRA), 2017, n° 34, mars-avril, p. 31-33, par Pascal Levasseur et Michel Marcon

La micro-méthanisation dju lisier de porcs uniquement, avec production d'eau chaude, peut contribuer à l'autonomie en énergie thermique d'un élevage naisseur-engraisseur.

Cette autonomie peut être totale avec un digesteur chauffé, mais d'après les simulations et en l'état actuel des connaissances, elle reste difficile à atteindre avec un digesteur fonctionnant à température ambiante.

PDF icon Tech Porc (FRA), 2017, n° 34, mars-avril, p. 31-33, par Pascal Levasseur et Michel Marcon
2017

Bâtiment d’élevage à énergie positive

Consulter le resumé

Fiche n° 30 : réduction des impacts environnementaux

Depuis le « Grenelle de l’environnement », et les premiers travaux initiés par l’ADEME, l’énergie est devenue un élément incontournable dans les réflexions autour de la rénovation ou de la construction d’un bâtiment d’élevage.

En ce sens, l’IFIP a travaillé sur un projet dont l’objectif était de formaliser des choix techniques et d’apporter les éléments technico-économiques pour concevoir un prototype de bâtiments rassemblant l’ensemble des solutions permettant de réduire les consommations d’énergie.

Cette étude s’est déclinée en 3 parties :

• Transposition du concept utilisé dans le secteur de l’habitat, de bâtiment a basse consommation, aux bâtiments d’élevage en prenant en compte les contraintes spécifiques a cet usage.

• Création d’un guide de synthèse « Bâtiment d’élevage à énergie positive » qui propose, sous la forme de fiches, un descriptif de l’ensemble des technologies économes en énergie, des techniques de production d’énergie renouvelable et de récupération de chaleur.

• Elaboration d’un concept de bâtiment d’élevage à énergie positive et analyse des incidences technico-économiques liées à sa mise en place selon des scénarios prenant en compte différentes évolutions du contexte énergétique et des gains de productivité technique.

Les résultats de ce projet ont également pour but d’anticiper les prochaines augmentations du prix de l’électricité en proposant par anticipation aux professionnels l’ensemble des éléments nécessaires pour faire les choix les plus efficaces en matière d’économie d’énergie.

PDF icon fiche_bilan2013_30.pdf
2014

Bâtiment d’élevage à énergie positive

Consulter le resumé

Un bâtiment à énergie positive, c’est quoi ? Inspiré de la maison à énergie positive, le bâtiment d’élevage à énergie positive est un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. 
Quels sont les éléments à prendre en compte pour concevoir un bâtiment d’élevage à énergie positive en élevage de porc ? 

PDF icon batiment-energie-positive.pdf
2014

Bâtiments à énergie positive, sont-ils économiques ?

Consulter le resumé

Le concept de bâtiment d'élevage à énergie positive permet de répondre à la fois aux enjeux sociétaux et environnementaux. Mais pour que ce type de bâtiment se développe, il est nécessaire d'en évaluer l'intérêtt économique. Les bâtiments basse-consommation d'énergie sont rentables au bout de sept ans. Le passage à des bâtiments à énergie positive allonge le temps de retour sur investissement mais génère plus de revenu au bout de 20 ans.

PDF icon techporc_marcon_n21_2015.pdf
2015

Bâtiments d’élevage à énergie positive

Consulter le resumé

Le Grenelle de l’environnement demande au secteur agricole de réduire l’impact environnemental des exploitations.

La diminution des consommations d’énergie directes constitue l’une des réponses à cet objectif.

Or, les bâtiments d’élevage déterminent une part non négligeable de cette consommation énergétique.

C’est pourquoi l’IFIP travaille sur un projet qui se décline en 3 objectifs :

1- Création d’un guide pour la réalisation de bâtiments d’élevage à basse consommation d’énergie.
PDF icon Bâtiments d’élevage à énergie positive
2011

Batterie de condensateurs : est-ce vraiment efficace ?

Consulter le resumé

Les boîtiers de condensateurs réduisent l’appel à puissance d’une installation électrique.
Dans les élevages ayant souscrit un tarif jaune ou vert, ils évitent les pénalités ou dégagent une réserve de puissance sans changer d’abonnement. De quoi économiser 3 à 4 % du prix de la facture par an.

PDF icon techporc_marcon_n23_2015.pdf
2015

Bilan carbone sur l’aval de la filière porcine

Consulter le resumé

Suite au Grenelle de l’Environnement organisé par l’Etat Français, une volonté politique forte pousse le Ministère du Développement Durable à initier des travaux pour afficher des caractéristiques environnementales des produits de consommation dont les viandes et produits transformés.

Cet affichage doit informer le consommateur de l’impact du produit sur le réchauffement climatique, lui donner la possibilité de comparer les produits d’une même catégorie et lui permettre d’arbitrer ses choix en fonction du prix, de la qualité et de la pression du produit sur l’environnement.

PDF icon Bilan carbone sur l’aval de la filière porcine
2010

Capots et régulation infrarouge en maternité, retour d'expérience

Consulter le resumé

En octobre 2012, Christian Boisson du GAEC le Moulin du Buis, sur les conseils de son technicien, choisit d'installer des capots régulés pour chauffer ses maternités. Après un an d'utilisation, il nous donne ses premières impressions.

PDF icon techporc_massabie_n15_2014.pdf
2014

Centralisée ou salle par salle : les critères pour bien choisir sa ventilation

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Réussir Porc / Tech Porc (FRA), 2019, n° 270, juillet-août, p. 30-32

Une ventilation centralisée reste plus onéreuse qu’une ventilation en salle par salle. Mais elle permet de répondre à de nouvelles attentes émergentes : environnement, économie d’énergie, lavage d’air…

PDF icon Yvonnick Rousselière, Réussir Porc / Tech Porc (FRA), 2019, n° 270, juillet-août, p. 30-32
2019

Chauffage en maternité, tests en élevage

Consulter le resumé

Le principe de régulation par sonde infra rouge associée à un capot a été testé dans deux élevages. A chaque fois, une salle témoin a permis d'estimer le gain potentiel. Un premier bilan a été fait après un an de fonctionnement.

PDF icon techporc_massabieb_n15_2014.pdf
2014

Conception de bâtiments d'élevage innovants à énergie positive

Consulter le resumé

PDF icon Conception de bâtiments d'élevage innovants à énergie positive
2010

Conception de bâtiments d’élevage innovants à énergie positive

Consulter le resumé

Michel Marcon et al., Innovations agronomiques (FRA), 2016, volume 49, mars, p. 377-388

En conformité avec les conclusions du « Grenelle de l’environnement », il est demandé au secteur agricole de réduire l’impact environnemental des exploitations. La diminution des consommations d’énergie directes constitue l’une des réponses à cet objectif ; or, le concept de bâtiment d’élevage à énergie positive est une voie possible pour améliorer notablement le bilan énergétique des élevages. Ainsi, l’objectif de cette étude est triple : (i) proposer une définition commune d’un bâtiment à énergie positive pour les trois principales filières d’élevage, (ii) fournir les éléments techniques pour la réalisation de ce type de bâtiments, (iii) évaluer l’intérêt économique de ce concept. Après avoir défini le concept du BEBC1, trois guides techniques ont été publiés (un pour chaque filière). Ils présentent, sous la forme de fiches techniques l’ensemble des technologiques et des pratiques d’élevage, permettant de réduire les consommations d’énergie. De plus, ces guides proposent un descriptif des solutions de production d’énergie renouvelable. Enfin, chaque filière a réalisé une synthèse économique sur un bâtiment à énergie positive virtuel dans le but d’évaluer l’intérêt économique de ce concept.

ENG

Design of innovative livestock buildings positive energy

In accordance with the conclusions of the "Grenelle de l'environnement", agricultural sector is due to reduce environmental impact of farms. Direct energy consumption reduction is one answer to this objective. However, the concept of barn positive energy is a possible way to significantly improve the energy balance of the farms. Thus, the objective of this study was threefold: (i) to provide a common definition of a building positive energy for the three main sectors of farming, (ii) to provide the technical elements for the construction of this type of buildings, (iii) to evaluate the economic interest of this concept. After defining the concept of the BEBC, three technical guides were published (one for each sector). They presented, in the form of sheets all technologies and breeding practices, to reduce energy consumption. In addition, these guides provided a description of the production of renewable energy solutions. Finally, each sector produced an economic synthesis on a virtual building positive energy to assess the economic impact of this concept.

2016

Consommation d'eau et d'énergie en abattoir-découpe de porcs : caractérisation des situations actuelles dans 8 outils

Consulter le resumé

L’énergie et l’eau représentent le second poste de dépenses en abattoir-découpe porc après le personnel. La demande en énergie augmente globalement de par la sophistication des procédés et les automatisations mises en place sur les chaînes d’abattage et de découpe ainsi que l’élaboration plus poussée des produits (augmentation des machines et systèmes de convoyage, plus de production de froid, augmentation des surfaces à réfrigérer…). Parallèlement, les coûts de l’énergie et de l’eau augmentent.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2009

Consommation d'eau et d'énergie en abattoir-découpe de porcs : caractérisation des situations actuelles dans 8 outils

Consulter le resumé

En 2009, l’IFIP a conduit des enquêtes et réalisé des campagnes de mesures dans 8 sites d’abattage et découpe de porcs.

L’objectif était d’inventorier les solutions pouvant être mises en place par les industriels afin de réduire leur facture en eau et énergie (électricité et gaz).

Ce travail a permis de recueillir des références et valider les meilleures techniques disponibles pour récupérer ou limiter la consommation d’eau et d’énergie.
PDF icon tp2chevillon10.pdf
2010

Consommation d’eau et d’énergie en abattoir-découpe de porc : caractérisation des situations actuelles dans 8 outils

Consulter le resumé

L’énergie et l’eau sont le second poste de dépense en abattoir-découpe. Poursuivant le travail initié en 2007, l’étude présente des références pertinentes et des solutions de récupération et d’économie d’énergie.

PDF icon Consommation d’eau et d’énergie en abattoir-découpe de porc : caractérisation des situations actuelles dans 8 outils
2010

Des économies potentielles en eau et énergie en abattoir

Consulter le resumé

Cette première étude conduite par l'IFIP en collaboration avec l'ADIV et 3 entreprises de la filière laisse présager des économies potentielles en énergie et eau selon les process ou opérations unitaires d'abattage et de découpe, de gestion et production de froid, d'air comprimé, et de récupération d'énergie sur site pour pré-ou chauffer l'eau sanitaire en cours d'abattage. Cette première étude a mis en évidence des écarts importants concernant les niveaux de consommation en eau et énergie dans un rapport de 1 à 2.
PDF icon Des économies potentielles en eau et énergie en abattoir
2008

Des LED pour réduire la consommation énergétique

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Porc Mag (FRA), 2017, octobre, n° 524, p. 31

L'éclairage par LED en élevage porcin apparaît comme une solution intéressante et simple pour mieux piloter la consommation électrique de l'exploitation, dans un objectif à la fois d'économie en lien avec la hausse du prix de l'électricité, et de réduction de l'impact environnemental de l'élevage.

2017

Des niches en post-sevrage pour réduire la consommation en chauffage

Consulter le resumé

Durant l'hiver 2011-2012, des niches "intelligentes" ont été testées dans des post-sevrages de la station de Villefranche-de-Rouergue. Avec 75 % d'économie de chauffage, l'impact sur la facture d'électricité est indéniable. Le système doit toutefois être adapté au caillebotis intégral pour ne pas générer un surcroît de travail.

PDF icon techporc_massabie_n7_2012.pdf
2012

Déshydratation des digestats de méthanisation : analyse économique de 4 procédés

Consulter le resumé

La méthanisation n’est pas, à proprement parler, une solution de traitement. Mais la filière co-génération peut toutefois y contribuer par la déshydratationd’une partie du digestaten vu de son exportation.

Nous avons ainsi mené une analyse économique de 4 procédés de déshydratation couplés à une unité de méthanisation.

Les scénarios ont été construits autour de 2 quantités de digestat à déshydrater (3000 et10000 m3/an) et 3 niveaux d’excédent (20, 50 et 80 %).
PDF icon tp5levasseur10.pdf
2010

Développement d’un calculateur pour déterminer l’intérêt technico-économique de la méthanisation dans les différents systèmes de productions animales : Méthasim

Consulter le resumé

Dans le contexte d’un intérêt croissant de l’agriculture pour les énergies renouvelables et notamment pour la méthanisation, les études de projet soulignent souvent la difficulté d’atteindre l’équilibre économique, en raison des tarifs français d’achat de l’électricité issue du biogaz agricole qui demeuraient jusqu’à présent peu élevés.
PDF icon Développement d’un calculateur pour déterminer l’intérêt technico-économique de la méthanisation dans les différents systèmes de productions animales : Méthasim
2011

Pages