La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 21 à 40 de 86 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Economiser l'énergie avec des niches pour porcelets

Consulter le resumé

Fiche bâtiment n° 4

La mise en place de niches pour porcelets en post-sevrage et en maternité permet de réduire nettement les consommations d'énergie liées au chauffage et de créer une zone de confort privilégiée pour les animaux logés.

PDF icon Fiche bâtiment n° 4, par F. Kergourlay et M. Marcon
2015

Evaluation d’équipements économes en énergie : l’éco-ventilation

Consulter le resumé

Fiche n° 036 : réduction des impacts environnementaux et des consommations d'énergie

Dans un contexte économique déprimé, il est néanmoins demandé aux éleveurs de porcs d’adapter leurs pratiques et outils de production pour mieux prendre en compte les contraintes environnementales. A cet égard, les économies d’énergie constituent un levier intéressant pour les élevages, en permettant à la fois d’améliorer le bilan environnemental et de conforter la compétitivité (en réduisant le coût de production).
Par ailleurs, la loi NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité) va conduire à l’arrêt des « tarifs jaunes », majoritaires chez les éleveurs de porcs (70 % des exploitations). Cette nouvelle loi envisage une augmentation de 20 % des prix de l’électricité d’ici 2020 et de plus de 40 % d’ici 2025.
C’est pourquoi, l’énergie reste une priorité de la R&D et l’IFIP poursuit diverses actions, dont l’évaluation d’équipements économes en énergie disponibles sur le marché.
Ainsi, un banc d’essai spécifique « éco-ventilation » a été conçu pour tester, valider les matériels et mesurer les économies d’énergie permises par ces nouveaux équipements.

PDF icon fiche_bilan2014_036.pdf
2015

Le calculateur MEDIBATE : bilan thermique et énergétique d’un bâtiment d’élevage

Consulter le resumé

Fiche n° 037 : réduction des impacts environnementaux et des consommations d'énergie

L’énergie répond à un double challenge : les économies d’énergie améliorent les bilans environnementaux des élevages tout en permettant des économies substantielles pour les éleveurs.
Le besoin peut être de
- (i) diagnostiquer les consommations dans des bâtiments existants,
- (ii) simuler les niveaux d’utilisation d’énergie dans un projet de bâtiment,
- (iii) évaluer la rentabilité d’une technique et/ou technologie économe en énergie.
Or, la seule observation des factures énergétiques ne permet généralement pas une analyse fine des consommations par un stade physiologique ou même par une fonction donnée (ex : ventilation).
C’est pourquoi, depuis 2012, l’IFIP a entrepris l’élaboration d’un simulateur énergétique capable de définir les consommations d’énergie de la ventilation et du chauffage (85 % des usages énergétiques d’un élevage) pour chaque salle d’un bâtiment.
Cet outil prend en compte les éventuelles incidences de choix techniques ou technologiques de l’éleveur sur les performances techniques : par exemple, un éleveur peut souhaiter économiser de l’énergie en réduisant le niveau de chauffage, mais ce choix risque alors d’engendrer un déficit chronique de température dans les salles et une augmentation de l’indice de consommation.
De même, MEDIBATE permet de simuler la rentabilité d’un investissement ou d’un changement de pratique pour appréhender, en regard du coût ainsi consenti, les économies d’énergie prévisibles et partant, le retour sur investissement.

PDF icon fiche_bilan2014_037.pdf
2015

Prérefroidissement à chaud des produits de charcuterie et réduction de l’énergie consommée lors du chauffage

Consulter le resumé

Fiche n° 035 : réduction des impacts environnementaux et des consommations d'énergie

Il est important de pouvoir réduire la consommation énergétique tout en conservant les effets technologiques et microbiologiques de la cuisson.
L’Ifip a comparé trois modes de refroidissement des produits de charcuterie en fonction de leur influence sur la consommation énergétique lors de la phase de chauffage.
Les conditions de traitement thermique ont été revisitées afin de trouver les conditions permettant de concilier les exigences de développement des caractéristiques des produits et de destruction thermique des cuissons.

PDF icon fiche_bilan2014_035.pdf
2015

Batterie de condensateurs : est-ce vraiment efficace ?

Consulter le resumé

Les boîtiers de condensateurs réduisent l’appel à puissance d’une installation électrique.
Dans les élevages ayant souscrit un tarif jaune ou vert, ils évitent les pénalités ou dégagent une réserve de puissance sans changer d’abonnement. De quoi économiser 3 à 4 % du prix de la facture par an.

PDF icon techporc_marcon_n23_2015.pdf
2015

Récupérer l'énergie des salles à l'aide d'un échangeur air-air

Consulter le resumé

Fiche bâtiment n° 3

PDF icon Fiche bâtiment n° 3, par F. Kergourlay et M. Marcon
2015

Limiter le gaspillage d'énergie : gestion du couple chauffage-ventilation

Consulter le resumé

Fiche  bâtiment n° 2

PDF icon Fiche bâtiment n° 2, par Kergourlay et al.
2015

Limiter les consommations d'énergie : mise en place d'une nurserie

Consulter le resumé

Fiche bâtiment n° 1

PDF icon Fiche bâtiment n° 1, par Kergourlay et al.
2015

Bâtiments à énergie positive, sont-ils économiques ?

Consulter le resumé

Le concept de bâtiment d'élevage à énergie positive permet de répondre à la fois aux enjeux sociétaux et environnementaux. Mais pour que ce type de bâtiment se développe, il est nécessaire d'en évaluer l'intérêtt économique. Les bâtiments basse-consommation d'énergie sont rentables au bout de sept ans. Le passage à des bâtiments à énergie positive allonge le temps de retour sur investissement mais génère plus de revenu au bout de 20 ans.

PDF icon techporc_marcon_n21_2015.pdf
2015

Eco-ventilateurs, efficacité prouvée

Consulter le resumé

Près de la moitié des consommateurs énergétiques d'un élevage provient de la ventilation. Désormais, la majorité des équipementiers proposent des éco-ventilateurs ou des variateus de fréquence, qui semblent être des solutions d'avenir. Avec au minimum 60 % d'économie d'énergie, le retour sur investissement est inférieur à trois ans.

PDF icon techporc_marcon_n21_2015.pdf
2015
Solutions pour réduire sa consommation d’énergie et produire des énergies renouvelables dans la filière porcine

Guide du bâtiment d’élevage à énergie positive (BEBC+)

Consulter le resumé

Solutions pour réduire sa consommation d’énergie et produire des énergies renouvelables dans la filière porcine

PDF icon téléchargez le fichier attention à l'impression : 68 pages !
2014

Bâtiment d’élevage à énergie positive

Consulter le resumé

Fiche n° 30 : réduction des impacts environnementaux

Depuis le « Grenelle de l’environnement », et les premiers travaux initiés par l’ADEME, l’énergie est devenue un élément incontournable dans les réflexions autour de la rénovation ou de la construction d’un bâtiment d’élevage.

En ce sens, l’IFIP a travaillé sur un projet dont l’objectif était de formaliser des choix techniques et d’apporter les éléments technico-économiques pour concevoir un prototype de bâtiments rassemblant l’ensemble des solutions permettant de réduire les consommations d’énergie.

Cette étude s’est déclinée en 3 parties :

• Transposition du concept utilisé dans le secteur de l’habitat, de bâtiment a basse consommation, aux bâtiments d’élevage en prenant en compte les contraintes spécifiques a cet usage.

• Création d’un guide de synthèse « Bâtiment d’élevage à énergie positive » qui propose, sous la forme de fiches, un descriptif de l’ensemble des technologies économes en énergie, des techniques de production d’énergie renouvelable et de récupération de chaleur.

• Elaboration d’un concept de bâtiment d’élevage à énergie positive et analyse des incidences technico-économiques liées à sa mise en place selon des scénarios prenant en compte différentes évolutions du contexte énergétique et des gains de productivité technique.

Les résultats de ce projet ont également pour but d’anticiper les prochaines augmentations du prix de l’électricité en proposant par anticipation aux professionnels l’ensemble des éléments nécessaires pour faire les choix les plus efficaces en matière d’économie d’énergie.

PDF icon fiche_bilan2013_30.pdf
2014

RERALIM : réduction de l’energie et des rejets par l’alimentation

Consulter le resumé

Fiche n° 28 : réduction des impacts environnementaux

En élevage porcin, l’aliment consomme par les animaux représente à la fois 60 % de la consommation d’énergie et 60% des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Les éleveurs de porcs se trouvent confrontés à un double challenge :

- économique, dans une concurrence mondiale toujours plus forte ; mais aussi

- environnemental, à travers, notamment, la nécessité de limiter l’empreinte globale de l’élevage

(énergie, GES et rejets).

Une réduction sensible de la consommation d’aliment par kg de viande produit répond à ce double enjeu.

La gestion de l’alimentation semble être la voie la plus prometteuse pour améliorer le bilan environnemental tout en préservant les résultats économiques.

En effet, la connaissance des besoins individuels en matière d’alimentation en fonction de divers critères (poids, génétique, âge,….) s’est enrichie et des recommandations existent pour gérer de façon précise l’apport alimentaire afin d’en optimiser l’efficacité et de limiter ainsi les rejets.

La production finale de ce projet est la réalisation d’un prototype d’automate de distribution alimentaire permettant une distribution individuelle « intelligente ».

Ce prototype sera équipé d’un modèle décisionnel (basé en partie sur InraPorc®) qui adaptera automatiquement la ration distribuée aux besoins en temps réel de chaque animal.

PDF icon fiche_bilan2013_28.pdf
2014

Echangeur de chaleur et ventilation économe

Consulter le resumé

Fiche n° 31 : réduction des impacts environnementaux

L’énergie est maintenant au cœur des projets de construction de bâtiment d’élevage. Les éleveurs et les conseillers sont donc confrontés à la diversité des solutions qui permettent de réduire les consommations d’énergie. Il est alors important de disposer des références techniques et de connaître les gains énergétiques permis par les différentes technologies présentés sur le marché.

C’est pourquoi, l’IFIP, avec le soutien financier de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise des énergies) travaille à l’évaluation des performances de différents équipements parmi ceux présumés les plus efficaces.

Deux équipements en particulier ont été évalués en 2013 : les « éco-ventilateurs » et les échangeurs de chaleur.

L’objectif du projet était d’évaluer les économies d’énergie offertes par l’éco-ventilation en élevage : le test en station expérimentale a porté ici sur 4 équipements commerciaux des marques

ACEMO, Fancom, Econofan, Sodalec ; par ailleurs, les performances du bloc échangeur de chaleur de 5 équipementiers ont également été évaluées (Fancom, Anavelec, DetlaR+ ; Systel, ACEMO).

PDF icon fiche_bilan2013_31.pdf
2014

MEDIBatE : modélisation des flux d’energie Directe et Indirecte pour les bâtiments d’elevage

Consulter le resumé

Fiche n° 29 : réduction des impacts environnementaux

Au même titre que les autres secteurs d’activité, le monde de l’élevage doit être en mesure de faire évoluer ses pratiques pour limiter le recours aux énergies fossiles. L’analyse doit porter non seulement sur les consommations d’énergie directe (mobilisées sur l’élevage lui-même) mais aussi sur les consommations d’énergie indirecte (mobilisées en amont, par les intrants).

Actuellement, les outils et modèles existants apportent chacun une réponse partielle à cette problématique de l’énergie.

L’ambition de ce projet réside dans l’intégration, à l’échelle du système complexe que représentent les bâtiments d’élevage porcins, des connaissances disponibles en matière de bioclimatologie (échanges thermiques animal/ bâtiment/milieu) et de consommation d’énergie.

Le projet est aussi une tentative pour utiliser la modélisation au service de la réalisation d’un outil d’aide à la décision opérationnel, conçu pour les acteurs du secteur agricole.

L’outil propose dans ce projet doit permettre d’améliorer l’efficience environnementale des élevages en prenant en compte les effets globaux relatifs aux enjeux énergétiques ; les améliorations recherchées s’inscrivent en réponse à une demande sociétale forte en matière de gestion durable des exploitations hors-sol.

Il s’agit également d’inclure un module « économique » permettant une synthèse précise des temps de retour sur investissement des actions en faveur des économies d’énergie, mais également une analyse des gains escomptables par l’amélioration de l’efficience énergétique des élevages.

En outre, le bilan économique sera conçu de façon à pouvoir faire évoluer les paramètres économiques, volatils par nature et essentiels dans ce genre d’outil, tels que le cout unitaire des énergies, de l’aliment et des matériaux.

PDF icon fiche_bilan2013_29.pdf
2014

Ventilateurs économes : Les résultats sur le terrain

Consulter le resumé

Quelles sont les économies d'énergie réellement permises par les ventilateurs dits "économes" présents sur le marché ? L'Ifip a mis en place un suivi en élevages de trois modèles. Résultats : de 60 à 90% d'énergie épargnée et un investissement rentabilisé en trois ans.

2014

Eco-ventilation, quelles sont les économies réalisables ?

Consulter le resumé

La ventilation représente 39 % de la facture électrique d’un élevage. Les éco-ventilateurs permettent  de réduire ce poste de 60 à 90 %. L’investissement est rentabilisé en trois ans.

PDF icon techporc_marcon_n16_2014.pdf
2014

Les échangeurs de chaleurs : évaluation de leurs performances

Consulter le resumé

Les échangeurs à chaleur commercialisés pour les élevages de porcs présentent une efficacité satisfaisante. Les trois modèles testés sur un banc d’essai récupèrent ainsi la moitié de la chaleur disponible dans l’air vicié.

PDF icon techporc_marconb_n16_2014.pdf
2014

Bâtiment d’élevage à énergie positive

Consulter le resumé

Un bâtiment à énergie positive, c’est quoi ? Inspiré de la maison à énergie positive, le bâtiment d’élevage à énergie positive est un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. 
Quels sont les éléments à prendre en compte pour concevoir un bâtiment d’élevage à énergie positive en élevage de porc ? 

PDF icon batiment-energie-positive.pdf
2014

Chauffage en maternité, tests en élevage

Consulter le resumé

Le principe de régulation par sonde infra rouge associée à un capot a été testé dans deux élevages. A chaque fois, une salle témoin a permis d'estimer le gain potentiel. Un premier bilan a été fait après un an de fonctionnement.

PDF icon techporc_massabieb_n15_2014.pdf
2014

Pages