La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 50 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Qu'obtiennent les éleveurs qui transforment et vendent à la ferme ?

Consulter le resumé

2003
Guide de l’éleveur pour l’identification des porcins - Rôle de l’éleveur

Guide de l’éleveur pour l’identification des porcins - Rôle de l’éleveur

Consulter le resumé

• Guide de l’éleveur pour l’identification des porcins - Rôle de l’éleveur
Les modalités de l’identification des porcins évoluent...
Qu’est-ce qui évolue ?
Qui est concerné ?
Pourquoi ces évolutions ?

• Fiche synthétique - rôle de l'éleveur

• Recommandations sur le numéro individuel des reproducteurs

 

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2005

Qui sont les éleveurs Cochons d'Or ?

Consulter le resumé

Les naisseurs-engraisseurs représentent 62 % des dossiers. 46% des élevages nominés se situent en Bretagne, 13% en Pays de la Loire. En moyenne, 1,8 personne travaille sur l’atelier porc. Chez les naisseurs-engraisseurs, le nombre de truies par UTH est en moyenne de 92,5. Le plus souvent, l’atelier porc est inséré dans une exploitation dont la surface moyenne est de 65 ha. Les 2/3 produisent des céréales. 92 % des éleveurs sont engagés dans la démarche VPF ; 89% le sont aussi dans une autre démarche « qualité ». Près de 40 % des 180 maternités enquêtées ont été rénovées.
PDF icon Qui sont les éleveurs Cochons d'Or ?
2005

Elevages transformant et commercialisant leurs porcs. 2ème partie : les éléments de rentabilité économique

Consulter le resumé

Pour définir des catégories d’exploitations, cette étude a pris en compte l’orientation, le nombre de porcs transformés et commercialisés, ou le nombre d’ETP nécessaire à la transformation et à la vente. Le pourcentage de transformation, c’est-à-dire le rapport : nombre de porcs transformés sur le nombre de porcs produits, est le critère qui caractérise le mieux les ateliers qui transforment et vendent des porcs produits sur la ferme.
PDF icon Elevages transformant et commercialisant leurs porcs. 2ème partie : les éléments de rentabilité économique
2006

Résultat GTE en 2007 : la technique compte toujours

Consulter le resumé

Dans la crise, il ne faut pas oublier la technique. Les partenaires étrangers redoublent leurs efforts; Résultats à l'appui.
2008

Le travail en production porcine

Consulter le resumé

Cette synthèse rapporte les résultats de différents travaux réalisés par l'IFIP et ses partenaires sur plusieurs aspects de l'utilisation de la main-d'oeuvre en production porcine.Les travaux conduits dans les organisations techniques ont privilégié les enjeux technico-économiques et le travail y est analysé en terme quantitatif. La conduite en bandes influence beaucoup ces approches par les choix d'organisation et les rythmes de travail.
PDF icon Le travail en production porcine
2008

Les élevages de porcs demain : trois archétypes pour répondre aux exigences

Consulter le resumé

Les structures d'élevage sont le résultat de choix d'éleveurs, mais dans un cadre imposé par la réglementation et des attentes sociétaires. Trois types d'élevages porcins sont identifiés pour répondre aux attentes qui évoluent.
2009

Le bien-être animal dans les démarches qualité : point de vue des éleveurs

Consulter le resumé

Aux niveaux européen et national, la question du bien-être animal occupe une place croissante dans les débats qui concernent l'agriculture, comme dans les réglementations ou les programmes de recherche.

Les éleveurs n'interviennent pas souvent directement dans le débat. Ils jouent pourtant un rôle clé dans le bien-être des animaux qu'ils côtoient quotidiennement dans leur travail. Ils sont, de plus, les premiers concernés dans leurs pratiques et leurs installations par les évolutions réglementaires ou les cahiers des charges des démarches qualité de leurs produits.
2009

La notification des mouvements de porcins devient obligatoire

Consulter le resumé

l’association BDPORC est agréée par le Ministère en charge de l’Agriculture, en tant que gestionnaire de la base de données nationale d’identification des porcins.

La notification des mouvements, désormais obligatoire, consiste à transmettre à BDPORC, dans un délai maximum de 7 jours, les informations décrivant un mouvement d’animaux.

Les deux plaquettes « Guide de l’éleveur » et « Guide du délégataire » sont reproduites dans cet article.

PDF icon La notification des mouvements de porcins devient obligatoire
2009

Guide de l’éleveur pour l’identification des sangliers

Consulter le resumé

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2010

Prix du porc payé aux éleveurs : Allemagne, Espagne en tête

Consulter le resumé

La crise économique sévère prolonge ses effets sur la demande et le prix du porc.

Elle maintient en grande difficulté les éleveurs français. Dans ce contexte, il est plus que jamais nécessaire de comparer le niveau des prix payés aux producteurs des différents pays européens.

Une étude de l’IFIP confirme que les porcs allemands et espagnols sont sensiblement mieux payés dans l’UE. Elle propose un modèle de suivi hebdomadaire.
PDF icon bp2010n395.pdf
2010

Être éleveur demain

Consulter le resumé

PDF icon Être éleveur demain
2010

Participation au réseau environnemental des élevages porcins

Consulter le resumé

Loïc Dupont est technicien environnement au sein d’Aveltis. Il a accompagné un groupe de sept éleveurs porcins dans la mise en place du réseau environnemental et témoigne de son expérience
PDF icon Participation au réseau environnemental des élevages porcins
2012

Hommes et animaux d’élevage au travail : vers une approche pluridisciplinaire des pratiques relationnelles

Consulter le resumé

Le statut juridique de l’animal reconnu comme «être sensible», induit de fait qu’une réflexion sur le travail en élevage et la relation homme-animal doit prendre en compte le point de vue de l’éleveur, et celui de l’animal. Les enjeux sociétaux, se situent autant en termes d’efficacité du travail et de qualité de vie pour les professions agricoles, qu’en terme de bien-être animal.
2012

Sensibiliser les éleveurs de porcs à un usage raisonné des antibiotiques : bilan, freins, motivations et pistes de travail

Consulter le resumé

La promotion des bonnes pratiques en élevage et la sensibilisation des éleveurs aux risques liés à l’antibiorésistance font partie des priorités du plan Ecoantibio2017. L’objectif de cette étude est de faire le bilan du niveau d’information des éleveurs sur les antibiotiques et de collecter les pistes de travail qu’ils évoquent pour réduire les traitements antibiotiques de leurs animaux. Ces données permettront d’adapter les messages de sensibilisation aux besoins des éleveurs et de comprendre certains freins ou motivations pour changer les pratiques.

PDF icon hemonic_afmvp_a4.pdf
2013

Commercialisation des porcs : intérêt des contrats à prix fixe

Consulter le resumé

Aux Etats-Unis, ainsi que dans quelques pays européens, des contrats de commercialisation des porcs à prix fixe permettent aux éleveurs de gérer leurs mises en marché ou leurs revenus. Du fait de ses caractéristiques, la production porcine française se base actuellement sur un prix spot.

PDF icon techporc_antoine_n15_2014.pdf
2014

GT-Direct : un nouvel outil pour les éleveurs de porcs

Consulter le resumé

L’Ifip propose aux éleveurs de porcs un nouvel outil web : GT-Direct. Cet outil est branché sur les bases de données nationales et fournit des éléments complémentaires aux résultats classiques de GTTT et de GTE. Il permet d’aller plus loin dans l’analyse et la valorisation des résultats.

PDF icon techporc_badouard_n16_2014.pdf
2014

Sensibiliser les éleveurs à un usage raisonné des antibiotiques

Consulter le resumé

Dossier spécial : santé des porcs

La connaissance générale des éleveurs sur les antibiotiques, bien que perfectible, repose sur des bases globalement correctes. Parmi les freins exprimés à la mise en place de solutions pour réduire les traitements, ont été cités les contraintes administratives relatives aux bâtiments d'élevage et les doutes sur l'intérêt sanitaire et économique de certaines alternatives.

PDF icon techporc_hemonicc_n16_2014.pdf
2014

Marges et revenus des éleveurs en baisse en 2013 : Mais des situations contrastées

Consulter le resumé

En 2013 l’équilibre économique n’a pas été totalement atteint en moyenne par les producteurs français de porcs. Le coût de revient des élevages naisseurs engraisseurs a été supérieur de 0,02 €/kg carcasse au prix de vente. Mais cet écart assez limité dissimule des résultats économiques très variables entre les élevages et entre les régions françaises.

PDF icon 2014bpn443.pdf
2014

Gains et coûts d’une amélioration environnementale pour les élevages

Consulter le resumé

Des bonnes pratiques environnementales sont conseillées aux éleveurs. Quelle amélioration globale peuvent-ils en attendre et à quel coût ? Pour répondre à cette question, huit élevages de demain optimisés sur l’environnement ont été simulés et évalués. Les résultats donnent quelques jalons pour  guider  l’évolution des systèmes actuels.

PDF icon techporc_espagnol_n17_2014.pdf
2014

Pages