La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 46 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Evolution des modèles d'élevage de porcs en Europe, entre performance technico-économique et acceptabilité sociale

Consulter le resumé

L’évolution de la production porcine depuis 2000 est caractérisée par une concentration structurelle, très forte dans certains pays. Elle se traduit par une progression rapide des performances techniques du fait de la disparition des élevages les moins efficaces, de la spécialisation des exploitations, de la modernisation des bâtiments et de l’amélioration consécutive des conditions de travail du personnel et de vie des animaux. Alors que l'intensification de l’élevage de porcs s’est accentuée ces dernières années, des entretiens menés auprès d’associations environnementales et de protection animale mettent en lumière une remise en cause totale de ce modèle intensif. Il lui est reproché de multiples effets négatifs, sur l’environnement, le bien-être animal, la sécurité sanitaire, les conditions de travail des éleveurs et l’emploi. L’arbitrage entre les mécanismes économiques de marché et les demandes sociétales relève des politiques publiques. Les citoyens et les consommateurs ont aussi une responsabilité dans les évolutions.

PDF icon Christine Roguet et al., Colloque SFER,
2015

Les débats de société sur l'élevage en Allemagne, au Danemark et aux Pays-Bas

Consulter le resumé

visuels présentés le 15  septembre 2016, au Space 2016, 13 pages, par Christine Roguet et al.

Dans un contexte d’interpellations sociales fortes adressées à l’élevage, une analyse des controverses sur l’élevage a été réalisée en France en 2013. Un travail similaire a été mené en 2015 dans cinq pays de l’UE (Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Espagne, Italie). L’objectif était d’observer si les controverses différaient entre pays et, dans un marché unique, d’appréhender leur impact sur l’évolution des modes d’élevage et la segmentation des marchés.

PDF icon visuels d'intervention du 15 septembre 2016, au Space 2016, 13 pages, par Christine Roguet et al.
2017

Les controverses sur l'élevage en Europe

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés, le 28-29 novembre 2016, à Dijon, aux Rencontres Nationales Charte des Bonnes Pratiques d'Elevage, 16 pages, par Chrsitine Roguet

PDF icon visuels d'intervention des 28-29 novembre 2016, aux Rencontres Nationales, à Dijon, 16 pages, par Christine Roguet
2017

Répondre aux demandes sociétales et maintenir la compétitivité : exemple de stratégies mises en place par les filières allemandes et néerlandaises

Consulter le resumé

visuels présentés, le 4 décembre 2015, 18 pages, par Christine Roguet

PDF icon visuels d'intervention, le 4 décembre 2015, 18 pages, par Christine Roguet
2017

Points de vue et attentes des acteurs de la société envers l’élevage. Un regard sur les principales controverses

Consulter le resumé

Renc. Rech. Ruminants (FRA), 2015, 22, 02-03 décembre 2015, Paris, 8 pages, par Elsa Delanoue et al.

Le regard que la société française porte sur l’élevage a évolué du fait des transformations sociales et de l’évolution importante des systèmes de production. Face à ces enjeux, l’Institut de l’Elevage, l’IFIP et l’ITAVI puis le GIS « Elevages Demain » ont conduit différents travaux d’analyse des points de vue des acteurs de l’élevage, des filières et de la société, sur l’élevage et les remises en cause dont il fait l’objet. Le croisement des points de vue et l’analyse de la littérature conduisent à classer les débats sur l’élevage en quatre grands thèmes : l’impact environnemental, le bien-être animal, la santé (animale et humaine), les systèmes d’élevage ou même l’élevage ou la consommation de produits animaux dans son ensemble. Cet article présente les attentes des différents acteurs sur l’élevage bovin, laitier et allaitant, et recense et analyse les principales controverses dont il est l’objet. Nos travaux, portant sur plusieurs filières d’élevage, nous permettent de souligner les spécificités des attitudes vis à vis de l’élevage bovin par rapport à celles des élevages porcin et avicole. Quatre visions pour l’élevage de demain, portées par différents profils d’acteurs, sont présentées : les abolitionnistes, les alternatifs, les optimisateurs et les compétiteurs. Enfin, nous déclinons les stratégies possibles des filières bovines pour répondre à ces contestations et améliorer les relations entre la société et l’élevage dans sa globalité.

ENG

Society’s stakeholders’ points of view and expectations towards livestock farming. A view on the main controversies

French society’s view on livestock farming has evolved due to social transformations and production systems’ modifications. Facing these stakes, the French Livestock Institute, IFIP and ITAVI, and then the GIS “Elevages Demain” carried out several analyses of points of views of livestock farming actors and society stakeholders. Debates on livestock farming can be classified into four themes: environment, animal welfare, health (human or animal), and production systems or meat or dairy product consumption in general. This paper presents expectations of different stakeholders and comments controversies on meat and dairy farming, in comparison with other livestock fields (pig and poultry production). Four visions for the future of livestock farming are presented, and strategies to tackle these contestations and promote dialogue are proposed.

PDF icon Renc. Rech. Ruminants (FRA), 2015, 22, 03 décembre 2015, Paris, 8 pages, par Elsa Delanoue et al.
2017

Acceptabilité des élevages par la société en France : cartographie des controverses, mobilisations collectives et prospective

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés, le 25 septembre 2015, à la réunion RESEDA, à Paris, 33 pages, par Christine Roguet

PDF icon Visuels d'intervention présentés, le 25 septembre 2015, à la réunion RESEDA, à Paris, 33 pages, par Christine Roguet
2017

Points de vue et attentes des acteurs de la société envers l'élevage. Un regard sur les principales controverses

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés, aux Rencontres Recherches Ruminants (3R), 2-3 décembre 2015, à Paris, 23 pages, par Elsa Delanoue et al.

Le regard que la société française porte sur l’élevage a évolué du fait des transformations sociales et de l’évolution importante des systèmes de production. Face à ces enjeux, l’Institut de l’Elevage, l’IFIP et l’ITAVI puis le GIS « Elevages Demain » ont conduit différents travaux d’analyse des points de vue des acteurs de l’élevage, des filières et de la société, sur l’élevage et les remises en cause dont il fait l’objet. Le croisement des points de vue et l’analyse de la littérature conduisent à classer les débats sur l’élevage en quatre grands thèmes : l’impact environnemental, le bien-être animal, la santé (animale et humaine), les systèmes d’élevage ou même l’élevage ou la consommation de produits animaux dans son ensemble. Cet article présente les attentes des différents acteurs sur l’élevage bovin, laitier et allaitant, et recense et analyse les principales controverses dont il est l’objet. Nos travaux, portant sur plusieurs filières d’élevage, nous permettent de souligner les spécificités des attitudes vis à vis de l’élevage bovin par rapport à celles des élevages porcin et avicole. Quatre visions pour l’élevage de demain, portées par différents profils d’acteurs, sont présentées : les abolitionnistes, les alternatifs, les optimisateurs et les compétiteurs. Enfin, nous déclinons les stratégies possibles des filières bovines pour répondre à ces contestations et améliorer les relations entre la société et l’élevage dans sa globalité.

PDF icon Visuels d'intervention présentés, aux Rencontres Recherches Ruminants, 2-3 décembre 2015, par Elsa Delanoue et al.
2017

Dossier projet CASDAR ACCEPT 2014-2017 : acceptabilité des élevages par la société en France

Consulter le resumé

Dossier projet ACCEPT , édité le 15 décembre 2016, comprenant plusieurs articles différents sous forme de visuels d’intervention, 26 pages :

1. Les controverses sur l’élevage. Signe d’un débat nécessaire avec la société, par Christine Roguet (IFIP)

2. Les controverses sur l’élevage en France, par Elsa Delanoue et Christine Roguet (IFIP)

3. Acceptabilité des élevages par la société en France : cartographie des controverses, mobilisations collectives et prospective, par Christine Roguet (IFIP)

4. Enquête quantitative sur la perception des élevages par le grand public et ses attentes à leur égard, par Charlotte Dockès, Elsa Delanoue, Delphine Neumeister, Aurore Philibert et Alizée Chauteau

5. Perception et prise en compte par les éleveurs du regard de la société sur l’élevage, par Christine Roguet (IFIP), Marie-Laurence Grannec, Delphine Neumeister et 3 étudiantes d’Agrocampus Ouest

6. Défendre la cause animale : trajectoires et modes d’action des militants, par Véronique Van Tilbeurgh

7. Les controverses sur l’élevage au sein de l’UE, par Christine Roguet (IFIP), Delphine Neumeister, Pascale Magdelaine et Charlotte Dockès

PDF icon Dossier projet ACCEPT et les participants IFIP IDELE ITAVI UNIVERSITE DE RENNES....15 décembre 2016
2017

Elevage : des débats de société dans l'Union européenne

Consulter le resumé

Christine Roguet, Travaux et Innovations (FRA), 2017, n° 237, avril, p. 18-21

 

Dans un contexte de contestation grandissante des modes d’élevage, les partenaires du projet Accept (cf. encadré) ont analysé les controverses sur l’élevage en France. On peut les classer en quatre registres : impacts environnementauxbien-être animalrisques sanitairesmodèle d’élevage. À titre de comparaison, la situation dans cinq grands pays producteurs du Nord (Allemagne, Danemark et Pays-Bas) et du Sud (Espagne et Italie) de l’Union européenne a ensuite été étudiée. L’analyse de la littérature a été complétée par une trentaine d’entretiens en Allemagne, au Danemark et en Italie, auprès d’acteurs de l’élevage, de la recherche et des associations.

http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/economie-social/article/elevage-des-debats-de-societe-dans-l-union-europeenne-1142-129432.html

2017

L’élevage avicole face aux demandes de société : panorama des controverses sur l’élevage dans quelques pays de l’UE, conséquences sur les modes d’élevage et les segmentations de marché

Consulter le resumé

Christine Roguet et al., 12es Journées de la Recherche Avicole et Palmipèdes à Foie Gras, Tours, 5-6 avril 2017, p. 220-224

Une analyse des controverses sur l’élevage a été réalisée en 2015 dans cinq pays d’Union européenne (Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Espagne, Italie) pour évaluer dans quelle mesure elles diffèrent entre pays et appréhender leurs impacts sur l’évolution des modes d’élevage et des segmentations de marché. L’étude a reposé sur une bibliographie et trois missions d’étude. Nous confirmons l’existence d’un gradient de préoccupations sociétales sur l’élevage, du nord au sud de l’Europe. Les débats sont très vifs au nord de l’Europe, sur de nombreux sujets (bien-être animal, santé publique, impacts environnementaux, modèles d’élevage), portés par de puissantes associations. Elles ont créé des labels pour le bien-être animal : Beter Leven de Dierenbescherming aux Pays-Bas, Anbefalet af Dyrenes Beskyttelse et Stjernekød au Danemark, Für Mehr Tierschutz du Deutscher Tierschutzbund en Allemagne. La recherche joue un rôle actif dans les controverses sur l’élevage en formulant des recommandations et en participant à la conception de modèles d’élevage plus durables. Le pouvoir politique fixe les lignes directrices pour l’élevage de demain, renforce la règlementation, oriente les subventions pour les éleveurs et les crédits pour la recherche. Enfin, les acteurs des filières agissent sur deux plans : la communication, et la conception d’initiatives et de labels privés pour proposer aux consommateurs, à des prix abordables, des produits répondant à leurs attentes. Ces nouveaux cahiers des charges conduisent à faire évoluer les pratiques d’élevage pour une part croissante de la production nationale.

ENG

Poultry faced to societal demands: a panorama of controversies on livestock farming in some EU countries and effects on farming methods and market segmentation

An analysis of the controversies about livestock farming was carried out in 2015 in five countries of the European Union (Germany, Denmark, The Netherlands, Spain, and Italy) to evaluate how they differ between countries and to understand their impact on changes in farming methods and market segmentation. The study was based on a literature review and study tours in Germany, Denmark and Italy. We confirm the existence of a gradient of societal concerns on livestock farming, from northern to southern Europe. Controversies are very active in northern Europe on many issues (animal welfare, public health, environmental impacts, farming models), driven by powerful associations. In recent years they have created animal welfare labels: Beter Leven by Dierenbescherming in the Netherlands, Anbefalet af Dyrenes Beskyttelse and Stjernekød in Denmark, Für Mehr Tierschutz by Deutscher Tierschutzbund in Germany. Research plays an active role in livestock controversies by formulating recommendations and participating in the design of more sustainable breeding models. Political power sets guidelines for tomorrow's livestock, strengthens regulations, directs subsidies for breeders and credits for research. Finally, the actors of the industries act on two levels: communication, and the design of initiatives and private labels to offer consumers, at affordable prices, products that meet their expectations. These new specifications lead to the evolution of farming practices for a growing part of the national production.

PDF icon Christine Roguet et al., 12es Journées de la Recherche Avicole et Palmipèdes à Foie Gras, Tours, 05 et 06 avril 2017, p. 220-224
2017

Points de vue et attentes des consommateurs et citoyens vis-à-vis de l'élevage. Une étude quantative auprès de 2 000 personnes en France

Consulter le resumé

Anne-Charlotte Dockès (IDELE) et al. , 12es Journées de la Recherche Avicole et Palmipèdes à Foie Gras, Tours, 5-6 avril 2017, p. 225-229

Dans un contexte d’interpellations sociales fortes adressées à l’élevage, le projet de recherche CASDAR ACCEPT (2014- 2017) piloté par l’IFIP, s’est donné pour objectif d’éclairer les acteurs de l’élevage sur la controverse autour de l’élevage, et sur les points de vue et attentes des citoyens français vis-à-vis de l’élevage. A partir des résultats de ces travaux, nous avons construit une étude quantitative auprès du grand public, mobilisant un échantillon de 2 000 personnes statistiquement représentatif de la diversité de la population française, pour quantifier les profils vis-à-vis de l’élevage au sein de la société.
Ces personnes ont été interrogées par un institut de sondage, via une plateforme Internet, sur : leur connaissance et leur évaluation de l’élevage français, leur opinion sur un certain nombre de pratiques contraignantes pour les animaux, les objectifs qu’ils assignent à l’élevage et aux filières d’élevage, les services qu’ils en attendent, leurs habitudes de consommation de produits animaux et les informations dont ils souhaiteraient disposer sur les produits animaux. Les résultats montrent que plus de la moitié des citoyens se déclarent « choqués » voire « très choqués » par des pratiques contraignantes pour les animaux (attache, élevage en cage, etc.), mais communément mises en oeuvre en élevage, et que de l’ordre d’un tiers
d’entre eux déclarent envisager de diminuer ou cesser leur consommation de viande dans les 12 prochains mois. Par ailleurs, l’analyse permet de proposer une typologie quantifiée de la population. 2 % de la population partage les points de vue « abolitionnistes », un quart se positionne comme les « alternatifs », environ la moitié est proche des « progressistes », un peu plus de 10 % des compétiteurs, enfin environ 3 % des citoyens semblent ne pas avoir d’intérêt ou d’avis précis sur l’élevage.

ENG

Consumers and citizens’ opinions and expectations about livestock farming. A quantitative survey

Within the ACCEPT project (2014-2017), coordinated by IFIP, we quantified the points of view, representations and expectations of French citizens concerning livestock farming. This work was firstly based on sociological studies and qualitative surveys carried out during the last 10 years by technical and research institutes about controversies concerning livestock farmers and livestock production, through semi-directive interviews with stakeholders from associations or food chain organizations.. These findings allowed us to build a quantitative survey directed to a panel of 2 000 citizens through an Internet platform managed by a polling institute (IFOP). The survey was about their knowledge, interest and view of livestock farming, their opinion about some on-farm practices, their expectations regarding livestock farming and farmers, their consumption of animal products and the information they were seeking about these products. The main findings are presented in this paper. They show that a majority of citizens are “shocked” or “very shocked” by constrictive, but nevertheless usual, practices. About 1/3 of citizens declare that they intend to stop or decrease their meat consumption within the 12 next months.
We also proposed typology of citizens in 5 categories: abolitionists (2%), promoters of alternative systems (1/4), progressists (1/2), competitors (10 %), and finally rather indifferent ones, who represent about 3 % of the population.

PDF icon AC Dockès (IDELE) et al. , 12es Journées de la Recherche Avicole et Palmipèdes à Foie Gras, Tours, 5-6/04/2017, p. 225-229
2017

Perception sociale des élevages avicoles par différents acteurs du territoire en Bretagne, Auvergne et Centre-Val de Loire : comparaison avec d'autres filières

Consulter le resumé

Marie-Laurence GRANNEC et al., 12es Journées de la Recherche Avicole et Palmipèdes à Foie Gras, Tours, 5-6 avril 2017, p. 230-234

PDF icon Marie-Laurence GRANNEC et al., 12es Journées de la Recherche Avicole et Palmipèdes à Foie Gras, Tours, 5-6/04/2017, p. 230-234
2017

La controverse autour de l’élevage en France : définition, description et analyse

Consulter le resumé

Elsa Delanoue, agrosociologue (Ifip, Idele, Itavi et Université de Rennes), Journées Nationales des Groupements Techniques Vétérinaires, Reims, 17-19 mai 2017, p. 69-72

Depuis quelques années maintenant, l’élevage est la cible de nombreuses critiques émanant de différents acteurs de la société et adressées tant aux filières qu’aux éleveurs, directement interpelés ainsi sur le sens de leur métier. C’est à travers la notion de controverse, en tant que conflit opposant ceux qui remettent en cause l’élevage, ceux qui le défendent et un public jouant le rôle d'arbitre, que sont explicités les enjeux de ces discussions. Quatre thématiques d’incertitudes autour de l’élevage font l’objet de débat : l’impact sur l’environnement, la condition animale, le risque sanitaire et le modèle socioéconomique. À partir du croisement des résultats d’études qualitatives et quantitatives, une typologie des différents profils d’individus vis-à-vis de l’élevage a été construite : 2% de la population partage les points de vue « abolitionnistes », un tiers se positionne comme les « alternatifs », près de la moitié est proche des « progressistes », un peu plus de 10% des « compétiteurs » et environ 10% des citoyens semblent ne pas avoir d’intérêt ou d’avis précis sur l’élevage. 

PDF icon Elsa Delanoue, Journées Nationales des Groupements Techniques Vétérinaires, Reims, 17-19 mai 2017, p. 69-72
2017

Une étude auprès de 2000 Français révèle de multiples attentes sur l’élevage

Consulter le resumé

Elsa Delanoue, Anne-Charlotte Dockès et Alizée Choutteau, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 8-10

Un sondage en partenariat avec l’Ifop réalisé en juin 2016 auprès d’un échantillon représentatif de la population française permet de quantifier les attentes des citoyens vis-à-vis de l’élevage. La moitié d’entre eux souhaitent une amélioration progressive des pratiques d’élevage avec un intérêt particulier pour le bien-être animal et l’accès au plein air.

PDF icon Elsa Delanoue, Anne-Charlotte Dockès et Alizée Choutteau, Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 8-10
2017

Points de vue et attentes des consommateurs et citoyens vis-à-vis de l’élevage en France

Consulter le resumé

Christine Roguet, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 28

Des entretiens menés entre 2012 et 2016 auprès d’une quarantaine de parties prenantes aux débats sur l’élevage ont permis de construire une typologie de leurs attentes envers l’élevage, en quatre types (Delanoue et al., 2015) : les abolitionnistes, les alternatifs, les progressistes et les compétiteurs.
Dans le cadre du projet ACCEPT1, suite à ces travaux qualitatifs, un sondage été réalisé en juin 2016, auprès de 2 007 personnes, représentatives de la population française (panel IFOP) pour quantifier leur connaissance, leur intérêt et vision de l’élevage français, leur opinion sur diverses pratiques contraignantes pour les animaux, les objectifs qu’ils assignent à l’élevage et les services qu’ils en attendent, ainsi que leurs habitudes de consommation et les informations souhaitées sur les produits animaux.

PDF icon Christine Roguet, Bilan 2016, mai 2017, p. 28, fiche n° 02
2017

L’élevage face aux demandes de la société dans différents pays de l’UE

Consulter le resumé

Christine Roguet, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 29

Alors que la contestation des modes d’élevage s’amplifie, une analyse des controverses sur l’élevage est réalisée en France (Delanoue et Roguet, 2015) et dans 5 grands pays d’élevage de l’UE (Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Espagne, Italie). Il s’agissait de voir si les débats diffèrent entre Etats et d’appréhender leur impact sur l’évolution des modes d’élevage et la segmentation des marchés.

L’étude s’est appuyée sur une bibliographique et une trentaine d’entretiens, en Allemagne, au Danemark et en Italie, auprès d’acteurs des filières d’élevage, de la recherche et des associations.

PDF icon Christine Roguet, Bilan 2016, mai 2017, p. 29, fiche n° 03
2017

Perception et prise en compte par les éleveurs du regard de la société sur l’élevage

Consulter le resumé

Christine Roguet (IFIP) Marie-Laurence Grannec (CRAB) et Delphine Neumeister (IDELE), Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 17-19

Dossier économie ACCEPT : regards croisés entre la  société civile et les éleveurs

Une enquête réalisée auprès de 468 éleveurs montre leur bonne connaissance des sujets qui font débat dans la société sur l’élevage. Si, pour 60 % d’entre eux, l’amélioration de l’image de l’élevage auprès des citoyens passe par une meilleure communication, un éleveur sur cinq estime qu’il faudra aussi faire évoluer les modes de production standard et avoir des systèmes de production plus diversifiés.

PDF icon Christine Roguet (IFIP) et al., Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 17-19
2017

La perception des visiteurs à l’occasion de la visite d’un élevage

Consulter le resumé

Marie-Laurence Grannec (CRAB) et Christine Roguet (IFIP), Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 11-13

Dossier économie ACCEPT : regards croisés entre la  société civile et les éleveurs

Les visiteurs lors de portes ouvertes ont le plus souvent un regard bienveillant, néanmoins un sur deux évoque des motifs d’inquiétudes. La moitié d’entre eux considèrent que la visite leur a apporté des informations utiles, deux tiers qu’elle les a rassurés. Les portes ouvertes constituent donc un moyen de rassurer les visiteurs inquiets et de conforter les autres dans une vision positive.

PDF icon Marie-Laurence Grannec (CRAB) et Christine Roguet (IFIP), Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 11-13
2017

Présentation du projet ACCEPT et des résultats du sondage d’opinion et de la typologie des points de vue de la société sur l’élevage en France

Consulter le resumé

« Mieux comprendre les points de vue de la société sur l'élevage ». Présentation du 25 janvier 2017.

- « Acceptabilité des élevages par la société en France : cartographie des controverses, mobilisations collectives et prospectives, par Christine Roguet (p. 1-5) ;

- « Comprendre les controverses sur l’élevage et connaître les acteurs du débat en France et en Europe, par Elsa Delanoue, (Université Rennes et ITAVI et Christine Roguet  (IFIP), p. 6-15) ;

- « Et le grand public ? : les regards de la société française sur l’élevage », par Alizée Chouteau, Elsa Delanoue, Anne-Charlotte Dockès, Aurore Philibert et Christophe Perrot (p. 16-35) :

-       Que nous apprennent de récentes : études quantitatives (p. 17-20)

-       Un sondage mené par le projet ACCEPT (p. 21-35)

PDF icon Présentation du projet ACCEPT et des résultats du sondage d’opinion et de la typologie des points de vue de la société sur l’éle
2017

Perception et prise en compte par les éleveurs du regard de la société sur l'élevage

Consulter le resumé

Morgane Coty et al., 49es Journées de la Recherche Porcine, Paris, 31 janvier et 1er février 2017, poster

L’élevage est confronté à de fortes interpellations sociales. Le projet ACCEPT (CASDAR 2014-2017) a pour objectif de mieux comprendre les déterminants des controverses et mobilisations collectives autour de l’élevage en France. Pour cela, il analyse les différents regards portés sur l’élevage dans la société française. Ce poster présente les résultats d’une enquête auprès d’éleveurs sur la manière dont ils perçoivent et prennent en compte le regard que porte la société sur l’élevage.

PDF icon Morgane Coty et al., 49es Journées de la Recherche Porcine, Paris, 31 janvier et 1er février 2017, poster
2017

Pages