La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 281 à 300 de 624 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Effect of parity and number of suckling piglets on milk production of sows

Consulter le resumé

Different factors are known to affect milk production in sows, especially sow parity and litter size (LS). In practice, milk production can be estimated from litter growth rate and LS. This approach is generally used for the determination of nutrient requirements. But information on factors affecting litter performance is scarce. Data from about 3 500 litters from three experimental units were used to quantify the effect of LS and parity on milk production estimated from piglet growth rate. On average, milk production reached 10.7 kg/day which is higher than most published results.
PDF icon Effect of parity and number of suckling piglets on milk production of sows
2012

La Lettre Note de conjoncture Aliment .::. juillet 2012

Consulter le resumé

La Lettre Note de conjoncture Aliment .::. juillet 2012

PDF icon juillet2012.pdf
2012

GTE 2011 en Bretagne : hausse historique de l'aliment porc

Consulter le resumé

Dans les élevages de porcs naisseurs-engraisseurs, l'année 2011 a été marquée par une hausse historique du prix de l'aliment, très partiellement compensée par une augmentation du prix du porc. L'amélioration des performances techniques semble marquer le pas mais ne suffit pas pour dégager un revenu suffisant pour les éleveurs soumis à des charges d'investissement croissantes.

2012

La Lettre Note de conjoncture Aliment .::. juin 2012

Consulter le resumé

La Lettre Note de conjoncture Aliment .::. juin 2012

PDF icon juin2012.pdf
2012

Efecto de la concentración en energía neta de la dieta sobre el consumo de pienso y el desarrollo de cerdos de cebo alojados individualmente

Consulter le resumé

Resultados sobre el efecto de la dieta sobre la NE en el consumo de alimento y el rendimiento de los cerdos utilizando machos castrados híbridos con peso corporal inicial y final de aproximadamente 35 y 110 Kg, respectivamente.

2012

Thé vert et vitamine E pour protéger les oméga 3 issus de lin

Consulter le resumé

Dans une démarche nutritionnelle d'enrichissement en oméga 3 de la viande de porc, il est essentiel que les oméga 3 parviennent jusqu'à l'assiette du consommateur. Une des stratégies pour protéger ces acides gras consiste à enrichir la ration par des antioxydants : l'extrait de thé vert et la vitamine E ont été testés dans cet essai.

PDF icon techporc_vautier_n5_2012.pdf
2012

Quelle teneur en lysine retenir pour le porc en post-sevrage ?

Consulter le resumé

La teneur en lysine est le principal critère alimentaire déterminant de la performance des porcs en post-sevrage. La lysine apportée en quantité suffisante par rapport au besoin nutritionnel des porcs permet d'optimiser leur dépôt musculaire, et par conséquent, a un effet direct sur leur vitesse de croissance et leur efficacité alimentaire.

PDF icon techporc_gaudre_n5_2012.pdf
2012

La Lettre Notre de conjoncture Aliment .::. mai 2012

Consulter le resumé

La Lettre Notre de conjoncture Aliment .::. mai 2012

PDF icon mai2012.pdf
2012

Effet de la teneur en protéines non digestibles de l’aliment sur le dépôt de scatol dans le gras de porcs mâles entiers

Consulter le resumé

Cet essai a pour objectif de déterminer s’il existe un intérêt de réduire la teneur en protéines non digestibles de l’aliment distribué en fin d’engraissement, afin de diminuer la teneur en scatol des gras de porcs mâles entiers. Le scatol fait partie avec l’androsténone des deux composants majeurs à l’origine des odeurs sexuelles dégagées parfois par les viandes ou les produits issus de porcs mâles entiers. L’androsténone est une hormone produite par les testicules alors que le scatol constitue un produit de la dégradation des protéines dans le gros intestin.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2012

Prix d'intérêt des matières premières

Consulter le resumé

Fiche alimentation n°4

PDF icon techporc_fiche_n4_2012.pdf
2012

Quel apport d'eau pour les porcs à l'engrais alimentés en soupe ?

Consulter le resumé

Dans nos conditions expérimentales, en dehors des périodes de forte chaleur, la distribution d'un repas d'eau entre les deux repas suffit pour assurer un abreuvement comparable à la mise en place d'un abreuvoir.

PDF icon techporc_masabie_n4_2012.pdf
2012

Aliment et travail : les premiers résultats des élevages en groupe

Consulter le resumé

Dossier spécial : Bien-être animal : truies en groupe



Les consommations d'aliment reproducteurs ne varient pas entre systèmes mais sont supérieures sur sol paillé; Tous les systèmes en groupe affichent un temps de travail inférieur dans notre échantillon par rapport aux références nationales hors groupe.

PDF icon techporc_courboulay_03_n4_2011.pdf
2012

Prise en compte de la variabilité individuelle dans la modélisation de la réponse des porcs en croissance aux apports alimentaires

Consulter le resumé

Chez le porc en croissance, la connaissance des besoins nutritionnels, notamment en acides aminés, est nécessaire pour formuler des aliments permettant d'optimiser l’efficacité alimentaire et potentiellement de réduire l’impact environnemental de cette production.
2012

La variabilité des performances animales en élevage porcin : description et implications pratiques

Consulter le resumé

La variabilité de la prolificité est maîtrisable par l'éleveur tant que le nombre de porcelets nés vivants n'excède pas le nombre de tétines fonctionnelles dans la maternité : des adoptions entre portées permettent alors d'ajuster le nombre de porcelets allaités aux capacités laitières des truies. Quand la prolificité est très élevée, la gestion des porcelets devient plus compliquée et la variabilité de leurs poids de naissance pénalise les chances de survie des individus les plus petits. S’ensuit aussi une variabilité accrue des performances de croissance.
2012

La Lettre Note de conjoncture Aliment .::. mars 2012

Consulter le resumé

La Lettre Note de conjoncture Aliment .::. mars 2012

PDF icon mars2012.pdf
2012

La Lettre Note de conjoncture Aliment .::. avril 2012

Consulter le resumé

La Lettre Note de conjoncture Aliment .::. avril 2012

PDF icon avril2012.pdf
2012

The welfare of growing pigs in five different production systems: assessment of feeding and housing

Consulter le resumé

Ninety-one farms were visited over a 2-year period to assess the welfare of growing pigs in five different production systems found either in France or in Spain using the Welfare Quality® protocol. This study focused on animal-based measures as indicators of ‘good feeding’ and ‘good housing’. Multiple Generalized Linear Mixed Models were performed for each measure to evaluate the differences between production systems and to detect possible causal factors.
2012

Influence du rang de portée et du nombre de porcelets allaités sur la production laitière des truies

Consulter le resumé

La production laitière des truies a fortement augmenté au cours de ces dernières années. Etienne et al. (2000) estiment ainsi qu'elle a doublé depuis 30 ans. La connaissance de la production laitière des truies est importante pour la détermination de leurs besoins nutritionnels, comme c'est le cas par exemple dans le logiciel InraPorc® (Dourmad et al., 2008). La production laitière des truies est par ailleurs très variable (Etienne et al., 2000).
PDF icon Influence du rang de portée et du nombre de porcelets allaités sur la production laitière des truies
2012

Comparaison de deux modalités d’apport d’eau pour des porcs à l’engrais alimentés en soupe

Consulter le resumé

La législation sur le bien‐être animal impose que tous les porcs âgés de plus de 2 semaines aient accès en permanence à de l’eau en quantité suffisante. Or, dans le cadre d’une alimentation en soupe, l’eau est apportée en même temps que l’aliment. Pour respecter la réglementation, la machine à soupe est utilisée pour apporter de l’eau aux porcs entre les repas. Mais aucune donnée objective n’a démontré que cette technique permet de respecter la législation.
PDF icon Comparaison de deux modalités d’apport d’eau pour des porcs à l’engrais alimentés en soupe
2012

Du porc à la bande : étude des liens entre paramètres individuels pour modéliser la croissance à l'échelle de la population

Consulter le resumé

Les modèles de croissance du porc actuels n’intègrent pas la variation entre individus. Les besoins nutritionnels d’un porc "moyen" n’étant pas représentatifs de ceux du groupe, un aliment formulé selon les besoins du profil moyen d’une bande ne correspond pas aux animaux dont les besoins sont supérieurs à la moyenne. La connaissance de la variation des paramètres clés d’un modèle et de leurs liens est nécessaire à la simulation des réponses individuelles d’une bande.
PDF icon Du porc à la bande : étude des liens entre paramètres individuels pour modéliser la croissance à l'échelle de la population
2012

Pages