La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 521 à 540 de 696 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Besoins en phosphore : peut-on réduire les doses ?

Consulter le resumé

Au-delà de l'enjeu environnemental, le phosphore (P) représente aussi une contrainte dans le coût de revient des aliments
2008

Caillebotis intégral ou litière paillée : comparaison des performances zootechniques en engraissement

Consulter le resumé

Cet essai a pour objectif de comparer les performances de porcs élevés sur paille ou sur caillebotis, en conditions d'alimentation libérale, de novembre à mars et de juin à septembre. L'élevage sur litière a dégradé les performances zootechniques. Comparé au caillebotis, la litière a affecté la vitesse de croissance, l'indice de consommation des porcs ainsi que le taux de muscle des carcasses. Ces différences ont été accentuées en raison de l'optimisation des conditions d'élevage des porcs sur caillebotis et de l'absence de chauffage de la salle paillée.
PDF icon Caillebotis intégral ou litière paillée : comparaison des performances zootechniques en engraissement
2008

Note de conjoncture Aliment - avril 2008

Consulter le resumé

Note de conjoncture Aliment - avril 2008

PDF icon avril08.pdf
2008

Incidence d'un enrichissement en fibres de l'aliment finition sur la qualité technologique de la viande de porc

Consulter le resumé

S'il était possible de réduire le potentiel glycolytique des viandes, en agissant sur les conditions d'alimentation en fin de période d'engraissement, lerisque d'obtenir des viandes à bas pH pourrait être atténué. L'objectif de cet essai est de tester l'influence de la diminution de la quantité d'énergie ingérée quotidiennement par les porcs. Dans ce but, un aliment de concentration énergétique inférieure à 9,0 MJ d'énergie nette a été distribué au cours du dernier mois d'engraissement.
PDF icon Incidence d'un enrichissement en fibres de l'aliment finition sur la qualité technologique de la viande de porc
2008

Note de conjoncture Aliment - mars 2008

Consulter le resumé

Note de conjoncture Aliment - mars 2008

PDF icon mars08_1.pdf
2008

Gestation : vers un nouveau pilotage alimentaire

Consulter le resumé

Avec l'hyperprolificité, il faut revoir les plans d'alimentation en gestation.

En particulier, la ration doit être augmentée en fin de de la gestation pour améliorer le tonus de la truie.
2008

Performances à long terme d'un troupeau de truies alimentées avec du tourteau de colza industriel pendant la gestation et la lactation

Consulter le resumé

Quatre bandes de truies sont utilisées pour étudier les effets de l’incorporation de 0 ou 10% de tourteau de colza industriel à basse teneur en glucosinolates (GLS) dans les aliments de gestation et de lactation sur la prolificité, les performances de lactation et de reproduction pendant trois cycles de reproduction successifs. Cet essai est réalisé pour actualiser les données antérieures en intégrant les caractéristiques du tourteau disponible actuellement sur le marché. Le tourteau de colza utilisé renferme en moyenne 14,5 μmol de GLS/g de matière sèche, avec un maximum de 16,3 μmol/g.
PDF icon Performances à long terme d'un troupeau de truies alimentées avec du tourteau de colza industriel pendant la gestation et la lactation
2008

Effet de la quantité d'aliment allouée aux truies pendant le premier mois de gestation sur la reconstitution des réserves et les caractéristiques de la portée à la naissance : premiers résultats

Consulter le resumé

Six bandes de 24 truies sont étudiées pour comparer deux plans d’alimentation pendant la gestation qui diffèrent par la répartition des apports d’aliment. Du sevrage au 30ème jour de gestation (G30), les truies du lot BAS (n = 38) reçoivent une ration qui couvre 1,4 fois leur besoin d’entretien (M), celles du lot HAUT (n = 38) sont alimentées à 1,7 × M. Les niveaux alimentaires correspondants pour les cochettes qui entrent dans les bandes sont de 2,7 et 3,3 kg/j. L’apport global sur 114 jours étant identique dans les deux lots, les truies du lot HAUT reçoivent moins d’aliment après G30.
PDF icon Effet de la quantité d'aliment allouée aux truies pendant le premier mois de gestation sur la reconstitution des réserves et les caractéristiques de la portée à la naissance : premiers résultats
2008

Influence du taux de tourteau de colza dans l'aliment de 2e âge sur les performances du porcelet

Consulter le resumé

Des aliments 2ème âge contenant 3 % de tourteau de colza (Témoin) sont comparés à des aliments Tcolza contenant 15 % de tourteau dans des conditions d'élevage optimales (Opt) ou dégradées (Cd) (Exp.1), ou bien 12 % de tourteau à teneur modérée ou élevée en glucosinolates (Exp.2). Des aliments Témoin et Tcolza identiques à l'Exp.1 sont utilisés dans 6 élevages commerciaux (Exp.3). Les porcelets sont pesés individuellement après 14 jours de post-sevrage (Exp.1 et Exp.2) ou par case lors du changement d'aliment (Exp.3) afin de déterminer les performances de 2ème âge.
PDF icon Influence du taux de tourteau de colza dans l'aliment de 2e âge sur les performances du porcelet
2008

Note de conjoncture Aliment - février 2008

Consulter le resumé

Note de conjoncture Aliment - février 2008

PDF icon fevrier08.pdf
2008

Quelle teneur en phosphore digestible alimentaire retenir pour le porc en phases de croissance et de finition ?

Consulter le resumé

Cette étude vise à évaluer l’incidence zootechnique, de teneurs variables en phosphore (P) digestible de l’aliment croissance-finition, dans des conditions de disponibilité des matières premières couramment rencontrées en élevage. La teneur en P digestible de l’aliment Témoin, déterminée selon l’approche factorielle appliquée aux performances zootechniques d’une bande d’engraissement précédente, s’élève à 2,25 g/kg en croissance et à 1,85 g/kg en finition. Les teneurs en phosphore digestible des traitements Bas et Tbas représentent respectivement, 90 et 80 % de celles du traitement Témoin.
PDF icon Quelle teneur en phosphore digestible alimentaire retenir pour le porc en phases de croissance et de finition ?
2008

Apport supplémentaire d'aliment ou de lipides pendant les 10 derniers jours de gestation et conséquences sur les performances de mise bas et de lactation

Consulter le resumé

L’effet d’un apport supplémentaire d’aliment ou de lipides pendant la fin de la gestation sur le déroulement des mises bas et les caractéristiques du porcelet à la naissance est étudié à partir de huit bandes de 24 truies. Les truies sont réparties entre quatre traitements. Du 104ème jour de gestation (G104) jusqu’à la mise bas, les truies du lot Témoin reçoivent 2,8 kg/j d’aliment standard. Les truies des autres lots reçoivent un supplément alimentaire correspondant à 1 kg d’aliment standard (KILO) ou à 150 (H150) ou à 300 (H300) g/j d’huile de colza.
PDF icon Apport supplémentaire d'aliment ou de lipides pendant les 10 derniers jours de gestation et conséquences sur les performances de mise bas et de lactation
2008

Caillebotis intégral ou litière paillée : comparaison des performances zootechniques en engraissement

Consulter le resumé

Poster. L’engraissement des porcs charcutiers sur litière constitue une alternative possible au mode d’élevage le plus répandu actuellement, représenté par le caillebotis intégral. L’incidence sur les performances zootechniques est cependant mal connue.

L’essai présenté a pour objectif la comparaison des performances zootechniques en périodes hivernale et estivale, de porcs élevés sur litière paillée ou sur caillebotis intégral.
PDF icon Caillebotis intégral ou litière paillée : comparaison des performances zootechniques en engraissement
2008

Conséquence du sexage ou non des porcs et de la période de rationnement sur les performances en engraissement

Consulter le resumé

La grille des plus-values des carcasses par gamme de poids s’est resserrée en 2007 ce qui implique de rechercher des solutions techniques permettant d’améliorer l’homogénéité des porcs en fin d’engraissement.

La modalité de sexage dans les cases et le type de plan d’alimentation utilisé sont susceptibles d’influencer ce critère.
PDF icon Conséquence du sexage ou non des porcs et de la période de rationnement sur les performances en engraissement
2008

Note de conjoncture Aliment - janvier 2008

Consulter le resumé

Note de conjoncture Aliment - janvier 2008

PDF icon janvier08.pdf
2008

Impact de l’incorporation de 10% de tourteau de colza industriel dans les aliments pour truies : performances au cours de trois cycles de reproduction

Consulter le resumé

Dans un contexte de production de biodiesel, la quantité de tourteau de colza disponible pour l’alimentation animale devrait augmenter. Malgré ses atouts, le colza est peu utilisé dans les aliments porcins en raison des effets négatifs des anciennes variétés à teneur élevée en glucosinolates. Des efforts ont été réalisés afin de sélectionner des variétés de colza à très basse teneur en glucosinolates.



Édition 2007 - 40 pages - 21 X 29.7

PDF icon impact_de_lincorporation_de_10_de_tourteau_de_colza_industriel_dans_les_aliments_pour_truies.pdf 30,00 €
2007

Il faut augmenter la ration allouée à la truie hyperprolifique pendant les dernières semaines de gestation

Consulter le resumé

Dans quelle mesure l’augmentation de la ration allouée aux truies hyperprolifiques pendant les 14 derniers jours de gestation influence-t-elle les caractéristiques des porcelets nouveau-nés et de la truie à la mise bas et pendant la lactation ? Telle est la question ayant motivé la mise en place d’un essai sur cinq bandes de 24 truies élevées en bâtiment à la station de Romillé et sur trois bandes de 27 truies élevées en bâtiment ou en plein air à la station des Trinottières.
PDF icon Il faut augmenter la ration allouée à la truie hyperprolifique pendant les dernières semaines de gestation
2007

Defining the optimal amino acid level

Consulter le resumé

Feeding amino acids should be both economic and practical. Nathalie Quiniou and colleagues investigated which level of amino acids would be the most profitable under three price conditions for feedstuffs.
2007

Note de conjoncture Aliment - décembre 2007

Consulter le resumé

Note de conjoncture Aliment - décembre 2007

PDF icon decembre07.pdf
2007

Contenido en lisina digestible por unidad de energia neta del alimento entre los 12 y los 25 kg.<br /><br />Incidence zootechnique de la teneur en lysine digestible par unité d'énergie nette de l'aliment distribué entre 12 et 25 kg de poids vif.

Consulter le resumé

En este articulo se analizan los efectos de diferentes indices de relacion entre lisina digestible y energia neta para lechones, tanto en alimentacion de primera como de segunda edad.

El objetivo es encontrar el indice apropiado que permita mejorar el rendimiento zootecnico sin exceder los limites que pueden causar alteraciones medioambientales.

Dans cet article, on analyse les effets de différents indices de relation entre lysine digestible et une énergie nette pour des porcelets, tant dans une alimentation de première comme du deuxième âge.
2007

Pages