La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 81 à 100 de 626 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Dans les aliments : acidifier n'est pas jouer

Consulter le resumé

1999

De la graine de lin dans les aliments pour porcs charcutiers

Consulter le resumé

Fiche n° 076 : facteurs de productivité des élevages 

La graine de lin extrudée est une matière première utilisée dans l’aliment pour porc charcutier dans l’objectif d’enrichir les produits en acides gras oméga 3. Il est alors recommandé d’incorporer des antioxydants dans l’aliment pour prévenir la péroxydation de ces acides gras.
Ce sujet a fait l’objet d’une étude avec différents antioxydants, dont les résultats ont été présentés dans le compte-rendu 2014 de l’Ifip.
La présente fiche apporte des résultats sur les performances zootechniques obtenues sans ou avec de la graine de lin extrudée dans l’aliment, et incorporation d’antioxydants réalisée en routine lors de l’étude : 24 ppm de vitamine E et 0.3 ppm de sélénium sous forme minérale.
La graine de lin extrudée est apportée en mélange (70%) avec du son de blé (30%), à hauteur de 3% de ce mélange dans l’aliment fini.
Les caractéristiques nutritionnelles de ce mélange sont établies à partir des données disponibles sous Evapig (www.evapig.com).
La formulation des aliments est réalisée ensuite sur la base d’une même teneur en énergie nette (9,50 MJ/kg), et d’une même teneur en acides aminés digestibles pour les aliments avec ou sans graine de lin extrudée (Tableau 1).

Dans la station du GIE Grand Sud, à Villefranche de Rouergue, 40 porcs, logés à 5 par case, et alimentés de façon libérale avec de la farine humidifiée à l’auge ont été étudiés.

PDF icon fiche_bilan2014_076.pdf
2015

De la source de contamination au produit : méthodes pour quantifier le transfert

Consulter le resumé

visuel de Catherine Jondreville et al. aux 6èmes Rencontres du RMT Quasaprove « Recherche appliquée, Formation & Transfert», Paris, le 8 mars 2016.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2016

De nouveaux outils et enjeux de sécurité des aliments

Consulter le resumé

L’objectif de la politique européenne de sécurité des aliments est d’assurer un niveau élevé de protection de la santé humaine.

À la suite des crises de la fin des années 90 (ESB, dioxine), l’Union européenne a lancé une réforme de la sécurité de l’alimentation.

Les pays européens disposent d’outils d’évaluation des risques permettant d’identifier les dangers puis d’évaluer les risques pour les consommateurs.
PDF icon tp4royer11.pdf
2011

Defining the optimal amino acid level

Consulter le resumé

Feeding amino acids should be both economic and practical. Nathalie Quiniou and colleagues investigated which level of amino acids would be the most profitable under three price conditions for feedstuffs.
2007

Définir des stratégies alimentaires alliant performance économique et impact environnemental grâce à la modélisation du groupe de porcs en croissance

Consulter le resumé

Poster. InraPorc est un modèle et un outil destiné à l’évaluation de la réponse du porc à différentes stratégies nutritionnelles. Etant un modèle déterministe, InraPorc considère l’individu moyen et ignore la variabilité qui peut exister dans une population. En pratique, les stratégies alimentaires sont appliquées à une population et non à l’individu, et le choix d’une stratégie donnée a des conséquences économiques (prix d’aliment, paiement des carcasses) et environnementales : une partie de la population peut être nourrie au delà du besoin, accroissant les rejets.
PDF icon Définir des stratégies alimentaires alliant performance économique et impact environnemental grâce à la modélisation du groupe de porcs en croissance
2010

Démonstration de l’existence d’un contrôle à court terme de l’ingestion chez le Porc

Consulter le resumé

L’existence d’un contrôle à court terme de l’ingestion chez le Porc est toujours un sujet de controverse, car les modifications
PDF icon Démonstration de l’existence d’un contrôle à court terme de l’ingestion chez le Porc
1997

Des aliments 100 % bio qui optimisent les apports d’acides aminés

Consulter le resumé

L’optimisation des apports en acides aminés en alimentation 100 % bio est possible, sans augmenter l’apport de tourteau de soja bio. Le concentré de protéine de luzerne peut être associé au tourteau de soja bio.

PDF icon techporc_alibert_n23_2015.pdf
2015

Des aliments porcs moins riches en protéines et formulés à base de tourteau de colza et d'acides aminés de synthèse, dont la L-Valine, permettent de réduire le recours au tourteau de soja

Consulter le resumé

Poster. L’étude s’inscrit dans un contexte de recherche d’alternative à l’utilisation du tourteau de soja dans les aliments pour porcs et de réduction des rejets azotés. L’essai consiste, d’une part, à mesurer les performances des porcs en croissance obtenues après substitution du tourteau de soja par du tourteau de colza dans les aliments à teneur réduite en MAT, en association ou non avec de la L-Valine et, d’autre part, à évaluer les rejets azotés qui y sont associés.
PDF icon Des aliments porcs moins riches en protéines et formulés à base de tourteau de colza et d'acides aminés de synthèse, dont la L-Valine, permettent de réduire le recours au tourteau de soja
2011

Des aliments pour porcs moins riches en protéines et en tourteau de soja fabriqués à base de tourteau de colza et d'acides aminés

Consulter le resumé

Trois stratégies de formulation sont appliquées à une bande de 144 porcs en croissance. Les aliments S sont à base de tourteau de soja et ont une teneur en MAT de 15,9 et 15,0%, respectivement en croissance et finition. La teneur en MAT est réduite à 15,0 et 14,1 respectivement pendant ces 2 périodes dans les aliments C, dans lesquels le tourteau de soja est remplacé partiellement ou totalement par du tourteau de colza et équilibrés à l’aide de L-Lysine, DL-Méthionine, L-Thréonine et L-Tryptophane.
PDF icon tp03quiniou11.pdf
2011

Des biscuits pour les porcs, ou comment valoriser des coproduits

Consulter le resumé

Les coproduits de la boulangerie, pâtisserie et biscuiterie constituent des matières premières énergétiques appréciées par les porcs. L'incorporation de la farine Delifeed® dans la ration des porcs a été testée à la station expérimentale de Romillé.

PDF icon techporc_gaudre_n17_2014.pdf
2014

Des données pour produire des aliments du bétail écologiques

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol et Aurélie Wilfart, Tech Porc (FRA), 2016, n° 32, novembre-décembre, p. 27-29

Dossier Environnement : réduire, ajuster, produire

Ecoalim, voilà le nom des données maintenant disponibles sur les impacts environnementaux des matières premières utilisées en alimentation du bétail et notamment en porc.
Grâce à ces données, on peut évaluer les impacts des aliments formulés et ainsi concevoir de nouveaux aliments écologiques !

PDF icon Sandrine Espagnol et Aurélie Wilfart, Tech Porc (FRA), 2016, n° 32, novembre-décembre, p. 27-29
2016

Des éco-aliments pour réduire les impacts environnementaux

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol (IFIP) et Florence Garcia-Launay (INRA), Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 17-19

Les éco-aliments sont des aliments formulés avec un objectif classique de moindre coût auquel s’ajoute un objectif de moindres impacts environnementaux. Les éco-aliments en engraissement ont des impacts à la tonne réduits de plus de 10 % pour un surcoût inférieur à 2 %.

PDF icon Sandrine Espagnol (IFIP) et Florence Garcia-Launay (INRA), Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 17-19
2017

Description and consequences of variability in sows and piglets

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou et al., 69th Annual meeting of the european federation of animal science (EAAP), Dubrovnik, Croatie, 27-31 août 2018

Even though animals are from the same genetic line, farmers have to cope with variability both in sows and piglets.
In sows, variability is observed in traits such as parity, prolificacy, appetite, body weight (BW) and back fat thickness (BF). For instance, at the beginning of gestation, variability in body condition among sows can be high due to parity and age. In addition, at a given age, variability in litter size, milk potential, and appetite results in different nutrient requirements and consequently in variability of changes in maternal body reserves. Variability in BF can be a problem as several studies have indicated that too high or too low BF values are to be avoided at farrowing as well as at weaning. In both cases, the longevity of the sow is impaired, and farmers are advised to manage the sows toward a target BF depending on the physiological stage, associated with an age-dependant BW, increasing with age up to mature BW. In addition, variation in sow’s body condition at farrowing and in prolificacy influences the new born and weaning piglet traits. Compared to less prolific sows, high-prolific sows farrow more piglets, which are both lighter on average and more heterogeneous. Compared to normal birthweight piglets, the survival rate of low birth weight piglets is lower. Providing additional care around birth helps these piglets to survive, but subsequent housing and feeding management have to be adapted to deal with the variability in their growth potential. Nutritional strategies (based on modelling approaches that take into account criteria that influence requirements) are suggested to optimise the expression of the animals’ potential, but most often without an intention to reduce inter-individual variability in growth performance. In order to control or reduce variability, other solutions have been evaluated in experimental studies that focus on the level and the dynamic of the feeding plan and the quality of the diet. The challenge is now to validate these solutions in production units, which will be more or less easy depending on the existing housing and feeding systems, and the economic, welfare and environmental context.

PDF icon Nathalie Quiniou et al., 69th EAAP, Dubrovnik, Croatie, 27-31 août 2018
2018

Développement de la production porcine biologique : sécuriser les systèmes alimentaires

Consulter le resumé

Laurent Alibert et Didier Gaudré, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 76

Un précédent projet Casdar, PorcBio, a montré que l’un des freins importants au développement de la production porcine biologique est le manque de matières premières riches en protéines.

Ceci est d’autant plus vrai avec le passage à une alimentation 100 % biologique, conformément à la réglementation européenne.

Le projet SECALIBIO propose l’étude et la mobilisation de 2 leviers fondamentaux pour y répondre : 1/ améliorer et sécuriser la production de protéines biologiques sur le territoire national ; 2/ concevoir et mettre en oeuvre des systèmes alimentaires innovants optimisant l’utilisation de ces protéines végétales en élevage de porcs.

L’objectif est de fournir des outils et des recommandations aux filières agrobiologiques françaises pour allier, du sol à l’auge, performances techniques, économiques, sociales et environnementales.

PDF icon Laurent Alibert et Didier Gaudré, Bilan 2016, mai 2017, p. 76, fiche n° 40
2017

Développement des biocarburants : conséquences économiques pour la production porcine

Consulter le resumé

L’accélération de la production de biocarburants de première génération produits à partir de céréales et d’oléagineux dans de grands bassins de production végétale dans le monde constitue un enjeu majeur pour l’orientation les marchés agricoles.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Développement des biocarburants : conséquences économiques pour la production porcine

Consulter le resumé

Après avoir fixé à 5,75% le taux de biocarburants dans les carburants en 2010, l'UE vise désormais un seuil de 6% en 2020 pour les biocarburants de 1ère génération. Avec une part de 7% en 2010, la France s'est dotée d'un objectif volontariste. La part des importations par rapport aux productions européennes est une inconnue majeure. La production de biocarburants dans l'UE aura un effet modéré sur la demande de céréales ; elle stimulera la production de colza mais s'appuiera sur un recours aux importations de graines et huiles.
PDF icon Développement des biocarburants : conséquences économiques pour la production porcine
2009

Dietary intake during early pregnancy does not influence embryonic survival and variability in gilts

Consulter le resumé

A high level of feeding during early pregnancy has been associated with a reduction in embryonic survival in some studies, which may result in reduced litter size in moderately prolific sows. In highly prolific sows, embryonic survival is generally not a limiting factor for litter size. Furthermore, high embryonic survival reported in hyperprolific sows results in uterine crowding and an increased risk of intrauterine growth retardation. Moreover, a good embryonic survival rate has been associated with greater variability in embryo development.
PDF icon Dietary intake during early pregnancy does not influence embryonic survival and variability in gilts
2009

Dietas de gestación y lactación en cerdas : efecto de los ácidos grasos en el parto y en la supervivencia de los lechones

Consulter le resumé

El aumento de las bajas que se producen antes del destete desde que las piaras son hiperprolíficas ha motivado la búsqueda de soluciones nutricionales que permitan mejorar la vitalidad de los lechones. Una de ellas es la incorporación de materias grasas a los alimentos que ingieren las cerdas.
2011

Digestibilité vraie du phosphore de deux coproduits de bioéthanol issus de blé et d’un tourteau de colza : additivité chez le porc en croissance

Consulter le resumé

Poster.

La principale limite à l’incorporation du tourteau de colza dans les aliments porcs est la faible connaissance de la fraction indigestible de phosphore (P). Or, une seule référence (Skiba et al., 2000) est publiée sur les tourteaux d’origine française. Les coproduits de la production d’éthanol à partir du blé ont fait l’objet d’études poussées sur leurs caractéristiques nutritionnelles mais la digestibilité du P n’a pas été étudiée. Par ailleurs, ces coproduits peuvent se retrouver mélangés dans les aliments porcs avec d’autres matières premières et le principe d’additivité, retenu habituellement pour la formulation des régimes complets, mérite d'être vérifié. L’objectif de cet essai est donc double : mesurer la digestibilité du phosphore d’un lot de tourteau de colza et de deux coproduits de bioéthanol de blé, puis évaluer l’additivité de ce critère dans un mélange comprenant ces deux coproduits.

True phosphorus digestibility of two ethanol byproducts from wheat and one rapeseed meal: additivity in growing pigs

Controlling phosphorus (P) releases is an important environmental issue for swine production. Feed remains the most interesting way to limit its excretion by pigs. The use of biofuel by‐products is increasing in France, but neither their P digestibility, nor their additivity when both are mixed in a feed are well known. The P true faecal digestibility (dvP) and its retention coefficient (crP) were measured for two bioethanol by‐products (CPB1 and CPB2), for a biodiesel by‐product (TC), included at 25% and for a mixture of 12.5% CPB1 and 12.5% of TC (CPB1/TC). These raw materials were included in semisynthetic diets and P digestibility was measured in five pigs per treatment for 5 days of collection after 14 days of adaptation. The dvP of CPB1 and CPB2 were high (50.4 and 53.1%) and similar (P > 0.05), but the P urinary losses were high, probably due to low dietary calcium concentration. As a consequence, the crP were very low in both CPB (28.7 and 34.3%). The TC had dvP (33.1%) and crP (32.3%) that were very close. The association of CPB1 and TC led to an intermediary dvP (43.7%), significantly different from the ones of TC and CPB1 (P < 0.001). This result is consistent with the hypothesis of the additivity of dvP. The crP was improved (P < 0.01) in the CPB1/TC (38.4%) compared to the others, probably by balancing the calcium to digestible P ratio.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2015

Pages