La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 21 à 33 de 33 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

L’Ifip affine les plafonds d’aliment

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 32-33

Un suivi précis des porcs en engraissement avec un système d’alimentation individualisé démontre qu’un plafond de 2,7 kg rationne les mâles, mais pas les femelles.

PDF icon Nathalie Quiniou, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 32-33
2018

L’intelligence artificielle entre dans les élevages

Consulter le resumé

Michel Marcon, Réussir Porc-Tech Porc (FRA), 2018, n° 261, septembre, p. 64-65

De nouvelles solutions capables d’améliorer la gestion quotidienne de l’élevage font appel à l’intelligence artificielle. Parmi elles, un système de détection précoce de pathologies est testé actuellement par l’Ifip.

PDF icon Michel Marcon, Réussir Porc-Tech Porc (FRA), 2018, n° 261, septembre, p. 64-65
2018

Niveaux nutritionnels et marge sur coût alimentaire

Consulter le resumé

Des simulations ont été réalisées pour mettre en relation le prix des matières premières avec les performances et les rejets azotés des porcs, pour différentes séquences alimentaires. L'optimum économique de formulation dépend fortement du contexte de prix des matières premières. L'alimentation de précision s'avère intéressante non seulement d'un point de vue économique, mais également environnemental.

 

PDF icon techporc_quiniou_n21_2015.pdf
2015

Nutrition en acides aminés de la truie gestante : vers une alimentation azotée de précision / Amino acid nutrition of the gestating sow in a precision feeding approach

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 2(2), 17-28 - La revue R&D de la filière porcine française

L’amélioration de l’adéquation entre apports et besoins en acides aminés des animaux est motivée par le contexte de prix élevé des matières premières riches en protéines et par la recherche de solutions pour atténuer l’impact environnemental de la production de porc. L’alimentation de précision vise à apporter la bonne quantité d’acides aminés au bon porc au bon moment. Dès lors que la marge de sécurité diminue pour les apports en acides aminés essentiels dans les régimes à basse teneur en protéines, la qualité de l’estimation des besoins est d’autant plus cruciale. Les connaissances sont déjà abondantes sur ce sujet chez la truie mais les travaux de recherche se poursuivent pour augmenter la précision de l’estimation des besoins à l’échelle de l’individu de façon dynamique. Cela concerne l’évolution du besoin en lysine, du profil de la protéine idéale, mais également d’autres acides aminés semi-essentiels ou fonctionnels. Le développement dans un futur proche de nouveaux capteurs permettant de mieux caractériser l’animal et d’équipements d’alimentation de précision devrait permettre de relever le défi de la mise en oeuvre de ces connaissances scientifiques en élevages de production.

PDF icon version_francaise.pdf, PDF icon english_version.pdf
2015

Precision feeding with a decision support tool dealing with daily and individual pigs’ body weight

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou (IFIP) Michel Marcon (IFIP) et Ludovic Brossard (INRA), 69h Annual meeting of the european federation of animal science (EAAP), Dubrovnik, Croatie, 27-31 août 2018 

Nutritionists, feed companies and equipment manufacturers look for solutions that help farmers to improve sustainability of pig production. Based on experimental results obtained in silico or in vivo, a better adequacy between amino acid supplies and requirements increases feed efficiency and farmer’s income and reduces the environmental impact of growing pigs, highlighting the interest for precision feeding. Data are collected to characterize daily animal traits (e.g. body weight, BW) and their variation from one day to another (e.g. growth rate, &‘6;BW). They are used to determine the requirement for maintenance and growth on the next day, respectively. Therefore, adequacy between requirements and supplies depends on these predicted BW and &‘6;BW. The double exponential smoothing (Holt-Winters) method with a smoothing parameter &”5;=0.6 (HW0.6), presents a low sensitivity to the number of latest values used to forecast BW. It seems to allow for a secured prediction of BW soon after the beginning of the growing phase (at least after 4 days). A group of pigs was used in restricted feeding conditions to compare results obtained either with a 2-phase feeding strategy, considered as the control treatment, or a precision feeding strategy based on BW forecasting with the HW0.6 method. Pigs allocated to both treatments were group-housed in the same pen, equipped with the decision support system built in the Feed-a-Gene project to manage the data, to determine in real-time the corresponding nutritional requirements, and to adapt the feed characteristics provided to each pig through the blend of two diets (9.75 MJ net energy/kg, 0.5 or 1.0 g of digestible lysine per MJ). Available results from 24 pigs per treatment indicate that overall average growth performance were not influenced by the feeding strategy (P>0.58 for both average daily gain and feed conversion ratio) but digestible lysine intake was reduced by 6% (1,774 vs 1,879 g, P<0.01) and N output by 7% (P<0.01) with precision feeding. Results will be completed by a second group using the same treatments. This study is part of the Feed-a-Gene project and received funding from the European Union’s H2020 program under grant agreement no. 633531.

PDF icon Nathalie Quiniou et al., 69th EAAP, Dubrovnik, Croatie, 27-31 août 2018
2018

Precision feeding – tomorrow’s tool for cutting feed costs

Consulter le resumé

Individualized feeding of grower-finisher pigs should help reduce feed wastage by getting closer to the needs of each pig. This type of system has just been set up at the Romillé experimental pig farm in northwest France.

« Highlights » : The Ifip has just fitted its Romillé experimental pig farm with automatic feeders delivering individualized rations to grower–finisher pigs. This system – following a performance development phase – will be tested to assess the potential feed efficiency gains.

First results due at year-end The first batch of pigs was used to engineer and calibrate the device. The next batch will be used to compare multiphase individualized feeding against a dual-phase-type mean ration-based feed input. Two successive batches will be scheduled in to get the first results out at year-end. These trials are to be led under the Ademe-sponsored Reacctif projects tender.

PDF icon tech-porc-dac-ifip-2014.pdf
2014

Prédiction en temps réel du poids vif des porcs en croissance logés en groupe à partir des pesées quotidiennes réalisées avec une bascule automatique

Consulter le resumé

51es Journées de la Recherche Porcine, 5 et 6 février 2019, Paris, p. 153-154, par Nathalie Quiniou et al., poster

Poster. 

La mise en oeuvre de l’alimentation de précision chez le porc consiste à adapter quotidiennement l’apport de nutriments en fonction des besoins nutritionnels de chaque animal au sein du groupe. Dans un contexte où les animaux sont rationnés, la quantité d’aliment distribuée dépend étroitement des spécificités du plan de rationnement, qui peut intégrer certaines caractéristiques individuelles, par exemple le poids de chaque porc à l’entrée en engraissement pour fixer la ration initiale ou le sexe pour fixer le plafond d’alimentation.
Dans le même temps, la qualité de l’aliment apporté peut être modulée de façon dynamique, par exemple au regard de la teneur en acides aminés, selon le poids atteint chaque jour par le porc (qui détermine le besoin d’entretien) et la variation de poids quotidienne (qui détermine le besoin de croissance). Le système d’alimentation de précision développé dans le cadre du projet européen H2020 Feed-a-Gene intègre à la fois des distributeurs de granulés, une bascule automatique et un logiciel de pilotage (OAD) qui s’appuie sur les données historiques de chaque porc pour prédire ses caractéristiques pondérales le lendemain et modéliser les besoins en acides aminés associés.
L’objectif de l’étude est d’évaluer la pertinence des prédictions de poids réalisées par cet outil tout au long de l’engraissement selon le porc, voire selon la séquence alimentaire appliquée à chaque animal qui est susceptible d’influencer son gain de poids.

Real-time prediction of individual body weight of group-housed growing pigs from daily measurements with an automatic weighing scale

Precision feeding is a promising strategy to improve the efficiency of resource use by improving the adequacy between nutrient supplies and animal requirements. Technologies that identify each pig within a group (RFID ear tags), weighs it automatically and mixes different diets to adapt the quality of the feed ration on an individual and daily basis (precision feeders) were combined in a decision support system developed in the H2020 Feed-a-Gene project. It also includes a conceptual model to estimate nutritional requirements that relies on prediction of body weight (BW) and BW gain. These day D+1 criteria must be predicted from daily and individual measurements of BW performed up to day D on growing pigs group-housed in a pen equipped with an automatic weighing scale. The BW predicted with the Holt-Winters’ double exponential smoothing model (HWα, with the smoothing parameter α set at 0.6) were compared to measurements performed over at least 97 days on two groups of 96 pigs. From the 85 and 83 individual growth curves available, the slope of the regression between mean measured and predicted BW averaged 0.98 (R² = 0.99). Based on 9080 and 7662 measured BW available (respectively in each group), mean daily RMSEP regularly varies over time around 4-5% (without any particular event during the trial). Consequently, the accuracy of the prediction method was considered to meet expectations.

PDF icon Nathalie Quiniou et al., 51es JRP, 5 et 6 février 2019, Paris, p. 153-154, poster
2019

Prédire le poids du porc en temps réel pour mettre en œuvre une alimentation de précision

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou et Michel Marcon, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 45

L’alimentation de précision consiste à adapter l’apport de nutriments chaque jour en fonction des besoins nutritionnels de chaque porc au sein du groupe.
La qualité de l’aliment apportée au jour J dépend des besoins estimés ce jour-là. Or, ces derniers dépendent à la fois du poids du porc et de sa croissance, qui doivent donc être prédits à partir des caractéristiques connues du porc. La bascule automatique permet de peser chaque porc chaque jour et de décrire la forme de sa courbe de croissance de façon satisfaisante sur l’ensemble de l’engraissement. Mais l’utilisation de ces données en temps réel est plus compliquée du fait des variations soudaines enregistrées d’un jour à l’autre. Des méthodes de lissage doivent alors être mise en œuvre.

PDF icon Nathalie Quiniou et Michel Marcon, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 45, fiche n° 17
2018

Premiers résultats issus d'une station d'alimentation innovante pour la mise en oeuvre de l'alimentation de précision des porcs en croissance élevés en groupe et alimentés de façon rationnée

Consulter le resumé

Poster.

Dans la plupart des élevages de porcs, une alimentation par phases est mise en œuvre. Au cours de chaque phase, la quantité d’aliment allouée peut augmenter mais sa qualité reste stable. Or, le potentiel de croissance et le poids vif (PV) au jour J sont très variables entre les porcs d’une même bande, et cela est associé à une grande variabilité des besoins nutritionnels, exprimés par le ratio lysine digestible / énergie nette (LYSd/EN), à un jour ou un PV donné. Afin de diminuer le coût alimentaire par porc et l’impact environnemental de la production porcine, le concept de l’alimentation de précision se développe depuis quelques années notamment au Canada et en Espagne. Il a pour objectif d’ajuster la quantité et la qualité de l’aliment apporté individuellement à chaque porc d’un même groupe. Ce concept implique la mise en œuvre d'un système capable d’identifier le porc, de le peser et de mélanger au moins deux aliments. Les systèmes déjà disponibles ont jusqu'alors été développés en condition d’alimentation à volonté. Afin de fonctionner dans des conditions de rationnement alimentaire, pratique la plus répandue en France, un nouveau système a été conçu en collaboration avec un équipementier, puis testé à la station IFIP de Romillé (35).

Description and preliminary results obtained with a new automatic feeder designed to allow for the precision feeding of grouphoused pigs under restricted feed allowance

A feeder prototype has been developed by IFIP in association with an equipment manufacturer to perform precision feeding for 96 group‐housed growing pigs, each equipped with a RFID (Radio Frequency IDentification) ear tag. It consists in five automatic feeders (AF), one weighing‐sorting station (WS), and three areas. The WS station is placed on force sensors and allows for weighing pigs individually, with a 0.1 kg accuracy, and sorting them towards (1) the AF (pigs whose daily cumulated feed intake is presently below the daily allowance), (2) a pen for specific care or departure for the slaughterhouse (after selection by the farmer), (3) the original pen for the other cases. In case 1, the pig enters an AF, both back and front doors close automatically. Its ear RFID tag is recognized by an antenna, and successive doses of feed fall into the trough. Each AF can deliver (min 30 g) and mix two diets, and is connected to a computer that calculates the daily dietary allowances per pig, based on time, body weight (BW) and feeding strategy. In this first trial, all pigs were restricted and two feeding strategies were designed (2‐ vs 9‐ phase strategy) based on the same evolution of amino acid requirements with BW for all pigs. Taking into account pigs not adapted to the system after 9 days (n = 4), accidents (n = 2), health issues (n = 5) and those which failed to consume their feed allowance on more than 4 days (n = 14), data from 71 pigs were available at the end of the fattening period.

PDF icon Poster JRP de Michel Marcon et al.
2015

Premiers résultats issus d'une station d'alimentation innovante pour la mise en œuvre de l'alimentation de précision des porcs en croissance élevés en groupe et alimentés de façon rationnée

Consulter le resumé

Poster.

Le concept d’alimentation de précision est à l’interface entre les domaines de compétence des nutritionnistes et des équipementiers. Il implique non seulement l’estimation dynamique des besoins nutritionnels de chaque animal élevé dans un groupe mais également la mise en œuvre de techniques permettant d’adapter la quantité et la qualité de l’aliment apporté à cet animal jour par jour. Les systèmes déjà disponibles fonctionnent en condition d’alimentation à volonté. Afin de fonctionner dans des conditions de rationnement alimentaire, un nouveau système a été conçu en collaboration avec un équipementier, puis testé à la station IFIP de Romillé.

PDF icon jrp2015-bea-repro-conduite-marcon-poster.pdf
2015

Reduction of the amino acids supplied in excess to the growing pig using a precision feeding device

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou et al. 68th Annual Meeting of the European Federation of Animal Science, Tallin, Estonie, 28–31 août 2017, session 43, p. 389, abstract

PDF icon Nathalie Quiniou et al. 68th Annual Meeting of the EAAP, Tallin, Estonie, 28–31 août 2017, session 43, abstract
2017

Réduire les rejets azotés des porcs en croissance par un ajustement dynamique des apports en acides aminés au besoin et une diminution de la teneur en matières azotées totales de l'aliment

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 115-116, poster

Poster.

Ajuster quotidiennement les apports en acides aminés au besoin de chaque animal est l’un des objectifs de l’alimentation de précision. Au-delà d’une réduction des coûts alimentaires, il s'agit d'utiliser plus efficacement les ressources et diminuer l'impact environnemental des productions animales. Le système d’alimentation de précision développé pour le porc dans le cadre du projet Feed-a-Gene intègre différents automates (Quiniou et al., 2017) et un outil d'aide à la décision (OAD, Brossard et al., 2017) qui permet à la fois de traiter au niveau individuel et quotidien les données enregistrées par les automates au jour J, de modéliser les besoins nutritionnels et de piloter en conséquence les apports d'aliment au jour J+1. Ce dispositif a été utilisé chez un groupe de porcs en croissance rationnés pour comparer les performances obtenues avec une séquence biphase (2P) ou une alimentation de précision (AP).

ENG

Reduction of N output through dynamic adjustment of amino acid supplies to requirements and reduced crude protein content in pig diets

Poster.

A test was performed with 96 growing pigs to implement precision feeding (PF) of restricted-fed growing pigs to characterise growth performance and N output using a PF system developed in the Feed-a-Gene project (H2020, no. 633531) compared to a 2-phase strategy (2P). A decision support tool was used to manage data (mainly individual and daily body weight (BW) measured with an automatic scale), to forecast performance on the following day, to assess corresponding amino acid requirements, and to adapt the quality of the diet delivered on the next day through the proportion of two diets used in a blend. Both diets were formulated to 9.75 MJ net energy (NE)/kg, with contrasting concentrations of digestible lysine and crude protein (A: 1.0 g lysine/MJ NE and 16.6% N x 6.25, B: 0.5 g/MJ NE and 10.9% N x 6.25). Forecasting BW and BW gain for PF pigs was interrupted for 2 weeks due to a problem with an electronic device for two consecutive days; it identified a problem of robustness in how forecasting methods were applied. A solution was found and applied to improve the entire system. However, no significant differences were observed between strategies for growth rate (2P: 722 vs PF: 716 g/d, P = 0.62), feed conversion ratio (2.64 vs 2.70, P = 0.063) or carcass leanness (62.0 vs 61.4 units, P = 0.18). The crude protein content of the blend provided to PF during the growing and finishing phases were 15.8% and 13.3%, respectively. With this new 2P diet management, N output can potentially be reduced by 10% compared to a 2P with standard diets (16.0% and 15.0% N x 6.25). Despite the technical problem, which might have minimised the difference in N intake between strategies, the PF contributed an additional decrease of 6%.

2020

Vers une distribution multiphase en soupe

Consulter le resumé

Didier Gaudré, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 81

La distribution multiphase consiste à mélanger en cours d’engraissement 2 aliments de composition différente selon des proportions variables au cours du temps, de façon à suivre au plus près les besoins nutritionnels des animaux, de manière à maintenir leurs performances en réduisant leurs rejets. En distribution d’aliment liquide (machine à soupe), système très représenté en France, ce type de plan d’alimentation est difficile à réaliser car il suppose la préparation de petites quantités de soupe et leur acheminement jusqu’à la case de destination. Dans le cadre du programme SOS Protein conduit par les régions Bretagne et Pays de la Loire, des travaux expérimentaux et d’enquêtes ont été entrepris afin d’évaluer les possibilités d’amélioration du mode de distribution en soupe sur ce point.

PDF icon Didier Gaudré, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 82
2019

Pages