La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 250 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant
Élevage porcin et respect de l’environnement

Élevage porcin et respect de l’environnement

Consulter le resumé

Préventions nécessaires à la maîtrise des risques de pollution de l’eau et de l’air et des nuisances olfactives, acoustiques et visuelles. Règles techniques applicables aux porcheries soumises à autorisation, prescriptions applicables aux élevages en bâtiment ou plein air. Constitution du dossier de création d’un élevage ou de demande d’autorisation. Textes réglementaires.



Édition 1997 - Ifip, ministère de l’Environnement - 110 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
1997

Évaluation du bien-être chez la truie gestante bloquée. Relation entre le bien-être et la productivité numérique

Consulter le resumé

L’objet de l’étude est d’analyser le système truie bloquée en gestation afin de déterminer les positions des indicateurs de bien-être en relation avec les critères liés aux animaux et aux conditions de l’environnement. L’observation est conduite sur un échantillon de 692 truies issues de 16 élevages du terrain répartis en 3 groupes selon le paramètre de productivité numérique des truies. Les résultats font apparaître que les indicateurs de bien-être caractérisés par l’activité motrice, et les activités orales non alimentaires sont très liés entre eux.
PDF icon Évaluation du bien-être chez la truie gestante bloquée. Relation entre le bien-être et la productivité numérique
1997

Relation mère-jeune, comportement et performances en fonction du système de logement et de l’environnement social

Consulter le resumé

Soixante quatre truies et leurs portées (4 truies/traitement/bande) ont été étudiées dans 4 différents traitements : (plein air ou bâtiment) x (porcelets isolés ou en groupe). Les comportements ont été observés le matin pendant 2 h. les 15 jours suivant la mise-bas. Les résultats indiquent qu’il y a eu moins de porcelets nés par portée en plein-air mais avec des poids plus élevés. La survie néonatale a été supérieure en bâtiment à celle observée en plein air. Les truies en bâtiment ont été moins actives, avec des positions d’allaitement significativement plus fréquentes qu’en plein air.
PDF icon Relation mère-jeune, comportement et performances en fonction du système de logement et de l’environnement social
1997

Effet du refroidissement évaporatif par cooling et brumisation sur l'ambiance et les performances zootechniques en porcherie d'engraissement

Consulter le resumé

Le refroidissement évaporatif permet de réduire la température ambiante de 2,5°C en moyenne lorsque la température extérieure est supérieure à 25°C. Au maximum, l’écart entre la salle témoin et la salle rafraîchie est égal à 4,4°C.

En contrepartie, l’humidité ambiante augmente en moyenne de 10 points pour une réduction de la température de 1°C.

L’ambiance plus fraîche et plus moite, caractéristique du refroidissement évaporatif, ne s’est pas soldée dans notre essai par des différences de performances zootechniques.
PDF icon Effet du refroidissement évaporatif par cooling et brumisation sur l'ambiance et les performances zootechniques en porcherie d'engraissement
1998

L'utilisation d'additifs du lisier de porc - Pas de petite claque franche aux mauvaises odeurs

Consulter le resumé

Les résultats d’une enquête auprès de 180 éleveurs font apparaître un niveau de satisfaction mitigé vis-à-vis de la réduction des odeurs. Moins de 50 % des utilisateurs jugent les produits efficaces, que ce soit dans le bâtiment, à l’extérieur ou au moment de l’épandage. Les éleveurs sont plus affirmatifs en matière de liquéfaction des lisiers puisque 82 % considèrent le produit efficace.
PDF icon L'utilisation d'additifs du lisier de porc - Pas de petite claque franche aux mauvaises odeurs
1998

Apports de la logique floue pour la régulation d'ambiance en porcherie

Consulter le resumé

Actuellement, les régulateurs d'ambiance de bâtiments d'élevage fonctionnent tous selon le même principe. Le niveau de ventilation dépend essentiellement de la température de consigne et de la plage. Bien que la simplicité du principe de régulation apparaisse dans un premier temps comme un avantage, l’ambiance obtenue n’est pas satisfaisante sur le plan zootechnique dans bon nombre de situations climatiques.
PDF icon Apports de la logique floue pour la régulation d'ambiance en porcherie
1998

Qualité de l'air dans les porcheries

Consulter le resumé

L’élevage porcin est considéré comme une production hors-sol, c’est-à-dire une production n’exigeant pas une surface supérieure à celles des bâtiments et des abords.
PDF icon Qualité de l'air dans les porcheries
1998

Composition et volume de lisier produit par le porc - Données bibliographiques

Consulter le resumé

Cet article constitue un recueil de références bibliographiques sur les quantités

d’éléments minéraux, les volumes et les concentrations de lisier produit par type de porc et pour un élevage naisseur-engraisseur. Les volumes sont donnés avant et après lavage des bâtiments. Pour les concentrations, la majorité des constituants minéraux sont référencés: macroéléments primaires (azote, phosphore, potassium), secondaires (calcium, magnésium, sodium), oligo-éléments (cuivre, zinc, manganèse, fer, soufre, bore, molybdène) et quelques éléments en trace.
PDF icon Composition et volume de lisier produit par le porc - Données bibliographiques
1998

Influence of air flow rate and ventilation system on ammonia levels in pig fattening units

Consulter le resumé

1998

Bien-être des porcs : nouvelles contraintes, nouveaux coûts

Consulter le resumé

Le 30 septembre 1997, les experts du Comité scientifique vétérinaire de l'Europe ont adopté un rapport sur le bien-être des porcins. Après l'examen par le Parlement européen et par le Conseil des ministres européens de l'Agriculture ses 94 propositions seront reprises en totalité ou en partie dans la législation.

Une étude récente de l'ITP montre que ces recommandations entraîneront de profondes modifications du parc des bâtiments et des coûts de production.
PDF icon Bien-être des porcs : nouvelles contraintes, nouveaux coûts
1998

Le coût des bâtiments - Année 1997

Consulter le resumé

L’indice national du coût du bâtiment, tous corps d’état, n’a augmenté que de 1,4 % de juin 1997 à juin 1998. Cette évolution était sur la même période de 2,4 % l’année précédente.

Le coût des porcheries a peu évolué en 1998.

Quelques projets importants existent, notamment dans l’Est de la France.
PDF icon Le coût des bâtiments - Année 1997
1999

Bâtiments porcins : le prix de la sophistication

Consulter le resumé

Le coût des bâtiments a fortement progressé au cours des dernières années. Un travail d'enquête mené par l'ITP auprès d'élevages naisseurs-engraisseurs, récents investisseurs, montre une grande diversité de situations et de combinaisons techniques; Des grandes tendances permettent cependant de définir un "bâtiment-type" représentatif des choix actifs. Les contraintes nouvelles qui se font jour (environnement, bien-être animal) auront des conséquences sur la conception des bâtiments et l'intérêt relatif des différentes options.
PDF icon Bâtiments porcins : le prix de la sophistication
1999

Influence of high ambient temperatures on feed intake and feeding behaviour of multiparous lactating sows

Consulter le resumé

Multiparous Large White sows (n = 63) were used to investigate the effects of five ambient temperatures (18, 22, 25, 27, and 29 degrees C) and two dietary protein contents on their lactation performance. At each temperature treatment, ambient temperature was maintained constant over the 21-d lactation period. Dietary protein content was either 14 or 17% with essential amino acids levels calculated not to be limiting. The animals had ad libitum access to feed between the seventh and the 19th day of lactation. Diet composition did not influence lactation performance.
1999

Etude d'un procédé de désodorisation des émissions des bâtiments par l'ozone

Consulter le resumé

Les nuisances olfactives en atelier porcin sont majoritairement dues à la volatilisation de composés réduits produits au sein du lisier lors du stockage sous les animaux. Cette étude présente un essai de traitement des émissions malodorantes par diffusion d'ozone dans une salle d'engraissement.
PDF icon Etude d'un procédé de désodorisation des émissions des bâtiments par l'ozone
2000

Incidence des paramètres d'ambiance sur les performances zootechniques du porc charcutier - Effet de la température ambiante

Consulter le resumé

Plusieurs essais ont été menés afin d’étudier l’effet de la température ambiante sur les performances zootechniques du porc à l’engrais.

Les animaux étaient soit alimentés à volonté, soit rationnés. La température a été maintenue constante ou a varié cycliquement sur 24 H. En alimentation à volonté, les meilleures croissances sont
PDF icon Incidence des paramètres d'ambiance sur les performances zootechniques du porc charcutier - Effet de la température ambiante
2000

Effets de l’exposition au chaud sur les caractéristiques de la prise alimentaire du porc à différents stades physiologiques

Consulter le resumé

L’exposition des porcs à des températures ambiantes élevées s’accompagne d’une chute des performances chez le porcelet sevré, le porc en croissance et la truie en lactation. Cet effet négatif de la chaleur s’exerce notamment via une diminution de la consommation spontanée d’aliment.
2000

Incidence des paramètres d'ambiance sur les performances zootechniques du porc charcutier - Effet de l'hygrométrie, de la concentration en gaz et des teneurs en poussières et en germes

Consulter le resumé

Plusieurs essais ont été menés afin d’étudier l’effet de certains paramètres

d’ambiance sur les performances zootechniques du porc à l’engrais. Les animaux ont été alimentés à volonté. Les conditions d’ambiance ont été maintenues

constantes tout au long de la période expérimentale. L’humidité relative a une influence limitée à 24°C, la valeur maximale à ne pas dépasser semble être 75 %.

Pour une température ambiante de 28°C, l’élévation de l’hygrométrie au-delà 45 % entraîne une baisse de la consommation d’aliment de 52 g pour 10 % d’humidité en plus.
PDF icon Incidence des paramètres d'ambiance sur les performances zootechniques du porc charcutier - Effet de l'hygrométrie, de la concentration en gaz et des teneurs en poussières et en germes
2000

Le coût des bâtiments en 2001

Consulter le resumé

De juin 2000 à juin 2001, l’indice national du coût de la construction (BTO1) a

augmenté de 2,9 % contre 3,8 % l’année précédente. En revanche, sur la même

période, les parties en béton qui concernent les soubassements et les élévations

(BTO3) ont augmenté de 3,5 %. Dans la mesure où ce poste représente près de 40 %

du coût des porcheries, le prix de celles-ci s’est accru de plus de 3 %.

Les réalisations neuves sont peu nombreuses et concernent quelques projets hors
PDF icon Le coût des bâtiments en 2001
2002

Nettoyage-désinfection des locaux d'élevage et facteurs d'influence

Consulter le resumé

La maîtrise des opérations de nettoyage-désinfection nécessite des moyens méthodiques et rigoureux.

Chaque étape interférant sur la suivante, aucune d’entre elles ne doit être négligée.

La motivation du personnel réalisant ces opérations, la prise en compte des caractéristiques propres à chaque élevage et la connaissance des bonnes pratiques (comme par exemple le calcul et le respect des quantités de produit nécessaires par salle) sont autant de facteurs de la réussite du nettoyage et de la désinfection.
PDF icon Nettoyage-désinfection des locaux d'élevage et facteurs d'influence
2002

Facteurs d'optimisation du nettoyage-désinfection des locaux d'élevage : intérêt du trempage automatisé, intérêt de l'application d'une solution détergente, estimation du coût de revient du nettoyage-désinfection des locaux d'élevage

Consulter le resumé

L’essai présenté ici a pour objectif de comparer un trempage automatisé à

un trempage manuel.

Un trempage automatisé ne permet pas d’amélioration des résultats bactériologiques.

Il permet cependant de réduire de 4 % le coût de l’ensemble des opérations de nettoyage-désinfection, grâce à un gain de temps de travail.

L’application d’un détergent permet d’optimiser les opérations de nettoyage-désinfection : son application avant le décapage réduit le temps de travail ; après le décapage, la décontamination est optimisée.
PDF icon Facteurs d'optimisation du nettoyage-désinfection des locaux d'élevage : intérêt du trempage automatisé, intérêt de l'application d'une solution détergente, estimation du coût de revient du nettoyage-désinfection des locaux d'élevage
2002

Pages