La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 3 de 3 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Compostage des boues issues du séchage sur lit de roseaux

Consulter le resumé

Les procédés de traitement biologique des lisiers par nitrification-dénitrification par boue activée sont désormais bien connus. Ils permettent d’obtenir un abattement de 70% de l’azote sous forme d’azote gazeux inodore et non polluant. Reste la question de la valorisation des issues ainsi que le problème de l’épandage et des nuisances olfactives qui l’accompagnent.

PDF icon bilan_2012web_34.pdf
2013

Traitement biologique par boue activée et compostage du lisier sur paille : enquête en élevage

Consulter le resumé

Une enquête réalisée auprès de 15 stations de traitement biologique par boue activé et 3 unités de compostage de lisier sur paille a permis de faire le point sur le temps de travail, le coût du traitement, les difficultés rencontrées par l’éleveur et la façon dont il gère les co-produits. Le volume de lisier traité quotidiennement s’établit respectivement à 23,5 et 8,3 m3/jour. Le suivi de la stations et la gestion des co-produits demandent 2,1 min de
PDF icon Traitement biologique par boue activée et compostage du lisier sur paille : enquête en élevage
2003

Bilan matière d'une station de traitement biologique par boue activée avec ou sans séparation de phase en tête

Consulter le resumé

La Station d’Expérimentation Nationale Porcine de Romillé a réalisé deux bilans matières sur son unité de traitement biologique par boue activée, l’un sans, l’autre avec séparation de phase en tête. Les résultats d’analyse des effluents ont porté sur 9 macro et 15 micro-éléments. En 88 jours, le traitement sans séparation de phase a produit 257,9 m3 de boue et 582 m3 de surnageant à partir de 834 m3 de lisier. Le bilan matière avec séparation de phase s’est déroulé sur 90 jours, les 854 m3 de lisier ont donné 3340 kg de refus de tamis, 173,7 m3 de boue et 653,5 m3 de surnageant.
PDF icon Bilan matière d'une station de traitement biologique par boue activée avec ou sans séparation de phase en tête
2003