La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 28 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Brésil : l'exportation explose

Consulter le resumé

Peuplé de 176 millions d'habitants et grand comme 15 fois la France, le Brésil est un géant. Il l'est aussi par l'importance de ses productions animales : second mondial pour son cheptel bovin et ses volailles, quatrième en porc, derrière la Chine, l'UE et les Etats-Unis.

En 1995, son faible niveau de consommation carnée et la croissance de sa population pouvaient faire penser que le développement de ses productions animales serait naturellement consacré à la satisfaction de ses besoins intérieurs. Mais la crise économique des dernières années a modifié la donne.
PDF icon Brésil : l'exportation explose
2003

Bilan 2002 du commerce mondial

Consulter le resumé

Le commerce international de la viande de porc a été difficile en 2002 pour beaucoupo d'acteurs.

L'Union européenne et les pays d'Amérique du Nord, qui concentraient jusqu'alors la majeure partie des exportations, ont dû laisser une place significative au Brésil. Du côté des acheteurs, les principaux clients sont toujours le Japon et la Russie, mais ils mettent en oeuvre des procédures de sauvegarde destinées à préserver leurs productions malmenées.

Analyse dans le détail des chiffres 2002 des commerces extérieurs "porc", et perspectives pour 2003.

PDF icon bp2003n315.pdf
2003

Echanges mondiaux de viande porcine : situation 2002 et évolutions récentes

Consulter le resumé

Les échanges mondiaux de viandes et produits issus du porc recouvrent des marchés et des produits variés. Les principaux acteurs du commerce mondial, l’Union Européenne et l’Amérique du nord, sont confrontés à la montée en puissance du Brésil.
PDF icon Echanges mondiaux de viande porcine : situation 2002 et évolutions récentes
2003

Abaissement des protections à l'importation par l'OMC : quels risques pour le marché du porc en France ?

Consulter le resumé

L’étude vise à apprécier le potentiel de compétitivité des principaux concurrents de l’UE et à évaluer les possibilités d’importation et les effets sur le marché du porc et la production française. Premier exportateur mondial de viande porcine, l’UE est confrontée à une présence accrue des autres grands compétiteurs. A l’exportation, le Brésil très dépendant du marché russe, cherche à diversifier ses débouchés.
PDF icon Abaissement des protections à l'importation par l'OMC : quels risques pour le marché du porc en France ?
2005

Production et filière porcine, le Brésil parmi les grands

Consulter le resumé

Le Brésil s’est imposé comme un des principaux exportateurs mondiaux de volailles et de bovins. Il est aussi le 4ème exportateur mondial de viande porcine.

Fort de son potentiel agricole, le Brésil compte profiter de la baisse des protections à l’importation dans l’UE, en discussion à l’OMC.

Ses faibles coûts de production et l'expérience des entreprises leader lui donnent des avantages sérieux pour surmonter ses handicaps (état sanitaire, logistique...).
PDF icon Production et filière porcine, le Brésil parmi les grands
2006

Facteurs de la compétitivité des viandes porcines en provenance des pays-tiers dans la perspective d'une libéralisation des échanges

Consulter le resumé

L’approche des prix des principales pièces de porc constatés aux Etats-Unis au cours des dernières années, exprimées « rendu utilisateur » en Europe met en évidence un avantage concurrentiel sérieux de nature à induire des importations sur le marché français. Les niveaux actuels de protection (droit normal dans le cadre de l’OMC) n’apportent pas de surcompensation vis à vis de cette situation.
PDF icon Facteurs de la compétitivité des viandes porcines en provenance des pays-tiers dans la perspective d'une libéralisation des échanges
2006

La production et la filière porcine au Brésil : état des lieux, dynamique récente et perspectives

Consulter le resumé

Au cours de la dernière décennie, le Brésil est devenu un des premiers acteurs du marché mondial de viandes bovines et de volailles. Les ventes de viandes porcines ont aussi décollé.

La libéralisation du commerce dans le cadre des négociations en cours à l’OMC ouvrent au pays une augmentation potentielle des volumes.
PDF icon La production et la filière porcine au Brésil : état des lieux, dynamique récente et perspectives
2006

Marché du porc : abaissement des protections par l'OMC et compétitivité des importations

Consulter le resumé

Dans le cadre des négociations actuelles à l'OMC, l'union européenne propose des baisses sensibles des droits à l'importation sur les viandes porcines. Afin d'apprécier les risques réels pour le marché du porc, la compétitivité de l'offre des grands exportateurs mondiaux, fournisseurs potentiels et les déterminants de la demande des transformateurs européens sont à examiner.
PDF icon Marché du porc : abaissement des protections par l'OMC et compétitivité des importations
2006

Compétitivité des élevages porcins à l'étranger : l'IFIP met en place un observatoire.

Consulter le resumé

L'IFIP diffuse désormais sur son site Internet des repères technico-économiques sur la compétitivité des exploitations porcines étrangères. L'analyse des résultats permet de constater que le Danemark, les Pays-Bas et la France sont toujours leaders en ce qui concerne les performances techniques en élevage. Le Danemark se caractérise particulièrement par son dynamisme. La Westphalie, la Catalogne et les Etats-Unis restent à la traîne du groupe de tête. D'un point de vue économique, les coûts de revient du porc charcutier français, danois et hollandais sont équivalents.
PDF icon Compétitivité des élevages porcins à l'étranger : l'IFIP met en place un observatoire.
2008

Compétitivité des élevages porcins à l'étranger : l'IFIP met en place un observatoire.

Consulter le resumé

L'IFIP diffuse désormais sur son site Internet des repères technico-économiques sur la compétitivité des exploitations porcines étrangères. L'analyse des résultats permet de constater que le Danemark, les Pays-Bas et la France sont toujours leaders en ce qui concerne les performances techniques en élevage. Le Danemark se caractérise particulièrement par son dynamisme. La Westphalie, la Catalogne et les Etats-Unis restent à la traîne du groupe de tête. D'un point de vue économique, les coûts de revient du porc charcutier français, danois et hollandais sont équivalents.
PDF icon Compétitivité des élevages porcins à l'étranger : l'IFIP met en place un observatoire.
2008

Perspectives des marchés des matières premières entrant dans l’alimentation animale : Evaluation des écarts de prix des formules alimentaires porcines en Union Européenne, aux Etats-Unis et au Brésil

Consulter le resumé

L’impact des hausses récentes des prix des matières premières de l’alimentation animale a brutalement remis en lumière le lien entre ces marchés et la compétitivité de la production porcine. Cette étude se focalise sur le Brésil, les Etats-Unis et l’UE et effectue des projections sur les écarts de prix possibles de l’aliment en 2020, selon l’évolution des marchés agricoles.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2010

Compétitivité de l’aliment : scénarios pour 2020

Consulter le resumé

Les marchés des matières premières entrant dans la composition de l’aliment sont un déterminant essentiel de la compétitivité de la production porcine. Les conditions politiques et réglementaires de la production et des échanges de ces produits risquent de connaître des bouleversements durant les prochaines années.

C’est pourquoi l’IFIP a réalisé des projections sur les conséquences possibles de différents scénarios d’évolution des marchés à l’horizon 2020, pour les États-Unis, l’Union européenne et le Brésil.
PDF icon bp2010400.pdf
2010

Interpig 2010 : le pas-à-pas de la comparaison des coûts

Consulter le resumé

Comparer son niveau de compétitivité pour affiner les stratégies de filière, c'est la vocation d'Interpig, le cercle européen d'experts économistes en production porcine.
2010

Perspectives des marchés des matières premières entrant dans l’alimentation animale

Consulter le resumé

L’alimentation constitue une part importante du coût de revient des productions animales. La compétitivité des filières dépend beaucoup des mode d’alimentation et des stratégies d’approvisionnement en matières premières.

L’étude concerne les USA, le Brésil et l’Union européenne. Après avoir passé en revue les causes des fluctuations observées sur les marchés, l’étude analyse si ces mouvements sont amenés à perdurer à l’horizon 2020.
PDF icon Perspectives des marchés des matières premières entrant dans l’alimentation animale
2010

Face aux enjeux de la compétitivité, les filières animales françaises unissent leurs moyens de R&D en économie

Consulter le resumé

En raison de choix de politiques agricoles et commerciales, mais aussi des stratégies d’entreprises, les filières animales françaises sont de plus en plus directement confrontées à la compétition internationale, au sein de l’Union européenne ou face au reste du monde. Pour les aider à s’organiser efficacement, à prendre les bonnes décisions, plusieurs organismes de recherche et développement, en particulier des Instituts techniques, coordonnent leurs moyens pour renforcer la qualité de leurs apports.
PDF icon Face aux enjeux de la compétitivité, les filières animales françaises unissent leurs moyens de R&D en économie
2010

Perspectives des marchés des matières premières de l'alimentation animale. Analyse prospective des écarts de prix de l'aliment porcin dans l'UE, aux Etats-Unis et au Brésil

Consulter le resumé

Les formules alimentaires porcines sont liées à la disponibilité locale de matières premières. La comparaison des prix des céréales et tourteaux fait ressortir un avantage comparatif de 48 $/t sur 2000-2009 pour l’aliment aux Etats-Unis et de 30 $/t pour le Brésil, où maïs et soja constituent la base des formules, vis-à-vis de la Bretagne.

Les projections du Fapri, de l’USDA ou de l’OCDE sont utilisées comme sources pour les bilans et les prix des matières premières.
PDF icon Perspectives des marchés des matières premières de l'alimentation animale. Analyse prospective des écarts de prix de l'aliment porcin dans l'UE, aux Etats-Unis et au Brésil
2011

Perspectives des marchés des matières premières de l'alimentation animale : analyse prospective des écarts

Consulter le resumé

Les formules alimentaires porcines sont liées à la disponibilité de matières premières. La comparaison de 2000-2009 des prix des céréales et tourteaux fait ressortir un avantage comparatif vis-à-vis de la Bretagne, de 48 $/t pour l’aliment aux Etats-Unis et de 30 $/t au Brésil où maïs et soja sont à la base des formules.
PDF icon tp2roussillon11.pdf
2011

Les filières d'élevage au Brésil

Consulter le resumé

Le Brésil, pays aux dimensions d’un continent, est le 3° exportateur mondial

de produits agricoles.

Profitant d’avantages comparatifs (terres pour le pâturage, disponibilité en grains, main-d’œuvre peu coûteuse…), le Brésil s’est hissé durant la dernière décennie au rang de 1er exportateur mondial de viandes, surtout bovine et de volaille.

Le développement de grandes entreprises brésiliennes, devenues des multinationales du secteur, a favorisé ce succès.
PDF icon Les filières d'élevage au Brésil
2011

Brésil : Quelles exportations demain ?

Consulter le resumé

Au début des années 2000, la progression de la production et des exportations brésiliennes de porc annonçait des potentialités de développement spectaculaires.

PDF icon bp2012n422.pdf
2012

Brésil : une filière porcine qui s'essouffle

Consulter le resumé

La filière porcine brésilienne est l'une des plus compétitives du monde, mais a souffert des difficultés sanitaires du pays pour développer ses exportations. A l'heure où les marchés chinois et japonais s'ouvrent au porc brésilien, d'autres facteurs pourraient à terme contraindre l'accroissement de la production et des exports.

PDF icon techporc_duflot_n8_2012.pdf
2012

Pages